регистрация / вход

Курс французского языка 2 том Г. Може;

ГАСТОН МОЖЕ КУРС ФРАНЦУЗСКОГО ЯЗЫКА В ЧЕТЫРЕХ ТОМАХ ТОМ 2 Санкт-Петербург 2002 ИЗДАНИЕ ТРЕТЬЕ, СТЕРЕОТИПНОЕ ББК81.2.Фр G. Mauger COURSE DE LANGE ET DE CIVILISATION FRANЗAISES

ГАСТОН МОЖЕ

КУРС

ФРАНЦУЗСКОГО
ЯЗЫКА

В ЧЕТЫРЕХ ТОМАХ
ТОМ 2


Санкт-Петербург
2002

ИЗДАНИЕ ТРЕТЬЕ,
СТЕРЕОТИПНОЕ


ББК81.2.Фр

M 74

G. Mauger

COURSE DE LANGE

ET DE CIVILISATION FRANÇAISES

МожеГ .

M 74 Курс французского языка: В 4 томах. 3-е изд., стер. Том 2./
ПереводТ. Е. Шадриной. — СПб.: Издательство «Лань», 2002. —
320 с. — (Учебники для вузов. Специальная литература).

ISBN 5-8114-0081-0
ISBN 5-8114-0093-4 (Том 2)

Учебник французского языка Г. Може предназначен для изуче-
ния французского языка как самостоятельно, так и с преподавате-
лем. Его основная цель — не только дать читателю основы безуп-
речного французского языка, но и приобщить его к богатствам фран-
цузской культуры и цивилизации.

Учебник состоит из 4 томов. Вслед за 1-м томом («Первые шаги по
Франции: начальные понятия о французском языке») читателю пред-
лагается 2-й том («Франкофонные страны: французский язык в эконо-
мике и социальной жизни»), 3-й том посвящается Парижу и различ-
ным аспектам французского языка и помогает читателю лучше понять
последний, 4-й том: в нем содержатся отрывки из произведений фран-
цузских писателей.

ББК81.2.Фр

Оформление обложки
С.Л.ШАПИРО. А.А.ОЛЕКСЕНКО

Охраняется законом РФ об авторском праве.

Воспроизведение всей книги или любой ее части

запрещается без письменного разрешения издателя.

Любые попытки нарушения закона будут

преследоваться в судебном порядке.

© Издательство «Лань», 2002
© Т. Шадрина, перевод, 2002
© Издательство «Лань»,

художественное оформление, 2002


ПРЕДИСЛОВИЕ

При создании второй книги учебника французского языка мы следова-
ли той концепции, которая легла в основу первого тома. Здесь вы найдете:

— грамматический материал, который вводится на каждом уроке по-
степенно и в небольшом объеме. Автор выражает надежду, что подобный
метод, а также предельная ясность изложения и четкость формулировок
позволят учащемуся овладеть всеми необходимыми знаниями в области
нормативной французской грамматики;

— тексты для чтения, благодаря которым читатель совершит путеше-
ствие по Франции, заглянув во все ее уголки, а также встретится с персо-
нажами, уже известными ему по первой книге. Следует особо отметить,
что знакомство с французскими провинциями, столь не похожими друг на
друга, дает читателю исключительную возможность соприкоснуться
с лексикой, относящейся к экономической и социальной сфере жизни.
Каждый текст снабжен краткими примечаниями, в которых дается толко-
вание многочисленных галлицизмов, встречающихся в тексте;

— упражнения, нацеленные, как и в 1-м томе, главным образом на то,
чтобы научить студентов правильно строить фразу на французском языке;

— отрывки из литературных произведений, чтение и комментирован-
ный перевод которых позволят студентам активизировать и обогатить
свой словарный запас, причем тексты подобраны так, что усложнение
грамматических конструкций производится постепенно, в соответствии
с пройденным материалом;

— грамматические таблицы, вынесенные в конец книги.

Предлагаем читателям обратить особое внимание на таблицу, в кото-
рой обобщены правила употребления времен изъявительного наклонения
как в разговорной, так и в письменной речи.

Учебный курс данного пособия рассчитан на один год, если занятия
будут проводиться преподавателем три раза в неделю. Однако, богатое
тематическое содержание данного учебника позволяет использовать его
при двухгодичном курсе обучения: в этом случае раздел «Третья ступень»
(Уроки 1-36) будет соответствовать первому году, а раздел «Четвертая
ступень» (Уроки 37 — 70) — второму году обучения.

Две дополнительные грамматические таблицы, завершающие книгу,
касаются грамматического и логического анализа французских фраз, про-
водимых учащимися.

Гастон Може


ОГЛАВЛЕНИЕ

ТРЕТЬЯ СТУПЕНЬ

УРОК 1. Переходные и непереходные глаголы. —

Un voyage à travers la France......................................................................... 8

УРОК 2. Пассивнаяформа(présent, imparfait, futur) — Routes de France. 11

УРОК 3. Пассивнаяформа (passé composé). — Fleuves et rivières ......................... 14

УРОК 4. Пассивнаяформа (plus que-parfait, futur antérieur). —

Villages de France........................................................................................... 17

УРОК 5. Особенности употребления пассивной формы. —

Automobiles et hauffeurs................................................................................. 20

Тексты для чтения: Уроки 1 5 ........................................................................... 23

УРОК 6. Сослагательное наклонение глаголов на "-ег". —

Les Pas-de-Calais ............................................................................................ 28

УРОК 7. Сослагательное наклонение глаголов на "-iг". — En Flandre.. .31
УРОК 8. Сослагательное наклонение глаголов être и avoir.

Une belle ferme ................................................................................................ 34

УРОК 9. Употребление сослагательного наклонения в придаточных

предложениях. Пассивнаяформа. — Les industries de Lille....................... 37

УРОК 10. Сослагательное наклонение глаголов 3 группы —

Le vignoble champenois .................................................................................. 40

УРОК 11. Сослагательное наклонение глаголов 3 группы

(продолжение) La Lorraine ........................................................................... 42

Тексты для чтения: Уроки 611 .......................................................................... 46

УРОК 12. Passé composé иPassé simple. — L'Alsace .............................................. 53

УРОК 13. Imparfait иPassé simple. —Animaux de France ....................................... 56

УРОК 14. Plus-que-parfait иPassé simple. —Animaux de France ............................. 58

УРОК 15. Passé antérieur иPassé simple. — Fleurs et arbres de France .................. 61

УРОК 16. Le Passé simple passif. — Le Jura............................................................ 64

УРОК 17. ОбразованиеPassé simple. —Ecoliers et étudiants .................................. 67

Тексты для чтения: Уроки 12 17 .......................................................... 70

УРОК 18. Простые и сложные относительные местоимения. —

La Bourgogne.................................................................................................. 76

УРОК 19. Относительные местоимения dont и où.

Причастие прошедшего времени. — Vers Lyon........................................ 79

УРОК 20. Вопросительные прилагательные. —Jeux d'écoliers .............................. 82

УРОК 21. Инфинитив прошедшего времени. Вопросительные

местоимения. —Joyeux Noël ....................................................................... 85

УРОК 22. Сложные вопросительные местоимения. —Les Alpes ........................... 88

4


УРОК 23. Глаголы с инфинитивом-дополнением. —La Provence ......................... 91

Тексты для чтения: Уроки 18 23 .......................................................... 94

УРОК 24. Личные местоимения-подлежащие. —

Famille française: chez les Legrands.............................................................. 101

УРОК 25. Личные местоимения-дополнения. —A Toulon ..................................... 104

УРОК 26. Личные местоимения (ударные формы). —Marseille ........................... 107

УРОК 27. Личные возвратные местоимения. — M. Vincent rentre

à Paris en avion............................................................................................... 110

УРОК 28. Место личных возвратных местоимений.— A la clinique ...................... 113

УРОК 29. Место личных местоимений. Повелительное предложение.

Le corps humain et les maladies ..................................................................... 116

УРОК 30. Место личных местоимений. — Spectacles et distractions ..................... 119

Тексты для чтения: Уроки 24 30. ......................................................... 122

УРОК 31. Согласование глагола с подлежащим. —

Le carnaval de Nice......................................................................................... 131

УРОК 32. Согласование причастий. — En Corse .................................................... 134

УРОК 33. Предлоги à и de. Nîmes. Les Courses de taureaux............................... 137

УРОК 34. Настоящее время условного наклонения. —Lourdes ............................ 140

УРОК 35. Прошедшее время условного наклонения.—

Réceptions et fêtes ............................................................................................. 143

УРОК 36. Условное наклонение: другие случаи употребления. —

Cécile Legrand et les livres.............................................................................. 146

Тексты для чтения: Уроки 31 36. ......................................................... 149

ЧЕТВЕРТАЯ СТУПЕНЬ
УРОК 37. Неопределенные местоимения. Plus-que-parfait и futur

antérieur (повторение) — Pau. Les Pyrénées ................................................. 156

УРОК 38. Неопределенные местоимения и прилагательные. —

Incendies de forets ........................................................................................... 159

УРОК 39. Местоимение и прилагательное Tout. — Bordeaux ............................... 162

УРОК 40. Неопределенное местоимение и прилагательное même(s).

Сослагательное наклонение. — La Banque et les affaires ............................ 165

УРОК 41. Инфинитивы и причастия. —L'épargne, les impôts ................................ 168

Тексты для чтения: Уроки 37 41 .......................................................... 171

УРОК 42. Сослагательное наклонение: Passé du subjonctif. —

Un accident d'auto .......................................................................................... 177

УРОК 43. Сослагательное наклонение: Imparfait du subjonctif. —

Retour à Paris par le train .............................................................................. 180

УРОК 44. Сослагательноенаклонение: Plus-que-parfait du subjonctif.

Les tribunaux ................................................................................................... 183

УРОК 45. Условное наклонение: прошедшее время. Retour en province. 186

5


УРОК 46. Количественные наречия. — Volcans d'Auvergne .................................. 189

Тексты для чтения: Уроки 42 46. ......................................................... 192

УРОК 47. Наречия места. Наречия времени. — La vie ouvrière ............................ 198

УРОК 48. Наречия, выражающие утверждение, отрицание, сомнение.

Vichy et les eaux .............................................................................................. 201

УРОК 49. Вопросительные наречия. —Le paysan du Berry .................................... 204

УРОК 50. Косвенный вопрос. —La fête de pâques à Paris ...................................... 207

УРОК 51. Вопросительные наречия и косвенный вопрос.

Deuil chez les Legrand. ................................................................................... 210

Тексты для чтения: Уроки 47 51 ........................................................... 213

УРОК 52. Подлежащее и глагол. Именная часть сказуемого. —

Les châteaux de la Loire................................................................................. 219

УРОК 53. Инверсия подлежащего. — Le Poitou ..................................................... 222

УРОК 54. Прямое дополнение. Косвенное дополнение. —

Remise à neuf de l'appartement ....................................................................... 225

УРОК 55. Определение. Дополнение к существительному и

прилагательному. — Lancement d'un transatlantique ................................... 228

УРОК 56. Предлоги и обстоятельства. — La Bretagne ........................................... 231

УРОК 57. Обстоятельства (окончание). —Le canot de sauvetage ........................... 234

Тексты для чтения: Уроки 52 57. .......................................................... 237

УРОК 58. Сочинительные и подчинительные союзы.

Le Mont-Saint-Michel. ................................................................................ 244

УРОК 59. Логический анализ................................................................................... 247

УРОК 60. Придаточное подлежащее. — Gens d'un petit ville ................................. 250

УРОК 61. Придаточное дополнение. —Les élections ............................................... 253

УРОК 62. Придаточное дополнение — La cathédrale de Chartres ........................ 256

УРОК 63. Средства выражения времени................................................................. 259

Тексты для чтения: Уроки 58 63 .......................................................... 263

УРОК 64. Средства выражения причины. —La Beauce .......................................... 270

УРОК 65. Средства выражения следствия. — Comment parler

en pays étranger .............................................................................................. 273

УРОК 66. Средства выражения цели. — L'Ile-de-France ........................................ 277

УРОК 67. Средства выражения сопоставления. — Le 14 juillet à Paris... 280

УРОК 68. Средства выражения условия.................................................................. 283

УРОК 69. Средства выражения сравнения. — Les impressions de M.Vincent 287
УРОК 70. Согласование времен................................................................................ 291

Тексты для чтения: Уроки 6470 296


ТРЕТЬЯ СТУПЕНЬ

ПУТЕШЕСТВИЕ СЕМЬИ ВЕНСАН
ПО ФРАНЦИИ


УРОК1

ГРАММАТИКА ______________________________

/. — Переходные и непереходные глаголы

M. Vincent quitte Paris. — M. Vincent part.

Глагол quitter сопровождается прямым объектным дополнением
(Paris): такой глагол называется переходным.

Глагол partir не имеет объектного дополнения: такой глагол
называется непереходным.

// — Прямо-переходные и косвенно-переходные глаголы

M. Vincent quitte Paris.

M. Vincent pense à sa patrie.

M. Vincent parle de sa patrie.

Глагол quitter сопровождается прямым объектным дополнением (без
предлогов à или de): это прямо-переходный глагол.

Глаголы penser, parler сопровождаются косвенным объектным
дополнением (с предлогами à или de): это косвенно-переходные глаголы.

Примечание- Следует отличать косвенное объектное дополнение с предлогами
а или de о г обстоятельственного дополнения (места, времени и т. д.).

Примеры.:

Nous partons...... D'où? — de Paris (обстоятельство места).

Nous partirons....... Quand? — à sept heures (обстоятельство времени).

Nous voyagerons....... Comment? — à bicyclette (обстоятельство способа

действия).

///—Род имен существительных, обозначающих
географические названия стран и провинций

1) Существительные женского рода, как правило, оканчиваются на -е:
la Belgique, la Turquie, la Flandre, la Bretagne. — Существует несколько
исключений. Например: le Mexique. Все остальные существительные
обычно мужского рода: le Brésil, le Canada.

2) Предлоги en и au.

En употребляется: (а) перед существительными женского рода единст-
венного числа, обозначающими названия стран; (б) перед существитель-
ными мужского рода единственного числа, начинающимися с гласной:

Je vais en France (f.), en Iran (m.).

Перед остальными существительными употребляются формы au, aux.
J'ai vécu au Japon, au Brésil, aux États-Unis (m.), aux Antilles (f.).

8


UN VOYAGEA TRAVERS LA FRANCE

«Eh bien, monsieur Vincent, à quoi pensez-vous? A votre cher
Canada? — Hélas! non, je suis si occupé! — C'est vrai... Vous avez
beaucoup d'articles à écrire1 pour le «Courrier de Montréal»... Pourtant,
voici un beau mois d'octobre, les feuilles jaunissent à peine. Si nous
faisions une promenade2 au Luxembourg ou aux Tuileries? — Je n'ai
pas le temps de flâner. Je vais partir dans deux jours pour faire un long
reportage

à travers la France. — Cher monsieur, je vous envie: vous allez visiter
le pays le plus varié d'Europe... — J'ai voyagé un peu partout: au Brésil,
en Angleterre, en Russie, au Maroc,
mais je suis heureux de visiter la
France. — Et comment voyagerez-vous? — En automobile: j'ai acheté
cette petite voiture française. — Vous serez longtemps absent? —
Plusieurs mois; mais je reviendrai de temps à autre1 à Paris pour revoir
Margaret et mes enfants. — Avez-vous choisi votre itinéraire (m.)? —
Oui, je vais monter vers le Nord, vers Lille, descendre par l'Est et
Strasbourg jusqu'aux provinces (f.) du Sud... — Vous voulez dire le
Midi de la France? — Oui, c'est cela... Puis je remonterai par le Centre
et par l'Ouest. Au printemps, je serai en Bretagne, et, en juillet, je
rentrerai à Paris. Vous voyez, je vais connaître la France sous tous ses
aspects et par tous les temps: soleil ou nuages ; neige, pluie (f.)4 , vent
ou tempête (f.)».

Примечания:

1. Vous devez écrire beaucoup d'articles. — On dit: j'ai à travailler, j'ai à lire des
livres, etc.

2. A что если мы совершим (нам совершить) прогулку...

3. Время от времени, иногда: de temps en temps; plusieurs fois.

4. Le verbe est pleuvoir*.

УПРАЖНЕНИЯ

I) Скажите иначе : Je suis très occupé: rentrer à Paris; la France est le pays de mes
pères.

II)Составьтепредложениясоследующимивыражениями: Flâner; la tempête;
si nous faisions...?; si nous partions...?

III ) Напишите начало текста до слов: .... absent? Вы разговариваете с другом,
обращаясь к нему на "ты". Начните словами: «Eh bien, mon cher ami,...».

9


IV) Найдите в тексте 3 прямо-переходных глагола; один косвенно-пере-
ходный глагол; 3 непереходных глагола. Составьте по одному предложению
с каждым из этих глаголов.

V) В приведенных ниже предложениях найдите косвенное объектное
дополнение (à quoi? de quoi?) и обстоятельственное дополнение: времени
(quand?), места (où?), образа действия (comment''). Mes parents habitent à Lille. — II
pense à sa patrie. — Tu parles de tes dernières vacances. — J'arnve de Strasbourg. —
Nous voyagerons de plusieurs façons, en auto, à bicyclette, à pied — II parlera de son
voyage à ses amis.

VI) Найдите в тексте названия стран, выделенные курсивом. Объясните
употребление en и аu.

VII ) Перечитайте текст. Закройте учебник. В трех-четырех коротких пред-
ложениях расскажите о планах г-на Винсента.


УРОК 2

ГРАММАТИКА _____________________________

/— Пассивная форма (Le passif)

Les touristes visitent la France = La France est visitée [pari les touristes.

Les touristesvisitentla France: активная форма

(подлежащее) (прямо-переходный глагол) (дополнение)

La Franceest visitée [pari les touristes: пассивная форма

(подлежащее) (дополнение)

Таким образом, смысл предложения остается прежним, но меняется
форма: при переходе из активной формы в пассивную прямое дополнение
глагола в активной форме (la France) становится подлежащим глагола
в пассивной форме; подлежащее глагола в активной форме (les touristes)
становится дополнением (par les touristes), которое называется
дополнением агента.

ПРИМЕЧАНИЕ: Пассивная форма образуется только от прямо-переходных
глаголов.

// — Пассивная форма : présent de l'indicatif

Je suis interrogé [ par] le professeur. Вспомогательный глагол ÊTRE в
présent + participe passé спрягаемого глагола:



Подлежащее мужского рода Подлежащее женского рода
Je suis interrogé
Tu es interrogé
(Vous êtes interrogé)
II est interrogé
Nous sommes interrogés
Vous êtes interrogés
Ils sont interrogés
Je suis interrogée
Tu es interrogée
(Vous êtes interrogée)
Elle est interrogée
Nous sommes interrogées
Vous êtes interrogées
Elles sont interrogées

Причастие согласуется в роде и числе с подлежащим.
IIIПассивная форма: imparfait et futur

При образовании пассивной формы вспомогательный глагол ÊTRE
ставится в imparfait или futur:

Je serai interrogé (e)
Nous serons interrogé (e)s
J' étais interrogé (e)
Nous étions interrogé (e)s

ROUTES DE FRANCE

Nous allons donc parcourir* les routes (f.) de France avec
M. Vincent, journaliste étranger. Le beau voyage! Et comme il sera
facile! Car les routes françaises conduisent partout1 et presque toutes
sont excellentes. Au XVIIIe siècle, le réseau routier de la France était
déjà le meilleur du monde, et le plus complet... Le voyageur sera étonné
par la variété des paysages (m.): tantôt2 la route suit le cours d'une
rivière, ou le bord de la mer, tantôt elle suit le fond d'une vallée;
maintenant, elle s'enfonce dans une .forêt obscure; ailleurs, elle
serpente au flanc de la montagne.

Ici, vous voyez un étang couvert de nénuphars (m.); là, c'est un
château tout blanc au milieu des prés verts, ou un vaste panorama de
plaines (f.). Mais, petite ou grande, large ou étroite, la route de France
reste aimable comme les villages (m.) qu'elle traverse. Elle est égayée3
par le chant des oiseaux, caressée par l'ombre (f.) des nuages ou des
beaux arbres qui la bordent4 .

УПРАЖНЕНИЯ

I)Составьте предложения, используя следующие существительные, а также
географические названия вашей страны: un panorama; un étang; une vallée;
un château; une forêt; une plaine.

II)Проспрягайте во всех лицах présent, imparfait и futur passifs глаголы; Voir
(participe passé: vu); suivre (participe passé: suivi).

III) Преобразуйте следующиефразывпассивнуюформу(passif): (a) Les
voyageurs parcourront les routes de France. — Nos amis parcourent toute la France. —
Nous parcourions toutes les provinces de France. — La route suivait le cours de la
rivière. — Les promeneurs suivront le cours de la rivière. — La route traverse de
nombreux villages. — Parfois des troupeaux d'oies traversaient la route. — Souvent les
autos écrasent des poulets. — Un chien suit notre voiture. — Le chien suivra notre
voiture. — (b) Un ami m'appelle. — Des camarades t'attendront. — Le professeur nous
interrogera. — Plusieurs voisins l'interrogeaient. — Ses amis l'attendent. — Un chien la
suit.

IV) Преобразуйте следующие фразы в активную форму (actif):

(a) La route est égayée par le chant des oiseaux. — Les routes étaient caressées par
l'ombre des nuages. — Le voyageur est arrêté par un orage. — Les voyageurs seront
arrêtés par des orages. —Beaucoup de provinces françaises sont visitées par les touristes
étrangers. — Les plus belles villes de France seront visitées par M. Vincent.

12


(b) Tu seras interrogé par le professeur. — Vous êtes interrogés par vos professeurs.
— Nous serons appelés par des camarades. — Tu es appelé par un ami. — II était appelé
par ses parents. — Je suis invité par mes amis à une grande promenade.

V)Какие существительные соответствуют глаголам: traverser; se reposer;
passer? Составьте предложения с каждым из этих существительных.

VI) Какие глаголы соответствуют существительным: le cours, le voyage, le
murmure? Составьте предложения с каждым из этих глаголов.

VII) Перечитайте текст. Закройте учебник. Расскажите, какие картины видит
человек, путешествующий по дорогам Франции.

УРОК 3

ГРАММАТИКА ______________________________

/ — Пассивная форма (Le passif): passé composé
Ce matin, j'ai été interrogé [par] le professeur.

Это время образуется с помощью passé composé вспомогательного
глагола ÊTRE: (j'ai été) + participe passé (interrogé).
J
ai étéinterrogé(e)

Tuas étéinterrogé(e)

II (elle)a étéinterrogé(e)

Nousavons étéinterrogé(e)s

Vousavez étéinterrogé(e)s

Ils (elles)ont étéinterrogé(e)s

Примечание: В роде и числе с подлежащим согласуется только второе
причастие. Первое причастие (utù) остается всегда неизменяемым.

// — Местоименные глаголы в пассивном значении: la maison
se voit

La maison se voit de loin (= Elle est vue de loin, on la voit de loin).

Ces livres se vendent cher (— Ces livres sont vendus cher, on les vend
cher).

Cela se dit souvent (= Cela est dit souvent, on dit cela souvent).

Некоторые местоименные глаголы в 3-м лице единственного или
множественного числа могут употребляться в пассивном значении без
дополнения агента.

FLEUVES (m.) ET RIVIÈRES (f. )

«Aimer la France, a dit un journaliste anglais, c'est aimer les rivières.
— Sont-elles donc si variées? —Je crois bien!1 . Vous trouverez chez
nous des rivières navigables2 , qui unissent les villes et les villages (m.);
des torrents qui bondissent du haut de la montagne; de larges fleuves
comme la Loire, qui baignent les murs des châteaux (m.)... — J'aime
beaucoup m'arrêter sur les ponts et suivre de l'œil les oiseaux et les
insectes (m.) qui jouent à la surface de l'eau... Les ponts doivent être3
nombreux sur les rivières de France? — Certainement! Les ponts

14


détruits* par la guerre ont été réparés et, Dieu merci , il en reste
beaucoup de très beaux, qui ont été construits il y a des siècles (m.) . Ils
franchissent les fleuves,6 les rivières ou les ruisseaux: sous leurs
arches (f.) l'eau glisse parmi les herbes ,(f.) qui ondulent. Elle reflète
le ciel, les nuages, les collines (f.). Elle fait tourner la roue des moulins
(m.) ou les machines (f.) des usines (f.). Le soir, après le coucher du
soleil, elle se voit encore à travers les arbres, car elle retient la lumière
du jour».

Примечания:

1. Mais oui! Bien sûr!

2. Le navire (= le bateau) navigue sur ta rivière; la rivière est navigable; la
navigation.

3. Sont, sans doute...

4. Старая сохранившаяся формула: слава Богу - к счастью.

5. Много веков тому назад.

6. Franchir = traverser. — Remarque: On dit: la ville est située sur une rivière.

Verbe détruire = construire: Je construis, il construit, nous construisons, vous
construisez, ils construisent. — Je construirai. Je construisais. J'ai construit.

УПРАЖНЕНИЯ

I) Закончитеследующиепредложения: Une rivière navigable est une rivière sur
laquelle ... . — Des torrents poissonneux sont des torrents qui....— Franchir un ruisseau,
c'est... . — La surface de l'eau reflète le ciel quand ....

H) (a) Какие прилагательные соответствуют существительным: un nuage,
le fleuve, la beauté;

(б)Какие существительные соответствуют глаголам: naviguer, réparer,
construire, détruire (поставьте артикль перед каждым существительным);

(в)Какие существительные соответствуют прилагательным: vrai, tranquille,
vieux, jeune (поставьте артикль перед каждым существительным)?

III) Найдите в тексте глаголы, употребленные в passé composé passif,
и проспрягайте их во всех лицах.

IV) Преобразуйтеследующиепредложениявпассивнуюформу: (a) Le
professeur a interrogé beaucoup d'élèves. — Tous les élèves ont appris la leçon. — Tous
les élèves ont fait les devoirs. — Personne n'a compris la question. — Tout le monde a
compris la question. — Mon père a construit cette maison l'an dernier. — Nos pères ont
construit cette maison il y a trois siècles. — La guerre a détruit beaucoup de villes. —

15


La Loire baigne les murs de nombreux châteaux. — Les rivières unissent les villes et les
villages. — (b) Ton père t'a appelé. — Le médecin m'a guéne. — Tous les voyageurs
vous ont vus. — Un chien m'a suivi. — Un chien nous a suivies.— Personne ne nous
a attendus. — (c) Qui fait le pain? (par qui est fait...) Qui vend la viande? Qui répare les
chaussures? Qui soigne les malades? Qui prépare les remèdes?

V)Преобразуйтеследующиепредложенияв активную форму : (a) Le thé a été
servi par la maîtresse de maison. — Les leçons n'ont pas été apprises par les paresseux.
— Le chanteur n'a pas été entendu par le public. — La question a été comprise par les
élèves. — Ma mère a été soignée par un excellent médecin. — Le ciel et les nuages sont
reflétés par l'eau. — Les ponts détruits ont été réparés par les ingénieurs et les
ouvriers.— (b) Tu as été suivi par tes amis.— Elle a été guérie par le médecin. — Je n'ai
été vue par personne. — Par qui es-tu interrogé? — Par qui êtes-vous interrogées?

VI) Передайте смысл следующихпредложенийспомощью: (а) пассивной
формы; (б) местоименияON: La rivière se voit à travers les arbres. — Cette vieille
tour s'apercevait de loin. — Les ponts se sont réparés en peu d'années. — Des maisons
neuves se construisent en ce moment. — Cette question ne doit pas se poser.

VII)Поставьте глаголыследующихпредложенийвместоименную форму
(пассивноезначение): On prononce ce mot de plusieurs façons. — Trop de fautes sont
faites en classe. — On lit ce livre avec plaisir.


УРОК 4

ГРАММАТИКА _____________________________

/ — Le plus-que-parfait et le futur antérieur

Pierre, qui avait travaillé tard hier a dormi longtemps ce matin. Demain,
quand tu auras travaillé, tu te reposeras.

// — Пассивная форма : plus-que-parfait и futur antérieur

La petite Vincent avait été grondée [pari sa mère et elle pleurait.

Le plus-que-parfait passif = глаголÊTRE вplus-que-parfait + le participe passé.

Quand tu auras été interrogé [ par] le professeur, tu répondras.
Le futur antérieur passif = глаголÊTRE вfutur antérieur + participe passé.

Plus-que-parfait Futur antérieur
Гavais été interrogé(e)...
Nous avions été interrogé(e)s...
Ils (elles) avaient été interrogé(e)s...
Гaurai été interrogé(e)...
Nous aurons été interrogé(e)s...
Ils (elles) auront été interrogé(e)s...

/// — Множественное число сложных существительных

Если сложное существительное состоит из следующих компонентов:

а)существительное + прилагательное, существительное + сущест-
вительное, то оба слова обычно изменяются во мн. числе: un wagon-
restaurant, des wagon[s]-restaurant[s];

б)два существительных, соединенных предлогом: только первое
существительное изменяется во мн. числе: une pomme de terre, des
pomme[s] de terre ;

в)неизменяемое слово + существительное: как правило, во
мн. числе изменяется только существительное: une avant-garde, des avant-
garde[s];

г)глагол + существительное, при написании в одно слово: во мн.
числе изменяется только существительное: un portemanteau, des porte-
manteau[x]: но: des porte-monnaie, des chauffe-bains.

VILLAGES DE FRANCE

Bien sûr, la France n'est pas le pays des gratte-ciel! Mais elle a tant
de jolies choses à montrer1 aux étrangers! ... Dans les villages et les
bourgs (m.) vous verrez son vrai visage. Vous dirai-je le souvenir que
j'ai gardé d'un village où j'avais été arrêté par une panne de voiture?

17


Autour de la place et de sa fontaine, je revois la mairie avec son
drapeau; l'école aux larges fenêtres2 , tantôt silencieuse, tantôt pleine de
chants (m.) ou de cris (m.) joyeux; les ateliers (m.) des artisans (m.): le
maréchal-ferrant qui ferre les chevaux (la corne brûlée sent bien
mauvais!), le charron qui fait les charrettes (f.), le garagiste qui
a réparé mon auto et m'a vendu de l'essence (f.)... Lorsque vous aurez >
été fatigué , Monsieur, par une longue route, vous aimerez vous asseoir
un instant dans la salle fraîche de l'auberge (f.), devant un verre de
cidre, du pain blanc et du beurre doré. Les cris des poules dans les
basses-cours troublent seuls le silence. Voici qu'un troupeau d'oies
traverse lentement la place; le garde champêtre, avec son tambour,
vient annoncer la prochaine foire; l'autocar (m.) s'arrête pour
débarquer des campagnards (m.) et leurs larges paniers (m.); et là-bas,
au pied du château, la vieille église dresse son clocher pointu, au-dessus
des croix blanches du cimetière, un petit cimetière si paisible, si amical
(mais oui!) à l'ombre des arbres...

Примечания:

1. J'ai quelque chose à vous dire; j'ai à travailler.

2. L'école, qui a de larges fenêtres.

3. Vous désigne une seule personne (Monsieur); donc fatigué reste au singulier.

УПРАЖНЕНИЯ

I)Образуйтемножественное число следующихсложныхсуществительных:
(a) une basse-cour; une plate-forme; un sapeur-pompier; un oiseau-mouche; un maître-
nageur; un chien-loup?

(b) un agent de police; un ver à soie; un maître d'hôtel; un garçon de café; un fer
à cheval?

(c) un porte-plume; un fume-cigarette; un couvre-lit; un ouvre-boîte? Составьте
пo одному предложению с каждым существительным во множественном числе.

II) (а) Преобразуйте глаголы в следующих предложениях из пассивной
формы в активную: J'avais été arrêté pat une panne de voiture. — Lorsque j'aurai été
fatigué par une longue route, je m'assiérai. — La foire a été annoncée quinze jours
à l'avance par le garde champêtre. — (б) Поставьте те же глаголы в: présent,
imparfait, passé composé passifs; в présent, imparfait, passé composé actifs.

III) Преобразуйте следующие предложения в активную форму: (a) Avant leur
arrivée, les voyageurs avaient été arrêtés par un orage. — Les trains avaient été mis en

18


retard par la tempête. — L'étudiant avait été conduit à la gare par des amis. — Plusieurs
lapins avaient été pris par les chasseurs. — Avant la nuit, toutes les pommes avaient été
cueillies. — La vendange avait été finie avant l'averse.

(б) (Главное предложение, не выделенное курсивом, остается без изменений).
Quand la maison aura été finie par les ouvriers, nous l'habiterons. — Quand les bébés
auront été habillés par leur maman, elle les emmènera en promenade. — Aussitôt que
les leçons auront été apprises par Pierre, il pourra jouer. — Quand tous les élèves
auront été interrogés par le professeur, ils feront une dictée.

IV)Преобразуйтеследующиепредложениявпассивнуюформу; Un orage
nous avait arrêtés. — Des pluies violentes les avaient retardés. — Des amis les avaient
conduits à la gare. — On m'avait conduit à la gare en auto. — Qui t'avait
accompagné?— Aussitôt que les ouvriers auront terminé la maison, nous l'habiterons.
— Aussitôt qu'ils l'auront finie, nous l'habiterons.

V)Напишитефразуизтекста, отслов: "Un troupeau d'oies..." лослов:
"... paniers", поставивглаголыв: (1) futur — (2) imparfait — (3) passé composé —
(4) plus-que-parfait.


УРОК 5

ГРАММАТИКА _____________________________

/ — Особый случай употребления пассивной формы

Сравнитепредложения:

Le travail est fait sous mes yeux [par] des ouvriers (= Des ouvriers le font,
en ce moment, sous mes yeux), и:

Le travail est fait depuis une heure (=On l'a fait il y a une heure).

В некоторых случаях настоящее время пассива выражает не
настоящее, а прошедшее действие, указывая на его результат.
Дополнение агента в таком случае отсутствует.

II — Употребление времен в пассивной и активной формах

Je suis interrogé [pari le professeur (дополнениепассива).

Je suis venu par Paris, (обстоятельство места).

Следует отличать пассивную форму от активной формы некоторых
непереходных глаголов, спрягающихся со вспомогательным глаголом
ÊTRE (aller, venir, partir, arriver, entrer, sortir, monter, descendre, tomber,
rester, devenir, naître, mourii).

Je suis interrogé (présent passif) Je suis venu (passé composé actif)
J'étais interrogé (imparfait passif) J'étais venu (plus-que-parfait actif)
Je serai interrogé (futur passif) Je serai venu (futur antérieur actif)

AUTOMOBILES ET CHAUFFEURS

Allons! Monsieur Vincent, vous avez assez rêvé sur les cartes (f.) de
France: il faut quitter femme et enfants, il faut partir! Mais, d'abord,
êtes-vous iiabitué à votre voiture française? Elle est si différente des
grosses voitures que Vous conduisiez au Canada! Savez-vous changer
de vitesse (f.)? Savez-vous tenir votre droite (f.) (car en France, la
conduite est à droite et non à gauche)? Avez-vous fait votre plein (m.)
d'essence (f.)? Vos pneus sont-ils gonflés? (Ne les gonflez pas trop! ils
pourraient éclater.) Et vos freins, et vos phares, sont-ils bien réglés!
Ne vous impatientez pas, cher ami, si parfois un troupeau de vaches
vous empêche de passer, ou si deux cyclistes (m.) roulent de front1
devant vous. Il faudra klaxonner fort si vous voulez les doubler2 , avant

20


le passage de ce gros camion, de ce «poids lourd», qui va vous croiser.
En France, les routes sont bonnes, mais comme partout, il y a des
virages et des carrefours dangereux.

Attention! Soyez prudent... (sinon vous «irez dans le décor»,
comme on dit familièrement). Et, croyez-moi3 , emportez avec vous le
code de la route!

Примечания:

1. (Два автомобиля) рядом.

2. "Обогнать" on dit aussi: les dépasser.

3. Formule usuelle pour dire: écoutez bien, je vais vous donner un bon conseil.
Je ne vous crois pas ; vous mentez. — Je crois qu'il viendra.

* Je crois, comme je vois; je croirai ; je croyais ; j 'ai cru.

УПРАЖНЕНИЯ

I) Скажите другимисловами: Tenir sa droite; deux cyclistes roulent de front;
doubler une auto; un poids lourd; un virage; un carrefour; klaxonner.

II) Составьте предложения, используя слова, по значению противоположные
данным: différent; se rappeler; prudent; partout; toujours; rarement.

III) Вместо г-на Винсента, ответьте утвердительно на шесть вопросов,
которые были ему заданы: (Напр.: Oui, je suis...)

IV) Переведите в пассивную форму : M. Vincent gonfle les pneus. — Le
chauffeur a bien réglé les phares. — Vous doublerez ce gros camion. — Le voyageur
emportait le code de la route. — Le journaliste écrit l'article. — Nous avons fait un
reportage intéressant. — Nous choisissons un long itinéraire. — M. Vincent parcourt les
routes de France. — La variété des paysages l'a étonné. — Le murmure des arbres anime
la route.—L'ombre des nuages la caresse. — Les ouvriers répareront le pont. Vous
construisez beaucoup d'usines. — Le garagiste m'a vendu l'essence hier. — L'autocar
a débarqué plusieurs voyageurs.

V)(a) Переведите в пассивную форму следующиепредложения: Nous avons
terminé les devoirs. — J'ai allumé la lampe. — On a mangé le gâteau. — Quelqu'un
a cassé l'assiette. — Les ouvriers ont reconstruit les ponts. — On a refait les routes.

(б) Те же предложения переведите в пассив, но в этот раз используйте
пассивную форму со значением результата: (Напр.: J'ai fini ce travail: Ce travail est
fini.)

VI ) Переведите следующие предложения в активную форму, используя
в качестве подлежащего местоимение ON в том случае, если дополнение агента

21


отсутствует. С помощью соответствующих временных форм, подчеркните
разницу между настоящим действием и результатом прошедшего действия: La
levée de la boîte aux lettres est faite trois fois par jour. — La levée est faite, je crois. —
Deux cents voitures sont faites chaque jour par cette usine. — Cette voiture est faite
avec beaucoup de soin. — Mon pneu est très bien réparé. — Je suis doublé par un
camion.

VII ) Заполните пропуски пассивной формой следующих глаголов: réparer;
interroger, подчеркнув значение результата (futur, imparfait, présent): Lorsque mon
pneu ... je repartirai. — Comme mon pneu ... je suis reparti. — Aussitôt que mon pneu
... je repars. — Si vous ... vous répondez. — Lorsque vous ... vous répondrez.

VIII ) Проанализируйте следующие формы, а затем составьте с ними корот-
кие предложения: Nous sommes partis; nous sommes arrêtés; nous étions montés; nous
étions dépassés; nous serons rentrés; nous serons fatigués.

IX ) Проспрягайте в passé composé и в plus-que-parfait первый местоименный
глагол, встретившийся Вам в тексте: (1) в утвердительной форме; (2) в отрица-
тельной форме.


ТЕКСТЫДЛЯЧТЕНИЯ: УРОКИ 1 — 5

L'ORAGE

Le vent était violent, [les herbes] se courbaient jusqu'à terre, les arbres
semblaient se parler1 avec terreur, de petits chardons desséchés couraient
sur la route plus vite que la voiture, au-dessus de nous volaient2 de >
grandes nuées (...)• Un moment après, la pluie3 tombait à verse. Il n'y avait
plus un être vivant dans le paysage, ni un homme sur la route, ni un oiseau
dans le ciel; il tonnait4 affreusement, et de larges éclairs s'abattaient sur la
campagne. Les feuillages se tordaient5 de cent façons.

Victor HUGO, Le Rhin.
Примечания:

1.Parler les uns aux autres, parler entre eux.

2. Le sujet (nuées = nuages) est après le verbe (volaient) ; cette inversion a lieu parfois
si la proposition commence par un complément circonstanciel (au-dessus de nous).

3. Il pleut (pleuvoir). — Je m'abrite de la pluie avec un parapluie.

4. L'éclair (m.) brille dans le ciel; il tonne (1er groupe), la foudre, vient de tomber.

5. = étaient tordus.

UNE PROMENADE EN AUTOMNE

J'aime beaucoup l'automne et mon petit garçon l'aime aussi comme
moi, à cause du vent et des feuilles mortes. Que de fois avons-nous1 été
tous deux nous promener dans les champs, [malgré] le froid et les gros
nuages! Nous remontions la petite route jonchée de feuilles humides et
noires (...). Bébé sautait de joie, retenant de sa main son chapeau qui
voulait s'envoler, et puis me regardait de ses petits yeux brillants sous
les larmes. Ses joues étaient rouges, de froid et, au bout de son nez,
pendait une petite perle transparente et prête à tomber. Mais il était
joyeux et nous longions les prés humides2 sur lesquels s'étalait la rivière
débordée. Plus de roseaux, plus de nénuphars, plus de fleurettes (...).
Au bord des champs on voyait une charrue laissée là par hasard.

Gustave DROZ, Monsieur, Madame et Bébé.

Примечания:

1. L'inversion du sujet est admise dans certaines propositions exclarnatives.

2. Humide = mouillé (антоним: sec).

* [Les crochets] signalent un changement apporté au texte original.

23


UN HIVER RIGOUREUX

Le dégel1 n'était pas venu et depuis bientôt cinq semaines un ciel clair
comme un cristal s'étendait sur la nappe unie, dure et luisante des neiges.

Les fermes, derrière leurs rideaux de grands arbres, semblaient
endormies2 en leur chemise blanche. Ni hommes ni bêtes ne sortaient
plus; seules les cheminées des chaumières révélaient la vie cachée, par
les minces filets de fumée qui montaient droit3 dans l'air glacial.

La plaine, les haies, les ormes des clôtures, tout semblait mort. De
temps en temps, on entendait craquer les arbres4 ; et parfois une grosse
branche se détachait et tombait.

D'après Guy de MAUPASSANT, Une Vie.

Примечания :

1.Il gèle (1er groupe). Le gel: антоним — le dégel ; la glace; glacial (adj).

2.L'entant s'endort; il est endormi; il dort.

'3. Droit est ici employé comme adverbe (invariable) = en ligne droite. On dit:
marcher droit, parler haut, voir clair.

4. Les arbres craquaient (craquer = faire un bruit sec) et on entendait leur
craquement.

LA ROUTE

C'est un vieux qui passe, toussant,
crachant, boitant sur son bâton,
Tout fatigué d'avoir marché1
la route est longue —
et tout heureux d'être arrivé,
lorsque le village se montre (...)

Ensuite c'est un char3 avec un vieux cheval,

et la blouse de l'homme,

bossu par-derrière4 à cause du vent,

a l'air d'une cloche.

Le cheval trotte d'un petit trot las,

ses grelots font une chanson triste.

Les peupliers défilent un à un,

la route se déroule;

et l'homme s'en va avec un plumet5

de fumée bleue, fumant sa pipe.

С F. RAMUZ6 , Vers.

24


Примечания:

1. Avoir marché, être arrivé sont des Infinitifs passés.

2. Heureux — антоним: malheureux; le bonheur — антоним: malheur.

3. Le char, le chariot, la charrette, la charrue.

4.Человек кажется горбатым, оттого что встречный ветер вздувает блузу
у него на спине.

5. La plume; le plumage de l'oiseau, le plumet du casque; le.plumeau du valet de chambre.

6. Швейцарский франкоязычный писатель.

SAGESSE DU CANTONNIER1

«Pardon, mon ami, combien faut-il de temps pour aller de Corbigny
à Saint-Révérien?»

Le casseur de pierres lève la tête et m'observe sans répondre.

Je répète la question. Il ne répond pas.

[Je pense:] «C'est un sourd-muet», et je continue mon chemin.

J'ai fait à peine une centaine de mètres que j'entends2 la voix du
casseur de pierres, il me rappelle et agite sa masse3 . Je reviens et il me dit:

«II vous faudra deux heures.

— Pourquoi ne l'avez-vous pas dit tout de suite?

—. Monsieur, m'explique le casseur de pierres4 , vous me demandez
combien il faut de temps pour aller de Corbigny à Saint-Révérien. Vous
avez une mauvaise façon d'interroger les gens. Il faut ce qu'il faut. Ça
dépend de l'allure5 . Est-ce que je connais votre train6 , moi? Alors, je
vous ai laissé aller. Je vous ai regardé marcher7 un bout de route.
Ensuite, j'ai compté, et maintenant je suis fixé, je peux vous renseigner;
il vous faudra deux heures».

D'après J. RENARD, La Lanterne sourde.
Примечания:

1.Путевой обходчик, дорожный рабочий, следящий за состоянием дороги
и производящий необходимый ремонт.

2. Dès que j'ai fait une centaine de mètres, j'entends...

3. Молот, которыми бьют камни; букв, палица, дубина.

4. Proposition dite intercalée ou incise. Elle comporte l'inversion du sujet. De même:
dlt-ll, répondit-elle, etc.

5. От скорости.

6. Votre allure. Aller à fond de train = à toute vitesse.

7. = marchant. —Je le vois entrer; je vois Pierre courir; j'entends Pierre chanter.

25


LES VILLAGES

Les villages brillent au soleil dans les plaines,
pleins de clochers, de rivières, d'auberges noires
Au soleil ou sous la pluie grise ou dans la neige
Avec des cris1 aigus2 de coqs, avec des blés,

Avec des chars qui vont lentement aux labours,
Avec des charrues qui sont couleur de la lune,
Avec des voix de paysans qui ont des sabots lourds,
Avec des femmes qui ont la peau en terre brune,

Avec des matins bleus, avec des soirées bleues,
Avec des champs de paille qui sentent la menthe,
Avec des fontaines crues3 où l'eau claire chante,
Avec des oiseaux qui font balancer leur queue.

Avec des églises calmes où, quand il y a

des journées de chaleur, on sent une odeur fade

et fraîche (...)

Avec des voleurs qui vont entre deux gendarmes,
Avec le tonnerre qui ouvre les grands chênes
En faisant un bruit de char tout rempli de pierres
qui rouleraient dans un bas-fond tout noir et large;

Ainsi vont les doux villages éparpillés4
sur les coteaux, aux flancs des coteaux5 , à leurs pieds,
dans les plaines, dans les vallées, le long des gaves ,
près des routes, près des villes et des montagnes.

F. JAMMES, De l'angélus de l'aube à l'angélus du soir.
Примечания:

1. Le cri, crier (1er groupe), s'écriei.

2. Aigu: пронзительный, высокий (антоним — grave), féminin: une voix aiguë
\pron. égu].

3. Прохладные, холодные; но также cru — сырой, невареный.

4. Разбросанными там и тут. -

5. На склонах холмов, у их подножий.

6. Горные потоки в Пиренеях (диалект)

26


LE MÉCANICIEN DE VILLAGE

La France a ce privilège que dans [chaque] petit village, on trouve le
maréchal-mécanicien capable de vérifier n'importe quel mouvement1 et de le
mettre en parfait état. D entretient les outils aratoires, les tracteurs qui
deviennent nombreux dans la culture, et quand le touriste en luxueuse voiture
s'arrête embarrassé par les ratés2 du moteur, le mécano3 du village soulève le
capot, répare diligemment, et on apprend qu'il a travaillé à Aubervilliers ou
à Issy-les-Moulineaux4 , qu'il a été mécanicien en équipe de course.

Il est aussi jardinier. Derrière sa forge et son petit ateliertrès bien
outillé et mû5 par l'électricité, il a un potager aussi savant que sa
mécanique.

D'après P.HAMP, Les Métiers du Fer, extrait de La France travaille.
Примечания:

1. Toutes sortes de mécanismes, de moteurs.

2. Перебои в моторе.

3. Le mécanicien (très familier).

4. Городки в окрестностях Парижа, где расположены заводы.

5. Participe du verbe mouvoir (le mouvement).

MADAME «CONDUIT»

Si elle a envie de doubler, elle «déboîte»1 sans crier gare. Si elle
a envie de s'arrêter, eh bien, elle s'arrête. Une amie justement traversait
le boulevard; on se demande comment ça va, et si la coqueluche de la
petite est finie(...). Enfin elle repart dans la file de droite, et c'est bien
fâcheux pour vous parce qu'elle doit prendre la rue à gauche, et elle la
prendra. La voilà pressée2 , il faut qu'elle double: elle se balance
à gauche, elle se balance à droite, vous coince contre un autobus, vous
passe3 en bolide, se rabat sur votre aile pour s'arrêter cinquante mètres
plus loin, pile4 , sous votre capot... Celle-là 5 ralentit: feu rouge6 , voiture
à droite? Non: on cause...

Jean DUCHÉ. Trois sans toit.

Примечания:

1. Выходит из ряда {разг.).

2 Здесь: увеличивает скорость. 'Je ne m'arrête pas, excusez-moi, je suis pressée".

3. Обгоняет вас (разг.).

4. S'arrêter pile = s'arrêter tout d'un coup (familier).

5. Другая дама за рулем.

6. = Ralentit-elle a cause d'un feu rouge qui interdit le passage?

27


УРОК 6

ГРАММАТИКА

IСослагательное наклонение (Le subjonctif)

Vous écoutez le professeur: Это реальное действие, поэтому глагол
стоит в настоящем времени изъявительного наклонения (présent de
l'indicatif).

Il faut que vous écoutiez le professeur, или: je veux que vous écoutiez le
professeur:
Это приказание, волеизъявление, а не реальное действие,
поэтому глагол «écouter» стоит в настоящем времени сослагательного
наклонения (subjonctif).

Таким образом, после il faut que, je veux que, je souhaite que, je désire
que, глагол употребляется в сослагательном наклонении (subjonctif).

//— Образование сослагательного наклонения
(Formation du subjonctif)

Общее правило: Для большинства глаголов (кроме aller, avoir, être,
faire, falloir, pouvoir, savoir, vouloir), Subjonctif présent образуется от
3 лица множественного числа настоящего времени изъявительного
наклонения (présent de l'indicatif). Эта форма служит для образования 1, 2,
3 лица ед. числа и 3 лица мн. числа Subjonctif présent. Формы 1 и 2 лица мн. числа Imparfait de l'indicatif образуют 1 и 2 лицомн. числа Subjonctif
présent. Такимобразом:

Subjonctif présent глаголов , оканчивающихся на « е r » (1 группа)

II faut:
(indicatif présent:) que je pari e

que tu pari es(indicatif imparfait:)

Ils parlent qu'il pari e

que nous pari ions Nous parlions

Vous parliez

que vous pari iez
____________________________
qu'ils pari ent _______________________________

Все глаголы, за исключением avoir и être (см. урок 8), имеют
одинаковые окончания в subjonctif présent.

28


LE PAS-DE-CALAIS

«Au cours de votre voyage1 dans les provinces (f.) du Nord, je
souhaite, cher Monsieur, que vous visitiez la région du Pas-de-Calais. —
Pourquoi s'appelle-t-elle ainsi? — C'est le nom du détroit qui sépare la
France de l'Angleterre: Pas, ici, veut dire passage (m.). Il n'y a qu'un
pas à faire , d'ailleurs, à travers la mer, pour aller d'un pays à l'autre; les
falaises blanches font face aux falaises blanches et la nuit, par temps
clair, les phares (m.) semblent parler entre eux en clignant de l'œil3 . —
Les navires (m.) doivent être nombreux dans le détroit? — Oui, c'est un
continuel va-et-vient4 de bateaux (m.): barques (f.) de pêche à voiles
(f.) ou à moteur (m.), bateaux (m.) à vapeur (f.) qui font le service
entre Calais et Douvres, entre Boulogne et Folkestone; navires de
commerce aux marins blonds5 , allant du Nord vers la Manche er
l'Atlantique.

— Je souhaite aussi que vous vous arrêtiez à Boulogne, le grand port
de pêche, et que vous assistiez au débarquement6 du poisson. Quelle vie
sur les quais! Vous entendrez le grincement des chaînes (f.), les cris
d'une foule de travailleurs: mousses (m.) au visage enfantin, matelots en
chandails et grandes bottes. Vous verrez les caisses pleines qu'on
emporte vers le marché. Tous ces poissons encore frétillants partent
chaque jour pour Paris, dans les rapides trains de marée».

Примечания:

1. Во время вашего путешествия.

2. Вдвухшагах - II n'y a qu'un pas à faire: c'est tout près.— Avancez: faites deux
pas en avant.

3. Подмигивают друг другу, перемигиваются.

4. Mouvement des navires paitant ou venant continuellement, sans arrêt.

5. Avec leurs marins blonds.

6.Je débarque le poisson — антоним: j'embarque les marchandises (verbes
transitifs). — Je débarque du bateau — антоним: j'embarque dans le bateau (verbes
intransitifs). — Attention! On dit: partir pour Paris.

УПРАЖНЕНИЯ

I) Скажите другимисловами: Les bateaux font le service entre Boulogne et
Folkestone; des navires de commerce; on débarque le poisson; les chaînes grincent; les
poissons frétillent.

29


II)(а) Какиесуществительные соответствуютглаголам: visiter, s'arrêter, partir,
arriver, entrer, sortir.

(б) Какиеглаголы соответствуютсуществительным: le voyage, le débarque-
ment, le grincement, la vie? Составьте предложения с существительными, которые
вы нашли, выполнив упражнение II (а).

III) Найдите в тексте глаголы в subjonctif и проспрягайте их во всех лицах.

IV)Найдите в тексте глаголы 1 группы, употребленные в indicatif. Напишите
их в 3 лице ед. числа, в 1 и 3 лице мн. числа в présent du subjonctif. (Глагол "aller"
не спрягать.)

V) Найдите в тексте 2 непереходных глагола и один косвенно-переходный
глагол. Составьте по одному короткому предложению с каждым из них.

VI) Преобразуйте предложенияизактивной формывпассивную инаоборот:
Le Pas de Calais sépare la France de l'Angleterre. — Des paquebots transportent les
voyageurs. — Nous avons été réveillés par le grincement des chaînes. — Les caisses
pleines de poissons étaient portées vers le marché par des hommes et des femmes. — On
avait pris ces poissons le matin même. — Quand le bateau aura été lavé par les matelots,
ils iront se reposer (последниечетыресловаоставитьбезизменений). — M. Vincent
interrogera quelques pêcheurs. — La pêche est finie (on...) — Le poisson est vendu
(on...).

VII)Перепишите последний абзац текста, заменяя местоимение-подлежащее
vous местоимением tu (Напр.: «Je souhaite que tu...»).


УРОК 7

ГРАММАТИКА _____________________________

/— Сослагательное наклонение - Le subjonctif ( продолжение)

a)Je sais que vous M'ÉCOUTEZ, mais je veux que vous écoutiez aussi
votre professeur.

Глагол главного предложения, выражающий волеизъявление,
сопровождается глаголом придаточного предложения, который
употреблен в Subjonctif (см. урок 6).

Глаголы волеизъявления:

je demande..., je souhaite.., je voudrais..., j'ordonne..., que + je désire...,je veux...,je défends...

b)Je crois que vous M'ECOUTEZ, но : Je ne crois pas (je doute) que vous
écoutiez le professeur. Je suis heureux que vous écoutiez le professeur.

Глаголы и глагольные выражения, передающие сомнение, неуверенность или
чувства говорящего, а также глаголы в отрицательной форме, как правило,
сопровождаются глаголом в Subjonctif.


Глаголы в отрицательной Глаголы, выражающие
форме и глаголы, чувства
выражающие сомнение
je ne crois pas... Je suis étonné..., je suis fâché... QUE
je ne pense pas... Je suis content..., j'ai peur... +
je doute... Je suis heureux..., je crains... subj.

Примечание: для глаголов craindre, avoir peur типична следующая конст-
рукция: Je crains (ou j'ai peur) qu'il [ne] vienne. (Противоположноезначение:
je crains qu'il ne vienne [pas] , je dйsire qu'il vienne).

//—Subjonctif présent глаголов, оканчивающихся на «- iг» (2 группа)
(См. правило образования, урок 6).

que je finiss eque nous finiss ions

que tu finiss es que vous finiss iez

qu'il finiss equ'ils finiss ent

31


LA FLANDRE ET LES FLAMANDS

L'auto roule sous le ciel gris, à travers une vaste plaine, où poussent
le blé et la betterave.

«Que cette plaine est monotone!1 — Oui, pourtant, je ne crois* pas
que vous trouviez en France beaucoup de régions plus actives que la
Flandre. Voyez cette grande ferme assise au milieu des cultures (f.).. ,
plus loin, la cheminée d'une sucrerie... Sur les rivières lentes ou sur les
canaux (m.), voyez ces péniches (f.)2 au ventre énorme, tirées par des
remorqueurs (m.); le batelier,au gouvernail, fume sa pipe d'un air
calme. Et bientôt, nous allons entrer dans le bassin houiller: sur des
kilomètres et des kilomètres3 , villes et villages se suivent4 , se touchent
presque. La poussière du charbon (de la houille) noircit le pavé des
rues et les maisons sont toutes pareilles, avec leur jardinet5 grand
comme un mouchoir de poche6 . Vous verrez passer les mineurs (m.)
allant vers la fosse7 avec leurs casques (m.) et leurs lampes. En parlant
avec eux, vous connaîtrez ces hommes rudes, mais gais. Je voudrais que
vous assistiez à leurs fêtes joyeuses. Allez, par exemple, le 6 juillet,
à Douai. C'est la fête de Gayant. — Qu'est-ce que Gayant? — Un géant,
ou plutôt une énorme poupée: il a sept mètres de haut et se promène
dans les rues en fête, avec sa femme et ses trois enfants. Il reste encore
jeune, malgré ses 430 ans d'âge!»

Примечания :

1.Les sujets sont après le. verbe, comme il arrive souvent quand la proposition
commence par que et où (pronoms relatifs).

2.Ou chalands (m.).

3. De très nombreux kilomètres.

4. V. pronominal réciproque: les villages suivent, touchent les villages.

5. 6. Садик размером с носовой платок, т. е. крохотный
7. La mine — шахта.

Verbe croire: je crois, tu crois, il croit, nous croyons, vous croyez, ils croient.
Je croirai. Je croyais. — J'ai cru.

УПРАЖНЕНИЯ

I ) С помощью нескольких простых предложений, объясните значение слов:
(1) une sucrerie, (2) un batelier, (3) un mineur.

32


II) В следующем отрывке: «sur des kilomètres ... poche», поставьте глаголы
в Imparfait.

III) Напишите предложение: « Le charbon noircit (2 группа) le pavé des rues»,
поставив глагол в Futur, Passé composé, Futur antérieur, Plus-que-parfait actifs,
a затем в Futur, Passé composé, Futur antérieur, Plus-que-parfait passifs

IV ) Назовите З глагола, относящиеся к той же группе, что и noircir
Проспрягайте их в Présent du subjonctif.

V ) Заполните пропуски следующими глаголами, употребляя нужное накло-
нение: réussir, finir, obéir, grandir, grossir: — Tu n'o.. pas à tes parents; il faut que tu
leur o... — Est-ce que ce étudiant r... à ses examens'' Je doute qu'il r. ., car î! ne travaille
guère. —Mon fils ne gra... pas; il reste petit: je souhaite qu'il gra. . encore un peu. — Le
travail f... bientôt; je ne suis pas fâché qu'il f. —Mon enfant, tu es bien maigre; tu ne
gr... pas; je désire que tu gr....

VI) Перепишите предложения из упражнения V, поставив глаголы во
множественное число (лицо, время и наклонение оставьте без изменения).

VII) Замените инфинитив в следующих предложениях на конструкцию'
que + одно из нижеследующих местоимений (on, je, tu, il, elle, nous, vous, ils, elles)
+ глагол в subjonctif-. II faut travailler (on). — IIfaut commencer un devoir (je) —
II faut obéir (ils). — IIfaut balayer le bureau (nous). —II faut acheter un livre (il). — II
faut mener les enfants au jardin (elle). — IIfaut essuyer la vaisselle (elles).

УРОК 8

ГРАММАТИКА _____________________________

IУпотребление Subjonctif в независимом предложении
(Le subjonctif- impératif)

«Que la lumière soit!» — «Finis, finissons, qu'il finisse le travail!»
Subjonctif может употребляться в независимом предложении для

выражения приказания по отношению к третьему лицу (и только

к третьему!).

// — Le subjonctif: настоящее время глаголов être и avoir
(особенности образования)

ÊTRE AVOIR
(il faut) que je sois honnête
que tu sois honnête
qu'il soit honnête
que nous soyons honnêtes
que vous soyez honnêtes
qu'ils soient honnêtes
(il faut) que j' aie du courage
que tu aies du courage
qu'il ait du courage
que nous ayons du courage
que vous ayez du courage
qu'ils aient du courage

///— Согласование качественных прилагательных

Прилагательное согласуется в роде (мужской или женский род) и числе
(единственное или множественное число) с существительным, к которо-
му оно относится: un bon garçon, de bonnes filles.

ВНИМАНИЕ! 1) Если имена существительные одного рода, то прила-
гательное согласуется в роде с обоими и употребляется во множест-
венном числе: une mère et une fille content[es].

2) Если имена существительные разного рода, то употребляется
прилагательное мужского рода множественного числа: une mère et un fils
content [s]

L'AGRICULTURE (f.) UNE BELLE FERME

...Dans son carré de murs, au milieu des champs, la ferme flamande
est une confortable demeure. Cela se voit1 tout de suite. A l'autre bout
de la cour, voilà la maison d'habitation, avec, ses volets verts, ses fleurs
aux fenêtres, ses rosiers (m.) aux murs, et son air (m.)2 de propreté (f.).

34


«Que chaque chose soit à sa place! Qu'il y ait de l'ordre (m.) partout!»
C'est la volonté du patron.

Sur les côtés s'alignent des bâtiments: l'écurie pour les chevaux de
labour (m.)3 , l'etable pour les vaches laitières4 , la bergerie où bêlent
les brebis et les agneaux. Tous ces animaux sont beaux et sains; le
vétérinaire ne vient pas souvent ici.

En face, les granges (f.) contiennent le blé et l'avoine (f.) que
mangent les chevaux. Les hangars abritent les machines agricoles, les
tracteurs, les charrues (f.), la moissonneuse, et tous les outils.

Pour l'instant, rien ne bouge, car c'est l'heure du petit déjeuner; mais
bientôt, laboureurs (m.) et bergers (m.)5 partiront pour les champs et
les prés, et nous irons avec la fermière visiter la basse-cour. Déjà, dans
le poulailler, la volaille s'agite; plusieurs poules ont pondu*. Ecoutez
les cris (m.) et les chants (m.) ...Vite! vite, qu'on en finisse6 , qu'on leur
ouvre la porte, qu 'on les laisse picorer au grand soleil!

Примечания:

1.On voit cela (см. УрокЗ).

2. Унеечистый, опрятныйвид - Elle a un air de propreté = elle a l'air propre, elle
paraît propre. (Autres sens: j'entends un air de musique. — C'est l'hiver, l'air est froid).

3. Le labour (ou le labourage; labourer; le laboureur).

4. Le lait; laitier-ère (adj.); le laitier (nom).

5. Laboureurs et bergers: souvent l'article est supprimé dans les énumérations.

6. Не медлите, поскорей.

♦Глагол pondre спрягается как répondre.

УПРАЖНЕНИЯ

I ) Перечислите домашних животных, названия которых вам уже известны,

и составьте две группы: домашние животные и птицы. Как они кричат?

II ) Назовите: (а) прилагательные, которые соответствуют существительным:
le confort, la propreté; (б) существительные, которые соответствуют прилага-
тельным: agricole, sain; (в) существительные, которые соответствуют глаголам:
voir; finir; ouvrir. — Составьте короткие предложения с этими существительными.

III)Найдите в тексте глаголы в Subjonctif и проспрягайте их во всех лицах.

IV ) Поставьте глаголы в скобках в соответствующую формуPrésent du
subjonctif: II faudra que vous (visiter) un jour la France avec moi, que nous (rouler)
ensemble sur les routes grandes et petites, d'une province à une autre, que nous

35


(s'arrêter) un peu partout, que nous (parler) avec les paysans, que nous les (interroger)
sur leur vie et leurs plaisirs. Il faut que nous (marcher) à pied, ensemble, le long des
rivières, que nous (regarder) sans nous presser les vieux ponts de pierre. Je veux que
vous (avoir) sous les yeux la vie des petits villages, que vous (écouter) par une porte
ouverte la scie du menuisier ou le marteau du forgeron. Je ne crois pas que vous (être)
fâché contre moi, et que vous me (reprocher) un jour de vous avoir montré ces agréables
spectacles.

V)Поставьте глаголы следующих предложений в Subjonctif impératif
(3 лицо). Составьте предложения так, чтобы подлежащим при первых пяти
глаголах было местоимение ON: Laissez les poules courir dehors. Obéissez, ouvrez
les portes et les fenêtres; balayez la cour; nettoyez les granges; — que tout ... propre;
qu'il y ... partout de l'air et de la lumière.

VI)Найдите в тексте качественные прилагательные, которые в мужском роде
оканчиваются не на «е». Напишите их в мужском и женском роде ед. числа;
в мужском и женском роде мн. числа.

VII)Дополните следующие предложения прилагательными или причастиями,
соблюдая правила согласования: (orné) Les murs et les fenêtres sont ... de fleurs. —
(coquet) Voyez cette maison et ces bâtiments ... — (joyeux) Les poules et les canards -
accourent... — (travailleur) La fermière et ses servantes sont...


УРОК 9

ГРАММАТИКА _____________________________

IУпотребление Subjonctif после некоторых союзов

Le père travaille pour que ses enfants aient du pain.
Reste chez toi jusqu'à ce que nous t'appelions.

Послеследующихподчинительныхсоюзов: pour que, de peur que,
avant que, jusqu'à ce que, en attendant que, глаголпридаточногопредло-
женияставитсявSubjonctif.

ОБРАТИТЕВНИМАНИЕ! Принятоговорить: avant qu'il ne soit
(= avant qu'il soit), de peur qu'il ne soit (= de peur qu'il soit).

// — Le subjonctif: настоящее время пассивной формы

Je souhaite que tu sois interrogé [ ра r] le professeur.

Пассивная форма образуется следующим образом: Présent du subjonctif
вспомогательного глагола ÊTRE + Participe passé. Примеры:

Глаголinterroger (1-ягруппа):

que je sois interrogé(e), que nous soyons interrogé(e)s, qu'ils (elles) soient
interrogé(e)s.

Глаголguérir (2-ягруппа):

que je sois guéri(e), que nous soyons guéri(e)s, qu'ils (elles) soient
guéri(e)s.

Глаголvoir (3-ягруппа):

que je sois vu(e), que nous soyons vu(e)s, qu'ils (elles) soient vu(e)s.

LES INDUSTRIES (f.) DE LILLE

La Flandre n'est pas seulement le pays des mines et de l'agriculture.
C'est aussi la région la plus industrielle de France. — Que fabrique-t-
on en Flandre? demanderez-vous. — Bien des choses1 .

Autrefois, les femmes filaient la laine, les ouvriers tissaient la toile
à la main, sur de petits métiers, dans de petits ateliers. Aujourd'hui ce
travail se fait dans de grandes usines. J'aimerais que vous soyez invité
à visiter une filature et une fabrique de tissus (m.). On y prépare le fil
à coudre que les ménagères (f.) achèteront en bobines (f.) chez la
mercière, la laine à tricoter, les draps (m.) de lit solides qui rempliront
les vieilles armoires des campagnes (f.), les tissus de laine ou de coton
(m.) pour les vêtements.

37


On n'en finirait2 pas de visiter toutes les usines dans la région de
Lille. Celles-ci font de la bière avec l'orge (f.) et le houblon. Celles-là
tirent de là betterave le sucre ou l'alcool (m.). Il y a surtout de grandes
fonderies et des usines métallurgiques qui, avec de l'acier (m.),
fabriquent les rails des chemins de fer, les locomotives, les machines
des navires. Ces rails et ces machines sont déposés ensuite dans de
vastes entrepôts (m.) jusqu'à ce qu'ils soient livrés aux acheteurs (m.).

Croyez-vous qu'il y ait3 beaucoup de gens plus actifs que les
Flamands? Ils travaillent jour et nuit pour que nous ne manquions de
rien.

Примечания:

1. Beaucoup de choses.

2. On n'en finirait pas de visiter: la visite durerait très longtemps.

3. les verbes croire, penser, à la forme négative ou interrogative, sont suivis
généralement du subjonctif.

УПРАЖНЕНИЯ

I) Ответьте полнымипредложенияминаследующиевопросы: Qu'est-ce que:
une mine? un tisserand? une filature? la bière? l'alcool? une locomotive? un acheteur.

II) Скажите другимисловами: La Flandre est la région la plus industrielle de
France. — On fabrique bien des choses en Flandre. — On n'en finit pas de visiter toutes
les usines. —Les rails et les machines sont déposés dans de vastes entrepôts. — Croyez-
vous que votre ami soit sincère?

III) Проспрягайте вSubjonctif présent passif глаголы: connaître, recevoir,
prendre.

IV) (a) Дополните предложенияследующимиглаголами, поставивихвнужное
наклонение: être, appeler, avoir, obéir, s'égarer, rester: Nous ne partirons pas avant que
tout... prêt. — Tu travailleras dans ta chambre jusqu'à ce que nous f... — Le soir, il lit
dans son lit jusqu'à ce qu'il... sommeil. — Je ne vous quitterai pas avant que vous ... à
mes ordres. — Je vais vous accompagner de peur que vous ne vous ... -— Tu raconteras
une histoire à l'enfant pour qu'il ... sage.

(б) Поставьте глаголывскобкахвнужнуюформу: Un bon fermier souhaite que
sa maison (être) agréable, qu'il (y avoir) de l'air, de l'ordre et de la propreté dans tous les
bâtiments. — II désire que les bêtes et les gens (avoir) du plaisir à vivre sur ses terres. —
Mais il veut qu'on ne (avoir) pas peur de travailler et de se fatiguer. — II demande que
chacun (aimer) bien son métier.

38


V) (a) Поставьте глаголывскобкахвPrésent du subjonctif passif

(созначениемрезультата): Je ne quitterai pas mon bureau avant que mon devoir
(finir). — II faut que tu (habiller) à huit heures. — Je demeure chez mes parents jusqu'à
ce que ma maison (bâtir). — Je visite la ville en attendant que la réparation de mon auto
(faire).

(б) Проспрягайте эти глаголы в Subjonctif во всех лицах ед. и мн. числа.

VI) Измените следующие предложения, дополнив их союзами: avant que (ne),
jusqu'à ce que, en attendant que, pour que, которые требуют употребления Subjonctif:
Venez nous voir avant votre départ (partir). — Je t'attendrai jusqu'à ton retour (revenir).
— Je resterai devant ce magasin en attendant l'ouverture (s'ouvrir). — Mes amis, tout est
prêt pour le repas (déjeuner). — La volaille ne peut pas quitter le poulailler avant
la venue (venir) de la fermière. — Напр.: Je travaillerai jusqu'à la venue de mon ami
(venir) = Je travaillerai jusqu'à ce que mon ami vienne.

VII) Опишите завод, который вы посетили.


УРОК 10

ГРАММАТИКА _____________________________

Le subjonctif: настоящее время (présent actif) глаголов 3 группы
(Правило образования: см. Урок б,
II)

a) COUR-IR
Que je coure
Que tu coures
Qu'il coure
Que nous courions
Que vous couriez
Qu'ils courent
Спрягайтеподобнымобразом:
Que je couvre, que je cueille,
Que je dorme que je couvre,
Que je parte, que je sente,
Que je serve, que je sorte
b) ATTEND-RE
Que j' attende
Que tu attendes
Qu'il attende
Que nous attendions
Que vous attendiez
Qu'ils attendent
Спрягайтеподобнымобразом:
Que je descende, que j'entende,
Que je mette, qu'elle ponde,
Que je réponde, que je ne,
Que je tende, que je vende,
Que je suive, que je vive
c) CONDUI-RE
Que je conduise
Que tu conduises
Qu'il conduise
Que nous conduisions
Que vous conduisiez
Qu'ils conduisent
Que je dise (dire), que je lise (lire), q. je
plaise (plaire), q. je me taise (se taire).
d) CONNAIT-RE
Que je connaisse
Que tu connaisses
Qu'il connaisse
Que nous connaissions
Que vous connaissiez
Qu'ils connaissent
Que je naisse (naître),
que je paraisse (paraître).

DANS LE VIGNOBLE CHAMPENOIS

M. Vincent connaît un peu la Champagne; il y est venu en septembre
dernier avec ses amis Legrand... Il approche de Reims; le temps est
clair: M. Vincent apercevra bientôt les deux hautes tours de la célèbre
cathédrale./

40


Mais avant qu'elle n'apparaisse à ses yeux, il arrête sa voiture dans
un village plein d'une joyeuse animation (f.), car les vendanges (f.)
viennent de finir. Sur les côtés de la route, on voit encore de grands
paniers dans lesquels les vendangeurs ont transporté le raisin jusqu'au
pressoir; devant les portes, des hommes lavent les barriques (f.)
à grande eau .

Notre voyageur engage la conversation avec un vigneron: «La
récolte est-elle bonne, cette année? — Peu abondante, mais le vin sera
meilleur... et il se peut que je le vende11 plus cher. — Êtes-vous
propriétaire des vignes que j'ai vues sur les coteaux voisins? — Je
possède seulement quelques hectares (m.)4 ; je les cultive avec mes
frères et mes beaux-frères... Mais je ne veux pas que vous repartiez tout
de suite. Venez vous asseoir dans la cuisine et goûter le vin nouveau:
c'est justement l'heure du casse-croûte5 : nous avons une demi-heure
pour bavarder. — Ce vin nouveau, c'est tout simplement le jus du
raisin? — Oui, bien sûr; les bouchons ne sautent pas encore! Il faudra
que nous attendions longtemps... Mais vous verrez à Reims comment le
vin de Champagne devient* mousseux. On le garde en cave pendant
plusieurs années pour qu'il fermente. Vous parcourrez*, sous la ville,
les galeries (f.) immenses qui contiennent des millions et des millions
de bouteilles».

Примечания:

1.Большим количеством волы.

2.Вступает в разговор с.

3. II est possible que je le vende—je le vendrai peut-être...

4. Un hectare: dix mille métrés carrés (= un carré de 100 m. de côté).

5.Repas léger au milieu du travail (familier: venez donc casser la croûte chez moi -
зайдитекомнеперекусить). — La croûte et la mie du pain.

*Verbe devenir: se conjugue comme venir. — Verbe parcourir: se conjugue
comme courir.

УПРАЖНЕНИЯ

I) Как называется : L'endroit frais où l'on garde le vin? l'ouvrier qui travaille dans
les vignes? la récolte du raisin? une région plantée de vignes?

II ) Найдите в тексте глаголы 3 группы, употребленные в активной форме;
подчеркните те из них, которые упоминаются в грамматической части Урока 10,

41


и напишите их в 3 лице ед. числа, в 1 и 2 лице мн. числа в Subjonctif présent actif,
а затем в Subjonctif présent passif.

III) Поставьте глаголывскобкахвPrésent du subjonctif: II faut que vous me
(suivre) dans le vignoble, que je vous (conduire) d'un pied de vigne à un autre, que nous
(cueillir) quelques grappes mûres. — Je veux qu'on nous (servir) une bonne bouteille et
que vous (connaître) enfin le goût du vrai Champagne. — Je ne crois pasque vous
(goûter) souvent d'aussi bon vin; il est douteux qu'on en (vendre)dans toutes les
épiceries. —Voulez-vous que je vous (dire) mon avis? je n'ai jamais rien bu de meilleur.

IV) Поставьте глаголывскобкахво 2 лицоед. числаPrésent du subjonctif
(незабываяупотреблятьque): II faut (dormir) tranquillement cette nuit et (partir)
de bonne heure demain matin.—II est utile (de mettre) de gros souliers pour la marche
et (d'avoir) une canne solide.— II vaut mieux (descendre) la colline et (suivre) la petite
route blanche.

V)(a) Измените следующиепредложения, дополнивихсоюзами : avant que,
jusqu'à ce que, de peur que, pour que, которыетребуютупотребленияSubjonctif.
Смыслпредложенийнедолженизмениться: Laissons bien mûrir le raisin, car le vin
serait mauvais (= de peur que le vin ne...).— Attendons assez longtemps; le raisin sera
bien mûr (= jusqu'à ce que le raisin ...).— Vous ne partirez pas encore, nous goûterons
d'abord ensemble une bonne bouteille (= avant que vous ne...).—Pour avoir (= pour que
vous...) un bon vin, il faut laisser bien mûrir le raisin. — (б) Поставьте глаголы
вскобкахвPrésent du subjonctif passif созначениемрезультата: Tu garderas ton
livre jusqu'à ce qu'il (lire). — Bavardons un peu en atlendant que le déjeuner (servir).—
Nous nous installons à table sans attendre que le couvert (mettre). —■ Dépêchez-vous
pour que tout le raisin (cueillir) ce soir. — Je me dépêche de vous acheter quelques
bouteilles avant que toute la récolte (ne) (vendre). — Les ouvriers ont encore du travail
à faire, jusqu'à ce que la maison (couvrir) d'un toit.


УРОК 11

ГРАММАТИКА ______________________________

/ — Le subjonctif: настоящее время глаголов 3 группы
(продолжение)

S'ASSEOIRque je m'asseye...,que nous nous asseyions...,qu'ils s'asseyent

que je m'assoie...,que nous nous assoyions...,qu'ils s'assoient

BOIREque je boive...,que nous buvions...,qu'ils boivent

DEVOIRque je doive...,que nous devions...,qu'ils doivent:

RECEVOIRque je reçoive...,que nous recevions...,qu'ils reçoivent

ÉCRIREque j'écrive...,que nous écrivions...,qu'ils écrivent

MOURIRque je meure...,que nous mourions...,qu'ils meurent

PRENDREque je prenne...,que nous prenions...,qu'ils prennent

TENIRque je tienne...,que nous tenions...,tqu'ils tiennent

VENIRque je vienne...,que nous venions...,qu'ils viennent

VOIRque je voie...,que nous voyions..., qu'ils voient

// — Глаголы, не следующие общему правилу образования

ALLERque j'aille..., que nous allions..., qu'ils aillent

AVOIRquej'aie...,que nous ayons...,qu'ils aient

ÊTREque je sois...,que nous soyons...,qu'ils soient

FAIREque je fasse...,que nous fassions...,qu'ils fassent

FALLOIRqu'il faille: (impersonnel il faut)

POUVOIRque je puisse...,que nous puissions..., qu'ils puissent

SAVOIRque je sache...,que nous sachions..., qu'ils sachent

VALOIRque je vaille..., que nous valions..., qu'ils vaillent . ,

VOULOIR que je veuille..., que nous voulions..., qu'ils veuillent

LA LORRAINE

Sur les collines (f.) qui bordent la rivière de la Meuse1 , s'élève le
village de Domremy. C'est là que Jeanne d'Arc, la bergère en sabots
(m.), a entendu, il y a cinq cents ans, des voix mystérieuses. Un jour
d'été, à midi, dans le jardin de son père, tout près de l'église, elle voit"
une vive lumière et entend ces mots (m.): «Jeanne, il faut que tu ailles

43


au secours du roi de France et que tu le fasses sacrer à Reims...» Et la
jeune paysanne part avec quelques soldats, et se bat*3 bravement contre
l'ennemi (m.). Elle est souvent victorieuse, elle délivre Orléans assiégé,
elle conduit et fait sacrer à Reims le roi Charles VII... Puis, ce sont les
jours sombres: la prison de Rouen, le bûcher où Jeanne est brûlée
devant dix mille personnes qui pleurent la sainte de la patrie.

La Lorraine a été souvent un champ de bataille (f.), surtout au cours
de la première guerre mondiale. Canons (m.), fusils (m.), mitrailleuses
(f.) y ont fait rage4 bien des fois. Sous les obus (m.) et les balles (f.) le
sang des hommes a couléà flots dans ces attaques5 meurtrières. Et on
n'avait pas encore inventé la bombe atomique, ni les fusées (f.)! Ah! si
ces millions de tués et de blessés pouvaient nous inspirer l'horreur de la
guerre, l'amour de la paix!6

Примечания:

1. = Apposition (p. VI). On dit: la ville de Paris.

2. Le présent est plus vif qu'un passé. C'est le présent du récit ou «présent de
narration».

3. Livre bataille, combat. On dit: se battre contre les ennemis. Mais: battre les
ennemis = être victorieux, remporter la victoire.

4 La bataille fait rage: la bataille est acharnée, violente.

5. Une attaque; attaquer; une offensive; prendre l'offensive; la défense; se défendre
(se conjugue comme entendre).

6. Si...! exprime ce qu'on souhaite.

* Глагол battre: Je bats, tu bats, il bat, nous battons, vous battez, ils battent.
Je battrai. Je battais. J'ai battu. Je battis (passé simple).

УПРАЖНЕНИЯ

I) Назовите слова, относящиеся к военной тематике. Разделите их на
3 группы: одушевленные и неодушевленные существительные и глаголы.

II) Составьте предложения со следующими глаголами, употребив их в Passé
composé:
battre (активный переходный); être battu (пассивный); se battre (место-
именный); défendre (активный переходный); être défendu (пассивный); se défendre
(местоименный).

III ) Поставьте глаголы следующего отрывка в Plus-que-parfait: «La Lorraine
a été... meurtrières».

44


IV ) Найдите в тексте глаголы 3 группы. Напишите их в 3 лице единственного
числа, 1 и 2 лице множественного числа Subjonctif présent actif.

V ) Проспрягайте в Subjonctif présent passif глаголы: attaquer, défendre, battre.

VI ) (a) Поставьте глаголы в скобках в Subjonctif présent: Je désire que tu
(s'asseoir) auprès de moi, dans l'herbe. — II est impossible que tu ne (voir) pas, sur la
colline voisine, le village de Domremy, patrie de Jeanne d'Arc. — Une voix du ciel lui
dit un jour: il faut que tu (partir), Jeanne; il faut que tu (venir) au secours du roi; il faut
que tu le (voir) en personne, et que tu (recevoir) de lui une armée pour que tu (pouvoir)
défendre la France et pour que tu (battre) l'ennemi. — (б) Выполните то же задание,
заменяя "tu" на "vous".

VII ) Поставьте второй глагол каждого предложения в Subjonctif présent
passif (с "que"):

(а)II faut finir ce travail. — II est nécessaire d'écrire cette lettre.— II est utile de
savoir par cœur ce paragraphe de la grammaire. — II faut faire les bagages. — II est
nécessaire de vendre cette auto. —II faut mettre la nappe sur la table. — II faut connaître
l'histoire de France. — II faut la savoir. — II faut défendre la patrie.

Напр.: Il faut fermer la porte = II faut que la porte soit fermée.

(б)Вобоихприведенныхнижепредложенияхупотребите Subjonctif présent
actif: Défendez la patrie; ainsi (pour que) les ennemis n'y entreront pas. Tenez bon,
bientôt (jusqu'à ce que) d'autres viendront à votre secours.

VIII ) Проспрягайте во всех лицах: Si je pouvais revoir ma patrie!


ТЕКСТЫДЛЯЧТЕНИЯ: УРОКИ 6—11
BARCAROLLE

«Dites, la jeune belle,
Où voulez-vous aller?
La voile1 ouvre son aile,
La brise va souffler!2

«L'aviron est d'ivoire,
Le pavillon de moire3 ,
Le gouvernail d'or fin;
J'ai pour lest4 une orange,
Pour voile une aile d'ange,
Pour mousse un séraphin.

«Dites, la jeune belle,
Où voulez-vous aller?
La voile ouvre son aile,
La brise va souffler!

«Est-ce dans la Baltique?

Sur la mer Pacifique,
Dans l'île de Java?
Ou bien dans la Norvège,
Cueillir la fleur de neige,
Oulafleurd'Angsoka?5

«Dites, la jeune belle,
Où voulez-vous aller?
La voile ouvre son aile,
La brise va souffler.

— Menez-moi, dit la belle,
A la rive fidèle

Où l'on aime toujours.

— Cette rive, ma chère,
On ne la connaît guère
Au pays des amours.»

Th. GAUTIER, Poésies diverses.

Примечания :

1. Парус — la voile du bateau; le voile de la mariée — вуаль.

2. Le vent souffle (sans complément); je souffle la bougie (je l'éteins).

3. La moire est une sorte de soierie. .

4. Балласт (необходимый для остойчивости судна).

5. Воображаемая экзотическая страна.

LE PHARE

Tout à coup, au-dessus de ma tête, jaillissait un grand flot de lumière
douce. Le phare était allumé. Laissant toute l'île dans l'ombre, le clair
rayon allait tomber au large de la mer, et j'étais là, perdu dans la nuit,
sous ces grandes ondes lumineuses qui m'éclaboussaient1 à peine en
passant... Mais le vent fraîchissait. Il fallait rentrer. A tâtons, je fermais

46


la grosse porte, j'assurais les barres de fer; puis, toujours tâtonnant, je
prenais un petit escalier de fonte qui tremblait et sonnait sous mes pas.
Ici, par exemple2 , il y en avait de la lumière.

En entrant, j'étais ébloui. Ces cuivres, ces étains, ces réflecteurs de
métal blanc, qui tournaient avec de grands cercles bleuâtres3 , tout ce
miroitement me donnait un moment de vertige.

Au dehors, le noir, l'abîme. Sur le petit balcon qui tourne autour du
vitrage, le vent court comme un fou, en hurlant. Le phare craque, la mer
ronfle. A la pointe de l'île, sur les brisants4 , les lames5 font comme des
coups de canon... Par moments un doigt invisible frappe aux carreaux,
quelque6 oiseau de nuit, que la lumière attire, et qui vient se casser la
tête contre le cristal...

D'après ALPHONSE DAUDET, Lettres de mon Moulin.

Примечания :

1.Обрызгивают. Éclabousser (1 группа). Quand je marche dans une flaque d'eau,
l'eau m'éclabousse. Ici ce sont des «gouttes de lumière» qui rejaillissent.

2. Marque ici la surprise, l'opposition violente avec ce qui précède, c'est-à-dire
l'obscurité.

3. Bleuâtre, verdâtre, rougeâtre = qui a des reflets bleus, des tons verts, des teintes
rouges.

4. Скалы, о которые разбиваются волны; также волнорез (сооружение).

5. Волны, валы.

6. C'est sans doute un oiseau...

APRÈS L'EXPLOSION DANS LA MINE

...Une cage1 émerge à la surface du sol. Trois cadavres. Je détourne les
yeux.

«Dix hommes», demande une voix. Cinquante hommes se précipit-
ent. «Non, dix».

On prend les plus solides, les plus jeunes. Un vieillard insiste2 pour
descendre lui aussi, on le renvoie presque durement. Alors, d'une pauvre
voix atone1 , il dit: «J'ai mon petit au fond».

A huit heures, le feu, en bas, est éteint. Les corps sont tous à la sur-
face. Il va falloir atteindre maintenant les trente hommes qu'on entend
appeler à travers les cinquante mètres de terre éboulée. On les sauvera...
Il faudra peut-être deux jours (...) Les hommes se succèdent à la tâche.

47


Pour les diriger, tous les ingénieurs des puits environnants sont
venus, dès la première heure (...). Des ingénieurs qui, eux aussi,
prendront la pioche, le pic et la pelle, pour que les travaux avancent
plus vite.

A midi, vingt mètres de terre séparent seulement les sauveteurs des
sinistrés . Le travail a marché beaucoup plus rapidement qu'on ne5 le
pensait. Pourtant, il faut reboiser6 la galerie au fur et à mesure7 qu'on
gagne du terrain. Des hommes se blessent, ils ne sentent point leurs
blessures. Il faut aller de l'avant, à tout prix, dans l'air irrespirable de la
galerie, au mépris des poches de gaz ou des poches d'eau qu'on peut
crever.

Il faut avancer, parce que les trente hommes risquent d'étouffer.

On avance. A six heures du soir, le dernier coup de pic, et les
emmurés, qui viennent de passer dix-huit heures effroyables, sont
sauvés.

Demain, les hommes retourneront à la mine.

Dans trois jours, cinquante cercueils passeront dans le village.
Cinquante foyers seront en deuil, mais cinq cents autres foyers s'ouvrir-
ont pour recueillir les orphelins.

O.- P. GILBERT, Pilotes de Ligne.

Примечания:

1.Подъемнаяклетьвшахте. — On dit: la cage de l'oiseau, mais aussi la cage de
l'ascenseur.

2. Insister (1 группа) — настаивать, требовать.

3. Тусклым, безжизненным.

4. От пострадавших.

5.Ne explétif: La phrase n'est pas négative.

6. Вновь установить крепь (redire, refaire, relire...).

7. En même temps que (quand on gagne un mètre, deux mètres, on reboise un mètre,
deux mètres).

TOP

Top est un des trois chiens de la ferme; le plus petit, mais non le
moins important.

Top est un ratier1 de race pure; haut de vingt centimètres, blanc avec
des lunettes marron2 , et les oreilles droites et pointues. L'intérieur de sa
gueule est noir et il n'a pas de queue, comme un vrai chien de sa race.

48


On le trouve toujours là où il ne devrait pas être: dans vos jambes
lorsque vous êtes pressé; dans la maison, les jours où il pleut et que3 ses
pattes sont noires de boue. Il arrive toujours à point4 pour faire peur à la
poule que vous essayez d'attraper, à la vache que vous tentez en vain de
faire entrer dans une étable.

Comme tous les animaux de la ferme, Top a son travail, sa fonction:
attraper les rats; il est là uniquement pour cela. Je dois dire cependant
qu'il ne s'est jamais soucié d'attraper un seul rat.

M.- Сde FOLLEVILLE. Inédit.

Примечания:

1.Чистопородный крысолов (фокстерьер).

2. De couleur marron.

3. Et où.

4. Как раз вовремя, в нужный момент.

JEANNE D'ARC

Elle s'entretient avec un capitaine de son armée, qui lui reproche
son échec devant Paris.

Gilles de Rais. — (...) Madame Jeanne, c'est un peu de votre faute
a vous, si l'assaut d'hier n'a pas réussi.

Jeanne. — Comment cela, messire?

Gilles de Rais. — Vous ne savez point parler aux soldats.

Jeanne. — Je ne sais point parler aux soldats?

Gilles de Rais. — J'ai le très grand regret, madame Jeanne, d'être
forcé de vous dire que vous ne le savez pas. Je vous entendais bien,
hier, madame Jeanne: vous leur parliez du bon Dieu et de tous les saints
du paradis; vous leur parliez de la France, et de la race royale; vous leur
parliez de la paix, madame Jeanne.

(Un silence)

Oui, ces hommes qui ne vivent que de la guerre, qui ne vivent que par
] la guerre, qui ne vivent que pour la guerre, qui ne respirent que la guerre,
qui ne jouissent que de la guerre (...) vous allez leur vanter les bienfaits de
la paix! Aussi, madame Jeanne, ils vous écoutent: hier au soir, ils ont
quitté la guerre qui se faisait sur les murailles de Paris, et ils sont revenus
à La Chapelle1 goûter les bienfaits de la paix des cantonnements... Non,
madame Jeanne, ce n'est pas cela qu'il faut dire aux soldats.

49


Jeanne. — Et qu'est-ce qu'il faut donc leur dire, messire?

Gilles de Rais. — On les assemble autour de soi face à la ville, et on
leur dit: «Soldats, vous êtes mal vêtus et mal nourris. Notre sire le roi
vous doit beaucoup, mais ne peut rien pour vous; il ne peut pas même
vous payer votre solde. Heureusement que vous avez devant vous la
plus riche ville du monde. Vous y trouverez tout: l'or et l'argent, les
belles étoffes, les grandes et les bonnes ripailles2 (...) Vous y trouverez
tout: honneur, gloire et richesse: allons, mes soldats: manqueriez-vous
de courage3 ?

Jeanne (un silence bref). — Messire, écoutez bien: savez-vous ce
que c'est, que celui qui dit ça?

Gilles de Rais. — C'est un bon capitaine, celui qui parle ainsi.

Jeanne. — Non, messire: celui qui parle comme cela, c'est le dernier
des hommes.

Charles PÉGUY, Jeanne d'Arc.

Примечания :

1. Деревня к северу от Парижа.

2. Букв, кутеж, пирушку, т. е. выпивку и жратву.

3. В определенном смысле это перифраз речи Бонапарта перед Итальянской
армией, которой он командовал в 1796 г. Жиль де Ре был одним из величайших
злодеев в истории Франции; он послужил для Шарля Перро прообразом Синей
Бороды. У Ш. Пеги он как бы оттеняет духовную чистоту Жанны.

EN ALLANT AU SACRE DU ROI (1824)

(Victor Hugo s'en va, avec d'autres écrivains et artistes, assister au
sacre du roi Charles X.)

[Sur la route de Paris à Reims,] M. Victor Hugo regardait les bois,
les plaines, les villages et se querellait avec le Romain1 qui accusait les
moulins à vent de déranger les lignes du paysage avec leurs mouve-
ments de bras. Quand on demandait à M. Nodier2 son avis sur les
moulins, il répondait qu'il aimait beaucoup le roi d'atout3 ; il avait mis
entre ses genoux son chapeau retourné, qui était devenu ainsi une
excellente table de jeu (...).

La partie s'interrompait aux côtes, qu'il fallait monter à pied pour
épargner les chevaux. A une de ces montées, M. Nodier [voit] à terre
une pièce de cinq francs.

50


«Tiens, dit-il, le premier pauvre que nous rencontrerons va être
joliment content.

— Et le deuxième donc! dit M. Victor Hugo qui [aperçoit] une
deuxième pièce.

— Et le troisième!» [reprend] M. Alaux, après un moment (...).
D'instant en instant, les trouvailles devenaient plus abondantes.

«Ah! ça, dit l'un, quel est le fou qui s'amuse ainsi à semer ses
trésors?

— Ce n'est pas un fou, dit M. Victor Hugo; c'est plutôt un
millionnaire généreux qui ajoute à la magnificence de la fête en tenant
bourse ouverte».

(Malheureusement avec les pièces de cinq francs, on ramasse
bientôt une croix d'honneur, et la pluie de monnaie s'explique- «La
valise de Victor Hugo avait un trou et, à chaque secousse, elle se
vidait»).

Victor HUGO, raconté par un témoin de sa vie.

Примечания:

1. С живописцем Ало. получившим Римскую премию, которая присуждалась
художникам

2. Шарля Нодье, писателя-романтика, автора прелестных сказок.

3. Козырной король (в игральных картах).

SECTEUR CALME

Nos journées étaient assez calmes. [L'ennemi] bombardait le bois
à des heures très régulières que nous finissions par connaître. Alors
chacun se planquait1 de son mieux et attendait la fin de l'orage (...).

Ces bombardements étaient d'ailleurs, le plus souvent, provoqués par
nous, c'est-à-dire par nos artilleurs. J'en sais quelque chose, car ils
venaient régler leurs tirs dans mon observatoire. [Leur] capitaine était un
réserviste, un homme d'âge mûr, fort courtois, dans le civil2 antiquaire
à Paris, tout près de mon quartier Saint-Sulpice. Aussitôt arrivé il
décrochait notre téléphone, demandait la batterie, donnait ses
coordonnées de tir et commandait: «Envoyez quatre navets1 !» Quelques
secondes après, quatre gerbes de neige et de terre fusaient de l'autre côté
dans les champs. C'était le coup de réglage. Aussitôt après il rectifiait par
téléphone et faisait envoyer deux ou trois douzaines de «betteraves».

51


Dès que les «betteraves» étaient arrivées à destination nous
attendions la riposte de [l'artillerie ennemie]. C'était réglé comme papier
à musique4 . Elle venait exactement vingt minutes après. Vous pouviez
sortir votre montre et vérifier. Alors les fusants5 pleuvaient sur notre
forêt. D'ailleurs les officiers d'artillerie attendaient la fin de l'averse
pour sortir de notre observatoire. [J'ai dit] un jour au capitaine
d'artillerie: «Ce serait le filon6 , cette guerre, s'il n'y avait pas les
artilleurs!»

M. FOMBEURE, Les Godillots 7 sont lourds.

Примечания:

1. (Солдатский жарг) прятался в укрытии.

2. В довоенной жизни, "на гражданке".

3. Снаряд малого калибра солдаты шутливо называли navet (репа), крупно-
калиберный — betterave (свекла).

4. В точности, как по часам (фразеол.). On appelle papier réglé, du papier sur
lequel on a tracé des lignes droites à la règle, le papier à musique avec les lignes des
portées, doit être réglé avec exactitude. Ce qui est réglé comme papier à musique,
arrive exactement au moment attendu.

5. Бризантные снаряды, взрывающиеся в воздухе, снаряды, взрывающиеся при
попадании в цель, называются percutants - снаряды ударного действия.

6. (Жарг) золотая жила, "лафа".

7. Солдатские башмаки (разг ), так же на жаргоне называли пехотинцев. '


УРОК 12

ГРАММАТИКА _____________________________

/ — Passé composé et passé simple

Le professeur a raconté ce matin l'histoire de Jeanne d'Arc:

Passé composé обозначает прошедшее действие, имеющее отношение
к моменту речи.
— Это прошедшее время употребляется в разговорной
речи.

Jeanne d'Arc, autrefois, délivra sa patrie:

Passé simple обозначает действие, имевшее место в отдаленном прош-
лом, и полностью завершенное к моменту речи; оно употребляется,
главным образом, в 3 лице в исторических и литературных произведениях
(письменная речь, литературный язык).

Это время может встретиться в газете, но почти никогда не употребляется
в разговорной речи.

// — Образование Passé simple

CHANTER (1-я группа)FINIR (2-я группа)

Je chantai Je finis

Tu chantas } редкие формыTu finis }(как в настоящем времени)

II chantaII finit

Nous chantâmes Nous finîmes

Vous chantâtes } редкиеформыVous finîtes

Ils chantèrentIls finirent

Appeler: il appela. — Commencer: il commença. — Manger; il mangea.

///— Сложные прилагательные (общие правила)

1. Прилагательное + прилагательное: sourd-muet:

Оба прилагательных согласуются с существительным:
des filles sourd[es] -muett[es] .

2.Прилагательные, обозначающие цвета: gris bleu, brun clair...

Оба прилагательных не изменяются в числе: des étoffes bleu clair.

53


L'ALSACE

M. Vincent a suivi la route qui serpente à travers les montagnes
arrondies des Vosges, parmi les sapins et les torrents; il a franchi le col
de Saverne, et soudain la plaine d'Alsace est devant ses yeux, avec les
forêts (f.) gris bleu, à l'horizon. Il arrête sa voiture à la vue1 de cette
terre fertile dont les habitants subirent si souvent les souffrances (f.)
de la guerre, et qui changea si souvent de mains2 .

Voilà, non loin du Rhin aux eaux vert clair, Strasbourg, la capitale
de l'Alsace, et sa cathédrale rosé, dont la tour dresse sa flèche vers le
ciel. C'est à Strasbourg, il y a cent soixante ans, qu'un jeune officier
composa et chanta, chez le maire de la ville, le fameux chant de l'armée
(f.) du Rhin, qui est devenu3 l'hymne national des Français:
la Marseillaise... Le touriste ne doit pas manquer de visiter,
à Strasbourg, le vieux quartier qui, au bord du canal, rappelle si bien les
villages alsaciens, leurs maisons aux toits pointus, leurs cigognes
familières, debout, là-haut, sur une patte!

Примечания:

1. A la vue de ...: quand il voit- привиде; увидев. On dit de même: à l'entrée du
Président de la République, tout le monde se leva; à son arrivée, la musique joua
la Marseillaise; vous paierez à la sortie; aux cris de l'enfant, la mère accourt.

2. Переходила из рук в руки.

3. Au passé composé, non au passé simple, parce que ce fait dure encore.

УПРАЖНЕНИЯ

I) Назовите три архитектурных памятника, три города и три провинции
Франции, о которых уже шла речь в т. I или в предыдущих уроках тома II .
Составьте предложения с этими словами.

II) (а) Найдите в тексте два глагола 1-й группы и два глагола 2-й группы.
Проспрягайте их в Imparfait и в Passé simple. — (б) Поставьте глагол se dresser
в 3 лицо ед. и мн. числа Passé simple и Passé composé.

III ) Поставьте глаголы: rougir, obéir, grandir, в 3 лицо ед. и мн. числа в Passé
simple.

IV) Преобразуйте в пассивную форму : On a franchi le col de Saverne;
M. Vincent a suivi la route; le Rhin que domine la Forêt-Noire; C'est à Strasbourg qu'un
officier a composé la Marseillaise.

54


V ) Расскажите в Passé simple следующую небольшую историю, заимство-
ванную из басен Лафонтена:

Le Renard invite un jour la Cigogne à dîner; il lui présente de la sauce dans une
assiette. Naturellement, la Cigogne, à cause de son bec, ne mange rien et s'en retourne
chez elle, sans dire un mot. Quelque temps après, elle invite à son tour le Renard qui
arrive à l'heure fixée, et trouve devant lui une carafe pleine de nourriture. Mais le col
étroit de la carafe empêche le Renard de manger. Il retourne chez lui tout honteux.

VI) Дополните прилагательными: ivre-mort, aigre-doux, bleu pâle, rouge sombre,
marron foncé, следующиепредложения: Ces hommes avaient trop bu; ils tombèrent...
— Les deux voisines échangèrent des paroles ... — Ma fille, tu mettras ta robe ... —
Le feu est presque éteint; vois, les braises sont... — La serviette de l'écolier est...


УРОК 13

ГРАММАТИКА

Imparfait et passé simple

Depuis l'aube, le chasseur parcourait les champs. Parfois il s'arrêtait,
regardait autour de lui, puis repartait. Soudain, une perdrix S'ENVOLA;
le chasseur TIRA; il TUA la perdrix.

Imparfait обозначает незаконченное действие, которое продолжалось
(parcourait); или повторялось в прошлом (s'arrêtait, regardait, repartait).
Это время обозначает длительное действие, на фоне которого
совершались другие действия данного повествования.

PASSÉ SIMPLE обозначает действия полностью законченные, которые
и составляют собственно повествование (s'envola, tira, tua).

Imparfait — это время, которое используется в описаниях в плане
прошлого. PASSÉ simple — это время, которое используется для повество-
вания в плане прошлого (книжная речь).

Примечание: Imparfait может также употребляться вместе с passé composé:
II dormait, le téléphone l'a réveillé (разговорная речь).

ANIMA UX DE FRANCE

Les écrivains nous ont souvent raconté des histoires de bêtes (f.). Qui
ne connaît les fables de La Fontaine, pleines de bêtes à plumes ou à poils
(m.); de bêtes qui piquent ou qui mordent1 , qui servent à l'homme, ou
qui lui nuisent*, d'animaux domestiques et d'animaux sauvages? ainsi le
lièvre et le lapin, le loup et l'ours (m.), le renard, la cigogne et tant
d'autres. Mais les ours se font rares2 , même dans les montagnes; les loups
ont déjà disparu de nos forêts. Ds ne vivent plus guère que dans les contes
et les légendes (f.): vous avez lu, peut-être, l'histoire de la chèvre de M.
Seguin, racontée par Alphonse Daudet. Cette chèvre en avait assez3 d'être
attachée dans un clos, elle voulait être libre... Un jour elle gagna la
montagne. Mais, là, elle rencontra le loup:

«...Alors le monstre s'avança et les petites cornes entrèrent en
danse. Ah! la brave chevrette!4 ... Plus de dix fois elle força le loup
à reculer. Pendant ces trêves (f.) d'une minute, la gourmande cueillait
encore un brin de sa chère herbe, puis repartait au combat, la bouche
pleine... Cela dura toute la nuit. De temps en temps, la chèvre

56


de M. Seguin regardait les étoiles danser dans le ciel clair et elle se
disait: «Oh! pourvu que je tienne5 jusqu'à l'aube! (f.)»... L'une après
l'autre, les étoiles [s'effacèrent], puis le chant d'un coq monta d'une
[ferme]. «Enfin!» s'écria la pauvre bête qui n'attendait plus que cela
pour mourir. Et elle s'allongea par terre, dans sa belle fourrure blanche
toute tachée de sang6 . Alors, le loup se jeta sur la petite chèvre et la
mangea».

Примечания:

1.Verbe mordre; se conjugue comme entendre.

2. Deviennent rares.

3. Ей надоело.

4. = la petite chиvre (la fillette, la fleurette, etc.), v. lecture 7, note[5].

5. C'est un souhait: je voudrais bien tenir (résister), je souhaite de tenir. On dit aussi:
«Oh! si je pouvais tenir!»

6. Вся в пятнах крови (toute = tout a fait).

*Verbe nuire: Je nuis, tu nuis, il nuit, nous nuisons, vous nuisez, ils nuisent.
(Je nuis à...) Je nuirai. — Je nuisais. — J'ai nui. — (Passé simple: je nuisis, rarement

employé.)

УПРАЖНЕНИЯ

I)Скажитеиначе: Certains animaux servent à l'homme. — D'autres nuisent à
l'homme.— Les loups ont disparu de nos forêts. — Les petites cornes entrèrent en
danse. — Les combattants décidèrent une trêve.

II) Напишите следующий отрывок в плане прошлого; используйте то
прошедшее время, которое наиболее подходит ко всему отрывку (Imparfait или
Passé simple): «Notre chèvre est heureuse. Plus de corde. Rien ne l'empêche de sauter,
de brouter. Il y en a, de l'herbe! Jusque par-dessus les cornes! une herbe savoureuse,
fine, faite de mille plantes... C'est bien autre chose que celle du clos! La chèvre blanche
se roule là-dedans, les jambes en l'air, et glisse le long des talus, au milieu des feuilles
tombées et des châtaignes».

III)Напишите в плане прошлого, используя соответствующее прошедшее
время (Imparfait или Passé simple?), еще один отрывок, в котором рассказывается
о том, что произошло внезапно : «Tout à coup le vent fraîchit un peu (= devient plus
frais). ... Déjà! s'écrie la petite chèvre; et elle s'arrête, très étonnée; elle écoute les
clochettes d'un troupeau; un oiseau la frôle (= la touche légèrement) de ses ailes en
passant, puis un long hurlement s'élève dans la montagne: «Hou! hou!» Elle pense au
loup. Au même moment une trompe (= sorte de cor qui sert à appeler) sonne bien loin
dans la vallée».

IV)Опишите медведя, волка, козу, лисицу, зайца, оленя.

57


УРОК 14

ГРАММАТИКА

IPlus-que-parfait è passé simple

(a) On avait frappé à la porte: l'enfant se réveilla.

(b) [Рагсе qu]' on avait frappé, l'enfant se réveilla.
L'enfant, [qui] avait entendu frapper, se réveilla.

В приведенных примерах Passé simple обозначает прошедшее
действие, полностью завершенное в прошлом; Plus-que-parfait обозна-
чает действие, которое, в свою очередь, предшествует этому прошед-
шему действию.

ОБРАТИТЕ ВНИМАНИЕ! После союзов QUAND, LORSQUE, APRÈS QUE,
AUSSITÔT QUE, Plus-que-parfait употребляется только в том случае, если
главное предложение содержит глагол в Imparfait, обозначающем обыч-
ное, повторяющееся действие — Imparfait d'habitude. Таким образом,
в придаточных предложениях, после перечисленных союзов, Plus-que-
parfait приобретает значение повторяемости действия.

Quand on avait frappé (habitude), l'enfant se réveillait (habitude).

//— Образование Passé simple (продолжение)

ÊTRE AVOIR
Je fu s Nous fû mes
Tu fu s Vous fû tes
II fut Ils furent
J' eu s Nous eu mes
Tu eu s Vous eu tes
II eu t Ils eu rent

IIIМесто качественных прилагательных (общие правила)
А) Как правило, качественные прилагательные стоят после существи-
тельного. В их числе:

1.Прилагательные, обозначающие:

цвет: un chapeau rouge;,

форму предмета: un champ carré;
температуру предмета: de l'eau tiède;
национальность: le peuple français

2.Многосложные прилагательные, более длинные, чем существи-
тельное: un livre intéressant.

3.Прилагательные, имеющие дополнение: une armoire pleine de draps.

58


Б) Перед существительным обычно ставятся короткие и наиболее
употребительные прилагательные: grand, petit \ jeune, vieux\bon, mauvais \
joli, beau \ long, gros:

un bon gâteau, un petit cheval.

ANIMA UX DE FRANCE

( продолжение )

Un jour, Lamartine qui avait rencontré un aveugle dans les champs,
entra en conversation avec lui. Le poète demanda à l'infirme pourquoi il
supportait si gaiement son malheur (m.). La réponse de l'aveugle fut
charmante: « Pour moi, entendre c'est voir, dit-il... Je «vois» chanter
l'alouette (f.) le matin, dans le ciel, et le rossignol; le soir, sous la lune.
Je «vois» les lézards (m.) glisser sur les pierres tièdes, je connais le vol
de toutes les mouches (f.) et de tous les papillons (m.) dans l'air autour
de moi, la marche de toutes les petites bêtes sur les herbes ou sur les
feuilles au soleil. C'est mon calendrier à moi. Je me dis: «Voilà le
coucou1 qui chante: c'est le mois de mars et nous allons avoir chaud;
voilà le merle qui siffle: c'est le mois d'avril; voilà le vol lourd du
hanneton: c'est la Saint-Jean2 ; voilà le chant aigu de la cigale: c'est le
mois d'août; voilà la grive: c'est la vendange, le raisin est mûr; voilà les
corbeaux: l'hiver est proche». Le poète aima beaucoup la réponse,
pleine de sagesse, que l'aveugle lui avait faite, et il n'oublia point de la
raconter dans ses Souvenirs.

Примечания:

1. Le chant de cet oiseau fait: "coucou! coucou!".

2. La (fête de) Saint-Jean a lieu en juin.

УПРАЖНЕНИЯ

I)(a) Назовите по порядку месяцы и дни недели.

(б) В каких месяцах 31 день?

(в)Что вы знаете о количестве дней в феврале?

II)Напишите в 3 лице мн. числа в Passé simple все глаголы 1 группы, которые
встретились вам в тексте, а также глаголы être и avoir.

59


III) В следующем отрывке: (Pour moi ... c'est mon calendrier à moi.) поставьте
глаголы в Imparfait.

IV) Поставьте глаголы следующих предложений в Passé simple: Le coucou
chante. — Le merle siffle. — Les hannetons volent. — Le poète rencontre un aveugle.

—Les enfants racontent des histoires de bêtes. — Ce vieux quartier me rappelle les
villages alsaciens.

V)Поставьте глаголыследующихпредложенийвPassé simple иPlus-que-
parfait: Le poète entre en conversation avec un aveugle; il l'a rencontré dans les champs.

—Le journaliste entre en conversation avec un paysan qu'il a rencontré dans les
champs. — Le poète est heureux, parce qu'il a parlé à l'aveugle.— On me donne un
livre, parce que j'ai bien travaillé. — Ils visitent cette ville, puisqu'on le leur a conseillé.

VI) (a) Поставьте глаголпридаточногопредложениявPlus-que-parfait,
аглаголглавногопредложения — вImparfait d'habitude (обозначающее
привычное, повторяющеесядействие): Quand il a entendu le chant du coucou,
l'aveugle reconnaît le mois de mars. Quand il a entendu le chant du merle, il reconnaît le
mois d'avril.

(б) По модели предыдущего упражнения (а) составьте предложения
со следующими существительными: le rossignol; le hanneton; la cigale. Затем
поставьте глаголы составленных вами предложений в соответствующие формы
Plus-que-parfait и Imparfait.

VII ) Используйте прилагательные: grand, petit, jeune, vieux, bon, mauvais, joli,
beau, в следующих предложениях (обратите внимание на употребления предлога
"de"): _ j'ai des filles. — Nos enfants sont en bonne santé. — Les animaux sont
gracieux. — Les parents méritent le respect. — Les élèves seront récompensés. — Les
garçons iront en prison. — J'aime ces fleurs. — Voici des fruits.

VIII ) Расскажите о встрече Ламартина со слепым.


УРОК 15

ГРАММАТИКА _____________________________

/— Passé antérieur и Passé simple

Dès qu'on eut frappé à la porte, l'enfant se réveilla.

Если главное предложение содержит глагол в Passé simple (se réveilla),
то для выражения предшествования действию главного предложения
употребляется Passé antérieur (eut frappé). Обычно оба действия непо-
средственно следуют друг за другом.

ОБРАТИТЕ ВНИМАНИЕ! Придаточное предложение, содержащее
глагол в Passé antérieur, вводится союзами: quand, lorsque, après que, dès
que, aussitôt que.

Passé antérieur встречается только в письменной речи и не употреб-
ляется в разговоре.

// — Образование Passé antérieur

Passé simple вспомогательного глагола + participe passé.

Глагол chanter Глагол aller
Dès que j' eus chanté...
Dès que tu eus chanté...
Dès qu'il (elle) eut chanté...
Dès que nous eûmes chanté...
Dès que vous eûtes chanté...
Dès qu'ils (elles) eurent chanté...

Quand je fus allé...
Quand tu fus allé...

Ouand il (elle) fut allé(e)...
Quand nous fûmes allés...
Quand vous fûtes allés...
Ouand ils (elles) furent allé(e)s...


/// — Образование Passé simple (продолжение)

Глаголы 3-й группы: Г -INS) . Глагол Venir:

Je vins, — Tu vins, II (elle) vint,
Nous vînmes, — Vous vîntes, — Ils (elles) vinrent.

Так же спрягается глагол: tenir, je tins, и т.д., и глаголы, производные
от venir и tenir: revenir, devenir, se souvenir - retenir, contenir.

(См. уроки 16 и 17, глаголы, оканчивающиеся в Passé simple на -us и на -is).

61


FLEURS ET ARBRES DE FRANCE

«Vous êtes, Monsieur, originaire du Sud-Ouest, je crois? — Oui, je
suis né à deux pas1 de la côte plate de l'Atlantique; quand j'étais enfant,
je ne connaissais que les pins (m.) au feuillage (m.) sombre, et les
fougères (f.) qui poussent à leur pied, dans le sable. Mais quand j'eus
quitté ma petite patrie, une végétation nouvelle apparut à mes yeux:
pommiers (m.)2 normands: cerisiers (m.) qui bordent les routes
d'Alsace; pêchers (m.) qui ornent de leurs fleurs rosés la vallée du
Rhône... — ...Sans parler3 des orangers (m.) et des oliviers (m.) de la
Provence, ni des châtaigniers (m.) du Massif Central. — Et partout des
fleurs: pâquerettes blanches (f.), boutons (m.) d'or, bleuets (m.),
coquelicots
(m.) rouges des champs et des prés; rosés (f.) des jardins,
aux brillantes couleurs. — Et puis il y a les longs peupliers, dans les
régions humides, sur les bords des rivières et des canaux; les sapins des
Vosges, les chênes (m.) et les hêtres (m.), les plus majestueux des
arbres, dans les grandes forêts de l'Ile-de-France... — C'est dans ces
forêts que le roi saint Louis vint, jadis, rendre la justice à son peuple.
Dès le Moyen Age, les petits Français retinrent l'image du bon roi, assis
sous un chêne, au milieu des paysans et des bourgeois... Aujourd'hui,
ces forêts font le bonheur des Parisiens qui y vont le dimanche respirer
l'air pur et cueillir la violette, le muguet aux clochettes blanches et le
champignon, couleur de feuille morte»4 .

Примечания:

1. Tout près.

2. Pommiers... pêchers: suppression de l'article: l'énumération est plus vive.

3. Et il y a aussi les orangers...

4 Qui a la couleur d'une feuille morte. — Attention! Les noms d'arbres sont tous
du masculin en français,

УПРАЖНЕНИЯ

1) Поставьте глаголы: devenir, tenir, quitter вЗлицевовременах: Imparfait,
Passé simple, Passé antérieur.

II) Преобразуйтевпассивнуюформу(Présent, a затемImparfait) следующие
предложения: Les Parisiens visitent, le dimanche, les forêts de l'Ile-de-France. — Des
cerisiers bordent les, routes d'Alsace. Des pêchers ornent la vallée du Rhône.

62


III)Напишитеглаголы: venir, avoir, finir, retenir par cœur, devenir в 1-млицеед.
имн. числав Présent du subjonctif.

Составьте предложения, используя перечисленные выше глаголы, а также
слова и выражения, относящиеся к школьной тематике. Начните предложения
словами:
(II faut que.... il est nécessaire que..., tu veux que..., etc.)

IV)Поставьте глаголы следующих предложений в Passé antérieur и Passé
simple: Aussitôt qu'il a rencontré l'aveugle, le poète entre en conversation avec lui. —
Dès qu'on m'a donné un livre, je commence à lire. — Après qu'il a bien travaillé, il fait
une promenade. — Quand la petite chèvre a entendu le chant du coq, elle s'allonge par
terre et le loup la mange. — Lorsque la cigogne est rentrée chez elle, elle décide de se
venger du renard.

V) Перепишите три первых предложения из упражнения IV, изменив
времена глаголов. Используйте временные формы, обозначающие привычные или
повторяющиеся действия в прошлом.

VI)Расскажите о своей загородной прогулке.


УРОК 16

ГРАММАТИКА _____________________________

/— Образование Passé simple (продолжение)

Глаголы 3-й группы: f-USl . Глаголcourir:

Je courus,—Tu courus,— II courut.

Nous courûmes,________ —Vous courûtes,_______ — Ils coururent.__________

Так же спрягаются:

Глагол на -ir: mourir : il mourut
Глаголы на -ге: boire : je bus; croire : je crus;
connaître : je connus; lire : je lus;
plaire : je plus; paraître : je parus;
se taire : je me tus; vivre : je vécus.
Глаголы на -oir: apercevoir : j'aperçus; pouvoir : je pus;
devoir : je dus; recevoir : je reçus;
vouloir : je voulus.

IIПассивная форма Passé simple (Le passé simple passif)

Le remède de la rage fut découvert [par] Pasteur.

Образование пассивной формы: Passé simple вспомогательного глагола
ÊTRE + participe passé.

Глагол guérir:

Je fus guéri(e).
Nous fûmes guéri(e)s.
Tu fus guéri(e).
Vous fûtes guéri(e)s.
Il (elle) fut guéri(e).
Ils (elles) furent guéri(e)s.

LE JURA

Rivières, vallées, hauts plateaux couverts de pâturages (m.) et
de forêts, lacs, grottes (f.), cascades (f.), tout cela fait du Jura un pays
béni ' pour les touristes. — Vous ne parlez que du sol et de la nature!
Mais il y a des hommes, je suppose2 ? et ils travaillent? — Oui, certes!
C'est un pays d'hommes actifs et vigoureux, paysans (m.) l'été, artisans
(m.) l'hiver. — Que fabriquent-ils donc? — Des aiguilles et des

64


ressorts (m.) de montres, des pipes... — Des pipes? — Les pipes du
Jura furent même autrefois fort appréciées des3 Anglais, qui maintenant
les fabriquent eux-mêmes, en Angleterre. — II n'ya donc pas d'usines
comme en Flandre? — Pardon4 , il y a déportantes usines d'automo-
biles, des scieries (f.)5 innombrables; et des laiteries (f.) où se fabrique
un fameux fromage. Mais autre chose rend cette région chère aux
Français... — Quoi donc? — Le Jura est, à leurs yeux6 , la terre qui a vu '
naître un grand savant: Pasteur. C'est lui qui, à l'aide du microscope,
fonda cette science capitale: la microbiologie; il donna aux médecins le
moyen de guérir une terrible maladie: la rage. Pasteur vécut d'abord
dans le Jura, où il reçut sa première instruction. Venu7 à Paris pour
continuer ses études (f.), il dut gagner sa vie de bonne heure, car sa
famille n'était pas riche. Enfin, il fut reçu élève à l'École normale
supérieure. C'est alors qu'il commença les innombrables travaux qui ont
fait sa gloire8 . Dans le monde entier les instituts Pasteur portent son
nom.

Примечания:

1. Благословенная страна для туристов.

2. = N'y a-t-il pas des hommes?

3. = Appréciées par les Anglais.

4. Plus poli que: mais si (après une question négative).
5 Лесопильные заводы; le verbe est scier

6. В их глазах, т. е. для французов.

7. = étant venu. De même: parti, arrivé, descendu.

8. Прославили его.

УПРАЖНЕНИЯ

I ) (a) Напишите с артиклем существительные, которые соответствуют
следующим глаголам: cultiver, couvrir, fabriquer, naître, nourrir, commencer, finir.

(б) Составьте предложения с этими существительными.

II ) Найдите в тексте несколько прямо-переходных или косвенно-переход-
ных глаголов, сопровождающихся дополнением.

III) Образуйте формы 3 лица ед. и мн. числа Passé simple passif прямо-
переходных глаголов из упражнения II .

IV) Найдите в тексте глаголы, оканчивающиеся в Passé simple на -us.
Напишитеинфинитивэтихглаголов. Проспрягайте ихв 3-млицеед. числа
в Imparfait, Passé simple, Passé composé, Passé antérieur.

65


V) Проанализируйте следующие предложения (отличая пассивную форму
от активной): Nous fûmes guéris; quand nous fûmes partis; ils étaient entendus; ils
étaient venus, tu es pris; tu es entré; vous serez connu; vous serez arrivé.

VI)Составьте полные предложения, используя глагольные формы из упр. V.

VII)Перепишите заключительную часть текста, начиная со слов: C'est lui
qui..., используя Présent de narration (см. текст 11, примечание [2]).

VIII ) Преобразуйте следующие предложения в пассивную форму: Pasteur
fonda la microbiologie. — II trouva le remède de la rage. — Pasteur fit d'innombrables
travaux scientifiques. — Les pays étrangers connurent ses découvertes et sa
réputation.—II reçut d'illustres visiteurs dans son petit laboratoire de l'École normale. —
II commença d'autres études; la mort l'empêcha de les finir.

IX)Преобразуйте следующиепредложениявактивнуюформу: Les pipes du
Jura furent appréciées des Anglais, autrefois. — Toujours, d'excellents fromages furent
fabriqués par les montagnards. — Le vaccin contre la rage fut d'abord appliqué par
Pasteur à un petit Alsacien. — L'enfant fut guéri par le savant. — Dès que la chèvre fut
aperçue par le loup, il bondit sur elle. — Après une nuit de bataille, elle fut mangée par
lui. — Lorsque la nouvelle fut connue par son maître, M. Seguin, il pleura; mais il ne fut
pas surpris par cette triste mort.

X)Напишите небольшой рассказ, используя ответы на следующие вопросы:
Fumez-vous? — Pourquoi oui? Pourquoi non? — Si vous fumez, préférez-vous la


УРОК 17

ГРАММАТИКА _____________________________

/— Образование Passé simple (окончание)

Глаголы 3-й группы: [-IS]. Глагол attendre:

У attendis
Nous attendîmes
Tu attendis
Vous attendîtes
II attendit
Ils attendirent

Так же спрягаются глаголы: attendre, descendre, entendre, rendre, tendre,
vendre, répondre и глаголы на -in.

couvrir; cueillir; offrir; ouvrir; souffrir; dormir; mentir;
partir;sentir; sortir; servir (je couvris, je cueillis, etc.).

a также:

battre je battis;
dire je dis ;

rire je ris
(редкая
форма);

écrire j'écrivis;
naître je naquis.

prendre je pris;
faire je fis;
conduire je conduisis

suivre je suivis;

apprendre j'appris;
mettre :je mis ;

nuire je nuisis
(редкая
форма);

poursuivre je poursuivis;


и глаголы s'asseoir: je m'assis ; voir: je vis (все остальные глаголы, оканчи-
вающиеся в инфинитиве на -oir, в Passé simple имеют окончание на -us).

//— Пассивная форма Le passé antérieur

Quand l'élève eut été reçu au baccalauréat, il s'inscrivit à la Sorbonne.

Образование: passé antérieur вспомогательного глагола ÊTRE + participe
passé.

Глагол recevoir:

Quand j'eus été reçu(e)... Quand nous eûmes été reçu(e)s...
Quand ils (elles) eurent été reçu(e)s...

67


ECOLIERS ET ÉTUDIANTS

«II y eut à toutes les époques des enfants qui, comme Hélène
Vincent, apprirent à lire, à écrire, à compter; des jeunes gens qui,
comme son frère, suivirent [1] des cours de lettres (f.) et de sciences
(f.). — Autrefois, dans les écoles françaises, l'instruction ne fut-elle
pas donnée en latin? — Oui. Longtemps aussi, elle futdonnée [1] dans
des écoles religieuses, ou par des maîtres et des professeurs que les élèves
payaient de la main à la main2 . — II n'en est plus ainsi maintenant3 ? —
Non, bien sûr! Quand un enseignement public et gratuit eut été créé par
la République française à côté de l'enseignement privé, beaucoup de
maîtres et de professeurs devinrent fonctionnaires (m.) (de l'État).
Aujourd'hui, des millions d'enfants reçoivent, jusqu'à 14 ans,
l'enseignement (m.) du Premier degré dans les écoles communales. C'est
là qu'on leur enseigne les mystères (m.) de l'orthographe (f.)! — Et
ensuite? — Ensuite, ils reçoivent l'enseignement du Second degré: durant
sept années les élèves des lycées et des collèges préparent le
baccalauréat de lettres, de sciences ou de techniques3 . Après le «bac»4 ,
on entre à l'Université. C'est alors l'enseignement supérieur, les
amphithéâtres (m.), les laboratoires (m.). C'est la vie en commun, et,
pour ceux qui ont de la chance, une chambre à deux, a la Cite
Universitaire; on y rencontre, comme jadis au Moyen Age sur la vieille
montagne Sainte-Geneviève, des étudiants de toutes les nations».

Примечания:

1. Le passé composé serait également possible.

2. Из рук в руки, т.е. ученики напрямую платили учителям.

3. Il n'en est plus ainsi: cela a changé.

4. Ou le bachot, abréviations populaires pour « baccalauréat»

УПРАЖНЕНИЯ

I) Передайте другимисловамисмыслследующихпредложений: II y eut à toutes
les époques des enfants qui apprirent à lire.— II y a un enseignement public. — II y a
un enseignement privé. — Après le baccalauréat, on entre à l'Université.

II)Перепишитеначалотекста (дослов: ou par des maîtres et des professeurs...),
заменяя глаголывPassé simple соответствующимиформамиPassé composé.

68


III)Не меняя временной формы глаголов, преобразуйте предложения:

(а)вактивнуюформу: L'instruction fut donnée par des maîtres. — Lorsqu'un
enseignement public eut été créé par la République française...

(б)впассивнуюформу: Les enfants suivent les cours de l'enseignement du premier
degré. — Beaucoup d'élèves ont préparé le baccalauréat. — Les étudiants occupaient les
gradins de l'amphithéâtre.

IV)Найдите втекстеглаголы 3-йгруппыинапишите ихв 3-млицеед. числа
Présent, Imparfait, Passé simple, Passé composé иFutur de l'indicatif actifs.

V) Напишите те же глаголы (упр. IV) в 3-млицеед. числаPrésent, Imparfait,
Passé simple, Passé composé иFutur de l'indicatif passifs. (Обратите внимание!
Косвенно-переходные и непереходные глаголы не образуют пассивной формы.)

VI) Поставьте глаголы в скобках в нужные времена: Quand ils (apprendre) à lire
et à écrire, ils changeront de classe. — Quand ils (recevoir) l'enseignement primaire, ils
entreront au lycée.— Quand ils (passer) leur baccalauréat, ils iront à l'Université. —
Quand ils (apprendre) à lire, à écrire, ils changèrent de classe. — Quand ils (recevoir)
l'enseignement du premier degré, ils entrèrent au lycée. — Quand ils (passer) leur
baccalauréat, ils s'inscrivirent à l'Université.

VII) Поставьте глаголы: prendre, cueillir, ouvrir вЗлицоед. имн. числаPassé
antérieur passif.

VIII ) Поставьте глаголы в скобках в пассивную форму: Aussitôt qu'ils
(prendre), les poissons perdirent leurs jolies couleurs. — Quand elles (cueillir), les rosés
furent moins belles. — Dès que la porte (ouvrir), il y avait un violent courant d'air
(répétition). — Dès que la porte (ouvrir), il y eut un violent courant d'air.


ТЕКСТЫ ДЛЯ ЧТЕНИЯ: УРОКИ 12 — 17

L'ARRIVÉE DES CIGOGNES

A deux heures entra1 M. le professeur Speck, avec ses larges souliers
carrés au bout de ses grandes jambes maigres [et sa longue redingote
marron (...)• Il se découvrit2 d'un air solennel, et dit:

«J'ai l'honneur d'annoncer à la compagnie, que les cigognes sont
arrivées».

Aussitôt les échos3 de la brasserie répétèrent dans tous les coins:
«Les cigognes sont arrivées! les cigognes sont arrivées!»

Il se fit un grand tumulte; chacun quittait sa chope4 à moitié vide,
pour aller voir les cigognes. En moins d'une minute, il y avait plus de
cent personnes, le nez en l'air, devant [l'hôtel] du Grand-Cerf.

Tout au haut de l'église une cigogne, debout sur [sa patte], faisait
l'admiration de toute la ville. Le mâle tourbillonnait autour et cherchait
à se poser sur la roue5 où pendaient encore quelques brins de paille.

Le [rabbin] David venait aussi d'arriver: et, regardant, son vieux
chapeau penché sur la nuque, il s'écriait:

«Elles arrivent de Jérusalem!... Elles se sont reposées sur les
pyramides d'Egypte!... Elles ont traversé les mers!»

Tout le long de la rue, devant la halle, on ne voyait que des
commères, de vieux papas et des enfants, le cou replié, dans une sorte
d'extase. Quelques vieilles disaient en s'essuyant les yeux: «Nous les
avons encore revues une fois».(...)

Les deux oiseaux, comme pour répondre à ce salut, tout en planant,
faisaient claquer leur bec, et une troupe d'enfants les suivaient dans la
rue des Capucins, criant: «Tra ri, ro, l'été vient encore une fois! You,

y ou, l'été vient encore une fois».

ERCKMANN-CHATRIAN, L'Ami Fritz.

Примечания:

1. Inversion du sujet, après certains compléments circonstanciels.

2. Снялшляпу. Couvrez-vous = Mettez votre chapeau.

3. Le son des paroles semble renvoyé par les murs de la brasserie, comme par l'écho.

4. Кружку с пивом.

5. Колесо, установленное, например, на трубе, на котором аисты строят гнездо.

70


RENARD ET CHANTECLER

II y a bien longtemps, vivait dans son terrier de Maupertuis,
un renard connu à dix lieues à la ronde pour sa prudence, ses ruses et
les mauvais tours qu'il jouait à ses amis, aussi bien qu'à ses ennemis.

Museau fin, yeux mobiles, pattes à ressorts d'acier, beau pelage roux,
longue queue en panache: voilà maître Renard.

Renard avait une femme, dame Hermeline, et deux enfants, deux
jolis renardeaux, Malebranche et Percehaie.

Un jour Renard, Hermeline, Malebranche et Percehaie regardaient
tristement le buffet où ne se voyait aucune provision, et le plafond où ne
pendait aucun jambon. Après un long silence plein de découragement,
Renard dit enfin, à bout de ressources:1 «Je vais encore essayer de voler
quelque poulet. Advienne que pourra!»2 Et il sortit.

En rampant, il se dirigea vers un poulailler situé non loin de là et qui
appartenait à un paysan aisé. Il aperçut le coq Chantecler, perché sur un
tonneau, et lui dit: «Vous ne vous souvenez donc plus que votre père et
le mien étaient frères et s'aimaient tendrement? Vous soupirez. Ah! oui,
ce fut une grande perte pour nous tous, que la mort de Chanteclin, mon
cher oncle, et nous en eûmes grand deuil, ma femme et moi. Lorsqu'il
fermait les yeux, il chantait d'une manière qui jamais ne se reverra».

Là-dessus, Chantecler, piqué de l'éloge donné à un autre, lança un
cocorico retentissant.

«Eh bien, qu'en dites-vous, cousin Renard? —- Je ne voudrais pas
vous froisser, mais cela ne peut se comparer. Quand Chanteclin
chantait, son cri portait à deux lieues au moins. Tous les autres coqs
s'arrêtaient de chanter, et l'admiraient et le jalousaient. Non! vraiment,
cousin, vous êtes loin de l'égaler. Cela vous serait si facile, cependant.

— Vous croyez qu'il fermait les yeux?

— J'en suis sûr. D'ailleurs, voyons, pourquoi mentirais-je?

— Attendez, attendez, cria Chantecler, vaincu par l'orgueil. Je vais
essayer et vous jugerez».

Il ferma les yeux, ouvrant un large bec: Renard, qui bouillait
d'impatience et se retenait à grand-peine, attrapa par l'aile le pauvre
chanteur et l'emporta en courant.

Aussitôt, valets, servantes, tous armés de pelles, de pioches, se
lancèrent à la poursuite du voleur. Mais bien malin qui attrapera jamais4
Renard à la course.

71


Le pauvre Chantecler, tout meurtri, se plaignait en son langage, par
mots entrecoupés: «Ah! méchant traître! qui peut avoir confiance en ta
langue dorée?»

A ce moment, plus que jamais, on entendait les cris des pour-
suivants:

«A mort, à mort!»

«Eh bien, dit Chantecler à Renard, crie quelque chose à ces gens-là.
Ils sont cruels envers les miens5 et je voudrais me venger d'eux. Tiens,
par exemple, dis-leur: «Pendant que vous me poursuivez, mon ami le
loup mange vos provisions. A une prochaine fois, bonnes gens!»6

Renard trouvait toujours un malin plaisir à se moquer de ses
ennemis. Oubliant toute prudence, content de jouer un bon tour, il
ouvrit sa gueule toute grande et cria ce que lui soufflait Chantecler.

Aussitôt le coq s'échappa et alla se poser sur une branche, hors de
portée de Renard.

Et pendant que Renard rentrait tristement à Maupertuis, Chantecler
faisait un retour triomphal au poulailler.

Le roman de Renard.

Примечания :

1. Ne trouvant plus aucun moyen de se procurer de la nourriture. — Quand on
a dépensé tout son argent, on est à bout de ressources.—Quand on a couru trop
longtemps, on est à bout de souffle.

2. Будь, чтобудет! «Qu'il arrive (subjonctif) ce qui pourra arriver!» vieux dicton.

3. Emploi intransitif de porter = atteindre. Ce fusi! de chasse porte à trois cents
mètres; mais le gibier est très loin, il est hors de portée.

4. Но Лис был слишком хитер, чтобы его кто-нибудь мог догнать.

5. К моей семье, к моим сородичам.

6. On dit: de bonnes gens, de méchantes gens, mais des gens méchants. (On ne dit
pas: des gens bons!)

RENARD ET LES PÊCHEURS D'ANGUILLES

C'était au temps de l'hiver: Renard était dans son logis, fort pauvre
de provisions. Il sortit pour chercher fortune et il s'assit le long d'une
route près d'une haie, tendant le cou de tous côtés, espérant quelque
aubaine. Il fut très joyeux de voir s'avancer une charrette1 conduite par
deux marchands qui venaient de la mer et rapportaient des poissons. La

72


bise avait soufflé toute la semaine, et ils avaient leurs paniers remplis de
harengs frais et d'autres poissons de mer grands et petits, et aussi
d'anguilles2 qu'ils avaient achetées en passant par les villages.

Renard les voyant, s'éloigna par des chemins détournés, et, loin
devant eux, se coucha au milieu de la route, après s'être bien roulé dans
la terre fraîche d'une prairie. Il s'était donné l'air3 d'un mort, les yeux
clos, les dents serrées, retenant son haleine.

Le premier des marchands qui le remarqua dit à son compagnon:

«Voilà un chien ou un renard!

— C'est un renard, cria l'autre; descends vite: prends-le; gare qu'il ne
t'échappe!»

Tous deux s'élancent et arrivent à Renard, qui, étendu sur le dos, ne
bouge pas. ils le retournent de tous côtés. «Il vaut bien trois sous, dit
l'un.— Bah! dit l'autre, il en vaut au moins quatre: vois comme la gorge
est belle et blanche. Mettons-le sur notre charrette».

Et ils continuent leur route en se réjouissant de la trouvaille: «Ce
soir, à la maison, disaient-ils, nous l'écorcherons».

Ainsi parlaient-ils; mais Renard ne faisait qu'en rire. On l'avait jeté
sur le ventre, par-dessus les paniers. Tout doucement il en tira bien '
trente harengs, qu'il mangea de grand appétit, sans demander sel ni
sauce. Puis il fourra son museau dans le panier d'à côté, et en tira trois
colliers4 d'anguilles. Il y passa sa tête et son cou et les fît glisser sur son
dos. Il s'agenouilla pour bien choisir son moment, s'avança un peu, et
enfin se lança au milieu de la route, portant son butin à son cou. Une
fois en bas, il cria aux marchands: «Dieu vous garde5 ! J'emporte un peu
d'anguilles, et je vous laisse le reste».

Les marchands furent bien ébahis: «Le renard!» s'écrièrent-ils. Ils
regardèrent derrière eux: il était trop tard! Ils descendirent pour l'attraper,
mais Renard ne les avait pas attendus et il eut le temps de s'enfuir au loin.

Le roman de Renard.

Примечания

1.Тележка, двуколкаLa charrette est une petite voiture a deux roues, comme
la carriole; le chariot a quatre roues. '

2. Угрей.

3. Притворился мертвым.

4. Les anguilles, dont la tKte est enfiltie dans une corde, forment un collier.

5. Ici le verbe est au subjonctif; c'est un souhait.

73


PAGE D'ÉCRITURE

Deux et deux quatre
quatre et quatre huit
huit et huit font seize.
Répétez! dit le maître.
Deux et deux quatre
quatre et quatre huit
huit et huit font seize.
Mais voilà l'oiseau-lyre1
qui passe dans le ciel
l'enfant le voit
l'enfant l'entend
l'enfant l'appelle:

auve-moi

joue2 avec moi oiseau!

Alors, l'oiseau descend

et joue avec l'enfant

Deux et deux quatre...

Répétez! dit le maître

et l'enfant joue

'oiseau joue avec lui...

Quatre et quatre huit

huit et huit font seize

et seize et seize qu'est-ce

qu'ils font?

Ils ne font rien seize et seize

et surtout pas trente-deux


de toute façon

et ils s'en vont.

Et l'enfant a caché l'oiseau

dans son pupitre

et tous les enfants

entendent sa chanson

et tous les enfants

entendent la musique

et huit et huit à leur tour s'en vont

et quatre et quatre et deux et deux

à leur tour fichent le camp3

t un et un ne font ni une ni deux4

un et un s'en vont également.

t l'oiseau-lyre joue

et l'enfant chante

et le professeur crie:

Quand vous aurez fini de faire le pitres !

ais tous les autres enfants

écoutent la musique

et les murs de la classe

s'écroulent tranquillement.

et les vitres redeviennent sable

l'encre redevient eau

les pupitres redeviennent arbres

la craie redevient falaise

le porte-plume redevient oiseau6 .

J. PRÉVERT, Paroles. (Gallimard.)


VICTOR HUGO À L'ÉCOLE

[Les petits Hugo] n'avaient pas, surtout Victor, l'âge du collège; [leur
mère les envoya d'abord à une école de la rue Saint-Jacques où un brave
homme1 et une brave femme enseignaient aux fils d'ouvriers la lecture,
l'écriture et un peu d'arithmétique. Le père et la mère Larivière, comme
les appelaient les écoliers, méritaient cette appellation par la paternité et
la maternité de leur enseignement. Ça se passait en famille2 . La femme
ne se gênait pas, la classe commencée3 , pour apporter à son mari une
tasse de café au lait, pour lui prendre des mains le devoir qu'il était en
train de dicter, et pour dicter à sa place pendant qu'il déjeunait.

Quand on voulut apprendre à lire à Victor, il se trouva4 qu'il le
savait. Il avait appris5 tout seul, rien qu'à regarder6 les lettres. L'écriture
alla vite, l'orthographe aussi, et la «mère Larivière» s'est vantée souvent
d'un Évangile qu'elle lui avait dicté dans le premier semestre et où il
n'avait fait qu'une seule faute, bœuf avec un e7 .

VICTOR HUGO, raconté par un témoin de sa vie.
Примечания:

1.Attention à la place de l'adjectif brave. Un brave homme = добрый, славный
человек; un homme brave = храбрый, энергичный человек.

2. Как между членами одной семьи.

3. Quand la classe était commencée.

4. On constata.

5.Attention aux deux sens du verbe apprendre: Le maître apprend à lire =
il enseigne la lecture. — L'élève apprend à lire = il reçoit l'enseignement du maître.

6. Seulement en regardant.

7. Un e au lieu de œ.


Примечания:

1.Птица-лира.

2. Jouer (1-er groupe). L'enfant aime le jeu: il est joueur.

3. Сбежать, спастись, смыться (просторечн.).

4. «Une! deux! Une! deux» dit l'officier qui fait marcher ses soldats au pas. —
«Une! deux! trois!» comptent les enfants avant de commencer une course, pour partir
tous ensemble au même moment. — «Ne faire ni une ni deux», c'est agir vite, sans
prévenir, sans donner de signal.

5. Паясничать, кривляться.

6. Allusion à la plume d'oie, dont on se servait jadis pour écrire.

74


УРОК 18

ГРАММАТИКА _____________________________

/ — Простые относительные местоимения
(Pronoms relatifs simples) неизменяемые формы:

Подлежащее qui Écoute ton professeur qui parle,
(écoute les professeurs QUI parlent.)
Прямое
дополнение
que Prends le livre que je te donne.
Косвенное
дополнение
(с предлогом)
à qui
par qui
avec qui
Voici le professeur à qui j'ai parlé.
Voilà le professeur par qui tu seras interrogé
Tu connais le professeur avec qui je travaille.

Антецедент

1.Так называется существительное (или местоимение), которое заме-
щается относительным местоимением: ...le professeur_qui...

2.В пословицах антецедент часто опускается и лишь подразумевается:
Qui a bu boira (= L'homme qui a bu...)

3.Нельзя употреблять следующие формы: A QUI, DE QUI, PAR QUI,
и т. д. (с предлогом), если антецедентом являются существительные, обо-
значающие животных или предметы (см. II).

//— Сложные относительные местоимения
(Pronoms relatifs composés) изменяемые формы:

Подлежащее

и прямое
дополнение

lequel, laquelle, lesquels, lesquelles } редко
м. род, ж. род, м. род, ж. род, употребляются

ед. число ед.число мн.число мн. число

Косвенное
дополнение
(с предлогом)
{(à) auquel à laquelle Антецедентом
auxquels auxquelles является
{(de) duquel de laquelle одушевленный
desquels desquelles или
{(par и par lequel par laquelle неодушевлен-
par lesquels par lesquelles ный предмет

Например: Voici le professeur auquel (или à qui) j'ai parlé.Voici l'itinéraire
auquel je pense.

76


LA BOURGOGNE ET LES BOURGUIGNONS

«La Bourgogne, ou le bourgogne?

— Ne confondons pas!1 La Bourgogne, c'est une large vallée dans
laquelle, à travers les champs et les prés (m.), coule la Saône2 au
cours lent et tranquille; ce sont des coteaux plantés de vignes, que
cultivent des paysans robustes, hauts en couleur3 , au parler sonore;
des sanctuaires réputés, Vézelay, par exemple, où les pèlerins4
accourent chaque année; une terre sur laquelle se mêlent étroitement
le goût des choses de l'esprit (m.)5 et l'amour de la vie matérielle; la
terre qui vit naître Bossuet, le grand orateur religieux du XVII-e
siècle, le poète Lamartine, et tant d'hommes illustres.

— Que de choses et d'hommes à la fois, mon Dieu!

— Hé oui! Cette province est riche et variée comme son vin, le
fameux bourgogne (avec un petit b!).

— Comment appelez-vous donc les diverses sortes d'un même vin?
Je connais ce mot, je l'ai sur le bout de la langue6 .

— Vous voulez dire les différents crus. Il y en a des dizaines7 . Et les
Bourguignons sont très fiers de leurs vins. Ce sont de fins
connaisseurs8 , allez9 II faut les voir, dans les ventes annuelles, goûter
les vins. Il faut voir l'air sérieux avec lequel ils agitent doucement leur
petit gobelet d'argent, le passent longuement sous leur nez pour sentir le
parfum, le portent à leurs lèvres et boivent enfin.

— C'est de la gourmandise? —Non; c'est presque (pardonnez-moi!)
de la piété!»

Примечания:

1. Ne nous trompons pas! Ces deux expressions n'ont pas le même sens!

2. Prononcer sône.

3. Краснощекие, румяные.

4. Пилигримы, паломники.

5. Устремленность к духовному.

6. Оно у меня вертится на языке.

7.Une dizaine, une douzaine, une quinzaine, une vingtaine, une trentaine,
une quarantaine, une cinquantaine, une soixantaine, une centaine, un millier.

8. Знатоки.

9. Interjection très courante dans le langage parlé.

77


УПРАЖНЕНИЯ

I)Скажите иначе: Ces coteaux sont plantés de vignes.— Ces paysans ont un parler
sonore. — Cet homme a le goût des choses de l'esprit. — II y a en Bourgogne des
dizaines de crus. — Je ne m'y connais pas en vins.

II ) (a) Найдите в тексте относительные местоимения и укажите их антеце-
денты.

(б) Укажите придаточные определительные предложения (propositions

relatives).

(в)В придаточных определительных предложениях замените относительные
местоимения их антецедентами (с предлогом или без предлога).

(г)Укажите функцию каждого относительного местоимения. Напр.: Voici
l'élève à qui je parle:

(a) à qui (= l'élève); (b) à qui je parle; (c) je parle à l'élève; (d) à qui (косвенное
дополнение глагола: je parle).

III) (a) Объясните смысл пословиц: Qui a bu boira. — Qui dort dîne. — Qui veut
voyager loin ménage sa monture (= son cheval), (б) Есть ли похожие пословицы
в вашем языке? Напишите их по-французски.

IV) Заполните пропуски соответствующимиформамиотносительных место-
имений (простымиилисложными, спредлогомилибезпредлога): C'est une région
... me plaît beaucoup. — C'est un pays... je connais bien. — Ce sont des paysans... j'ai
souvent rencontrés. — C'est une province dans ... j'ai souvent voyagé. — Ce sont des
forêts dans ... je me promène souvent. — C'est une amie à ... je prête quelquefois des
livres. — C'est un travail ... je m'intéresse. —C'est une étude ... je m'intéresse. —
Ce sont des études ... je m'intéresse. — Ce sont des études ... m'intéressent beaucoup.

V) Напишите следующиеглаголы: cultiver, planter, mêler, goûter вЗ лице Passé
antérieur actif иPassé antérieur passif.


УРОК 19

ГРАММАТИКА

l — Dont:

Это относительное местоимение, как правило, употребляется вместо
форм: de qui, duquel, de laquelle, desquels, desquelles:

1). C'est un chien dont la patte est cassée: dont дополнение к существительному (la patte du chien).

2). Voilà une forêt dont j'aime les arbres: dont дополнение к существи -
тельному (les arbres de la forêt).

3). Il y a des élèves dont je suis content: dont дополнение к прилага -
тельному (je suis content des élèves).

4). Voici le professeur dont je parle: dont косвенное дополнение (je parle du professeur).

II OÙ:

Относительное наречие, которое употребляется в качестве местоимения
и соответствует формам: dans lequel, dans laquelle, dans lesquels, dans lesquelles.

Пример' Montréal est la ville où je suis né (= dans laquelle je suis né).

Où может выполнять синтаксическую функция обстоятельства
времени: II pleuvait, le jour où je suis parti.

///—Причастие - Le participe

Parlant sans cesse, les bavards gênent leurs voisins. Ayant parlé cinq
heures, cet orateur est fatigué. (= Après qu'il a parlé... parce qu'il a parlé...).

Participe présent actif (причастиенаст , времени несовершенного вида ):
parlant.

Participe passé actif (причастие прош. времени совершенного вида): yant
parlé.

Глаголы, спрягающиеся в Passé composé со вспомогательным глаголом
"avoir" — "j'ai", образуют participe passé actif с помощью формы «ayant»...

Глаголы: Être, j'ai été, ayant été.
Avoir, j'ai eu, ayant eu.
Boire, j'ai bu, ayant bu, etc....

79


EN ROUTE VERS LYON

Ayant quitté le Jura, M. Vincent va suivre, vers Lyon, la vallée de la
Saône. Sur son guide1 , il vient de lire: «Pays (m.) d'élevage (m.); on
y engraisse surtout les volailles (f.); les poulets (m.) de cette région
sont très appréciés». N'est-ce pas l'occasion (f.) de faire un bon repas?
Justement, M. Vincent a grand appétit2 .

Le voilà qui s'arrête3 dans une auberge de village; ayant pris place
dans la salle que chauffe un gros poêle, il réfléchit un instant. Quels
plats va-t-il commander?

«Pouvez-vous me servir une omelette et un demi-poulet rôti?

— Il m'est impossible de vous faire une omelette, lui dit l'aubergiste;
les poules ne pondent pas en cette saison-ci; il fait trop froid. Mais je
vais vous servir un poulet dont vous me direz des nouvelles (f.)!..»

...M. Vincent se remet en route... Mais est-ce l'effet du bourgogne,
dont il a bu toute une bouteille? Il a la tête lourde... il a envie de
dormir... serait-ce une légère ivresse? Imprudent M. Vincent! C'est
dangereux quand on conduit!5 Pourtant, il voudrait bien arriver à Lyon
avant la nuit. Et, pour comble de malheur6 , un brouillard épais remplit
la vallée de la Saône; notre ami ne voit pas à trente mètres devant lui. Il
devra rouler avec lenteur. Ce brouillard va devenir encore plus épais,
quand M. Vincent s'approchera de Lyon. Car la ville est à cheval sur
deux fleuves: la Saône et le Rhône.

Примечания:

1. Гид, экскурсовод, проводник, но также путеводитель (книга).

2. A bon appétit, a très faim.

3. Voilà M. Vincent qui s'arrête: M. Vincent s'arrête.

4. Я вам подам цыпленка, от которого вы пальчики оближете (фразеол.).

5. Usuel pour dire: quand on conduit une voiture.

6. В довершение несчастья.

УПРАЖНЕНИЯ

I) В следующих предложениях определите синтаксическую функцию отно-
сительного местоимения dont, используя в качестве примера упр. II, Урок 18: C'est
un livre dont je me sers souvent. — Voici un paysage dont j'admire la beauté. — Ce
sont des vins dont j'aime le parfum. — II possède un vignoble dont il est très fier. — II

80


possède un vignoble dont les vins sont excellents. — II a dans sa cave des vins dont la
qualité est excellente.

II)Соедините следующие предложения с помощью местоимения dont. (Напр.:
J'ai fini ce voyage, je suis content de ce voyage = J'ai fini ce voyage dont je suis
content). Voici la Saône, les bords de la Saône sont plats. — C'est un pays d'élevage, les
volailles de ce pays sont connues. — J'élève des poulets, leur goût est délicieux. — J'ai
un ami, son appétit est énorme. — Arrêtons-nous dans cette auberge, sa façade est
plaisante. — Asseyons-nous près du poêle, sa chaleur est bien agréable. — Le
bourgogne est un vin délicieux, j'aime aussi sa couleur. — J'ai fini ce repas, je suis très
satisfait de ce repas. — II y a dehors un brouillard épais, je suis étonné de ce brouillard.

—Où est le chiffon? je me sers de ce chiffon pour essuyer la glace de ma voiture...

III)Заменитеследующиесложныепредложениядвумянезависимыми предложениями (Напр.: J'ai un chien dont je suis satisfait = J'ai un chien; je suis
satisfait de ce chien.) J'ai un bon dictionnaire dont je me sers souvent. Voici un
village dont tu as oublié le nom.
Rappelez-moi un livre curieux dont vous m'avez
parlé. Vous avez une grande maison dont vous êtes très fier. J'ai visité un pays
dont le souvenir me revient à l'esprit. J'ai revu un bel opéra dont je ne me fatigue
jamais.

IV) Перепишитеследующиепредложения, используяместоимения: lequel,
lesquels, ит.д. C'est un homme avec qui j'aime parler. — Voici une personne à qui je
vais demander mon chemin. Ce sont les enfants à qui tu as donné des jouets. II y a
des gens pour qui l'hiver est une saison très pénible. Je me rappelle la plage où nous
avons passé l'été dernier.
Montrez-moi les armoires où vous avez rangé vos livres.

V) Заменитеневыделенныекурсивомвыражениясоответствующими
формамиparticipe présent: Nous avons vu M. Vincent qui se promenait sur les quais.

Nos amis, pendant qu'ils visitaient Lyon, ont rencontré M. Vincent. — Comme j'étais
fatigué, je n'ai pas pu voir tous les quartiers de la ville. — J'avais faim, je suis entré
dans un petit restaurant. Ma fille, qui s'intéresse beaucoup aux arts, n'en finit pas de
visiter les musées.

VI)Заменитеневыделенныекурсивомвыражениясоответствующими
формамиparticipe passé: Quand nous eûmes fini notre visite, nous rentrâmes à l'hôtel.

—Comme elle avait perdu son passeport, elle est allée à la préfecture de police. — J'ai
rencontré mon ami, j'ai bavardé un moment avec lui. — Quand elle a commencé un
livre, il faut qu'elle le lise jusqu'au bout. — Comme ils ont mal entendu la question, ils
ne peuvent pas répondre.


УРОК 20

ГРАММАТИКА _____________________________

/—Le participe (продолжение)

Étant allée au marché, la mère rapporte les provisions (après qu'elle est
allée...). S'étant levée de bonne heure, elle fait le ménage.

A) действительноепричастиепрошедшеговременисовершенноговида
(Participe passé actif): étant allé(e).

Всеглаголы, спрягающиесяв Passé composé совспомогательным
глаголом Être: «je suis» (aller, venir, partir, ит.д.), образуют participe actif
спомощьюформы«étant»...

Б) местоименнаяформапричастияпрошедшеговремени (participe
passé pronominal): s'étant levé(e).

Местоименные глаголы образуют participe passé с помощью формы
«étant», перед которой стоит местоимение:

m'étant levé(e), je...nous étant levé(e)s, nous...

t'étant levé(e), tu...vous étant levé(e)s, vous...

s'étant levé(e), il (elle)...s'étant levé(e)s, ils (elles)...

Причастие (levé) согласуется с местоимениями m', t', s', nous, vous, s'.

//—Вопросительные прилагательные (Les adjectifs intetrogatifs)

1)Quelle est votre patrie? Quelles sont tes pensées? (Quel — именная
частьсказуемого).

2)Quels livres préférez-vous? (Quel сопровождает дополнение;
поскольку подлежащее переходного глагола выражено местоимением,
вопрос строится с помощью простой инверсии).

3) Quels livres Marie préfère-t-e//e? В данном примере подлежащее
выражено существительным: Marie; (вопрос строится с помощью
сложной инверсии: 1) существительное, 2) глагол, 3) местоимение il,
elle...).

4) Quel livre vous plaît le mieux? (Quel сопровождает подлежащее:
вопрос строится без инверсии).

Вопросительные прилагательные QUEL, QUELLE, QUELS, QUELLES
согласуются в роде и числе с существительным, которое они сопро-
вождают.

82


ПРИМЕЧАНИЕ: Те же прилагательные могут употребляться в восклица-
тельных предложениях (без инверсии) и в ряде случаев сопровождаться
качественными прилагательными:

Quel travail vous faites! — Quel grand travail vous faites!

Или: Quel grand travail! Quel travail! (безглагола).

JEUX (m.) D'ÉCOLIERS

Quels sont les jeux des petits Français? — Les plus jeunes s'amus-
ent aux jeux traditionnels de leur âge: mouvementés pour les garçons
(gendarmes (m.) et voleurs (m.), saute-mouton, balle au chasseur);
plus calmes pour les filles (la poupée, la marelle (f.), etc.); jeux d'hiver,
où l'on court pour se réchauffer; jeux d'été, où il y a moins de mouve-
ment.

Mais souvent, tout se mêle1 . J'ai vu des filles faire des parties (f.) de
ballon ou de saute-mouton, comme de vrais garçons. Je vois parfois des
garçons jouer à la marelle, sagement, comme des filles. J'ai vu des
bandes (f.) d'enfants courir à perdre haleine2 en plein été, et des groupes
(m.) immobiles, jouant aux billes (f.) en plein hiver.

A l'heure de la récréation, regardez ces garçons qui, s'étant
précipités dans la cour, se mettent à courir. Quel bruit! quelle poussière!
(f.). «A quel jeu jouons-nous3 ? — A la balle au chasseur!» Allez, vous
êtes le chasseur: à vous de lancer la balle; les joueurs vous entourent,
de loin, en se moquant de vous. Quel camarade allez-vous toucher? Ce
gros garçon qui ne court pas bien vite? Visez bien et ne le manquez pas.
Ça y est4 , vous l'avez attrape... A son tour, maintenant, d'aller a la
chasse!

Примечания:

1. Sens passif.

2. До изнеможения, букв, до потери дыхания.

3. Le présent, ici, comme souvent, a la valeur d'un futur proche = à quel jeu allons-
nous jouer?

4. = Bien! C'est réussi!

УПРАЖНЕНИЯ

I) Замените выражения, не выделенные курсивом, соотве1ствующими форма-
ми participe passé: А u marché, elle a rencontré une amie, elle a bavardé longtemps.

83


J'ai beaucoup lu, j'ai beaucoup retenu. — Elle est sortie de bonne heure, elle est rentrée
tôt. — Quand ils furent entrés dans la cour de récréation, ils y trouvèrent des
camarades. — Comme nous étions arrivés trop tard, nous n'avons pas pu jouer.
Pierre et Paul, qui étaient restés dans un coin pour lire, ne jouaient pas à saute-mouton.
II
) Раскройте скобки и поставьте местоименные глаголы в соответствующую
форму participe passé. Обратитевниманиенаформывозвратныхместоимений
и согласованиепричастий: Les enfants, (se promener) tout l'après-midi, n'avaient plus
envie de travailler. — Hélène, (s'apercevoir) de son erreur, a recommencé son devoir.—
(Se tromper) de route, vous avez dû revenir sur vos pas. — (S'amuser) trop longtemps,
tu n'as plus le temps, ma fille, de finir ton travail. — (S'endormir) dès le départ du train,
nous avons trouvé le voyage très court. — (S'étonner) de mon absence, la directrice
a écrit à mes parents.

III) Поставьте следующиепредложенияввопросительную форму, используя
прилагательное: quel? quelle? ит. д. спредлогомилибезпредлога (Напр.: Tu as vu
des jeux amusants = quels jeux as-tu vus?): Il a lu des livres.—Nous visiterons une
ville.— Vous avez visité des villes. —Elle met une robe de laine.— Elle a mis une robe
de soie.— Ils partiront par le train de neuf heures. — Ils partiront à neuf heures. — On
part à sept heures. — Tu parlais à un ami. — Ce monsieur est un professeur. — Cette
dame est une institutrice.

IV) Поставьте следующие предложения в восклицательную форму, исполь-
зуя прилагательное: quel.

(а)с помощью качественного прилагательного и глагола: J'ai visité un beau
pays. _ j'ai vu de magnifiques paysages. — Vous allez lire un livre intéressant.— Il
nous raconte de curieuses légendes. — C'est un homme aimable.

(б)спомощьюкачественногоприлагательногобезглагола: II fait mauvais
temps. — La chaleur est forte. — J'ai une grande fatigue. — Le temps est sec. — La
pluie est violente.

(в)используя предложения из задания (б), образуйте восклицательную форму
только с помощью прилагательного quel (без глагола и без качественного прилага-
тельного).

V ) Играют ли дети в вашей стране в игры, о которых говорится в тексте?
О каких из них вы слышите в первый раз? Выберите любую игру и расскажите
о ней.


УРОК 21

ГРАММАТИКА _____________________________

/— Инфинитив прошедшего времени (L'Infinitif passé)

A)Avant de déjeuner, il fait sa toilette.
Après avoir déjeuné, il travaille.

(= Après qu'il a déjeuné... ou Ayant déjeuné...).
Инфинитивнастоящеговремени (Infinitif présent): déjeuner.
Инфинитивпрошедшеговремени (Infinitif pass): avoir déjeuné.
Глаголы, спрягающиесяв Passé composé совспомогательнымглаголом
avoir: «j'ai», образуют Infinitif passé спомощьюинфинитива«avoir».

B)Après être descendue de sa chambre, elle fait le ménage
(= Après qu'elle est descendue, étant descendue...).
Après s'être lavée, elle déjeune

(= Après qu'elle s'est lavée, s'étant lavée...).

Infinitif présent: descendre. — Infinitif раssé : être descendu(e).

Глаголы, спрягающиесявPassé composé совспомогательнымглаголом
être: "je suis", или"je me suis ", образуютInfinitif passé спомощьюинфини-
тива«être».

ОБРАТИТЕ ВНИМАНИЕ на употребление местоимений:

après m'être levé(e), je...
après t'être levé(e), tu...
après s'être levé(e), il (elle)...
après nous être levé(e)s, nous...
après vous être levé(e)s, vous...
après s' être levé(e)s, ils (elles)...

Причастие (levé) согласуется с местоимениями: m', t', s1 , nous, vous, s .
//—Вопросительные местоимения (Pronoms interrogatifs)

Для существительных,
обозначающих лица
Для существительных,
обозначающих предметы
Подлежащее
Прямое дополнение
qui? (илиqui est-ce qui?)
qui? (илиqui est-ce que?)
qu'est-ce qui?
que (илиqu'est-ce que?)
Косвенное
дополнение
с предлогом
à qui?
de qui?
par qui? ит.д.
à quoi?
de quoi?
par quoi? ит.д.

Примеры: Qui soignez-vous, docteur? Qui ayez-vous soigné?

Par qui Marie est-elle soignée? (сложнаяинверсия). Que voulez-vous?

Ho: Qui [est-ce que] vous soignez? Qu' [est-ce que] vous voulez?

85


JOYEUX NOËL

M. Vincent est revenu à Paris pour passer avec les siens les journées
(f.) de fête. Le soir du 24 décembre, veille de Noël, les Vincent vont à
la messe de minuit. Hélène, malgré son jeune âge, y assiste aussi. Mais
peut-elle rester si longtemps assise, à écouter1 les cantiques (m.), la
musique des orgues (m.)2 et le murmure des prières (f.)? Parfois, la tête
d'Hélène s'incline... «Ne dors pas!» lui souffle3 Pierre.

Après avoir assisté à la messe, les Vincent rentrent chez eux, en
compagnie des Legrand, qu'ils ont invités à réveillonner4 . L'arbre de
Noël, avec ses étoiles d'argent et ses bougies (f.), resplendit dans la
salle à manger. On savoure la dinde aux marrons (m.) et la bûche de
Noël, en chocolat; on boit du Champagne.

A quoi Hélène pense-t-elle, pendant ce temps? Hélène bâille; elle
a de plus en plus sommeil. Mais avant de se coucher, elle n'oublie pas
de mettre ses souliers dans la cheminée. Car elle croit au Père Noël5 ,
comme les petits Français. Et demain, elle trouvera, près de ses souliers,
une poupée, avec d'autres jouets (m.) et des bonbons (m.). Pierre, lui, ne
croit plus au Père Noël. Il aura tout de même la bicyclette qu'il désire.

Au Jour de l'an (le 1-er janvier), ce sont surtout les grandes person-
nes qui échangent des cadeaux (m.), que l'on appelle étrennes (f.).
M. Vincent a déjà acheté en secret un poste de télévision qu'il va offrir*
à sa femme. Mme Vincent a trouvé pour son mari six magnifiques
cravates, car M. Vincent aime beaucoup les belles cravates, et il en
change très souvent.

La concierge, aussi, dira à M. Vincent: «Je vous souhaite une bonne
année», et M. Vincent lui donnera des étrennes. Quant aux enfants, ils ont
déjà envoyé leurs vœux (m.) de Nouvel An à leurs grands-parents de
Montréal et à leur oncle, leur tante et leurs cousins de Buenos Aires. Et, à la
rentrée des classes, Hélène apportera un bouquet de fleurs à sa maîtresse.

Примечания:

1. Rester à écouler = rester pour écouler, écouter patiemment.

2. Mais on dit de belles orgues, les grandes orgues.

3. Шепчет.

4. Faire le réveillon, repas de Noël, après la messe de minuit.

5. Croire au Père Noël: croire que le Père Noël existe. Familièrement: être naïf.

* Глагол offrir: ./'offre, tu offres, il offre, nous offrons, vous offrez, ils offrent.
"offrirai. J'offrais. J'ai offert. J'offris.

86


УПРАЖНЕНИЯ

I) Скажите иначе : Le soleil resplendit. — Hélène a sommeil. —II a acheté
un poste de télévision en secret. — II change souvent de cravate.

II) Перепишите начало текста, до слов: "lui souffle Pierre". Измените время
глаголов, употребленных в личной форме, на Passé simple для первых трех
глаголов (M. Vincent revint à Paris...); и на Imparfait, начиная со слов: "peut-elle".

III) Перепишите отрывок текста от слов: "L'arbre de Noël... " дослов: "comme
les petits Français". Поставьте в Imparfait глаголы, обозначающие состояние или
повторяющееся действие. Поставьте в Passé simple глаголы, обозначающие
прошедшее законченное действие.

IV)Перечитайте часть текста, до слова "réveillonner".

(а)Найдите глаголы, употребленные в изъявительном наклонении, и раз-
делите их на три группы: глаголы в активной форме, спрягающиеся в сложных
временах с avoir; глаголы в активной форме, спрягающиеся в сложных временах с
être; местоименные глаголы.

(б)Образуйте формы Infinitif présent и Infinitif passé для глаголов каждой из
перечисленных групп.

V) Проспрягайте вовсехлицах: (a) Je pense que je me suis trompée. Tu penses
que tu... (b) Je pensais que je...

Напишите снова эту фразу, заменяя второе предложение соответствующими
формами Infinitif passé pronominal. (Напр.: Je crois que je me suis assise = je crois
m'être assise.)

VI)Используявопросительные местоимения , поставьте вопрос ксловам, не
выделеннымкурсивом: Nous allons jouer au ballon. — Tu regardes les enfants. —
Nous admirons l'adresse de ces petites filles.— Ce livre appartient à Jean. Ce livre
appartient à Pierre. — Le remède de la rage fut découvert par Pasteur. — Les hauts
plateaux du Jura sont couverts de
pâturages. — Vous avez été étonné par l'arrivée de M.
Vincent. — Hélènejoue à la poupée.

VII)Какиепредложенияизупражнения VI моглибыначинатьсявопроситель-
нымиоборотами: qui est-ce qui? qui est-ce que? qu'est-ce qui? qu'est-ce que?

VIII) Поставьте глаголывскобкахвнужноевремяинаклонение: II faut que
nous (offrir) nos vœux de Nouvel An à notre grand-mère. — Je désire que tu (donner)
à la concierge de belles étrennes. — Je veux que vous (savoir) par cœur quelques
fables. — II est difficile qu'Hélène (rester) si longtemps assise. — Avant qu'ils (faire) le
réveillon, les parents assisteront à la messe de minuit. — Une voix mystérieuse ordonne
que Jeanne d'Arc (aller) au secours du roi de France. — Croyez-vous qu'il (y avoir) une
cathédrale plus belle que celle de Strasbourg?

IX ) Как в вашей стране празднуют Рождество и Новый Год?

87


УРОК 22

ГРАММАТИКА _____________________________

/ — Выражения, образованные с помощью инфинитива

Je vais parler{ = Je parlerai dans un instant:

Je suis sur le point de parlerближайшее будущее

Je suis en train de parler{ = Je parle maintenant:

действие в настоящий момент Je viens de parler{ = J'ai parlé il y a un instant:

только что совершившееся действие

Je reste ici sans parler{ = Je reste ici et je ne parle pas;

Je me tais au lieu de parlerпротивоположныйсмыслимеетформа:

en parlant

IIСложные вопросительные местоимения (Pronoms
interrogatifs composés)
— Замещают ранее упоминавшиеся
существительные, обозначающие лица, животных, предметы

Un médecin va venir. — Lequel va venir? — lequel: подлежащее .

J'appelle un médecin. — Lequel appelles-tu*?

lequel: прямое дополнение .

Marie est soignée par plusieurs médecins.

Par lesquels est-elle soignée? Par lesquels:
Par lesquels Marie est-elle soignée? дополнение с предлогом
Мужской род Женский род Эти формы могут употреб-
lequel? laquelle? ляться в качестве
lesquels? lesquelles? подлежащего, прямого
дополнения, косвенного
дополнения с предлогом
Мужской род Женский род Слитные формы,
Ед. число: auquel? à laquelle? содержащие предлоги à и de,
Мн. число: auxquels? auxquelles? могут употребляться только в
Ед. число: duquel ? de laquelle? качестве
Мн. числ o:desquels? desquelles? косвенного дополнения

(*) Если подлежащее выражено личным местоимением Je, инверсия с
глаголом-сказуемым в
présent de l'indicatif возможна только в следующих формах:
ai-je, dis-je, dois-je, fais-je, puis-je, sais-je, suis-je, vais-je, vois-je. (Поэтомуследует
говорить: lequel est-ce que je prends?)

88


LES ALPES

«Jouons à un jeu nouveau. — Lequel?1 — Un jeu que je viens
d'inventer. Fermez les yeux. Je vais dire un nom géographique. Chacun
à son tour dira ce qu'il voit dans son imagination (f.)... Attention!...
«Les Alpes»! — Moi, je vois des vallées cultivées comme des jardins,
des forêts de sapins et de hêtres qui montent à deux mille mètres; plus
haut encore, près des neiges2 éternelles, les pâturages (m.) d'été,
à l'herbe courte et parfumée. — Et vous, quelle image vous faites-vous
des Alpes? — Laquelle?... Attendez!... Je ne puis3 répondre tout de
suite! Je n'ai pas d'imagination... — Alors, à un autre! — Moi, je vois
des villages sur les sommets (m.), avec leurs toits à longue pente; les
routes et les cols (m.) les plus élevés de l'Europe, par où l'on passe de la
Savoie au Dauphiné, puis à la Provence. — Moi, je vois les grands
massifs chers aux alpinistes (m.). — Lesquels? — Celui du mont
Blanc, par exemple, et les glaciers fendus de crevasses (f.), les murail-
les (f.) à pic, les aiguilles vertigineuses4 , les ascensions (f.) en cordée
(f.) conduites par des guides (m.) pleins de courage (m.) et de
dévouement (m.). —Je pense, pour ma part, aux plaisirs (m.) du ski, de
la luge, aux champs de neige, où l'on monte lentement, par le télé-
phérique. — Ne m'oubliez pas, n'oubliez pas l'ingénieur (m.)! Pour
moi, les montagnes, et les Alpes surtout, c'est de l'eau, l'eau des torrents
et des rivières. C'est une force immense. Nous construisons avec du
béton un barrage énorme; nous sommés en train de déplacer des
villages, de créer un lac artificiel, de bâtir une usine hydro-électrique;
nous allons transporter le courant5 à des centaines (f.) de kilomètres...»

Примечания :

1.= lequel est-ce? (On peut dire aussi: auquel?).

2.Увечныхснегов. La neige fond au soleil (le verbe fondre se conjugue comme
répondre).

3. = je ne peux pas.

4. Головокружительных, вызывающих головокружение,

5. Le courant électrique (l'électricité court le long du fil de cuivre).

УПРАЖНЕНИЯ

I) Поставьте следующие предложения в вопросительную форму, используя

сложные вопросительные местоимения: Lequel? и т.п. (Напр.: J'ai lu un beau livre.____

Lequel avez-vous lu?) Nous visitons les vallées des Alpes. — Nous avons visité une belle
vallée. — Ils veulent atteindre un pic élevé. — Un de tes amis t'a accompagné dans
l'ascension. — Nous sommes partis avec un bon guide. — Vous vous intéressez à certains
sports. —Mon père était accompagné par un ami. — Je vais te montrer un glacier.

89i


II ) Перепишите предложения из упр. I) и задайте вопрос с помощью вопроси-
тельного местоимения, опуская глагол. (Напр.: J'ai lu un beau livre. — Lequel?)

III) Найдите в тексте глаголы в личной форме и назовите их инфинитив.

IV) Используйте в приведенных ниже предложениях следующие подходящие
по смыслу выражения; aller + l'infinitif; être en train de + l'infinitif; venir de
+ l'infinitif: Des nuages noirs courent sur nos têtes; l'averse est prête à tomber. — Voyez
la cordée des alpinistes qui traverse justement le glacier; elle touchera bientôt au pied de
la muraille. —Un aigle faisait des cercles, en volant, au-dessus du pic; il a plongé, il
y a trois minutes, vers le fond de la vallée. Regardez-le, il a repris à l'instant son vol vers
le haut; il passe en ce moment devant nous; bientôt il regagnera les cimes.

V) (a) Преобразуйте следующиефразы, заменяявыражение: sans + l'infinitif
независимымпредложением (см. стр.1 и 59): Nous sommes partis pour l'ascension
sans emporter assez de nourriture. — Là-haut, au sommet d'une aiguille, nous admirions
le spectacle sans pouvoir parler.— Nous regardions sans penser à rien. — Mais nous
sommes redescendus sans perdre de temps, car la tempête menaçait. — Nous nous
sommes trompés de chemin sans nous en apercevoir tout de suite; cela nous a un peu
retardés.

(6) Тожезаданиесвыражением: au lieu de + l'infinitif. - Parle un peu, au lieu de
te taire. — Écris quelques lettres au lieu de rester là à ne rien faire. — Écoutez les
conseils des vieilles personnes au lieu de vous moquer d'elles. — Approche-toi, au lieu
de t'en aller.

VI ) Преобразуйте следующие фразы, заменяя второе предложение
выражениями: sans + l'infinitif, и au lieu de + l'infinitif: (sans):

J'ai croisé un ami dans la rue et je ne l'ai pas vu. — Pars et ne te retourne pas. —
Venez et ne tardez pas davantage. — Je te parlerai et je ne te cacherai pas ce que je
pense. — Je vous ai raconté mon voyage et je n'ai rien oublié. — (au lieu de): Nous te
dirons la vérité et nous ne te mentirons pas. — II faut rentrer et il ne faut pas attendre
plus longtemps. — Vous grossissez, vous ne maigrissez pas. — Courez, ne flânez pas.

VII) Замените выделенныекурсивомсловапридаточнымпредложением,
начинающимсясоюзомquand + глаголвpassé composé, passé simple, futur, ит.д.:
A l'entrée du Président de la République, tout le monde s'est levé.— A son arrivée,
musique joua la «Marseillaise».—Vous paierez à la sortie. —Vous avez payé à la
sortie. — La mère accourt aux cris de l'enfant. — La mère accourut aux cris de l'enfant.

VIII) Преобразуйте следующиефразы, используяконструкцию: après +
infinitif passé: Je trouve un guide courageux; je fais l'ascension de l'aiguille. — Les
enfants mettent leurs souliers dans la cheminée; ils vont se coucher. — Tu enverras tes
vœux à ton oncle; tu feras une visite à ta grand-mère.

IX ) Выпадает ли снег зимой в вашей стране? Занимаетесь ли вы зимними
видами спорта?

X)Придумайте три предложения, используя в качестве модели следующую
фразу: Pour créer un lac artificiel, les ouvriers sont en train de déplacer le village.

90


УРОК 23

ГРАММАТИКА _____________________________

/—Глаголы, сопровождающиеся инфинитивом-дополнением

Без предлога С предлогом à С предлогом
Je désire Je commence Je cesse
J'espère Je me mets Je finis
Je veux Je me prépare Je continue
Je préfère Je me décide J'accepte
Je peux Je continue J'essaie
Je sais lire Je renonce à lire Je lui permets de lire
Je dois Je m'amuse Je l'empêche
Je crois Je m'habitue Je refuse
J'aime Je réussis J'oublie
J'aime Je propose
Je l'oblige

// — Предлог + Infinitif

II se lève pour parler - цель Следует говорить: pour,

( = с намерением говорить )avant de +infinitif, a не:

II s'en va pour ne pas parler - цель je.. . pour que je... Избегайте

употреблять
II se lève avant de parler - время tu... pour que tu,.. дважды одно

и тоже

II s'assied après avoir parlé - время il^. pour qu'il... ит.п. подлежащее
II s'assied sans parler, sans avoir parlé - отрицание действия, выраженного

глаголом parler
II parle au lieu de manger - противопоставление

Некоторые предлоги, указывающие цель, время и т.д., часто сопро-
вождаются инфинитивом настоящего или прошедшего времени.

/// — Assez pour, trop pour

Mon père est assez riche pour avoir deux automobiles.

(= Parce que mon père est riche, il peut avoir deux automobiles.)

Mon père est trop pauvre pour avoir une bicyclette.

(= Parce que mon père est pauvre, il ne peut avoir une bicyclette.)

91


LA PROVENCE

(extrait d'un article de M. Vincent)

Quand vous voyagerez dans le Midi de la France, n'oubliez pas
d'aller en Provence. Descendez la large vallée que bordent les montag-
nes. Un chaud soleil brille dans le ciel bleu; vous êtes accompagné par
la musique des cigales cachées dans les pins (m.) et dans les pâles
oliviers (m.); des mas1 blancs se montrent partout, avec leurs toits de
tuiles (f.) rosé clair; des lignes de cyprès (m.) noirs les protègent contre
le mistral. Le mistral est le vent puissant qui souffle le long du Rhône
pendant des jours entiers, sans arrêt (sans s'arrêter); il est assez fort,
dit-on, pour retarder les trains!

La Provence est aussi la terre des souvenirs anciens: Orange a gardé
son arc de triomphe usé par le temps, son théâtre antique assez grand
pour contenir des milliers de spectateurs; Avignon vous montrera ses
remparts (m.), le château des papes (m.), le vieux pont qui refuse
aujourd'hui de franchir le Rhône car il ne reste plus que la moitié de ses
arches (f.)!

«Sur le Pont d'Avignon, l'on y danse, l'on y danse,
Sur le Pont d'Avignon, l'on y danse tout en rond»,

disait la vieille chanson française.

La Provence, c'est aussi la Camargue, où vivent les chevaux et les
taureaux sauvages; c'est Arles, ses arènes (f.) et son théâtre antique...

Mais il faut cesser de vous parler de la Provence. J'y connais trop de
merveilles (f.) pour pouvoir vous les nommer toutes...

Примечание :

1. Des mas (prononcez: mass): c'est le nom des fermes provençales.

УПРАЖНЕНИЯ

I ) Найдите в первой части текста: (а) три предложения, к которым можно
поставить вопрос: qu'est-ce qui? (б) два предложения, к которым можно поставить
вопрос: qu'est-ce que?

II) Проанализируйте следующеепредложение: La Provence est la terre des
souvenirs anciens.

III) Найдите в тексте переходные глаголы, употребленные в активной форме
(в изъявительном или повелительном наклонении). Разделите их на две группы:

92


(а)глаголы, прямое дополнение которых может быть выражено только
существительным; (б) глаголы, прямое дополнение которых может быть
выражено существительным или инфинитивом.

IV)Используйте глаголы предыдущего упражнения и составьте предложения
с каждым из них: (а) по одному предложению с глаголами из первой группы (а);

(б) по два предложения с глаголами из второй группы (б).

V) Используйте в следующих предложениях выражение: assez pour: Soyez
bon, répondez à ma demande. — La neige est dure, elle est glissante. —La glace de
l'étang est épaisse, elle résistera. — Ce vin est fort, il pourra vieillir. — Ce vin n'est pas
fort, il ne pourra pas vieillir. — Ce lait est gras, il donnera un bon beurre.

VI) Используйте вследующихпредложенияхвыражение: trop pour: Vous êtes
bon, vous ne pouvez pas refuser cela. — Cette région est sauvage, elle n'est pas bien
connue. — La neige est molle, elle n'est pas glissante. — La glace est mince, elle ne
résiste pas. — Ce vin est faible, il ne vieillira pas. — Ce lait ne peut pas donner de bon
beurre parce qu'il est maigre.

VII) Преобразуйте следующиепредложения, используяинфинитив с пред -
логами : (a) pour (цель): Je me couvre, car je veux avoir chaud. — Je me couvre, car je
ne veux pas avoir froid. — Je vous ai fait venir; je désire vous annoncer une
nouvelle. — Nous nous levons, nous allons travailler. — II a acheté un poste de
télévision; il voulait faire plaisir à sa femme.

(б)avant de (время): Déjeunez d'abord, ensuite vous travaillerez. — II fait ses
bagages, puis il partira.—II a visité le Pas-de-Calais, il a visité la Flandre plus tard. —
On réfléchit d'abord, ensuite on répond. — Nous sommes allés à la messe de minuit,
puis nous avons réveillonné.

(в)Преобразуйте предложенияиззадания (б) спомощьюконструкции: après
+ infinitif passé: Например: J'ai travaillé, ensuite je suis sorti. = Je suis sorti après avoir
travaillé.


ТЕКСТЫДЛЯЧТЕНИЯ: УРОКИ 18 — 23
LES ENFANTS DANS LE JARDIN PUBLIC

(...) Ceci se passe aux Tuileries.
Plusieurs Georges, plusieurs Jeannes, plusieurs Maries;
Un qui tète, un qui dort; dans l'arbre un rossignol;
Un grand1 déjà rêveur qui voudrait voir Guignol;
Une fille essayant ses dents dans une pomme;
Toute la matinée2 adorable de l'homme;
L'aube et polichinelle; on3 court, on jase, on rit;
On parle à sa poupée, elle a beaucoup d'esprit;
On mange des gâteaux et l'on saute à la corde.
On me demande un sou pour un pauvre; j'accorde
Un franc; merci, grand-père! et l'on retourne au jeu,
Et l'on grimpe, et l'on danse, et l'on chante. Оciel bleu!
C'est toi le cheval. Bien. Tu traînes la charrette,
Moi, je suis le cocher. A gauche, à droite; arrête.
Jouons aux quatre coins. Non; à colin-maillard.
Leur clarté4 sur son banc réchauffe le vieillard.
Les bouches des petits sont de murmures pleines,
Ils sont vermeils, ils ont de plus fraîches haleines
Que n'en ont les rosiers de mai dans les ravins,
' Et l'aurore frissonne en leurs cheveux divins.

Tout cela, c'est charmant.

Victor HUGO, L'Art d'être Grand-Père
Примечания :

1.Adjectif mis comme nom. Quand un enfant voit un autre enfant plus âge que lui, il
dit: «C'est un grand!» Un enfant de quatre ans pense qu'il sera un grand, quand il aura
sept ou huit ans; mais un enfant de huit ans rêve d'être un grand de quinze ans...

2. L'enfance est le matin de la vie; la vieillesse est le soir de la vie.

3. On = les enfants.

4.Les enfants sont purs comme la lumière. Clarté, ici, est pris au sens figuré: c'est
une comparaison.

94


JEU DE GARÇONS

D faut savoir souffrir pour ses amis. J'en avais un, appelé Pierre. Je l'aimais
tendrement. JJ y avait un pacte entre nous: on ne devait pas rapporterl.

Il me dit un jour: «Viens, nous allons jouer à Guillaume Tell»2 .

J'ignorais ce Suisse hardi. En quatre mots, Pierre me conte son
histoire et me met au fait. L'héroïsme m'enflamme3 , je veux aussitôt
l'imiter. Pierre me dit:

«Prends cette pomme et mets-la sur ta tête. Je vais l'abattre d'un seul coup».

Il me pose une pomme en équilibre sur le crâne, il se recule de
quatre pas. Il n'avait point d'arbalète, mais un petit fusil à ressort, dit
Eurêka, qui lançait de courtes flèches munies à leur extrémité d'une
rondelle de caoutchouc. Mon ami vise lentement, assure exactement son
coup; il presse la gâchette, et je reçois la flèche dans l'œil. Ce n'était pas
dans le programme, mais j'en vis trente-six chandelles4 .

Voilà Pierre affolé et moi bien davantage, car la fléchette s'était
collée à mon orbite et, étant neuve, elle adhérait parfaitement. Je la
détache, me frotte l'œil, qui pleure un peu. Pierre l'examine, souffle
dessus, et, pour se rassurer lui-même, il me rassure.

«Ce ne sera rien», dit-il.

J'avais assez mal, et vaguement peur du pire5 . Mais je devais me
taire; et, dans les tourments, on ne m'aurait rien fait6 avouer. Telle était
la règle du jeu.

Mais quand je fus rentré chez moi, ma mère me considéra et poussa
un cri en pâlissant.

«Regarde-moi! Qu'est-ce que tu as à l'œil?

— Moi? Rien, fais-je bravement.

— Tu as l'œil plein de sang».

D'une main, ma pauvre maman me ferme l'œil valide7 , et de l'autre,
elle montre deux doigts.

«Combien vois-tu de doigts?»

Je ne voyais rien. Je dis au hasard8 :

«Quatre!»

On fit chercher le médecin. Il lava doucement ma blessure, dont je
ne souffrais d'ailleurs plus, et il tranquillisa ma mère qui me croyait déjà
l'œil crevé. Ce n'était rien.

Emile HENRIOT, de l'Académie française, Les Temps innocents.

95


Примечания:

1. Неябедничать: de ne pas faire un rapport contre un camarade, de ne pas le
dénoncer (expression courante chez les petits Français).

2. Вильгельм Телль — национальный герой Швейцарии (XIV в.). Австрийский
наместник заставил его стрелять из арбалета в яблоко, лежащее на голове его
сына; Вильгельм Телль сбил яблоко стрелой.

3.Его героизм воодушевляет, воспламеняет меня: L'allumette enflamme le
papier, qui prend feu. Le courage, l'héroïsme enflamment le cœur humain.

4. Искры из глаз посыпались (фразеол.).

5. Peur des plus mauvaises choses, par exemple d'avoir l'œil crevé. — Pire, le pire
sont des formes du comparatif et du superlatif de mauvais.

6. Conditionnel passé de faire = même sous la torture, j'étais incapable d'avouer.

7. Здоровый (антоним: invalide. L'hôtel des Invalides reçoit les soldats qui ont été
blessés pendant la guerre et sont restés infirmes).

8. Au hasard = наобум, наудачу. Par hasard = случайно, неожиданно. Quand on
ne connaît pas son chemin, on va au hasard. Mais, par hasard — d'une manière
imprévue, inattendue.

LA POUPÉE VIVANTE

Eponine et Azelma ne faisaient aucune attention à ce qui se passait.
Elles venaient d'exécuter une opération fort importante; elles s'étaient
emparées du chat. Elles avaient jeté la poupée à terre, et Éponine, qui
était l'aînée, emmaillotait le petit chat, malgré ses miaulements et ses
contorsions1 , avec une foule de nippes et de guenilles rouges et bleues.
Tout en faisant ce grave et difficile travail, elle disait à sa sœur dans ce
doux et adorable langage des enfants:

«Vois-tu, ma sœur, cette poupée-là est plus amusante que l'autre.
Elle remue, elle crie, elle est chaude. Vois-tu, ma sœur, jouons avec2 .
Ce serait3 ma petite fille. Je serais une dame. Je viendrais te voir et tu la
regarderais. Peu à peu tu verrais ses moustaches, et cela t'étonnerait. Et
puis tu verrais ses oreilles, et puis tu verrais sa queue, et cela
t'étonnerait. Et tu me dirais: «Ah! mon Dieu!» et je te dirais: «Oui,
madame, c'est une petite fille que j'ai comme ça4 . Les petites filles sont
comme ça4 à présent.»

Azelma écoutait Eponine avec admiration.

Victor HUGO, Les Misérables.
96


Примечания :

1.Котенокмяукалиизворачивался (пытаясьосвободиться) = Le chat se tord
dans tous les sens (verbe se tordre, 3-еgroupe); il fait des contorsions

2. Tournure familière = Jouons avec la poupée; «Où est mon livre? — Ton frère est
parti avec» (il l'a emporté).

3. Le conditionnel exprime une supposition — emploi courant dans les jeux des
petits Français.

4. Il est comme ça = il est ainsi, on ne peut rien changer à son caractère. — C'est
comme ça = c'est ainsi.

UN MONSIEUR BIEN AMUSANT

Les soirs qu'il se trouvait seul avec ma mère et moi [l'oncle Baldi]
inventait toujours quelque1 jeu nouveau, quelque surprise ou quelque
farce; il singeait2 tous nos familiers, grimaçait, (...) imitait toutes les
voix, les cris d'animaux, les bruits d'instruments, tirait de lui des sons
bizarres, (..) dansait, cabriolait, marchait sur les mains, bondissait par-
dessus tables ou chaises, et, déchaussé, jonglait avec les pieds, à la
manière japonaise, faisant pirouetter le paravent3 ou le guéridon du
salon avec la pointe de son orteil; il jonglait avec les mains mieux
encore; d'un papier chiffonné, déchiré, faisait éclore maints4 papillons
blancs que je pourchassais de mon souffle et qu'il maintenait suspendus
en l'air au-dessus des battements d'un éventail.

A. GIDE, Les caves du Vatican
Примечания :

1. Un jeu nouveau.

2. Передразнивал, букв , обезьянничал. Le singe imite les hommes, dit-on. Singer
quelqu'un, c'est imiter ses gestes.

3. Le paravent protège contre le vent; le paratonnerre protège contre la foudre.

4. De nombreux (adj. indéfini).

SPORTS D'HIVER

«La neige est bonne ce matin, dis-je au portier.
— Demain, elle sera meilleure, monsieur».
Un gamin m'interpella.

«Pourquoi que1 monsieur ne fait pas de la luge? C'est amusant aussi,
la luge... c'est pour les enfants et les vieillards.

97


— Tu es certain que c'est pour les vieillards?

— Oh! oui, monsieur! grand-père en fait chaque matin».
Cela me rassura.

1 «Et comment s'y prend-on?

— C'est facile, monsieur, on s'assied dessus et ça part tout seul.

— Un guide n'est pas nécessaire?»

Il éclata de rire: «Oh! non, monsieur!»

J'allais enfin pouvoir me livrer aux sports d'hiver. Je m'achetai une
luge. Une pente assez douce me tenta..., cependant j'aurais dû savoir
qu'après le premier virage...

«On s'assied dessus et ça part tout seul». Cela m'enchantait. Je
m'installai sur ma luge. On était vraiment bien sur cette luge, mais il y
manquait un dossier.

«Tant pis, allons-y!»

«Seigneur! Au secours!» Je file à 602 à l'heure, la vitesse augmente,
je deviens fou! Un choc..., une gerbe de neige... je suis enseveli!

«Maman!»

On appelle toujours sa maman quand on est vieux. Je vois du sang
partout (... ), je me tâte..., rien... sauvé!

J'abandonne ma luge et je rentre à pied. Deux heures de marche. Je
retrouve le gamin devant l'hôtel.

«Où est-elle votre luge, monsieur?

— Je l'ai abandonnée, elle allait trop vite pour moi.

— Monsieur ne s'est donc pas servi de ses pieds?

— Mes pieds? Pourquoi me serais-je servi de mes pieds?

— Pour freiner, monsieur.

— Il fallait freiner?

— Mais oui, monsieur, on freine avec ses pieds!»

Le lendemain, on me proposa une promenade en bobsleigh.
«Ça, monsieur, ça vous amusera.
«Aucun danger, n'est-ce pas?

— Vous serez six, celui de tête tiendra le volant et comme vous
n'êtes pas entraîné3 .

— Mais si, je suis entraîné!

— Alors on vous mettra en queue».

Me serais-je trop avancé4 ? Non. En queue, je tomberai sur les autres,
je ne risque rien.

Nous voilà partis. C'est magnifique! Quelle douceur, cette course
dans le silence! Un skieur veut nous dépasser... Il tombe, bravo!
Dorénavant, je ne ferai plus que du bobsleigh. En nombre5 , d'ailleurs,
on est immédiatement plus sûr de soi, plus courageux. Il me semble que

98


nous n'avançons pas. «Ne vous en faites pas6 , dans quelques secondes,
nous serons à 80».

A 80! J'enlace de mes deux bras celui qui se trouve devant moi. D'un
coup de coude, il me rejette en arrière.

Un cri: «Penchez à droite! — Pourquoi? — Un virage... gare!...
freinez, l'homme de queue! — Quoi? — Freinez! Freinez! — Avec les
pieds? — Mais non, freinez avec le frein! — Quel frein?»

Je n'ai rien compris..., nous culbutons, et quelle culbute!

Un ami m'a conseillé de m'acheter des patins!

P. WOLFF, «Le Journal».
Примечания :

1.Pourquoi est-ce que. Ce gamin emploie une tournure courante chez les petits Français.

2.A 60 km à l'heure.

3.Quand on veut être un bon sportif, il faut s'entraîner, c'est-à-dire s'exercer
durement. L'entraînement est quelquefois long; ensuite on est entraîné.

4. S'avancer, c'est aller en avant; mais il est parfois dangereux d'aller trop en avant.
Au sens figuré, celui qui s'avance trop promet des choses qu'il ne pourra pas faire.

5. Quand on est nombreux.

6. Expression très populaire: ne vous faites pas de soucis: ne vous inquiétez pas.

LES MOULINS DE JADIS EN PROVENCE

Notre pays, mon bon monsieur', n'a pas toujours été un endroit mort et
sans refrains" comme il est aujourd'hui. Auparavant, il s'y faisait un grand
commerce de meunerie, et, dix lieues à la ronde; les gens des mas3 nous
apportaient leur blé à moudre(...).Tout autour du village les collines étaient
couvertes de moulins à vent. De droite et de gauche, on ne voyait que des
ailes qui viraient4 au mistral par-dessus les pins, des ribambelles3 de petits
ânes chargés de sacs, montant et dévalant le long des chemins; et toute la
semaine c'était plaisir d'entendre sur la hauteur le bruit des fouets, le
craquement de la toile6 et le Dia hue! des aides meuniers (...). Le dimanche
nous allions aux moulins, par bandes. Là-haut, les meuniers payaient le
muscat. Les meunières étaient belles comme des reines, avec leurs fichus de
dentelles et leurs croix d'or. Moi, j'apportais mon fifre, et jusqu'à la noire
nuit on dansait des farandoles. Ces moulins-là, voyez-vous, faisaient la joie
et la richesse de notre pays.

Alphonse DAUDET, Lettres de mon moulin

99


Примечания:

1. = Mon cher monsieur [l'expression se dit surtout dans le Midi de la France;
quelquefois, on dit simplement: «Mon bon».

2. Без песен, невеселая, безрадостная.

3. Mot de la langue provençale qui désigne une ferme.

4. Крылья мельниц, поворачивающиеся под порывами мистраля. Un virage est
un tournant de la routé. — L'auto a mal pris son virage.

5. Вереницы.

6. La toile qui est tendue sur les ailes des moulins et qui craque sous l'effet du vent.


УРОК 24

ГРАММАТИКА______________________________

/ — Личные местоимения подлежащие (Les pronoms
personnels sujets)

Единственное число Множественное число
1-е лицо je suis
2-е лицо tu es
3-е лицо il, elle est
1-е лицо nous sommes
2-е лицо vous êtes
3-е лицо ils, elles sont

// — Безличное местоимение «il»

Местоимение il не всегда обозначает конкретное лицо или предмет,
например:

а) Il pleut Il fait chaud Ilest tôt (tard)

Il neige Ilfait froid Ilest midi

Il gèle Ilfait nuit (il fait jour) Ily a du brouillard

(6) Il est certain Ilfaut

Ilest sûrque je viendrai Ilest nécessaire que je vienne

Il est probable (indicatif) Il est possible (subjonctif)

Такие выражения и глаголы называются безличными.

В данном случае местоимение "il" не имеет категории рода.

///— « Il » и «се»

Не следует говорить:

C'est probable qu'il viendra, но: il est probable qu'il viendra.

C'est possible qu'il vienne, но: il est possible qu'il vienne.

Местоимение ce может употребляться вместо безличного il только в
том случае, если действие, выраженное глаголом venir, стоит на первом
месте: II viendra, c'est probable, (или: Viendra-t-il? — Oui, c'est probable.)

FAMILLE FRANÇAISE: CHEZ LES LEGRAND

«Allons, mes enfants, ilest temps de vous lever!» Mme Legrand,
debout la première, vient de réveiller Jean et Cécile; elle leur a déjà
préparé leur petit déjeuner, elle a passé l'aspirateur (m.) dans toutes les
pièces. ily a tant à faire pour une bonne maîtresse de maison! A neuf

101


heures, elle descend avec son mari; lui, il va ouvrir son magasin de
librairie. «Moi, je vais au marché, lui dit-elle; à tout à l'heure!» En
rentrant, elle met le rôti au four, épluche les légumes; // ne faut pas
qu'elle se mette en retard, car tout doit être prêt à midi et demi. M.
Legrand et les enfants auront juste le temps de déjeuner. Les voilà déjà
qui rentrent, ... Cécile a couru à la cuisine pour embrasser sa mère. «Oh!
maman, que ça sent bon! Je parie que' tu nous as fait2 un rôti de veau!
— Bien sûr! N'est-ce pas votre plat préféré?» dit en souriant Mme
Legrand.

A quoi va-t-elle occuper son après-midi? Lundi, elle a fait des
confitures: soixante pots pleins de confitures d'oranges (f.), sont alig-
nés
dans les armoires (f.); mardi ila fallu faire la lessive (heureusement
il y a la machine à laver!). Hier, Mme Legrand a offert le thé à ses
amies. Mais aujourd'hui, elle aura le temps de repasser le linge qui
a été lavé avant-hier; ilest même possible qu'elle fasse un peu de
couture* (f.). Ce soir, Jean ira sans doute au cinéma avec sa sœur.
«Toujours le cinéma! lui dit son père, n'as-tu pas de distraction plus
sérieuse?» Les parents, fatigués de leur journée, s'installeront au salon
et liront, ou regarderont la télévision.

Примечания:

1. Je suis presque certaine que...

2. Emplois multiples de faire: Je fais du feu, je fais la cuisine; je fais un rôti de
veau; — je fais de la musique; mon fils fait de l'anglais (il étudie l'anglais); — le
tonnerre fait peur aux enfants: le moteur fait un bruit étrange; je fais cadeau de ce livre
à Pierre; je lui fais part de mon mariage; — il fait froid, il fait du vent; — et, avec
l'infinitif: je fais cuire la viande, je fais jouer les enfants.

*Глаголcoudre: Je couds, tu couds, elle coud, nous cousons, vous cousez, elles
cousent.
Je coudrai. Je cousais, /ai cousu. [Je cousis = редкаяформа.]

УПРАЖНЕНИЯ

I) Скажите иначе : II est temps de se lever.— II y a tant à faire! — II a fallu faire la
lessive avec la machine à laver. — II est possible que je fasse un peu de couture. —
C'est mon plat préféré.

II) Объясните значениевыражений: passer l'aspirateur; éplucher des légumes;
faire la lessive; repasser le linge.

III) Напишите первую часть текста (от слов: "debout la première" до: "... tout
à l'heure") от первого лица, употребляя местоимение "je".

102


IV ) Проспрягайте во всех лицах ед. и мн. числа: Que vais-je faire cet après-
midi? — Lundi j'ai préparé mes confitures. — II est possible que je fasse un peu de
couture.

V) Напишите в 1 лице ед. и мн. числа в présent du subjonctif следующие
глаголы: il est; il vient; il a; il descend; il va; il dit.

VI)Закончите следующие предложения: II est certain que... . — II faut que... .—
II est sûr que... . — II est nécessaire que... . — II est probable que... . — II est possible
que... _ — (Обратите внимание! В некоторых предложениях глагол должен стоять в
indicatif, в других — в subjonctif.)

VII ) Преобразуйте следующие фразы, употребляя местоимение се вместо
безличного il. (Напр.: Il est nécessaire que tu travailles: tu travailles, c'est nécessaire).
Il est certain que Mme Legrand est une bonne ménagère. — II est sûr qu'elle a déjà passé
l'aspirateur dans toutes les pièces. — II est probable qu'elle est déjà partie pour le
marché. — II est possible que les enfants rentrent avant midi et demi. — II est possible
qu'ils aillent au cinéma, ce soir. — 11 est probable qu'il pleuvra bientôt.


УРОК 25

ГРАММАТИКА _____________________________

Личные местоимения-дополнения (Les pronoms personnels
compléments). Их место в предложении.

1-я группа: приглагольные местоимения (= безударные формы)

1)Личные местоимения в функции прямого дополнения:

Paul regarde...

Qui? — Paul me regarde.

metele, lanousvousles

1-е лицо 2-е лицо 3-е лицо 1-е лицо 2-е лицо 3-е лицо

2)Личные местоимения в функции косвенного дополнения:

Pierre parle à M. Legrand - Pierre lui parle.

me , teluinousvousleur

1-е лицо 2-е лицо 3-е лицо 1-е лицо 2-е лицо 3-е лицо

3)Нейтральное le (le neutre); местоимения у; en (замещают неодушев-
ленные существительные или целые предложения):

a) II pleuvra, je le sais (le = cela, qu'il pleuvra).

Etes-vous prêtes? Nous le sommes (le = cela, prêtes).

b) Voici un gâteau, n'y touche pas (y = à ce gâteau).

c) Voulez-vous des fruits? — Oui, j'en veux (en = des fruits), j'en veux trois.

Êtes-vous content de ce travail? — Oui, j'en suis content, j'en parlerai
(en = de ce travail).

l'histoire en est
intéressante
Nous visiterons cette
ville
(l'histoire de cette ville)
j'en connais l'histoire.

N.B. Можно также сказать: son histoire est...

Как правило, эти местоимения ставятся перед глаголом.

Примечание: Y и EN могут употребляться как наречия и выполнять функцию
обстоятельства места: Allez-vous à Pans? — J'y vais (= je vais l(à). —Venez-vous
de Paris? — J'en viens (= je viens de l(à).

104


A TOULON

«Mon cher Vincent, tu m'as quitté, il y a quinze jours, en me disant:
«Après-demain, je te rejoins à Toulon.» Et tu y arrives seulement
aujourd'hui!... — J'ai un peu flâné en cours de route, je le sais, répond
notre journaliste à son vieil ami1 toulonnais. Mais grâce à toi, je vais
rattraper le temps perdu...»

En effet, une heure et demie leur suffira pour visiter le port de
guerre. Le canot automobile, sur lequel ils sont montés, file à travers le
port, en laissant un long sillage d'écume blanche.

«Voici deux escorteurs (m.), explique leToulonnais; à droite, c'est
un mouilleur de mines (f.); plus loin, un sous-marin. Les bateaux de
fort tonnage sont ancrés2 là-bas dans la rade. — Oui, j'en vois
plusieurs, lui répond M. Vincent, et notamment un cuirassé. — Non, ce
n'est qu'un croiseur: tu en distingues les tourelles, armées de deux
canons seulement. A côté, on aperçoit la plate-forme d'un porte-
avions. Trons-nous jusque-là? — Inutile, j'en ai assez vu, revenons
plutôt au quai en longeant les bâtiments de l'arsenal (m.) maritime...»

Le canot commence son virage, mais ce bavard de Toulonnais3 n'a
pas vu venir une vedette conduite par des matelots (m.) de l'État en
uniforme (m.) (bérets ronds à pompon (m.) rouge, et cols bleus).
«Attention! crie M. Vincent. ...Ouf! Nous l'avons échappé belle4 : un peu
plus5 , nous faisions naufrage (m.) au milieu du port!»

Примечания:

1. Своему ci арому другу.

2. Ou. sont à l'ancré (f.)—jeter l'ancré, lever l'ancré.

3. = Ce Toulonnais bavard; on dit aussi: ce sot de Jean, ce paresseux de Pierre, etc.

4 Nous avons échappé à une belle catastrophe, à une grande catastrophe (échappé
reste invariable dans l'expression: nous l'avons échappé belle).
5. Еще немного, и...; nous avons failli faire naufrage

УПРАЖНЕНИЯ

I)Найдите в тексте существительные, обозначающие названия кораблей,

и разделите их на две группы: крупные и малые корабли. Поставьте артикль
перед каждым существительным.

II)Объяснитезначениеслед>юшихслов: un escorteur, un mouilleur de mines,
un cuirassé, un porte-avions, un sous-marin.

105


III ) Укажите лицо, род, число и синтаксическую функцию выделенных
курсивом местоимений.

IV ) Перепишите первый абзац текста (до слов: ... temps perdu), предположив,
что г-н Винсент беседует с двумя тулонскими друзьями, а не с одним.

V)Ответьте на вопросы, используя в ответах местоимение le neutre. (Напр.:
Pensez-vous que nous sommes arrivés? — Je le pense.) Savez-vous que M. Vincent est
arrivé à Toulon? — Vous dites qu'il a flâné en cours de route? — Vous pensez qu'il
a retrouvé son vieil ami? — Sont-ils satisfaits de leur visite? — Cette visite fut-elle
intéressante? — Les bâtiments de l'arsenal sont-ils importants? — La rade de Toulon
est-elle belle?

VI) Преобразуйте следующиепредложения, употребляяместоимениеу:
Je pense à mes voyages. — Songez-vous à votre famille? — Pensez qu'il faudra bientôt
repartir. — Ne touche pas à ce livre.— Je réponds à cette lettre. — Tu as répondu à cette
lettre. — II faut que nous répondions à cette lettre. — Croyez-vous à l'utilité des
voyages?

VII) Преобразуйте следующие предложения, употребляя местоимение en:
Parlons de nos voyages.— Vous prenez soin de votre famille. — Je me sers souvent de
mon auto. — II y a beaucoup de bateaux dans le port. — J'ai compté quinze bateaux. —
J'ai trop de travail. — Je suis heureux de ton arrivée. — Paris est grand; je connais
pourtant tous les quartiers de Paris. — Ce paysage est fort beau; la vue de ce paysage est
reposante. — Cette affaire est difficile; le succès de cette affaire est douteux.

УРОК 26

ГРАММАТИКА ___________________________

Личные местоимения (Les pronoms personnels).
Их место в предложении.

2-я группа: независимые местоимения (= ударные формы)

Moi, je suis blond; toi, tu es brun; Paul joue avec moi.

Единственное число Множественное число

moi toi lui, elle

1-е лицо 2-е лицо 3-е лицо

nous vous eux, elles

1-е лицо 2-е лицо 3-е лицо

Эти местоимения употребляются:

1) в качестве приложения (см. таблицу стр.VI), чтобы выделить
подлежащее:

Moi, je suis là. (Или подлежащего в неполных предложениях, без
глагола: Qui a fait cela? — Moi).

2) в качестве приложения, чтобы выделить дополнение:

II me voit, moi. (Или дополнения в неполных предложениях, без
глагола: Qui vois-tu? — Lui).

3) с предлогами: avec moi, à toi, pour lui, pour eux.

4) всравнениях : II est plus grand que moi.

5) в повелительном наклонении в утвердительной форме местоимения
1 и 2 лица выполняют функцию прямого и косвенного дополнения:

Regarde-moi — Donne-moi un livre.

Но для 3-го лица употребляются следующие формы безударных
местоимений: le, la, les (м., ж. род) - прямое дополнение; lui (м., ж. род),
leur (м., ж. род) — косвенное дополнение: Regarde-les — Parle-leur.

Эти местоимения-дополнения находятся под ударением и обычно
ставятся после глагола. (Именно поэтому для этих форм не характерно
выпадение гласного: Donne-le à Pierre, в отличие от приглагольных,
безударных местоимений: Je l'entends (урок 25).

MARSEILLE

Assis à la terrasse d'un café, je regarde, en face de moi, le Vieux-Port
de Marseille. C'est la fin de la journée: lés pêcheurs reviennent sur leurs
barques (f.): ils ne les ont pas encore amarrées, et déjà les passants,
eux, s'attroupent sur le quai pour leur acheter les poissons multicolores1

107


qui feront d'excellentes bouillabaisses2 . Depuis combien de temps les
voit-on ainsi rentrer tous les soirs? Il y a deux mille cinq cents ans que
Marseille a été fondée par des Grecs d'Asie Mineure; depuis des
siècles, on respire ici ces odeurs (f.) de goudron (m.) et de poisson. Et
les Marseillais devaient déjà parler3 le grec et le latin avec cet accent
sonore qui n'appartient qu'à eux: Écoutez-les, regardez-les aussi. Que de
gestes (m.)! et comme leurs mains sont éloquentes4 !

Mais le plus ancien des ports français est encore aujourd'hui le plus
actif. Fini, le temps où le bassin du Vieux-Port était assez grand pour
abriter les voiliers (m.) qui faisaient escale (f.) à Marseille. C'est dans
le port moderne, commencé il y a cent ans, que les grands paquebots
viennent accoster.

Justement, en voici un qui arrive: il se glisse entre les jetées (f.), tiré
par deux remorqueurs (m.); il se range lentement le long du quai.
Bientôt, les passagers vont débarquer et vont ensuite passer à la
douane.

Примечания:

1. Qui ont plusieurs couleurs.

2. Буйабес — похлебка из рыбы и моллюсков с чесноком и пряностями, очень
любимая в Марселе.

3. Parlaient probablement. — «Est-il parti? — Oui, et même, il doit être arrivé
à destination. Mais: je dois travailler = il faut que je travaille.

4. Красноречивы, выразительны.

УПРАЖНЕНИЯ

I)Скажитеиначе: Amarrer un bateau; des poissons multicolores; fonder une ville;
les mains des Marseillais sont éloquentes; faire escale dans un port; un remorqueur.

II)Перепишите первыйабзацтекста (дослов: ... de goudron et de poisson),
заменяя глаголывprésent иpassé composé соответствующимиформамиimparfait
иplus-que-parfait. (Опустите следующее придаточное предложение: qui feront
d'excellentes bouillabaisses.)

III) Определите лицо, род, число и синтаксическую функцию личных
местоимений, встретившихся в тексте.

IV)Ответьте на вопросы, используя в ответах следующие местоимения: le
(neutre), y, en: Avez-vous pensé à votre voyage? — Savez-vous que M. Vincent est
à Marseille? — A-t-il déjà mangé de la bouillabaisse? — Est-il gourmand? — Y a-t-il
du poisson aujourd'hui au menu? — Mettez-vous de l'eau dans votre vin? — Croyez-
vous qu'il fera beau demain? — Est-ce que le port de Marseille est récent?

108


V) Проспрягайте глагол следующего предложения в présent de l'indicatif,
выделяя подлежащее с помощью независимого ударного местоимения: Moi, je
regarde le Vieux-Port; toi,...

VI) (a) Напишите следующее предложение семь раз, в каждом случае изменяя
форму местоимения-дополнения и форму ударного местоимения, которое его
сопровождает: Le professeur m'a complimenté, moi. (Le professeur t'a...).

(б) Перепишите эти предложения снова, ставя ударное местоимение в начале
предложения: Moi, le professeur m'a complimenté, etc.

VII ) Замените существительные в функции дополнения соответствующими
формами личных местоимений 3-го лица: Je récompenserai ma fille.— J'emmènerai
mes frères. — Tu respectes ta mère. — Je suis parti avec mes amis; avec mon frère; avec
ma soeur; avec mes amies. — Écrivez à mes amis; écrivez à mon frère; écrivez à ma
sœur; écrivez à mes amies. — Tu enverras cette lettre à ton patron. — Travaille pour tes
parents, pour ton père, pour ta mère. — Regarde ton frère. — Écoute tes parents. —
Respecte ta mère.

VIII)Напишите следующиепредложенияв повелительном наклонении в утвердительное форме : Ne lui réponds pas. —Ne l'appelle pas. — Ne les interroge
pas. — Ne va pas avec lui. — Ne leur donnez pas de livres. — Ne comptez pas sur elles.
— Ne les regardez pas. — Ne la retiens pas.


УРОК 27

ГРАММАТИКА ____________________________

/ — Личные возвратные местоимения
(Les pronoms personnels réfléchis)

Пример: Je me lave.

Когда субъект совершает действие, объектом которого является он
сам, местоимение-дополнение обозначает то же лицо, что и подлежащее.
Совершаемое действие направлено на субъект, оно возвращается к нему,
подобно свету, отраженному зеркалом. Такой глагол называется место-
именным,
а местоимение-дополнение — возвратным.

В 3-м лице возвратное местоимение имеет особые формы: se и soi.

a)[sel

(1)Pierre se lave (Pierre lave... qui? — Pierre) = e∂. число .

(2)Les enfants se lavent (Les enfants lavent... qui — les enfants)
= мн . число .

(3)Pierre se lave les mains (Pierre lave les mains.............. à qui? — à Pierre).

"se" может, таким образом, выполнять функцию прямого дополнения
(1), (2), или косвенного дополнения (3).

"se" может соответствовать форме ед. числа (1), (3) или мн. числа.
(6) fsoil

Chacun travaille pour soi. On a souvent besoin d'un plus petit que soi.

Personne n'est tout à fait content de soi.

"Soi", как правило, заменяет подлежащее, выраженное местоимениями:
on, chacun, personne. Оно не может стоять перед глаголом и обычно
следует за предлогом или союзом que.

IIВзаимно-возвратное значение (Sens réciproque)

Pierre et Paul se battent (= Pierre bat Paul et Paul bat Pierre).

В этом предложении местоименный глагол имеет взаимно-возвратное
значение, которое иногда подчеркивается словами: entre eux, или
réciproquement, или mutuellement, или l'un l'autre, les uns les autres:

Pierre et Paul se regardent mutuellement (илиl'un l'autre).

/// — Пассивное значение (Sens passif)

Cette maison se construira vite (sera vite construite) (см. урокЗ, II).

110


M. VINCENT RENTRE À PARIS EN A VION (m. )

Pourquoi M. Vincent se précipite-t-il ainsi aux bureaux (m.) de la
compagnie de navigation aérienne? Le voilà qui s'adresse à l'employé
(m.):

«Puis-je avoir une place dans l'avion qui part pour Paris à dix
heures? — Je crains* que toutes les places ne soient déjà retenues.
Mais je dois partir aujourd'hui pour un motif grave et urgent. Tenez,
lisez ce télégramme envoyé par mon fils: «Maman malade. Reviens
tout de suite». Il est absolument nécessaire que je parte. — Les autres
passagers aussi sont pressés de partir: chacun pense à soi, cela se
comprend...
Voyons... Je vais tout de même vous conduire auprès du
directeur».

Tout s'arrangera, vous le devinez; le directeur et M. Vincent se sont
déjà rencontrés quelque part dans le monde, au cours de leurs voyages.
Ils se reconnaissent... et M. Vincent peut profiter d'une place qui
justement vient d'être rendue. Une heure après, il est conduit en autocar
(m.) à l'aéroport (m.) avec les autres passagers.

L'avion de Paris les y attend. C'est un quadrimoteur à réaction (f.);
l'hôtesse de l'air
les accueille en souriant et leur indique leur place.
L'équipage (m.): pilote (m.), navigateur (m.), radio (m.), s'est déjà
assis à son poste Les quatre moteurs (m.) vont se mettre en marche.
Après avoir roulé sur la piste d'envol, l'appareil va décoller. ...Bientôt,
il atterrira à Orly et M. Vincent sera enfin auprès de sa femme.

*Глаголcraindre. Je crains, lu crains, il craint, nous craignons, vous craignez, ils
craignent. Je craindrai. Je craignais. J'ai craint. Je craignis.

УПРАЖНЕНИЯ

I) Скажите иначе : Voilà M. Vincent qui s'adresse à l'employé. Je crains que toutes
les places ne soient retenues. Je dois partir aujourd'hui. Je vais vous conduire auprès du
directeur. M. Vincent est conduit en autocar à l'aéroport. L'appareil va décoller.

H) Найдите в тексте: (а) два предложения с местоименным глаголом,
имеющим взаимно-возвратное значение; (б) два предложения с местоименным
глаголом, имеющим пассивное значение. Перепишите эти четыре предложения,
используя другие конструкции, как это показано в примерах данного урока ( II , III ).

III ) Составьте предложения со следующими глаголами, употребленными
в 3-м лице ед числа женского рода в passé composé: se baigner; se promener;
s'enrichir; s'amuser, se tromper.

111


IV) В следующих предложениях найдите возвратные и взаимно-возвратные
глаголы. Определите грамматическуюфункцию 2-гоместоимения: Nous nous
habillerons. — Ils se disent bonjour. —Vous êtes-vous déjà rencontrés? — Tu te
baignes. — Ils se salueront. — Elle se lave la figure. — Je me suis rasé. — Nous nous
raserons la barbe. — Elles se sont rencontrées dans l'avion. —Tu t'es fait du mal. —Ils,
se firent des signes amicaux. — Je me ferai médecin.

V) Проанализируйте: (а) личные местоимения и (б) притяжательные

прилагательные из последнего абзаца текста.

VI)Преобразуйте данные предложения, используя местоименные 1лаголы
с пассивным значением: On voyait de loin les bureaux de la Compagnie. — On fait
très vite le voyage de Marseille à Paris. — Le voyage a été très vite fait. — L'avion était
entendu de loin. — On reconnaissait facilement le bruit du moteur.— A cause du
brouillard on voit mal la terre.— Le bois est moins employé qu'autrefois dans la
construction des avions. — On ne paie pas les voyages en avion beaucoup plus cher que
les voyages par le train.

VII) Приходилось ли вам летать на самолете? — Что вы думаете о путе-
шествиях самолетом?


УРОК 28

ГРАММАТИКА ___________________________

/— Место личных возвратных местоимений
(Place des pronoms personnels réfléchis)

1)Je me lave, (me = прямоедополнение) II ne se lave pas les mains.
(se = косвенноедополнение.). Ne te lave pas. — Quand te laves-tu? — Quand
se lave-t-il?

Возвратное местоимение (прямое или косвенное дополнение), как вся-
кое личное местоимение, обычно ставится непосредственно перед глаго-
лом (урок 25):

(а)в утвердительном предложении, за исключением повелительного
наклонения;

(б)в отрицательном предложении;

(в)в вопросительном предложении.

2)Lave-toi (toi= прямoe дополнение).— Lave-toi les mains (toi = косвен-
ное дополнение).

В утвердительной форме повелительного наклонения возвратное место-
имение ставится после глагола, как всякое личное местоимение, и употребля- ч
ется в ударной форме.

//— Согласование причастий местоименных глаголов
(L'accord du participe passé dans les verbes pronominaux)

Пример: Elles se sont lavées. (= Elles ont lavé... qui?... elles, прямое
дополнение)

Согласование делается с прямым дополнением, стоящим перед
причастием.

То же правило относится к взаимно-возвратным глаголам: Elles se sont
embrassées.

Elles se sont lavé les mains. (= Elles ont lavé les mains... A qui?... à elles,
косвенное дополнение) с косвенным дополнением согласование не
делается.

То же правило относится к взаимно-возвратным глаголам: Elles se sont
fait des cadeaux.

Примечание: причастие местоименных глаголов в пассивном значении
фактически согласуется с подлежащим: — Ces maisons se sont bien vendues.

113


À LA CLINIQUE

Dès son arrivée à Paris, M. Vincent s'est rendu à la clinique où
l'on a transporté sa femme. Une infirmière le rassure aussitôt:
«Pourquoi vous inquiétez-vous? L'état de Mme Vincent est
excellent. Le médecin va vous le dire... Le voici justement. —
Bonjour, docteur, dit M. Vincent. Ma femme a-t-elle beaucoup
souffert*? Se sent-elle vraiment bien? — Tranquillisez-vous.
Maintenant, elle ne court aucun danger. Mais elle vient d'avoir une
crise d'appendicite aiguë2 . Hier déjà, elle s'était sentie lasse3 . Et ce
matin, quand elle s'est réveillée, elle avait de la fièvre et souffrait de
douleurs (f.)4 au côté droit du ventre; elle s'est mise à vomir. Le
diagnostic, était facile; j'ai téléphoné immédiatement à un
chirurgien de mes amis. Nous nous sommes dit qu'il fallait opérer
d'urgence la malade, sans attendre votre retour.

L'opération (f.) s'est fort bien passée5 : pas de complications (f.)
à craindre. Bientôt Mme Vincent sera sur pied... — Je vous
remercie, docteur, du dévouement avec lequel vous l'avez
soignée. —Vous pouvez voir Mme Vincent dès maintenant. Elle est
encore sous l'effet de l'anesthésie (f.). Mais elle va bien. Elle restera
encore une semaine à la clinique: le chirurgien viendra tous les jours
examiner son pansement. Puis, elle rentrera chez vous; je lui
ordonnerai quelques médicaments (m.) qui lui donneront des forces
(f.). Sa convalescence sera courte, et dans trois semaines, elle sera
complètement rétablie»6 .

Примечания:

1 =Est allé.

2. Острый приступ аппендицита. Aigu, aiguë (prononcez é-gu; пиь u.,,ivm
fatigue, prononcez -iig), sens général = pointu: ce couteau est aigu, les enfants poussent
des cris aigus, j'ai des douleurs aiguës.

3. Слабой, утомленной (las, tasse).

4. Souffrait à cause de douleurs.

5. Операция прошла очень хорошо, удачно.

6. = Guérie.

* Глаголsouffrir: Je souffre, tu souffres, il souffre, nous souffrons, vous souffrez,

ils souffrent. Je souffrirai. Je souffrais. J'ai souffert. Je souffris.

i

114


УПРАЖНЕНИЯ

I)Скажите иначе : L'état de Mme Vincent. Le diagnostic était facile; d'urgence;
elle ne court aucun danger; elle sera bientôt sur pied. Je lui ordonnerai quelques
médicaments.

II ) Найдите в тексте предложение с взаимно-возвратным глаголом и опреде-
лите синтаксическую функцию возвратного местоимения.

III) Проспрягайте в повелительном наклонении в отрицательной и утверди-
тельной формах, соблюдая правила согласования причастий: se rendre à la
clinique; se lever; se mettre à lire.

IV) Поставьте глаголы следующих предложений в passé composé, соблюдая
правила согласования причастий: (a) Ma mère (se rendre) à la clinique. — Ma santé
(s'améliorer). — Tous les membres de la famille (se tranquilliser) enfin. — La malade
(se mettre) à vomir. — Les jours suivants (se passer) très bien. — Elle (se ré\ei!ler) de
très bonne humeur, (б) Поставьте глаголы этих же предложений в plus-que-parfait.

V) Поставьте глаголыследующихпредложенийвpassé composé, согласо-
вываяпричастия, еслиэтонеобходимо: Mon ami et moi, nous (se revoir) ce matin —
Nous (se montrer) des photos de vacances. — Nous (se prêter) des livres. — Ton frère et
toi, vous (s'acheter) un canot. — Elles (se montrer) très aimables. — Elles (se promettre)
de s'écrire. — Elles (se serrer) la main et (se dire) au revoir. — Vous (se donner) de la
peine pour faire votre travail. — Elle (se blesser) à la main. — Ils (se présenter) l'un
à l'autre. — Nous (se raconter) nos voyages.

VI) Перепишите следующие предложения, заменяя слова, не выделенные
курсивом, местоимениями: le (neutre), en или у: (место этих местоимений в пред-
ложении не будет совпадать с местом заменяемых существительных). Je vous
remercie de votre dévouement. — Je sais que vous avez soigné ma femme avec
dévouement.— Quand je repense à ce télégramme je suis encore ému. Je ne ha
donnerai pas beaucoup de médicaments. — Elle fut courageuse. — Elle est fatiguée de
la clinique. — Elle est encore fatiguée. — Seras - ш chirurgien?

VII) Определите грамматическиепризнаки (род, число, лицо, время) исинтак-
сическуюфункциювсехчленовпредложения: Je vous remercie du dévouement avec
lequel vous l'avez soignée.

УРОК 29

ГРАММАТИКА ___________________________

/ — Место личных местоимений
(Place des pronoms personnels):

Повторение и дополнения (Revision et supplément)

[перед] глаголом tu parles

(утвердительная форм(а):
Местоимение-
подлежащее

[после ] глаголаparles-tu? se promène-t-il?

(вопросительная форм(а):

В сложных временах (в вопросительной форме) местоимение-подле-
жащее стоит после вспомогательного глагола: Avez-vous parlé? Vous êtes-
vous promenées?

2) Местоимение-дополнение: [непосредственно пер ед] глаголом:

Прямое дополнение. Il me regarde. — II ne te regarde pas. — II l'a
regardé.

Косвенное дополнение: IIme parle. Il ne me parle pas.

On en parle. On y pense. On va y penser.

//— Повелительное предложение: утвердительная и

отрицательная формы
(Phrase à l'impératif: affirmatif et négatif)

(a) УТВЕРДИТЕЛЬНАЯ ФОРМА.

Прямое дополнение стоит [после] Косвенное дополнение стоит [после]

гла1 олаглагола

Regarde- moi (вместо: me) Donne- moi (вместо: me)

Regarde- toi (вместо, te) Donne- toi (вместо: te)

Regarde- le, laDonne- lui...

Regarde- nous Donne- nous...

Regardez-vousDonnez-vous...

Regarde- lesDonne- leur...

Parle [s]-en
Pense [s]-y

Обратите внимание на употребление
"s":

{произносится: z)

116


(б) ОТРИЦАТЕЛЬНАЯ ФОРМА.

Прямое дополнение стоит [перед] Косвенное дополнение стоит [перед]

глаголомглаголом

Ne me regarde pasNe me donne pas...

Ne te regarde pasNe te donne pas...

Ne le, la regarde pas Ne lui donne pas...

Ne nous regarde pasNe nous donne pas...

Ne vous regardez pas Ne vous donnez pas...

Ne les regarde pasNe leur donne pas..

N'en parle pas
N'y pense pas

LE CORPS HUMAIN ET LES MALADIES (f.)

«Oto-rhino-laryngologiste?» Que peut bien signifier ce mot compli-
qué? — Vous ne le devinerez jamais si vous ne connaissez pas un peu
la langue grecque. C'est un médecin spécialiste des oreilles, du nez et
de la gorge. On dit couramment: un oto-rhino. — Et les yeux, par qui
sont-ils soignés? N'est-ce pas par l'opticien? — Vous n'y êtes pas1 ; c'est
par l'oculiste (т.). L'opticien (т.), lui, fabrique et vend les lunettes (f.)
que l'oculiste a ordonnées. — Y a-t-il d'autres spécialistes? Citez-les, je
vous prie. — II faudrait alors que j'énumère toutes les maladies; et il
y en a! Bien sûr, les tuberculeux sont moins nombreux qu'autrefois;
car on a découvert un vaccin qui, injecté dans le sang, protège les
poumons (m.) contre la tuberculose; mais c'est le cancer qui tue
maintenant les gens par milliers. — Mon Dieu! Par quoi cela
commence-t-//? J'ai mal au ventre depuis ce matin, je maigris2 , je n'ai
que les os (m.) et la peau... j'irai demain consulter un spécialiste. — Ne
soyez pas un malade imaginaire! ne faites pas comme mon ami
Martin: quand il a toussé, craché ou éternué deux fois dans la journée,
il court chez le médecin et lui dit: «J'ai peur d'avoir une bronchite! Je
respire avec peine, faites-moi une piqûre, docteur!» Et ce n'est qu'un
petit rhume... S'il a un peu mal aux reins (т.), il déclare: «Ça y est!3 ce
sont des rhumatismes (m.)!» Il ne cesse d'avaler des pilules (f.) et de
boire des infusions (f.). Quel homme ridicule! — Mais c'est un fou!
Qui est-ce qui soigne les fous? — Les médecins aliénistes (ou les
psychiatres4 ). Et ils ont beaucoup de clients (m.) à notre époque!»

117


Примечания:

1. Вы ошибаетесь; вы заблуждаетесь.

2. Яхудею. Je maigris — антоним: j'engraisse, ou je grossis.

3. Expression très courante et familière = je suis pris! (ou: il est pris!) — c'est fait!

4. Произносится, psikiatr.

УПРАЖНЕНИЯ

I) Определите род, число и синтаксическую функцию выделенных курсивом
местоимений

II) Перепишите следующее предложение: «L'opticien, lui..., a ordonnées», по-
ставив существительные: opticien и oculiste во мн. число.

III) Напишите вопросы, соответствующие следующим ответам: Ce sont le^
oculistes qui soignent les yeux. — Ge sont les yeux que les oculistes soignent.— Le
lunettes sont labriquées par les opticiens.— L'ordonnance est faite par le médecin,—
Oui, il y a moins de tuberculeux qu'autrefois. — Oui, le cancer est un mal très grave. —
J'ai mal depuis ce matin. —II a éternué deux fois. — C'est chez le médecin qu'il court.—
Il a craché du sang.

IV) Проспрягайте глаголы: vendre, s'endormir в présent и в plus-que-parfait
(1) в отрицательной форме, (2) в вопросительной форме. Подчеркните местои-
мения-подлежащие.

V)Напишите по шесть раз каждое предложение, изменяя форму местои-
мений-дополнений: Le médecin m' (t'...) a effrayé. — Le médecin m' (t1 ...) a fait
peur. — ( 1 ) в утвердительной форме; (2) в отрицательной форме.

VI) Выполните то же задание с предложениями в вопросительной форме:
M'a-t-ii effrayé? — M'a-t-il fait peur? — Подчеркните местоимения-дополнения.

VII)(a) Замените .существительные в функции дополнения соответствующими
формами местоимений: Vous renoncez à votre voyage. — Vous parlez de vos
voyages. — Vous souriez à vos ennemis. — Tu parles à André. — Vous écrivez à vos
voisins. — Tu écris à Marie. — Tu souris à ces enfants. — Tu parles à ma mère et à ma
tante, (б) Поставьте получившиеся предложения в повелительное наклонение:
(1) в утвердительной форме: (2) в отрицательной форме.

VIII) Перепишите следующие предложения, используя местоимение-
дополнение 1 лица мн. числа; 3 лица ед. и мн. числа: Interroge-moi. — Réponds-
moi. (1) в утвердительной форме; (2) в отрицательной форме.


УРОК 30

ГРАММАТИКА ___________________________

Место личных местоимений (окончание)

Предложение, содержащее [два ] местоимения-дополнения
(Phrase à [deux] pronoms compléments)

(A) Утвердительноепредложение:

Voici un livre: Tu me le donneras.— Je le lui rendrai.

Voici des livres: Vous nous les donnerez. — Nous les leur rendrons.

косвенное
дополнение
прямое
дополнение
me
te
le lui
подлежащее se la leur глагол
nous
vous
les
se прямое
дополнение
косвенное
дополнение

Местоимения из первой колонки ставятся перед местоимениями из
второй колонки, а местоимения из второй - перед местоимениями из
третьей. *

Y и EN всегда стоят непосредственно перед глаголом: Je lui en donne.
Je l'y invite.

(Б) Отрицательное предложение: оба местоимения стоят в том же
порядке между двумя элементами отрицания ne ... pas. Эти элементы
обрамляют группу: "личные местоимения + глагол (в простой форме
или вспомогательный глагол в сложной форме)":

Tu [nel me le donneras [pas] . Tu [ne] me l'as [pas] donné.

В отрицательной форме повелительного наклонения соблюдается то же
правило:

[Nel me le rends [pas] . [Nel m'en donne [pas] .

(В) Вопросительное предложение: Оба местоимения-дополнения
в том же порядке стоят перед глаголом, а местоимение-подлежащее —
{после] глагола:

Me le donneras-tu? M'en donnes-tu?

119


(Г) Утвердительная форма повелительного наклонения: Оба место
имения стоят [после] глагола в таком порядке: (1) прямое дополнении
(2) косвенное дополнение.

Обратите внимание на формы местоимений-дополнений1 (см урок 29, Hj

Donne-le-moi — Donne-le-lui.

Местоимения у и en ставятся после личных местоимений: Donne-m'en.

* Местоимения можно употреблять, исходя из порядкового номера
лица (1, 2, 3 лицо):Се livre, je me /'attribue; je te le donne; tu me le donnes.

Если оба местоимения 3-го лица, то они занимают следующее положе
ние: 1. Прямое дополнение; 2. Косвенное дополнение: je le lui donne.

SPECTACLES ET DISTRACTIONS

«J'ai été autorisée par le médecin à faire demain ma première sortie.

dit Mme Vincent à son mari. Il ne reviendra plus; voici la note

d'honoraires (m.) du chirurgien; tu la lui régleras le plus tôt

possible'... Enfin, je suis contente d'être maintenant bien portante.

Ne t'es-tu pas trop ennuyée pendant ta convalescence (f.)? — Non,

grâce à mon phono, à mes disques (m.) et surtout à mon poste de

télévision (f.); tu as bien fait de me /'offrir pour mes étrennes. Il marche

parfaitement; les images sont très nettes, le son est excellent, et les

émissions sont intéressantes... D'ailleurs, la radio aussi retransmet de

beaux concerts; j'ai entendu hier la Symphonie avec chœurs (m.) de

Beethoven, puis la Sonate pour piano et violon de César Franck; elle

était admirablement jouée par un violoniste italien: quel virtuose! Ce

concert était dirigé par un grand chef d'orchestre français. — Quand tu

auras repris des forces, nous irons au spectacle. Veux-tu consulter les

programmes (m.) de la semaine prochaine? Je te les ai apportés. —

Lis-moi ceux des théâtres, veux-tu? — Mardi, l'Opéra donne le «Prince

Igor» du compositeur russe Borodine, avec les célèbres ballets (m.) de

Moscou. — II n'est pas question2 d'aller à l'Opéra; quand nous avons

assisté, il y a six mois, à la représentation de «Faust», tu t'y es endormi'

Que joue-t-on à la Comédie-Française? — Mardi, «Tartuffe» de

Molière, mercredi «Britannicus» de Racine. Que préfères-tu, la

comédie ou la tragédie? — J'aimerais mieux la comédie. — Bon, Je

vais louer deux fauteuils d'orchestre pour mardi».

120


Примечания :

1. Attention! Les plus grands possible, les meilleurs possible.
2 И речи быть не может, чтобы. . (об Опере).

УПРАЖНЕНИЯ

I)(а) Укажите род, число и синтаксическую функцию выделенных курсивом
личных местоимений

(б)Перепишите эти предложения, заменяя существительными те
местоимения, которые замещают неодушевленные предметы

II) Проспрягайте вовсехлицахвprésent de l'indicatif: (a) Je me souviens du
Canada — Je m'en souviens, (b) Je me rappelle le Canada. — Je me le rappelle

III)(a) Замените не выделенные курсивом существительные соответствующи-
ми формами местоимений-дополнений, обращая внимание на их синтаксическую
функцию Tu те donnes le livre. — Tu me donnes la bicyclette. — // achète des
disques — Tu nous prêteias ton phono. — Vous nous montrerez les photos,
(б) Поставьте получившиеся предложения в отрицательную форму,

(в)Поставьте их в вопросительную форму (с инверсией).

(i ) Поставьте их (за исключением 3-го предложения) в утвердительную форму
повелительного наклонения.

IV ) (а) Замените существительные, не выделенные курсивом, соответствую-
щими формами местоимений-дополнений (обращая внимание на их функцию) Tu
donnes
ie livre à ton frère.— Tu donnes la bicyclette à ta sœur. — Vous montre? la
photo à votre mère. — Vous montrez les photos à votre mère. — Vous montrez les
photos à vos parents. Поставьте получившиеся предложения.

(б)в отрицательн>ю форму,

(в)в вопросительную форму (с инверсией).

(г)в утвердительную форму повелительного наклонения

V)(а) Замените не выделенные курсивом существительные местоимениями en
или у: Tu me donnes du travail. — Tu nous pi êtes des disques. — Tu leur envoies des
fleurs — Tu attaches une fleur à ta boutonnière — Tu ajoutes de l'eau à ton vin.
(б) Поставьте получившиеся предложения в отрицательную форму,

(в)в вопросительную форму (с инверсией).

(г)в утвердительную форму повелительного наклонения.


ТЕКСТЫ ДЛЯ ЧТЕНИЯ: УРОКИ 24 —30
UNE CUISINIÈRE FRANÇAISE

Mme Honorine est la princesse des casseroles, la reine des poêlons,
l'impératrice des fourneaux. Sa cuisine est le royaume où, depuis tantôt'
quarante ans, elle exerce une souveraineté despotique.

Ayant reçu les ordres qui lui conviennent, Mme Honorine passe son
bras dans l'anse de son panier noir, se saisit de son parapluie (...) et
ferme derrière elle à clef la porte de la cuisine pour être sûre que nul n'y
pénétrera en son absence.

D'un pas alerte et sûr, elle se met en route pour faire son marché.
D'un œil infaillible2 , elle discerne la fraîcheur d'un poisson, les qualités
d'un rôti, la maturité3 d'un fruit (...).

Viandes, légumes, poissons, etc., sont vite déballés, épluchés, vidés
Voilà déjà les sauces qui se préparent. Une odeur appétissante s'élève
au-dessus du fourneau. Grave et inspirée, elle se penche sur ses
alambics4 , goûte un court-bouillon, active le feu ou l'adoucit, ajoute une
pincée de sel, une goutte de vinaigre, un grain de poivre. Le dîner sera
prêt.

A l'heure du coucher, elle fait la ronde de sa cuisine, éteint les feux
et va s'assurer que toutes les portes sont fermées. Ensuite, à pas
étouffés5 elle gagne sa chambrette sous les toits et s'endort satisfaite de
sa journée, en rêvant de rôtis fabuleux, de puddings inouïs et de
bassines de confitures démesurées. Elle est heureuse.

André LICHTENBERGER, Portraits d'aïeules
Примечания:

1. Уже скоро = Bientôt. — Au revoir, à tantôt = au revoir, à bientôt, à cet après-
midi.

2. Безошибочным.

3. Les fruits sont mûrs, ils sont arrivés à maturité

4 Перегонные (дистилляционные) кубы, иногда (физ ) реторты алхимика
Онорина сравнивается здесь с химиком в лаборатории.

5. La voix est étouffée quand on parle tout bas Les pas sont étouffés, si on marche
avec précaution, pour ne faire aucun bruit.

122


JEUX AVEC LA MORT

« — Vous m'entendez? Est-ce que vous m'entendez? Je ne contrôle
plus l'avion!»

Le Mystère IV] passait du piqué2 au cabré3 , puis au piqué... Au sol,
penchés sur le poste d'écoute, le chef-pilote Raymond Guillaume et les
mécaniciens attendaient.

Ils n'entendirent plus rien, la voix s'était tue. Dans l'avion, Jacqueline
Auriol4 venait de s'évanouir. Les mouvements désordonnés de l'appareil,
exécutés à une vitesse maxima, l'avaient assommée.

Le silence dura des siècles. Et, au poste d'écoute, le silence était
synonyme de mort.

C'était le 12 octobre, un jour comme les autres, un jour comme les
cinq autres de la semaine où le pilote Jacqueline Auriol travaille en
plein ciel, au Centre d'Essais de Brétigny. Elle était passée à la météo,
elle avait consulté le cahier d'ordres en vol, elle s'était «incrustée» sur
son siège, face aux multiples cadrans du tableau de bord de l'avion
à réaction, et elle avait fusé5 dans les airs.

Puis «la chose» était arrivée:

«— Je ne contrôle plus l'avion!»

Avant de perdre tout à fait connaissance, la jeune femme avait tenté
un geste sur sa gauche, vers une manette de secours.

Lorsqu'elle revint à elle, l'avion ne piquait plus, ne se cabrait plus: il
s'était mis en vrille6 . Il tombait comme une masse en virant sur sa gauche.

Alors Jacqueline Auriol parla de nouveau dans le micro accroché
à son masque:

«— Je suis en vrille, j'appuie sur ma gauche. Je crois que cette fois,
ça y est. Adieu!»

A terre, pilotes et mécaniciens retenaient leur souffle. Que pouvait-
elle contre l'avion? Rien. Que pouvaient-ils pour elle? Rien.

Elle parla de nouveau. Sa voix était calme.

«— L'avion n'est plus en vrille. II se redresse. Je suis à cent mètres
du sol. Je ne passerai pas».

Elle passa. A vingt, vingt-cinq mètres du sol. Un miracle. Son atter-
rissage fut impeccable Sautant de l'avion, elle souriait. Pas morte. Son
avion n'avait pas éclaté. Seules les ailes étaient froissées. Jacqueline
Auriol criait que la vie était belle, que le paysage était magnifique. Elle
embrassa tout le monde...

123


Ses jambes n'avaient pas tremblé, elle n'avait même pas eu le temps
d'avoir peur.

En 1947 sur avion Mustang, Jacqueline Cochrane donnait à l'Amérique
le record du monde féminin de vitesse avec 765 km-h7 . En 1951, sur un
Mistral, Jacqueline Auriol le lui ravissait avec 818 km-h. Elle pilotait
un avion à réaction depuis quelques mois. En 1952, elle améliorait
encore son record et le portait à 855 km-h. Mais, en 1953, l'Américaine
pulvérisait cette moyenne sur un Sabre en passant 1.050 km-h.

Enfin au mois de mai 1955, les autorités décidaient que ce genre de
duel avait assez duré et qu'à partir du 1-er juillet, les records féminins
ne seraient plus homologués.

Lorsque cette décision lui fut signifiée, Jacqueline Auriol bondit:
il ne lui restait plus qu'un mois pour trouver un avion assez puissant
et battre le record une fois pour toutes. Quand elle eut obtenu
l'avion, la météo demeura obstinément mauvaise. Les jours
passaient. La jeune femme piétinait à Marignane8 . D'Amérique, elle
reçut un télégramme: «Venez vous reposer dans mon ranch, du 20
au 30 juin». Il était signé: Jacqueline Cochrane. Elle répondit:
«J'accepte du 2 au 12 juillet». Puis elle continua d'attendre que le
mistral se calme.

Le 30 juin arriva. C'était le dernier jour. Contre vent et marée9 , sur
Mystère, Jacqueline Auriol battit le record à 1.085 km-h. Elle s'inscrivh
dans l'histoire de France comme la femme la plus rapidedu monde10 .
Elle avait gagné la partie, à force de volonté, d'obstination, de courage
et d'enthousiasme.

Michèle PERREIN, Elle

Примечания:

1. Название французского реактивного самолета.

2. Пике, пикирование.

3. Кабрирование —подъем по вертикали.

4. Знаменитая французская летчица, невестка Венсана Ориоля (1884 - 1966).
президента Франции в 1947 — 1954 гг.

5. Взлетела вертикально, как ракета.

6. Вошел в штопор.

7. 765 kilomètres à l'heure.

8. Авиационный центр на юге Франции.

9. Вопреки всем трудностям.

10. Впоследствии Жаклин Кокран возвратила себе этот титул.

124


L'ATTENTE

(A Buenos Aires, la femme de l'aviateur Fabien, qui pilote un
appareil de ligne, téléphone à l'aérodrome; elle veut savoir des
nouvelles.)
>

La femme de Fabien téléphona (...). «Fabien a-t-il atterri?»
Le secrétaire qui l'écouta se troubla' un peu: «Qui parle?

—Simone Fabien.

—Ah ! une minute...»

Le secrétaire, n'osant rien dire, passa l'écouteur au chef de bureau:
«Qui est là?

—Simone Fabien.

—Ah!... Que désirez-vous, Madame?

—Mon mari a-t-il atterri?»

Il y eut un silence qui dut paraître inexplicable, puis on répondit
simplement: «Non.

—Il a du retard?

—Oui...»

Il y eut un nouveau silence. «Oui... du retard.

— Ah!...»

C'était un «Ah!» de chair blessée. Un retard, ce n'est rien... ce n'est
rien... mais quand il se prolonge...«Ah!... Et à quelle heure sera-t-il ici?

— A quelle heure il sera ici? Non... nous ne savons pas».

Elle se heurtait maintenant à un mur2 . Elle n'obtenait que l'écho
même de ses questions.

«Je vous en prie, répondez-moi! Où se trouve-t-il?...

—Où il se trouve? Attendez...»

Cette inertie lui faisait mal. Il se passait quelque chose, là, derrière
ce mur.

On se décida: «II a décollé de Commodoro à dix-neuf heures trente.

—Et depuis?

—Depuis... Très retardé... très retardé par le mauvais temps...

—Ah! le mauvais temps...»

(...) La jeune femme se rappela soudain qu'il fallait deux heures à
peine pour se rendre de Commodoro à Treiew. «Et il vole depuis six
heures vers Treiew! Mais il vous envoie des messages! Mais que dit-il?...

— Ce qu'il nous dit? Naturellement, par un temps pareil... vous
comprenez bien... ses messages ne s'entendent pas.

125


— Un temps pareil!

— Alors, c'est convenu, Madame, nous vous téléphonons3 dès qUe
nous savons3 quelque chose.

—Ah! vous ne savez rien...

—Au 'revoir, Madame...

—Non! non! Je veux parler au Directeur!

—M. le Directeur est très occupé, Madame, il est en conférence...»

SAINT-EXUPÉRY, Vol de Nuit
Примечания :

1.Le secrétaire est embarrassé, il ne sait pas ce qu'il doit répondre: il se trouble, il
est troublé. — L'enfant qui fait un mensonge devient tout rouge, il se trouble.

2.Un mur est un obstacle qu'on ne peut franchir; au sens figuré on se heurte à un
mur quand on rencontre une difficulté infranchissable.

3.Présent employé pour le futur proche.

LE DONNEUR DE SANG

Aujourd'hui les donneurs de sang sont reçus dans les dispensaires
spéciaux et la transfusion dans le corps du malade s'opère au moyen de
flacons.

«Il me semble, docteur, que vous avez parlé de transfusion?

— Oui! Eh bien?

—Il s'agit d'une transfusion de sang?

— Bien sûr.

— Je peux donner le mien».

Le docteur se tourna tout à fait et regarda Chavegrand en face. Il
enveloppa son interlocuteur1 d'un coup d'œil sévère et poursuivit:

«Vous n'êtes pas bien robuste pour gaspiller votre sang. Et puis, je
n'ai pas votre analyse2 .

...Donnez-moi votre doigt. Rien qu'une goutte, pour commencer. Un
peu de patience... Mais... Mais ça va. Vous êtes, sans le savoir, un
donneur universel3 . Enlevez votre blouse, monsieur Chavegrand.
J'accepte le sang. Allons, vous autres, la seconde table. Et l'appareil de
Tzank . La boîte est prête, comme toujours. Bien. Les tubes de
caoutchouc. De l'iode. Une petite table, pour moi, entre le donneur et le
receveur. Un tabouret pour moi. Bachir5 , trouves-tu facilement les
veines?»

126


On a fermé les portes de la salle. Deux ou trois infirmiers
'empressent. Simon Chavegrand vient de s'étendre sur une table. On le
couvre d'un drap, on lui fixe les jambes avec une sangle et, de la tête, il
fait signe que c'est suffisamment serré. On a dénudé son bras jusqu'à
l'épaule. Un bras maigre, sur lequel on fait, avec le lien, saillir des nœuds
je veines.'Le docteur vient près de Simon et lui caresse la joue avec le dos
Je !a main, d'un air distrait. Puis il enfile des gants propres et s'assied à sa
petite table. Simon sent une piqûre au bras. Peu de chose.

Le docteur grogne: « Vous n'aurez pas à souffrir davantage. Vous le
voyez: ce n'est pas le martyre. Simple comme bonjour».

Simon ne répond rien. Il était prêt à souffrir davantage. L'appareil est
en place. Le docteur commence très doucement à manœuvrer la
seringue qui s'emplit de liqueur pourpre6 .

De l'autre côté du docteur, Hassine dort. On l'a recouvert d'un drap
qui se soulève faiblement avec la respiration. Son bras droit est là, près
du bras gauche de Simon.

Une sensation de vide presque délicieuse gagne de proche en proche la
personne de Simon. Il sait qu'il est attaché sur la table; pourtant, il a peur
de tomber. Il n'ose pas dire qu'il va tomber. Simon est là, lié sur une
table. Dure, très dure, la table. Depuis combien de temps? Où est
Simon? Que fait Simon? Quel est donc cet homme que l'on appelle
Simon? Des images troubles et bousculées traversent la pensée de
Simon. Il perçoit une voix lointaine qui dit, à travers le brouillard:
«Quatre cents centimètres cubes, c'est peut-être assez?» Et Simon
entend une autre voix qui dit avec ivresse: «Prenez, prenez encore,
docteur!» C'est la voix de Simon? Ou de qui, mon Dieu, de qui?

Soudain, une petite secousse7 au bras. Comme une piqûre, encore.
Le docteur dit: «Ça va bien. Une compresse et une bande».

Simon ouvre lourdement les yeux. Il dit, d'une voix qu'il ne reconnaît
pas lui-même:

«C'est fini? Alors, je peux m'en aller?»

Une autre voix souffle à l'oreille de Simon:

« Mais non! Vous n'êtes pas si costaud8 , mon bon. Vous ne partirez
que ce soir ou demain matin. On est en train de vous préparer un lit et
on va vous donner à boire.

— C'est ça. Oui. Merci. J'ai soif».

G. DUHAMEL, Tel qu'en lui-même.

127


Примечания:

1.— Собеседника.

2.Вашего анализа крови.

3.Чья кровь совместима со всеми группами крови. Il y a peu de remèdes
universels = qui conviennent à toutes les maladies.

4. Аппарат для переливания крови.

5. L'aide (m.) du docteur.

6. Пурпурной жидкостью, т.е. кровью.

7. Il sent une secousse, il est secoué.

8. Крепкий, крепкого здоровья (разг., просторечн.).

UNE CONSULTATION CHEZ UN MÉDECIN

DE CAMPAGNE

Knock. — Ah! voici les consultants1 (...) C'est vous qui êtes la
première, madame? (Il fait entrer la dame en noir et referme la porte.)
Vous êtes bien du canton?

La Dame en noir. — Je suis de la commune.

Knock. — De Saint-Maurice même?

La Dame. — J'habite la grande ferme qui est sur la route de Luchère. -

Knock. — Elle vous appartient?

La Dame. — Oui, à mon mari, et à moi.

Knock. — Si vous l'exploitez2 vous-même, vous devez avoir
beaucoup de travail?

La Dame. — Pensez! monsieur, dix-huit vaches, deux bœufs, deux
taureaux, la jument et le poulain, six chèvres, une bonne douzaine de
cochons, sans compter la basse-cour.

Knock. — Diable! Vous n'avez pas de domestiques?

La Dame. — Dame si . Trois valets, une servante et les journaliers
dans la belle saison.

Knock. — Je vous plains. Il ne doit guère vous rester de temps pour
vous soigner.

La Dame. Oh! non.

Knock. — Et pourtant vous souffrez.

La Dame. — Ce n'est pas le mot. J'ai plutôt de la fatigue.

Knock. — Oui, vous appelez ça de la fatigue (II s'approche d'elle.)
Tirez la langue. Vous ne devez pas avoir beaucoup d'appétit.

La Dame. — Non.

128


Knock. — Vous êtes constipée.

La Dame. — Oui, assez.

Knock (il l'ausculte). — Baissez la tête. Respirez. Toussez. Vous
n'êtes jamais tombée d'une échelle, étant petite4 ?

La Dame. — Je ne me souviens pas.

Knock (il lui palpe et lui percute le dos, lui presse brusquement les
reins).
— Vous n'avez jamais mal ici, le soir, en vous couchant? Une
espèce de courbature?

La Dame. — Oui, des fois.

Knock (il continue de l'ausculter). -— Essayez de vous rappeler. Ça
devait être une grande échelle.

La Dame. — Ça se peut bien.

Knock (très affirmatif). — C'était une échelle d'environ trois mètres
cinquante, posée contre un mur. Vous êtes tombée à la renverse. C'est la
fesse gauche, heureusement, qui a porté5 .

La Dame. — Ah! oui!

Knock. — Vous aviez déjà consulté le docteur Parpalaid6 ?

La Dame. — Non, jamais.

Knock. — Pourquoi?

La Dame. — II ne donnait pas de consultations gratuites.

Un silence.

Knock (il la fait asseoir). — Vous vous rendez compte de votre état?

La Dame. — Non.

Knock (il s'assied en face d'elle). —Tant mieux. Vous avez envie de
guérir, ou vous n'avez pas envie?

La Dame. — J'ai envie.

Knock. — J'aime mieux vous prévenir tout de suite que ce sera très
long et très coûteux.

La Dame. — Ah! Mon Dieu! Et pourquoi ça?

Knock. — Parce qu'on ne guérit pas en cinq minutes un mal qu'on
traîne depuis quarante ans!

La Dame. — Depuis quarante ans?

Knock. — Oui, depuis que vous êtes tombée de votre échelle.

La Dame. — Et combien est-ce que ça me coûterait?

Knock. — Qu'est-ce que valent les veaux, actuellement?

La Dame. — Ça dépend des marchés et de la grosseur. Mais on ne
peut guère en avoir de propres7 à moins de quatre ou cinq cents francs8 .

• 129


Knock. — Et les cochons gras?
La Dame. — Il y en a qui font9 plus de mille.
Knock. — Eh bien ! ça vous coûtera à peu près deux cochons et deux
veaux.

J. ROMAINS, Knock.
Примечания :

1 Les malades qui vont consulter le médecin sont des consultants, le médecin leui
donne une consultation

2 Une ferme est une exploitation agricole, une mine de charbon est une
exploitation industrielle.

3 = Bien sûr, expression surtout provinciale, qui donne plus de force à une
affirmation

4 Quand vous étiez petite.

5 Приняла удар

6. Предшественник доктора Кнока.

7. = Convenables.

8 La pièce date de 1923

9 = qui coûtent (langage familier).


УРОК 31

ГРАММАТИКА _____________________________

/ — Согласование глагола с подлежащим

1) Если в предложении одно подлежащее:

при подлежащем в единственном числе — глагол ставится в единст-
венном числе: Le voyage me plaot.

при подлежащем во множественном числе — глагол ставится тоже во
множественном числе: Les voyages me plaisent.

Примечание (а) если подлежащим является неопределенно-личное местоиме-
ние on, то глагол употребляется в 3 лице ед числа on joue.

(б) если подлежащим является собирательное существительное: une
foule de, une multitude de, un grand nombre de... , то глагол часто
употребляется во мн. числе: Une foule de gens applaudissent.

в)если подлежащим является: beaucoup, peu, trop, la plupart, глагола
употребляется во мн. числе. Beaucoup de gens applaudissent, beaucoup
rient.

г)принято говорить: c'est un livre, c'est moi, c'est toi, c'est lui, c'est elle,
c'est nous, c'est vous, но, как правило, говорят: ce sont des livres, ce sont eux,
ce sont elles.

2)Если в предложении несколько подлежащих, то глагол, как
правило, ставится во множественном числе: Paul et Jean sont frares.

Примечание (а) если несколько подлежащих обобщаются с помощью
местоимений TOUT или TOUT LE MONDE, глагол ставится в единственном
числе- Le vent, la pluie, le soleil, tout me plaît.

(б)если подлежащие соединены союзом OU, глагол ставится во
множественном числе: Pierre ou Paul viendront.

(в)если подлежащие соединены союзом N1, глагол ставится во
множественном числе: Ni Pierre, ni Paul ne sont venus.

В безличном обороте il y a глагол всегда употребляется в единст-
венном числе: II y a des livres.

// — Согласование глагола с несколькими местоимениями

В этом случае следует учитывать следующие правила:

/ лицо имеет преимущество перед 2 лицом- Lui, toi et moi (nous)

sommes heureux.

2 лицо имеет преимущество перед 3 лицом Toi et lui (vous) êtes

heureux.

131


LE CARNAVAL DE NICE

(extrait d'un article de M. Vincent)

«...Qui ne connaît Nice, perle1 de la Côte d'Azur? De nombreux
touristes étrangers viennent y goûter la douceur du climat. Ni le vent
glacial de l'hiver, ni le vent brûlant de l'été ne franchissent les
montagnes qui abritent la ville au nord. Au bord de la mer, sur la
«Promenade des Anglais», une foule de gens se chauffent paresseuse-
ment
au soleil: ceux-ci suivent des yeux les yachts (m.), dont les voiles
blanches (f.) se reflètent dans l'eau; ceux-là parlent déjà du grand
événement de la saison, le prochain carnaval. Comme chaque année, un
long cortège de chars fleuris traversera la ville. Des groupes masqués:
arlequins, pierrots et colombines, feront escorte à Sa Majesté
Carnaval, bon roi de carton à la figure réjouie; masques et spectateurs,
tout le monde lancera des confetti (m.) de papier. De jolies filles
deviendront reines, pour huit jours. On livrera des batailles de fleurs; et
les voitures disparaîtront sous cette neige parfumée, jaune, rouge et
blanche. Les bals et les feux d'artifice se succéderont pendant plusieurs
nuits... Puis on éteindra* les lampions (m.), on décrochera les
guirlandes (f.) et l'on parlera déjà du carnaval de l'an procnain...»

Примечания :

1 Perle de la Côte d'Azur = la plus belle ville de la région, belte comme la perle
d'un collier.

*Глаголéteindre, J' 'éteins, tu éteins, il éteint, nous éteignons, vous éteignez, ils
éteignent. ./'éteindrai,/éteignais, j 'ai éteint, j'éteignis.

УПРАЖНЕНИЯ

I ) Перепишите следующий отрывок текста (от слов: «Comme chaque année...»
до конца), поставив глаголы: ( 1 ) в passé composé; (2) в passé simple.

II ) Раскройте скобки и замените инфинитив личной формой глагола, учиты-
вая правила согласования. Время глагола выберитепосвоемуусмотрению: II (у
avoir) beaucoup de touristes sur la Côte d'Azur. — Beaucoup de touristes (visiter) la
Côte d'Azur. — La foule (crier) de toutes ses forces: «Les voilà! ils arrivent!» ce (être)
les chars, ce (être) eux, ce (être) le cortège. — Un grand nombre de spectateurs
(regarder) passer le cortège. — Ni la pluie, ni la neige, ni le vent, ni l'orage ne les
(empêcher — вconditionnel présent) de regarder. — Une foule de chars (défiler) sous le
soleil. — Ton frère et toi (pouvoir) rester encore. — Moi, je (s'en aller); ces cris et ces
bousculades me (fatiguer).

132


III) Раскройтескобки, учитывая все правила согласования : (a) Un coq,
entouré de ses poules (picorer — présent) dans la prairie voisine. — Un coq et ses
poules (revenir — imparfait) tranquillement vers le poulailler. — Un jeune bergei, près
deson chien (surveiller — imparfait) de l'œil les brebis. — Un jeune berger et son chien
(jouer — présent) dans l'herbe, à l'ombre d'un poirier. — Le père et le fils (partir—
passé composé) pour la pêche. — Le père (revenir — présent) de la rivière avec son fils
(b) Une foule de sportifs (prendre — passé composé) le train pour les sports d'hiver —
Une multitude de skis (se dresser — imparfait) sur les quais de la gare. — Un giand
nombre de parents (venir — plus-que-parfait) accompagner leurs enfants. —11 ne
(y avoir — passé simple) pas assez de wagons pour tout le monde — Une quantité de
trains de neige (partir— passé composé) le même jour.

IV)Раскройтескобки, соблюдаяправиласогласования: (a) Beaucoup d'efforts
(être nécessaire — présent) pour faire de bonnes études. — Beaucoup d'étudiants
(choisir — présent) la médecine. — Peu de romans me (paraître — passé composé)
aussi intéressants que celui que je viens de lire. — Trop d'automobilistes (conduire —
présent) avec imprudence. — (б) ЗаменитеVoici наC'est. Согласуйтеглагол, если
этонеобходимо. Voici un cheval. — Voici des livres. — Nous voici. — Les voici qui
viennent. — Voici un gros nuage qui passe. — Le voici qui descend. — Les voici.



УРОК 32

ГРАММАТИКА ______________________________

/— Согласование причастий (повторение)

1.

Вспомогательный
глагол
AVOIR

(a) Nous avons déjeuné (причастие с подлежащим
не согласуется).

(б) Quels livres as-tu lus? (причастие согласуется с
прямым дополнением, стоящим перед глаголом).

2.
Вспомогательный
глагол
ÊTRE

(а) не местоименные глаголы:

Ils sont venus. — Les enfants sont aidés par les
parents, (причастие согласуется с подлежащим).

(б) местоименные глаголы:

Elle s'est brûlée. Причастие согласуется
с возвратным местоимением, выполняющим
функцию прямого дополнения.

Elle s'est brûlé la main. Согласование не
делается, если возвратное местоимение является
косвенным дополнением
(см. урок 28).

//— Предлоги dans, en (повторение)

1. DANS указывает
на:

(а) место: Dormir dans un lit (перед названиями
городов употребляется предлог à: à Paris).

(б) время : II arrivera dans trois jours (= le troisième
jour).

2. EN указывает на:

(a) место (название страны): Etre en France (см.
урок 1).

(б) время : II viendra en trois heures (= le voyage
durera trois heures).

в) материал: La clef est en fer.

г) способ и образ действия: Voyager en auto; dire
en anglais.

д) может вводить дополнение к прилагатель-
ному: Terre fertile en blé.

e) en + participe présent = gérondif (деепричас -
тие
): II vient en courant.

EN можетбытьнаречием места : Venez-vous de là-bas? — Oui, j'en
viens, илиличным местоимением : Ces pommes sont bonnes. J'en achèterai.

144


EN CORSE

En trois quarts d'heure l'avion fait le trajet de Nice à Ajaccio: les
côtes de Provence sont encore visibles dans le lointain et déjà le
quadrimoteur vole au-dessus de l'île, couchée dans la mer violette. La
Corse mérite bien d'être appelée Г«Ile de Beauté». La baie d'Ajaccio
est une des plus belles du monde, avec celles de Rio et de Naples. Des
rochers rouges et rosés dominent la mer. Mais à l'intérieur, les paysages
ne sont pas moins grandioses: sur les premières pentes, le «maquis»
étend son épaisse végétation d'arbustes (m.) et de buissons (m.), que
traversent d'étroits sentiers. Plus haut, vous trouverez de grandes forêts,
riches en châtaigniers et en chênes; plus haut encore, des pics de deux
mille mètres. Vous rencontrerez, sur votre route, des villages de
montagnards et leurs vieilles maisons en pierres sèches , où vous serez
reçu
à bras ouverts2 . Car en Corse les gens ont conservé les traditions
de l'hospitalité (f.). Ils vous offriront le lait de leurs chèvres et le vin de
leur vigne.

Autrefois, le maquis était l'asile (m.) des «bandits d'honneur»... Ces
bandits n'étaient pas des criminels ordinaires, mais des garçons que la
colère avait poussés à la vengeance, à la «vendetta». Rarement les
gendarmes se sont donné la peine3 de les poursuivre, car toute la
population les protégeait dans leur retraite (f.). — Aujourd'hui il n'y
a plus de «bandits»... Faut-il le regretter?... En revanche, un fidèle
souvenir vit encore dans l'île: celui de l'empereur Napoléon qui naquit
là, il y a environ deux cents ans.

Примечания:

1. En pierres posées l'une sur l'autre, sans ciment.

2. С распростертыми объятиями.

3. Редко дают себе труд, т.е. занимаются розыском.

УПРАЖНЕНИЯ

I) Объясните: (а) почему формы Participe passé не согласуются в следующих
примерах: Les gens ont conservé les traditions de l'hospitalité. — Après avoir vengé un
meurtre. — Les gendarmes se sont donné la peine de les poursuivre, (б) почему формы
Participe passé согласуются в следующих примерах: La Corse mérite d'être appelée
l'Ile de Beauté. — Garçons que leur tempérament avait poussés à la vengeance.

135


II ) (а) Найдите в тексте выражения, образованные с помощью предлога en
и существительного. В скобках укажите функцию существительного. Например:
en avion (moyen);

(б) Составьте короткие предложения, в которых en будет употребляться
в различных значениях: предлога (место, время, материал, способ действия, образ
действия); наречия места; личного местоимения.

III) Дополните следующиепредложенияформамиParticipe passé: ("faire) Quels
beaux voyages nous avons... — Avez-vous... votre valise? — (entendre) Vous avez
les cris de mon fils? — Oui, nous les avons...— (pêcher) Mes amis ont... de nombreuses
truites. — Les truites qu'ils ont ... étaient excellentes. — (recevoir) Quelles nouvelles
M. Vincent a-t-il ... du Canada?— II a ... de bonnes nouvelles; il est en train de lire les
lettres qu'il a ... — (construire) Combien a-t-on ... de barrages dans la vallée du Rhône?
— Combien de barrages a-t-on ... dans le Massif Central? — (comprendre) A-t-il ... mes
explications? — Mes explications, les a-t-il ...? — (couvrir) Pourquoi n'as-tu pas ... ces
marmites? — Je ne sais pas pourquoi je ne les ai pas ... — (offrir) Quels jouets a-t-on ...
à Hélène pour son Noël? — On lui a ... de belles choses. — (voir) Avez-vous ... les
animaux du Zoo? — Non, je ne les ai pas ...

IV) Поставьте глаголывскобкахвPassé composé: Nos camarades (partir) ce
matin pour la France; ils (s'embarquer) une demi-heure avant le départ. — Hélène et
Denise (s'apercevoir) de loin; elles (se faire) des signes de la main: puis elles
(s'embrasser) et se (mettre) à causer. Elles (se raconter) beaucoup d'histoires et (se
montrer) des photographies de vacances.


УРОК 33

ГРАММАТИКА _____________________________

/ — Предлоги: à (au, aux), de (d' du, des)

a) допол-
нение
глагола

[à] вводит:

ИНФИНИТИВ в функции
ОБЪЕКТНОГО ДОПОЛНЕНИЯ:
Je commence à pêcher
Существительное в функции
косвенного дополнения:
Je parle à un pêcheur.
Обстоятельства:
времени :
Je me lève à cinq heures.
места .
Je suis à Bordeaux, (место)
J'irai à Limoges, (направление
движения)
образа действия :
II dit cela à voix basse.
способа действия :
Écrire à l'encre.
Venir à pied, à cheval, à bicyclette.

[de] вводит:

ИНФИНИТИВ в функции
ОБЪЕКТНОГО ДОПОЛНЕНИЯ:
Je cesse de pêcher.
Существительное в функции
косвенного дополнения:
Je me sers de cette canne.
Обстоятельства:
времени:
Je pêche de 6 heures à 8 heures.
места (точка отправления):
Je viens de Bordeaux.
причины.
Pleurer de colère.
образа действия:
II dit cela d'une voix calme.
способа действия:
Montrer du doigt.

6) допол-
нение
сущест-
витель-
ного
(назначение): une tasse à café.
( качество ): des pierres aux teintes
grises (= qui ont des teintes ...)
( принадлежность ) :
l'auto de mon père.
( материал ):
une robe de laine.
в) допол-
нение
прилага-
тельного
un chant agréable à entendre
(= quand on l'entend, c'est agréable).

un homme content de son. sort,

un verre plein de vin.


Примечание: DE может также употребляться:

со значением партитивности : Je mange de la viande. — Je ne mange pas de
viande. —Beaucoup de viande.

перед прилагательным, за которым следует существительное во
множественном числе:
J'ai de beaux livres.

для введения дополнения агента после некоторых глаголов, выражающих
чувства:
aimé de ses camarades; pleuré de son fils, или глаголов сопровождения:
suivi de ses gardes, entouré d'eau, etc..

137


NÎMES. LES COURSES DE TAUREAUX

M. Vincent est à Nîmes; l'hiver n'a pas pris fin', mais le soleil est
déjà chaud et les terrasses (f.) des cafés, sous les platanes (m.), sont
pleines de monde. Notre ami, assis à une table, cause avec un vieux
monsieur qui montre du doigt la grande place: «N'est-ce pas, qu'elles
sont belles, nos arènes? Voyez ces majestueuses arcades de pierre aux
teintes dorées. Les Romains aimaient les édifices grands et solides...
Mais vous n'arrivez pas à Nîmes à la belle saison. Revenez avant la fin
de votre séjour en France. Vous visiterez, à quelques kilomètres de
Nîmes, l'aqueduc que d'audacieux Romains ont jeté sur la vallée du
Gard et surtout, vous assisterez à une course de taureaux dans nos
arènes. Assis sur les gradins, au grand soleil, au milieu d'une foule
énorme, vous suivrez des yeux la bête sauvage venue de Camargue ou
d'Espagne. Vous applaudirez avec tout le monde, le taureau qui se
défend et l'homme qui l'attaque.... Ce jeu n'est pas toujours sanglant: en
France il consiste souvent à enlever un ruban, fixé au front du taureau,
ou à fuir* à toutes jambes2 devant ses attaques impétueuses. Alors le
public rit de bon cœur»3 .

Примечания:

1. Еще не закончилась.

2. Со всех ног, опрометью.

3. От всего сердца, весело.

* Глагол fuir: Je fuis, tu fuis, il fuit, nous fuyons, vous fuyez, ils fuient.
Je fuirai; je fuyais; j'ai fui; je fuis (ou, plus souvent : je m'enfuis).

УПРАЖНЕНИЯ

I ) (a) Найдите в тексте существительные, введенные предлогом à (аи, aux)
и выполняющие следующие функции: 1) обстоятельства места (местонахождение);
2) обстоятельства места (направление движения); 3) обстоятельства времени;
4) косвенного дополнения; 5) дополнения существительного;

(б) Составьте предложения с à, au, aux, которые вводят: 1) инфинитив
дополнение; 2) существительное — косвенное дополнение; 3) существительное
— обстоятельство образа действия.

II ) (а) Найдите в тексте существительные, введенные предлогом de (du, des)
и выполняющие следующие функции: 1) обстоятельства способа и образа
действия, 2) дополнения существительного; 3) дополнения прилагательного;

138


(б) Составьте короткие предложения с предлогом de, который вводит:
1) инфинитив-дополнение; 2) существительное-косвенное дополнение; 3) обстоя-
тельство места; 4) дополнение со значением партитивности.

III) Заполните пропуски предлогами à (au, aux), de (du, des), исходя из смысла
или принятых норм употребления: Est-ce que tu es souvent sorti ... ton pays? — J'ai
fini ... travailler. — II commence ... pleuvoir. — Préparons-nous ... écouter la
comédie. — J'ai obtenu ... mon père la permission ... voyager pendant quelques jours. —
Sers-toi ... dictionnaire pour vérifier l'orthographe ... ce mot. — Annoncez ... tout le
monde la grande nouvelle. — Je ne vous empêche pas ... sortir. — Dans les pierres et les
buissons, il faut prendre garde ... serpents, il faut se méfier ... serpents.

IV)Выполните то же задание со следующими предложениями:

Nous partirons ... Paris ... 8 heures et nous serons ... Bordeaux ... 15 heures. — ...
Bordeaux ... Paris il y a environ 530 kilomètres. — Pourquoi parlez-vous ... une voix si
haute? — Baissez la voix, ne parlez pas ... voix haute. — II parle ... un air triste. —
Vous souriez ... bout ... lèvres. — Nous nous retrouverons ... bout ... couloir. — Je le
regarde ... coin ... l'œil. — Attends-moi ... coin ... la rue. — Je ne t'écris pas ... l'encre; je
t'écris ... crayon; je t'écris ... un petit café. — II est épuisé ... fatigue. — II est mort ...
faim.


УРОК 34

ГРАММАТИКА _________________________

Настоящее время условного наклонения

(Le conditionnel présent): (повторение и дополнение)

(а)Значение условия :

1)fSil j'avais le temps (maintenant), je voyagerais (maintenant)

(mais hélas! je n'ai pas le temps, donc je ne voyage pas).

2)[Si] j'avais le temps (un jour), je voyagerais (un jour)

(il est possible que je voyage un jour.)

Реализация действия voyager зависит от условия, выраженного с
помощью:

fSil + l'imparfait de l'indicatif: si j'avais...

ВНИМАНИЕ! Союз si не всегда предполагает употребление Imparfait
de l'indicatif в придаточном предложении и Conditionnel в главном. Оба
глагола — главного и придаточного предложения — могут употреб-
ляться в Indicatif, причем действие, выраженное глаголом главного
предложения, представляется более реальным. — В этом случае si может
приобретать значение quand. Например:

Si j'ai le temps, je voyagerai (никогданеупотребляется: si + futur!)

(= il est très possible que je voyage; степень вероятности выше, чем в (а).

— Autrefois, si j'avais le temps, je voyageais (= привычное действие)
(= quand j'avais le temps, etc.).

В последнем примере si j'avais имеет значение Imparfait и не выражает
условия.

(б)Affirmation atténuée: утверждение в смягченной, вежливой форме:
Je voudrais vous parler; vous devriez venir.

Conditionnel делает высказывание менее резким по сравнению с
Indicatif: je veux.

(в)Futur du passé:

Je crois que tu viendras. — Je croyais, j'ai cru, que tu viendrais.

Если глагол главного предложения стоит в прошедшем времени, то
будущее действие обычно выражается с помощью Présent du conditionnel,
которое в этом случае принято называть Futur du passé (будущее в про-
шедшем).

140


LOURDES

C'est un paysage grandiose qui s'offre aux voyageurs quand ils
arrivent à Lourdes: les hauts sommets des montagnes dominent la ville,
construite au bord d'un torrent. Personne n'imaginait, il y a cent ans,
qu'elle recevrait plus tard d'innombrables pèlerins (m.) venus de tous
les pays catholiques. Mais, en 1858, une petite bergère de Lourdes eut
une merveilleuse vision: la Vierge, mère du Christ, lui apparut dans
une grotte et fit jaillir1 du rocher une source miraculeuse. Depuis ce
temps-là, les pèlerinages (m.) accourent au sanctuaire. Portés sur des
brancards (m.), se traînant sur leurs béquilles (f.), des malades qui
voudraient obtenir la fin de leurs souffrances (f.), viennent prier la
Vierge de les guérir et attendent un miracle. De longues processions,
conduites par le clergé, s'avancent au chant des cantiques (m.). Dans le
soir qui tombe, on voit briller les milliers de cierges (m.) que portent les
fidèles (m.) s'avançant lentement vers la basilique; on entend le
murmure des prières... Si vous étiez là, vous seriez ému peut-être; car
même si l'on est protestant, juif ou musulman, même si l'on n'est pas
croyant2 , si l'on est athée, on peut éprouver une profonde émotion
devant tant de misères (f.) et tant de foi (f.).

Примечания :

1.Fit jaillir: je fais entrer te visitecur, je fais conslruire une maison, je fais
recompenser l'enfant par son père (l'action de construire, d'entrer, de récompenser, n'est
pas faite par le sujet je).

2.Être croyant: ou croire, ou croire en Dieu. Avoir la foi.

УПРАЖНЕНИЯ

I) (a) Поставьте глаголыследующегоотрывка: "De longues processions .. des
prières" 1 ) вImparfait; 2) в Futur; ( б ) Перепишите этотжеотрывоквPlus-que-
parfait (qui tombe иque poilent будутстоятьв Imparfait, чтобыподчерки}ib
продолжительностьдействия).

II ) Поставьте глаголы следующих предложений в нужную форму В предло-
жениях I — 5 глагол главного предложения будет стоять в Conditionnel, a в пред-
ложениях 6 — 8 в Futur : 1. Si vous (être) à Lourdes en ce moment, vous (entendre) le
murmure des prières. — 2. Si vous (voir) la procession, vous (éprouver) une profonde
émotion. — 3. Si vous (assister) un jour à ce spectacle, vous ne (sourire) pas. — 4. S'il
n'y (avoir) pas de nuages, on (voir) le sommet des montagnes.— 5. Cet enfant (être) plus

!141


agréable à tout le monde, s'il (être) moins bavard. — 6. Si tu (vouloir) venir avec moi,
nous (aller) nous promener.—7. S'il (faire) beau demain, notre promenade (être)
magnifique. — 8. Si tu (vouloir) me faire plaisir, tu (venir) avec moi.

III) Поставьте глаголы следующих предложений в нужное время и накло-
нение. (Обратите внимание! si в некоторых случаях имеет значение: quand,
lorsque, chaque fois que) C'était un agréable compagnon. Si je (être) de bonne humeur,
il (plaisanter) et (rire) avec moi; si je ne (avoir) pas envie de parler, il (rester) muet
comme une carpe; si je (sortir), il (vouloir) sortir; si je (préférer) rester à la maison, il
y (rester) aussi; si je (désirer) jouer aux cartes, aux échecs ou aux dames, il (jouer); si
j'(aimer) mieux écouter de la musique, il (prendre) son violon; quel heureux caractère!

IV) Перепишите предложения из упражнения III; начните следующим обра-
зом: C'est un agréable compagnon. Обратите внимание на употребление времен!

V) ИспользуйтевследующихпредложенияхConditionnel, чтобыпридать
высказываниюболее смягченную форму: Je veux avoir une conversation avec
vous. — Je désire vous poser une question. — II est bon que tu fasses ton travail avec-
soin. — II est souhaitable que vous écoutiez davantage. — Voulez-vous fermer la
porte? — Pouvez-vous me prêter ce livre? — Êtes-vous sourd? — Avez-vous peur? —
II faut que nous partions.

VI) (a) Поставьте глаголывскобкахвFutur du passé: Je compris que je
(pouvoir) un jour retrouver ma patrie. — Nous avions dit que nous (s'en aller) dans
quelques jours. — Mes amis savaient qu'ils (partir) le lendemain. — Vous avez déclaré
que vous (revenir) bientôt. — J'espérais que nous vous (revoir) le surlendemain.

(б) Измените предложения из задания (а) таким образом, чтобы глагол
в скобках можно было поставить в Futur: Например: (Tu pensais que nous
viendrions): Tu penses que nous viendrons.


УРОК 35

ГРАММАТИКА ___________________________

Прошедшее время условного наклонения
(Le conditionnel passé)

Autrefois, [ si] j'avais eu le temps, j'aurais voyagé.

Реализация действия voyager зависела в прошлом от условия,
выраженного с помощью глагола в Plus-que-parfait de l'indicatif. (Но
действие не было осуществлено: je n'ai pas voyagé.)
Образование:

Conditionnel passé образуется с помощью Conditionnel présent
вспомогательного глагола AVOIR или ÊTRE + participe passé,
(a) большинство глаголов спрягается (б) некоторые непереходные глаголы
следующим образом: спрягаются так:

j'aurais + part, passé.je serais + part, passé.

J'aurais voyagéJeserais sorti (e)

Tu aurais voyagéTuserais sorti (e)

II (elle) aurait voyagé II (elle) serait sorti (e)

Nous aurions voyagé Nous serions sorti (e)s

Vous auriez voyagé Vous seriez sorti (e)s

Ils (elles) auraient voyagé Ils (elles) seraient sorti (e)s

в) все местоименные глаголы

спрягаются так:
je me serais + participe passé.

Je me serais promené(e) Nous nous serions promené(e)s

Tu te serais promené(e) Vous vous seriez promené(e)s ,

II (elle) se serait promené(e) Ils (elles) se seraient promené(e)s

г ) глаголêtre: j'aurais été... глаголavoir: j'aurais eu...

RÉCEPTIONS ET FÊTES.

Une lettre de Mme Vincent à son mari

Mon chéri,

J'espérais que tu rentrerais à Paris pour les fiançailles (f.) de Cécile
Legrand. Il est dommage que tu sois retenu en province. Si tu étais
revenu, tu aurais passé hier une agréable journée. Cécile Legrand s'est
fiancée au fils d'un éditeur parisien. On m'avait invitée à la réception

143


de l'après-midi, au lunch, comme on dit maintenant à Paris M et Mme
Legrand recevaient leurs parents et leurs amis dans les salons d'un
traiteur chic1 du 15-e arrondissement Le buffet était bien garni, les
petits fours, délicieux le Champagne coulait à flots2 II y avait un
excellent orchestre, qui n'oubliait pas les danses anciennes, valses (f ) et
tangos (f ) Tout le monde a dansé, je crois, sauf quelques vieux
messieurs qui se seraient ennuyés s'ils n'avaient pu3 jouer au bridge

Naturellement, on parlait beaucoup de la cérémonie du mariage qui
doit avoir lieu dans six mois, les dames pensaient déjà aux toilettes (f )
qu'elles porteraient ce jour-là Peut-être que M Legrand te priera
d'être le témoin de sa fille Le mariage civil se fera à la mairie du 1 -ei
arrondissement et la bénédiction nuptiale sera donnée aux jeunes
époux à l'église Saint-Roch Comme dans les contes de fées, ils seront
heureux et ils auront beaucoup d'enfants Voilà donc des baptêmes
(m ) en perspective4

Примечания:

1 Adj souvent invariable, familier et très usité = élégant, à la dernière mode On dit
aussi une robe chic, très chic

2 Шампанское тек по (лилось) рекой

3 Которым было бы скучно (которые скучали бы), если бы не смогли сыграть
в бридж (карточная игр(а) = s ils n avaient pas pu — avec si, ne pas est souvent réduit
a ne. On dit aussi je ne puis venir je n ose venir il n'a pu venir

4 Dans 1 avenir

УПРАЖНЕНИЯ

I) Перепишите из текста предложения 1 3, 9 и внесите необходимые
изменения, начиная каждое предложение следующим образом J espère que —
Si tu revenais avec nous — Tout le monde danse je crois, sauf

II) Проспрягайте в Conditionnel passe след\ющие глаголы rester inviter
recevoir s ennuyer (1) в утвердительной форме (2) в вопросительной форме
(3) в отрицательной форме

III)Раскроите скобки и поставьте лагол в нужное время и наклонение
принимая во внимание, что в с ледующих предложениях говорится о приеме
устроенном семьей Jleйран неделю назад Si tu (être) a Paris la semaine dernière tu
(venir) avec moi a la réception — Si tu (venir) avec moi 1 autre jour j en (être) bien
heureuse —Si tu (pouvoir) assister a la réception, tu (ne pas s ennuyer) plus que moi —
Si le Champagne (ne pas couler) a flots la tête (me paraître) moins gaie — S il (ne pas j
avoir) de danses anciennes, les jeunes gens (ne rien regretter) — S ils (ne pas pouvoir)
jouer au bridge que (dire) les vieux messieurs7

144


IV) Измените время глаголов из упражнения III, предположив, что прием,
о котором идет речь, состоится через неделю. Замените la semaine dernière наla
semaine prochaine 1 autre jour-наlundi prochain (НапрSi tu étais à Pans la semaine
prochaine tu )

V) Вследующихпредложенияхиспользуйте Conditionnel d'affirmation
atténuée Tu dois épouser cette charmante jeune tille — Je veux assister à cette
réception — J aime danser une valse — Je peux vous aider — Je désire vous présenter
mon fils — II faut appeler un médecin

VI) ВставьтенужныепредлогиJe commence étudier ma leçon — Je réussis
bien danser — Nous renonçons jouer au bridge avec ces partenaires — Mon frère
retuse assister au mariage de ma fille — Vous habituez-vous votre nouvelle

maison9___ Permettez-moi vous inviter à mon mariage — Mes entants s'amusent

regarder des images — Je 1 empêcherai bien vous nuire — Mes parents habitent

Lille __ II travaille tous les jours 5 heures minuit — Écnrons-nous crayon ou

l'encre ? _ Les enfants sautent joie — D'où venez-vous'' — Je viens la campagne

VII ) Вы любите танцевать'' — Какие танцы вы предпочитаете, современные ,
или бальные? — Почему? — Что танцуют в вашей стране? ,


УРОК 36

ГРАММАТИКА ___________________________

Другие случаи употребления Conditionnel passé

(а) утверждение в смягченной, вежливой форме или сожаление
(affirmation atténuée ou regret):

J'aurais voulu vous parler (mais je n'ai pas pu).

) futur antérieur du passé:

Je sais que tu auras fini avant mon arrivée.

Je savais que tu aurais fini avant mon arrivée.

Если глагол главного предложения стоит в прошедшем времени, то в
придаточном предложении вместо Futur antérieur употребляется Passé du
conditionnel.

Le conditionnel passif : présent et passé

Si tu étais studieux, tu serais récompensé (теперьилипозже).

Si tu avais été studieux, tu aurais été récompensé (вчера).

Présent Passé
Je serais + participe passé. J'aurais été + participe passé.
Je serais récompensé(e)... J' aurais été récompensé(e)...
Ils (elles) seraient récompensé(e)s Ils (elles) auraient été récompensé(e)s

ОБРАТИТЕВНИМАНИЕ! СледуетразличатьформыConditionnel
présent
passif (je serais récompensé) иConditionnel passé actif непере-
ходныхглаголов, спрягающихсясêtre (je serais sorti hier), (см. урок 5, II).

CÉCILE LEGRAND ET LES LIVRES

Cécile Legrand lit beaucoup; elle s'intéresse à tout ce qui
s'imprime'. C'est bien naturel, quand on est la fille d'un libraire.
Cécile a sous la main2 tous les livres nouveaux qui viennent d'être
publiés. Son érudition est grande: elle connaît sur le bout du doigt3 le
nom et l'âge des grands écrivains français et étrangers, romanciers,
dramaturges ou poètes. Elle sait par cœur les titres (m.) des romans
(m.),
des pièces (f.) de théâtre, des poèmes (m.) qu'ils ont écrits.
«J'aurais été chagriné, si Cécile n'avait pas aimé les Iiyres, nous dit
M.Legrand; quand elle était encore petite fille, elle venait souvent, me

146


voir à la librairie. Elle grimpait sur les escabeaux pour admirer de plus
près les reliures rouges et brunes des livres anciens, elle regardait avec
curiosité les illustrations (f.) des ouvrages (m.) pour enfants. Quand
elle est devenue plus grande, je lui ai appris à apprécier la qualité du
papier, la beauté des caractères (m.) d'imprimerie (f.) et des gravures
(f.). J'aurais voulu m'occuper d'elle encore plus souvent. Mais elle
connaît déjà toutes les bibliothèques 4 de Paris... J'espère qu'elle saura,
aussi, faire la cuisine et qu'elle sera bonne ménagère!»

Примечания

1. Она интересуется всем, что печатается = est imprimé (v. leçon 3).

2. У Сесиль под рукой.

3. Знает, как свои пять пальцев.

4.Dans une bibliothèque (meuble ou édifice) les livres sont rassemblés.
Le bibliothécaire dirige une bibliothèque.

УПРАЖНЕНИЯ

I) Составьте трипредложениясглаголом: apprendre (взначении "étudier") —
Трипредложениясглаголом: apprendre (взначении "enseigner à quelqu'un"). —
Трипредложениясглаголом: apprendre (взначении "recevoir une nouvelle").
(Напр.: Pierre apprend le français. — Un bon professeur apprend le français à Pierre. —
Pierre apprend que son cousin est arrivé.)

II ) Найдите в тексте два глагола, выделенные курсивом, и проанализируйте их
(укажите время, наклонение и залоговую форму). Проспрягайте эти глаголы во
всех лицах: 1). в утвердительной форме; 2). в отрицательной форме; 3). в вопро-
сительной
форме.

III ) Проанализируйте следующие глагольные формы, четко различая
Conditionnel présent passif и Conditionnel passé actif: Vous seriez surpris; nous
serions partis; il serait reçu; tu serais descendu; je serais tombé; ils seraient vus; vous
seriez entrés; nous serions entendus; il serait resté; tu serais pris.

IV)Используйте глагольные формы из упражнения III и составьте предло-
жения, начинающиеся союзом SI, за которым следует глагол в Imparfait или в
Plus-que-parfait de l'indicatif, в зависимости от смысла: (Напр.: Si je venais, vous
sériez surpris.—Si nous avions pu, nous serions partis).

V)Напишите следующий небольшой рассказ, начиная словами: II y a quatre
ans ma fille était encore petite. (Обратитевниманиенаупотреблениевремени
наклонений!)

Ma fille est encore petite; mais déjà elle s'intéresse aux livres; elle a déjà lu
beaucoup; elle connaît le nom de plusieurs écrivains, elle sait les titres de leurs livre ;
elle grimpe sur les escabeaux pour admirer les reliures et les illustrations. J'espère que.

147


quand elle sera plus grande, quand elle sera devenue une jeune fille, elle apprendra a
apprécier la qualité du papier, des caractères el que nous ferons d'elle une savante
bibliothécaire

VI ) Перепишите следующие предложения, используя Conditionnel passé

d'affirmation atténuée ou de regiet J'ai voulu avoir une conversation avec vous (mais je
n'ai pas pu) — Je désnais te poser une question (mais cela n'a pas été possible) — Tu
devais fermer la porte (et elle n'est pas teimée) — Comment pouvais-je reconnaître les
danseurs sous leurs masques (je ne le pouvais pas) '

VII) Поставьте первыйгоаголкаждоюпредложениявImpaitait, изменив
соответственноформудругихглаголов' Nous pensons que nous serons rentrés
à Pans avant le mois de juillet. — M Vincent écrit qu'il aura bientôt terminé son
reportage. — Le professeur dit à ses élèves qu'ils feront une dictée quand ils auront
récité leur leçon — II leur dit qu'ils ne comprendront pas bien le français, tant qu'ils
n'auront pas appris assez de grammaire et de vocabulaire


ТЕКСТЫДЛЯЧТЕНИЯ: УРОКИ 31 — 36

VENDETTA

La scène se passe en Corse, vers 1820. Le père de Colomba et
d'Orso a été tué par un ennemi de leur famille. La jeune fille conduit
son frère sur le lieu de l'assassinat.

A un demi-mille du village, après bien des détours, Colomba s'arrêta
tout à coup dans un endroit où le chemin faisait un coude. Là s'élevait
une petite pyramide de branchages, les uns verts, les autres desséchés,
amoncelés à la hauteur de trois pieds environ. Du sommet on voyait
percer l'extrémité d'une croix de bois peinte en noir (...).

Colomba s'arrêta devant ce tas de feuillage, et, arrachant une branche
d'arbousier, l'ajouta à la pyramide. «Orso, dit-elle, c'est ici que notre
père est mort. Prions pour son âme, mon frère!»

Et elle se mit à genoux. Orso l'imita aussitôt. En ce moment la
cloche du village tinta lentement, car un homme était mort dans la nuit.
Orso fondit en larmes.

Au bout de quelques minutes, Colomba se leva, l'œil sec, mais la
figure animée1 . Elle fit du pouce à la hâte le signe de croix familier
à ses compatriotes et qui accompagne d'ordinaire leurs serments
solennels; puis, entraînant son frère, elle reprit le chemin du village. Ils
rentrèrent en silence dans leur maison. Orso monta dans sa chambre. Un
instant après, Colomba l'y suivit portant une petite cassette qu'elle posa
sur la table. Elle l'ouvrit et en tira une chemise couverte de larges taches
de sang.

«Voici la chemise de votre père, Orso». Et elle la jeta sur ses
genoux.

«Voici le plomb qui l'a frappé». Et elle posa sur la chemise deux
balles oxydées.

«Orso, mon frère! cria-t-elle en se précipitant dans ses bras et
l'étreignant2 avec force, Orso! tu le vengeras!»

Elle l'embrassa avec une espèce de fureur, baisa les balles et la
chemise, et sortit de la chambre, laissant son frère comme pétrifié sur
sa chaise.

D'après P MÉRIMÉE, Colomba.

149


Примечания ',

1. Носовзволнованнымлицом.

2 Participe présent du verbe étreindre (conj. comme éteindre) = сжавего
вобъятиях. Пословица: «Qui trop embrasse, mal étreint» — Слишком много
ухватишь, мало удержишь; за двумя зайцами погонишься, ни одного не поймаешь.

3. Venger (1-er groupe), la vengeance

4. Changé en pierre — Словно окаменев

Momifié = changé en momie Simplifier = rendre simple

«RIEN N'EST BEAU

COMME UN ENFANT QUI S ENDORT

EN FAISANT SA PRIÈRE...»

Rien n'est beau comme un enfant qui s'endort en faisant sa prière,

[dit Dieu.

Je vous le dis, rien n'est aussi beau dans le monde.

Je n'ai jamais rien vu d'aussi beau dans le monde.

Et pourtant j'en ai vu des beautés dans le monde

Et je m'y connais. Ma création regorge de beautés.

Ma création regorge de merveilles.

Il y en a tant qu'on ne sait pas où les mettre'

J'ai vu des millions et des millions d'astres rouler sous mes pieds

[comme les sables de la mer.

J'ai vu des journées ardentes comme des flammes;

Des jours d'été de juin, de juillet et d'août.

J'ai vu des soirs d'hiver posés comme un manteau (...)

J'ai vu ces coteaux de la Meuse et ces églises qui sont mes propres

[maisons;

Et Paris et Reims et Rouen et des cathédrales qui sont mes propres

[palais et mes propres châteaux,

Si beaux que je les garderai dans le ciel.

J'ai vu la capitale du royaume et Rome capitale de chrétienté.

J'ai entendu chanter la messe et les triomphantes vêpres.

Et j'ai vu ces plaines et ces vallonnements de France

Qui sont plus beaux que tout.

J'ai vu la profonde mer, et la forêt profonde, et le cœur profond

[de l'homme.

150


J'ai vu des cœurs dévorés d'amour

Pendant des vies entières;

Perdus" de charité.

Brûlant comme des flammes (...)

Or je le dis, dit Dieu, je ne connais rien d'aussi beau dans tout le monde

Qu'un petit enfant qui s'endort en faisant sa prière

Sous l'aile de son ange gardien

Et qui rit aux anges en commençant de s'endormir.

Et qui déjà mêle tout ça ensemble et qui n'y comprend plus rien

Et qui fourre1 les paroles du Notre Père à tort et à travers

[pêle-mêle dans les paroles du Je vous salue Marie
Pendant qu'un voile déjà descend sur ses paupières (...).

Ch. PÉGUY, Le Mystère des Saints-Innocents,
Примечания :

1. L'infinitit est fréquent après un mot interrogatif. Que dire? (= que dois-je due)9
Que faire? où aller?A qui m'adresser? — Je ne sais que dire, je ne sais que
faire,
je ne sais où aller

2. Dévorés par la chanté, on dit aussi, dans un sens péjoratif: perdu de dettes,
perdu de débauche (alors perdre a la sens de détruire)

3 Qui introduit, qui mêle (familier)

L'ÉGLISE

Simone, je veux bien1 . Les bruits du soir
Sont doux comme un cantique2 chanté par des enfants;
1 L'église obscure ressemble à un vieux manoir;
Les rosés ont une odeur grave d'amour et d'encens.

Je veux bien, nous irons lentement et bien sages,
Salués par les gens qui reviennent des foins;
J'ouvrirai la barrière d'avance à ton passage,
Et le chien nous suivra longtemps d'un œil chagrin.

Pendant que tu prieras, je songerai aux hommes
Qui ont bâti ces murailles, le clocher, la tour,
La lourde nef pareille à une bête de somme3
Chargée du poids de nos péchés de tous les jours:

151


Aux hommes qui ont taillé les pierres du portail
Et qui ont mis sous le porche un grand bénitier;
Aux hommes qui ont peint des rois sur le vitrail
Et un petit enfant qui dort chez un fermier.

Je songerai aux hommes qui ont forgé la croix,
Le coq, les gonds et les ferrures de la porte;
A ceux qui ont sculpté la belle sainte en bois
Qui est représentée les mains jointes et morte.

Je songerai à ceux qui ont fondu le bronze
Des cloches où l'on jetait un petit anneau d'or,
A ceux qui ont creusé, en l'an mil deux cent onze,
Le caveau où repose saint Roch, comme un trésor (...)

Je songerai aux mains qui ont touché l'hostie,
Aux mains qui ont béni5 et qui ont baptisé;
Je songerai aux bagues, aux cierges, aux agonies;
Je songerai aux yeux des femmes qui ont pleuré.

Je songerai aussi aux morts du cimetière,
A ceux qui ne sont plus que de l'herbe et des fleurs,
A ceux dont les noms se lisent encore sur les pierres,
A la croix qui les garde jusqu'à la dernière heure.

Quand nous reviendrons, Simone, il fera nuit close;
Nous aurons l'air de fantômes sous les sapins,
Nous penserons à Dieu, à nous, à bien des choses,
Au chien qui nous attend, aux rosés du jardin.

Remy de GOURMONT, Simone
Примечания :

1. = Je ferai ce que tu me demandes. Simone a demandé au poète de venir avec elle à l'église.

2. Духовное песнопение, гимн; une chanson - мирская песня.

3. Les chevaux, les ânes, les mulets sont des bêtes de somme (вьючныеживотные),
parce qu'ils peuvent porter des charges, des fardeaux.

4. Я буду думать . о людях...

5.En bénissant, les prêtres donnent la bénédiction; les fidèles sont bénis par le
prêtre. Mais le pain est bénit, l'eau est bénite par le prêtre (béni, bénie se dit des
personnes; bénit, bénite se dit des choses.) — L'eau bénite est dans le bénitier: Святая
воданаходитсявкропильнице.

152


JEUNES MÉNAGES

(Un journaliste s'entretient avec son Directeur).

— Hé bien, monsieur, m'apportez-vous votre article sur les jeunes
ménages?

— Oui, monsieur le Directeur: le voici.

— Quelles sont les conclusions de votre enquête?

— J'ai constaté qu'on se mariait très tôt aujourd'hui: au début du
siècle, peu de Français se mariaient avant 24 ans; aujourd'hui un sur
quatre. A 25 ans, un Français sur quatre était marié. Aujourd'hui un sur
deux. La jeunesse veut vivre plus tôt, plus vite, plus intensément et
surtout autrement que «les vieux».

— Ces jeunes ménages veulent-ils des enfants?

— Voici la statistique: 21 % des jeunes ménages rêvent d'avoir un
enfant; 49% d'en avoir deux; 21 % d'en avoir trois; 5% d'en avoir
quatre.

— Quelle est leur opinion sur l'éducation des enfants?

— «Nous les surveillerons d'une façon moderne, disent-ils; d'une
façon discrète et souple en leur laissant prendre peu à peu leurs
responsabilités».

— Quelles sont les distractions préférées de ces jeunes couples?

— Ce qui est remarquable, c'est l'importance donnée aux «sorties»
du week-end et aux joies du plein air.

— Le cinéma n'est donc pas la distraction n° 1?

— Si, mais on la réserve aux soirées d'hiver. Dès le premier rayon de
soleil, les jeunes ménages prennent le chemin des amoureux.

— Devant la vie sont-ils optimistes, en général, ou pessimistes?

— J'ai trouvé 71 % d'optimistes. Par exemple, l'hiver dernier, par un
jour neigeux et froid, j'ai rencontré, à Flins, près de Mantes, René,
Jacqueline et Eric leur enfant, un magnifique bambin blond et rosé. Je
me trouvais dans un foyer si paisible, si confortable, si moderne dans le
meilleur sens du mot, que j'ai voulu en savoir davantage:

«Me direz-vous, leur ai-je demandé, comment vous possédez une
4 CV1 , le superbe poste de télévision que j'ai sous les yeux, ces meubles
neufs, cette cuisine étincelante, et ce sourire de confiance dans la vie?

Et le chef de famille de 24 ans répond avec calme:

— D'abord, je suis optimiste de tempérament. Ma femme aussi. Et
puis, tout a bien tourné pour nous; je suis entré comme électricien

153


à l'usine de montage des automobiles Renault. Etant prioritaire à cause
de ma santé, j'ai été logé tout de suite. Nous sommes huit ménages dans
ce pavillon, deux par étage. Nous payons 300 francs par mois de loyer
pour une salle de séjour2 , une chambre, cuisine, salle d'eau \ W.- C,
cave. Ce logement nous a donné le goût de l'aménager. Tout ce que
nous avons, y compris la 4 CV, la télévision, l'aspirateur et le moulin
à café électrique, a été acheté à crédit en deux ans et demi, et nous
payons ce mois-ci les dernières traites. Nous allons donc «remettre
cela»: ma femme désire une machine à laver, un réfrigérateur, et nous
nous sommes fait inscrire pour une voiture plus puissante.

— Bleue, insiste Jacqueline.

— D'accord, bleue comme la mer.

— Mais enfin, c'est lourd pour une paye!4

—C'est lourd, oui, mais depuis un mois, Jacqueline travaille comme
mécanicienne à l'usine de montage. Elle gagne 700 francs. Nous
pouvons payer à deux.

— Et après?

— Après, nous ferons des économies pour devenir propriétaires d'un
petit pavillon...»

Je répète: c'est un ménage d'ouvriers, de très jeunes ouvriers, qui
parle. Ils auraient pu végéter dans quelque taudis, ils ont à présent un
foyer, un fils. Ils ont une jolie salle à manger et mangent sur une nappe.

D'après Paul GÉRIN, Elle

Примечания ;

1. Une «4 chevaux» (voiture, automobile). — 2. C'est le nom donné maintenant à un
combiné salle à manger-salon-bureau. — 3. Combiné salle de douches-cabinet de
toilette.
— 4. На одну зарплату рабочего, на зарплату одного работающего.


ЧЕТВЕРТАЯ СТУПЕНЬ

ПУТЕШЕСТВИЕ ПО ФРАНЦИИ
(ПРОДОЛЖЕНИЕ)


УРОК 37

ГРАММАТИКА ___________________________

/— a) Plus-que-parfait: повторение (см. Урок 4)

Plus-que-parfait = Imparfait вспомогательного глагола + participe passé.
j'avais parlé, j'étais allé (e),je m'étais assis (e).

b) Futur antérieur: повторение (см. Урок 4)

Futur antérieur = Futur вспомогательного глагола + participe passé.
j'aurai parlé, je serai allé (e), je me serai assis (e).

// — Неопределенные местоимения (Les pronoms indéfinis)

Подлежащее Дополнение
On (l'on*) On est arrivé («On» - всегда
подлежащее)
Quelqu'un Quelqu'un est arrivé Je vois quelqu'un
Personne (ne) Personne n'est arrivé** Je ne vois personne **
Rien (ne) Rien n'est arrive** Je ne vois rien**
Quelque chose,
autre chose
Quelque chose est arrivé Je vois quelque chose
Tout Tous sont arrivés Je vois tout

Примечания: 1. Относящиеся к этим местоимениям прилагательные всегда
употребляются в муж: р ед числа; принято говорить: quelque chose de bon, rien de
plus facile; je ne connais personne d'aussi savant.

2. Rien, quelque chose, tout, как правило, замещают предметы, и очень редко —
лица; эти местоимения можно назвать нейтральными.

* Послеet, si, ou, où, que.

** Pas не употребляется!

PAU. LES PYRÉNÉES

Ma chère Margaret, mes chers enfants,

Quand j'aurai fini mon reportage, je vous emmènerai un jour à Pau;
le voyage en vaut la peine1 . Je vous conduirai au château, où naquit
Henri IV. Ses sujets l'aimèrent beaucoup parce qu'il avait rendu2 la paix
à leur pays, ravagé par les guerres civiles. Mais il y a quelque chose de

156


plus merveilleux que le berceau1 où dormait le futur roi de France: c'est
le panorama que l'on découvre quand on s'arrête sur la terrasse qui
domine la rivière. Je ne connais rien de plus harmonieux! On a devant
soi la chaîne des Pyrénées, et ses pics en dents de scie; jusqu'à
l'horizon, elle dresse sa muraille bleue, qui sépare la France de
l'Espagne. Pourtant, rien de plus facile que de parcourir en auto les
Pyrénées d'un bout à l'autre: une route monte jusqu'aux cols (m.),
côtoyant les précipices (m.), franchissant les vallées au fond desquelles
roulent les torrents aux eaux limpides; c'était autrefois un sentier de
chèvres et de mulets que personne ne prenait, sinon les montagnards
et les contrebandiers; maintenant, c'est une grande route qu'emprunt-
ent4 les cars de tourisme et les autos particulières, sans oublier les
coureurs cyclistes du Tour de France...

Примечания:

1. Путешествие стоит того, что бы его предприня гь.

2. Rendre = redonner — se conjugue comme vendre.

3. Колыбель.

4. Дорога, покоторойнаправляются... . Emprunter une mute = picndre une roule,
s'y engager. Mais: vous empruntez de l'argent à quelqu'un = quelqu'un vous prête de
l'argent.

УПРАЖНЕНИЯ

I)Проспрягайте следующиеглаголывPlus-que-parfait иFutur antérieur

(1) в отрицательной форме; (2) в вопросительной форме parcourir; monter, s'anêter

II)Преобразуйте следующие предложения в пассив: (1) в утвердительную
форму; (2) в вопросительную форм) (с инверсией): Son père Га emmenée à Pau. —
II la conduira au château d'Henri IV. — Les Fiançais aimèrent beaucoup ce roi. —
Henri IVrendit la paix à la France. — Une terrasse domine la rivière. — Les Pyrénées
séparent la France de l'Espagne. — Les voyageurs avaient franchi la vallée

III) Поставьте данныевскобкахглаголывнужнуюформ>: Dès que nous
(arriver) à Pau, nous irons voir la terrasse. — Aussitôt que nous (voir) la terrasse, nous
visiterons le château où naquit le roi Henri IV. — Tu porteras chez le photographe, pour
les faire développer, les clichés que tu (prendre). — Lorsque tu (prendre) des clichés, tu
les porteras chez le photographe. — Tu mettras dans un album les photos que tu
(faire). — Quand vous (marcher) toute la journée, vous serez content de vous reposer le
soir à l'hôtel

IV) Поставьте данныевскобкахглаголывнужнуюформу: Si tu étais avec nous
en ce moment, tu (prendre) du plaisir. — Si tu nous (accompagner) hier, tu aurais vu un
curieux château. —Si tu avais voulu venir, nous t'(attendre).— Si tu (ne pas arriver) trop

157


tard, tu serais parti avec nous. — Si vous alliez un jour à Pau, il (falloir) visiter le
château d'Henri IV. — Si Henri IV (ne pas rendre) autrefois la paix à la France, il
n'aurait pas été aimé par les Français. — Si les Pyrénées (être) moins hautes, le
panorama (être) moins beau. — Elles seraient couvertes de neige si c'(être) l'hiver.

V)Проспрягайте вовсехлицах: J'aurais été surpris si je n'avais pas vu venir mon
ami.

VI) Заполните пропуски соответствующими неопределенными местоиме-
ниями (см. Урок 37): II est sourd, il n'entend r... . — P... ne lui fait peur. — R... ne lui
fait peur. — II n'a peur de p... ni de r... .— J'ai très bon appétit, j'aime t...; t... me
plaît. — Q... est venu te voir pendant ton absence. — Je t'apporte q... qui te fera
plaisir. — Q... m'est arrivé pendant mon voyage; je vais vous le raconter.

VII) Составьте несколько предложений , используяследующиевыражения,
quelqu'un de grand; rien de vrai; personne de méchant.

УРОК 38

ГРАММАТИКА _____________________________

I a) Passé simple: повторение ( Уроки 12,13,14,15,16,17)
Гл. être, je fus, tu fus...2-аягруппа: finir, je finis, tu finis...

Гл. avoir j'eus, tu eus... 3-ягруппа: tenir, je tins, tu tins...

1-аягруппа: parler, je parlai, tu parlas... voir, je vis, tu vis...

boire, je bus, tu bus...

(6) Passé antérieur: повторение ( Урок 15)

Passé antérieur = Passé simple вспомогательногоглагола + participe passé
j'eus entendu je fus allé(e) je me fus promené(e)

// — Неопределенные местоимения и прилагательные
Les indéfinis: pronoms et adjectifs (продолжение)



Прилагательные Местоимения
Quelques garçons (quelques filles)
sont là
Plusieurs garçons (plusieurs filles) sont là
Certains garçons (certaines filles) sont là

Quelques-un; (quelques-unis)

sont là.

Plusieurs sont là.
Certains (certaines) sont là.

Tous les garçons (toutes les filles) sont là
Chaque garçon (chaque fille) est
Tous, toutes sont là.
Chacun (chacune) est là.
Aucun garçon (aucune fille) n'est
Nul garçon (nulle fille) n'est là.
(употребляется реже)
Aucun (aucune) n'est là.
Nul (nulle) n'est là.
(употребляется реже).
Un autre garçon (une autre fille) est
D'autres
garçons (d'autres filles) sont là
Un (une) autre est là.
D'autres sont là.
взаимно-возвратноезначение
(Урок 27 II)
Ils se regardent l'un l'autre
Ils se regardent les uns les autres
Il
s se pardonnent l'un à l'autre
(pardonner (à)
L'un(e) et l'autre sont là.
Les uns (unes) et les autres sont là.

ПРИМЕЧАНИЕ: — Chacun, chaque, aucun, nul, практически не употреб-
ляются во множественном числе. — Местоимение nul употребляется реже, чем
aucun. — Обратите внимание на произношение tous.- конечное "s" произносится,
если tous является местоимением. Tou(s) les enfants sont là; tous sont là.

159


LES LANDES. INCENDIES (m.) DE FORÊTS

«Des Pyrénées à l'estuaire (m.) de la Garonne (appelé Gironde).
s'étend1 , le long de l'Océan, une plage longue de deux cents kilomètres
bordée par des dunes. L'intérieur du pays est occupé par les «Landes» (f.).

— Mais une lande n'est-elle pas une terre inculte où rien ne pousse.
sauf quelques herbes et quelques buissons (m.)? Or le pays est couvert
d'une immense forêt de pins.

— Autrefois, en effet, les Landes étaient marécageuses et désertes
Mais quand on y eut planté des2 pins, ils apportèrent bientôt la richesse
à la région. Regardez le pot attaché au tronc bien droit de chaque arbre
la résine dorée, coulant par un trou fait dans l'écorce (f.), l'emplit peu
à peu... Mais une catastrophe s'abat3 quelquefois sur la forêt: une
cigarette mal éteinte4 que jette un imprudent, une étincelle qu'apporte
le vent et voilà5 la forêt en feu, car la résine s'enflamme6 très
facilement. Si personne n'est là pour donner l'alerte (f.), les flammes
(f.) brûlent en quelques heures des dizaines d'hectares (m.). Le plus
vite possible8 la lutte contre le fléau s'organise; chacun y participe; nul
ne reste inactif. Des avions, munis d'émetteurs (m.) de radio, signalent
la marche du feu. Mais, malgré tous ces efforts (m.), certains incendies
font des dégâts (m.) considérables».

Примечания:

1. Conjugaison sur entendre.

2. Но когда насадили сосны... On dit aussi: planter un clou.

3. Conjugaison sur battre.

4. См.спряжение глагола de éteindre

5. Aussitôt la forêt est en feu.

6. Ou prend feu.

7. Brûler est aussi intransitif: le bois brûle bien.

8.Le plus vite possible - aussi vite que l'on peut — de même: le plus grand
possible, les plus grands possible (possible est invariable).

УПРАЖНЕНИЯ

I) Перепишите следующий отрывок текста (от: Le plus vite possible... до:
marche du feu), употребляя глаголы в: (1) Passé simple; (2) Passé composé.

II) Найдите в тексте все глаголы 2-й и 3-й группы (в активной, пассивной и
местоименной форме). Поставьте их в: (1) Passé simple; (2) Passé antérieur (только
в 3 лице).

160


Ш) Перепишите следующие предложения, употребляя passé simple вместо
présent и passé antérieur вместо passé composé: Quand je me suis réveillé, je fais ma
toilette. — Dès que j'ai ouvert mes volets, je vois au dehors un clair soleil. — Quand
nous nous sommes lavés, nous descendons dans la salle à manger. — Aussitôt qu'on
nous a appelés, nous accourons. — Quand nous avons fini notre travail, nous
partons. — Dès qu'un imprudent a jeté une cigarette, la résine prend feu — Lorsque les
buissons et les arbres se sont enflammés, c'est une vraie catastrophe qui s'abat sur la
région. — Quand l'alerte a été donnée,tous courent vers l'incendie.

IV)(a) Согласуйте причастия, если это необходимо, (б) Определиге. в каком
значении употреблены местоименные глаголы — в возвратном или взаимно-
возвратном: Les deux amies ne s'étaient pas (vu) depuis longtemps. — Elles se sont
(rencontré) ce matin. — Elles ne se sont pas (serré) la main. — Elles se sont
(embrassé). — Elles se sont (promené) deux heures. — Elles se sont (raconté) leurs
vacances. Soudain, elles se sont (rappelé) qu'elles avaient, l'une et l'autre, des courses à
faire. — Elles se sont (quitté). — Elles se sont (dit) au revoir l'une à l'autre.

V)Перепишитепредложения, заменяя пропускивыражениями: l'un et l'autre,
илиl'un l'autre (взаимно-возвратноезначение): Les deux élèves s'interrogent... . —
J'interroge les deux élèves; j'interroge ... . — J'aperçois les deux amis, j'aperçois ... . —
Les deux amies s'aperçoivent ... . — Je donne un livre à chacun de mes deux fils; je
donne un livre à ... et à .... — Mes deux fils se prêtent des livres; ils se prêtent des livres
...à... . — Mes deux chats viennent sur mon bureau; ... viennent sur mon bureau, je les
aime beaucoup ...; souvent, en jouant, ils se font du mal ... à ... .

VI)(a) Составьте предложения с каждым из следующих прилагательных:
quelques; certains; chaque; aucun.

(б) Перепишите получившиеся прехичожения, заменив прилагательные
соответствующими местоимениями. Обратите внимание: существительные
необходимо опустить! Напр.: (a) Aucun élève n'était là. — (b) Aucun n'était là.


УРОК 39

ГРАММАТИКА ___________________________

/ Пассивная форма: повторение (Уроки 2, 3, 4 - 9, 16, 36)
Пассивная форма = вспомогательный глагол ÊTRE + participe passé.
Чтобы проспрягать любой глагол в пассиве, достаточно уметь спрягать

глагол être.

Indicatif — présent: je suis interrogé (e) [pari le professeur

passé composé: j'ai été interrogé (e) par le professeur.

ОБРАТИТЕ ВНИМАНИЕ! Следует отличать пассивную форму от
сложных временных форм некоторых непереходных глаголов, спрягаю-
щихся с вспомогательным глаголом être.

Например: je suis parti (passé composé de partir).

П Неопределенное местоимение и прилагательное "Tout "

tous les, toutes les (антоним: aucun, aucune).

Tous les garçons (toutes les filles) sont là.
Прилагательное tout le, toute la = entier, entière.

Tout le pays est beau = Le pays entier est beau
tout, toute (безартикля) = chaque.

Tout pays est beau = chaque pays est beau.

ОБРАТИТЕ ВНИМАНИЕ на случаи употребления и опущения артикля!
tout, tout cela, tout ce qui (ср. род, ед. число):Тоut;
Местоимение me plaît (антоним: rien)

tous, toutes (мн . число ), tout le monde (ед . число ).
^ Tous (toutes) sont là. Tout le monde est là.

(антоним: personne...).

ВНИМАНИЕ! Tout (toute) в положении перед прилагательным,
причастием
или деепричастием является наречием и, как правило, не

изменяется .

Elles sont tout heureuses (= tout à fait heureuses

Ils lisent tout en marchant (= en même temps qu'ils marchent).

Но, если tout стоит перед прилагательным женского рода,
начинающимся с согласной, то согласуется с ним в роде и числе: elle est
toute
bonne.

162


BORDEAUX

Ce que j'admire avant tout à Bordeaux, c'est l'intense activité (f.) du
port de commerce. Le chemin de fer, ainsi que les péniches qui
naviguent sur le canal du Midi, transportent jusqu'ici tout ce que
produisent les régions voisines, le vin, le maïs, le bois. Tout cela sera
exporté par mer vers tous les pays du monde.

Allez donc, comme tout voyageur devrait le faire, sur le grand pont
de pierre, dont les dix-septarches (f.) franchissent les eaux de la
Garonne; de là vous verrez tout le port. Sur la rive, qui s'arrondit en
forme de croissant (m.), les quais s'allongent sur quatre kilomètres2 .
C'est là que les grands cargos de l'Atlantique embarquent toutes les
marchandises; au-dessus de leurs coques (f.) noires, s'élève la forêt de
leurs mâts (m.)- Les hautes grues métalliques tendent leurs bras vers le
ciel, pivotent sans cesse; elles soulèvent au bout de leurs câbles (m.)
d'acier les lourdes charges (f.), qu'elles plongent ensuite dans les cales
(f,) des navires. Une brume épaisse plane sur le port (parfois la Garonne
en est tout obscurcie, toute noire); elle est formée par les fumées que
crachent les cheminées des bateaux, des usines et des locomotives.

Mais la ville est belle. Les monuments (m.) du XVIII-e siècle
y abondent3 ainsi que les élégants jardins. N'est-ce pas Victor Hugo qui
disait (avec un peu d'exagération): «Prenez Versailles, mettez-y Anvers,
vous aurez Bordeaux»?

Примечания:

1. Exporter противоположно по значению importer.

2. Ou: sur une longueur de quatre kilomètres.

3. Y sont nombreux.

УПРАЖНЕНИЯ

I) Переведите в пассив : 1. Les péniches transportent le vin, le mais, le bois. —
2. Les péniches transportent tout ce que produit ce pays — 3. Les dix-sept arches du
grand pont franchissent la Garonne — 4. Les grands cargos embarquent toutes les
marchandises — 5. Les grues soulèvent de lourdes charges. — 6. Elles plongent ces
charges dans les cales des navires. —7. On a chargé les bateaux (= C'est fait). — 8. On a
fermé les portes (= C'est fait) v. p. 10,1.

II) Поставьте глаголыпредложений 1 — 5 изпредыдущегоупражненияв:
imparfait, futur, futur antérieur, passé simple, passé composé, plus-que-parfait passifs.

163


III) Укажите время и форму (активная, пассивная, местоименная) следующие
глаголов: Ils furent vus. — Quand ils se furent endormis. — Quand ils furent partis. -_
Nous étions venus. — Nous étions pris. — Nous nous étions trompés. — Tu t'es
habillé. — Tu es attendu. — Tu es allé. — Vous serez interrogés. — Vous vous sere/
aperçus. — Vous serez tombés. — II serait resté. — II serait nourri — II se serait
évanoui.

IV) В следующих предложениях замените прилагательные соответствующими
формами местоимений (Существительные следует опустить1 ): Quelques
remorqueurs descendent la Garonne. — Certains navires sont très gros — D'autres
navires sont plus petits. — Aucun bateau n'est parti. — Plusieurs cargos sont arrivés —-
Chaque cargo était très lourdement chargé. — Quelques péniches apparaissent au loin

V) В следующих предложениях замените неопределенные прилагательные
соответствующими формами местоимений. Существительные следует опустить
и заменить местоимением en: (Напр.- Je connais quelques Bordelais — J'en connais
quelques-uns). Je vois quelques remorqueurs qui descendent la Garonne. — J'aperçois
certains navires. — Je vois d'autres navires plus petits. — On a déchargé plusieurs
cargos. — On a fait venir d'autres grues. — I! y a quelques péniches dans ce bassin —
II n'y a aucun bateau à voiles. — J'ai déjà fait plusieurs promenades en barque.

VI) Заполните пропускиформойtout... , употребленнойвразныхзначениях
(Урок 39, II). ... journée, M. Vincent se promène dans Bordeaux; ...jours il s'arrête sur
le pont de pierre; de ià il assiste à ... sorte de spectacles; ... est intéressant; les péniches
apportent ... marchandises du Languedoc et de l'Aquitaine ... remorqueurs sont au
travail; ... grues pivotent, grincent et se tournent de ... côtés; ... surface de la Garonne est
agitée. La ville ... entière est en mouvement et... pleine de bruit.

VII) Проанализируйте каждоесловоследующегопредложения (Незабы -
вайте осинтаксическойфункции): «Elle est formée par les fumées que crachent les
cheminées des bateaux.»


УРОК 40

ГРАММАТИКА _____________________________

/ — Le subjonctif (повторение)

a) présent actif (Уроки 6, 7,8, 10, 11)

Окончания одинаковы для всех глаголов (кроме être и avoir):
-е, -es, -e, -ions, -iez, -ent;

(б) présent passif = présent вспомогательного глагола être + participe
passé.

Il faut que je sois interrogé(e)... Il faut que nous soyons interrogé(e)s

// — Неопределенное прилагательное и местоимение:
Même(s)

a) Nous avons les mêmes livres (прилагательное ).
Quels beaux livres tu as! J'ai les mêmes ( местоимение ),
même, послеартикля = tout pareil, identique (такой же , тот же самый ).

Муж.род Жен.род
. число le même, la même,
Мн. число les mêmes, les mêmes.

(6) J'ai fait ce travail moi-même (= moi, et pas un autre).

même, после личного ударного местоимения - en personne (сам).

. число moi-même, toi-même,
(vous-même)
lui-même, elle-même,
Мн. число nous-mêmes, vous-mêmes, eux-mêmes, elles-mêmes.

Soi-même (3 лицо) употребляется, если подлежащим является одно из
местоимений: on, personne, chacun, или если подлежащее инфинитива не
выражено: Personne n'est ennemi de soi-même. Il faut faire cela soi-même.

ОБРАТИТЕ ВНИМАНИЕ! Même как наречие является неизменной
формой и означает: et aussi (даже). Tout le monde était là, même les enfants.

165


LA BANQUE ET LES AFFAIRES

«A Bordeaux, et même dans les villes où le commerce est moins
actif, les établissements bancaires sont nombreux. Quand un gros
commerçant1 achète pour dix ou douze millions de marchandises2 , il ne
paie pas en billets de banque, argent comptant; ce serait3 peu
commode. Alors il tire un chèque sur son compte en banque et
l'envoie à son fournisseur. Celui-ci, qui possède lui-même4 un compte
en banque, adressera le même chèque à son banquier, qui portera la
somme au compte du fournisseur. C'est de cette façon que l'argent
circule, sans jamais paraître au grand jour. — Les banques prêtent
également de l'argent aux entreprises industrielles et commerciales.
Quelle générosité! — Ne plaisantez pas avec les choses sérieuses! Les
banques ne prêtent qu'à intérêt, à un taux de 6 ou 7% 3 . Mais il faut que
l'entreprise soit prospère. Si une maison de commerce fait de
mauvaises affaires, les banquiers ne lui accordent plus de crédit; elle
ne peut plus emprunter un sou6 . — Et alors, comment le commerçant
peut-ils'en tirer7 ? — II ne s'en tire pas! S'il n'a plus de commandes (f.),
si les dépenses sont supérieures aux recettes, il n'a plus qu'à faire
faillite (f.)!»8

Примечания :

1.Крупныйкоммерсант: Un gros commerçant = un commerçant important
(антоним: un petit commerçant).

2.Pour dix millions de marchandises = des marchandises coûtant dix millions de francs.
З.Сеserait = sous-entendu: s'il payait en billets de banque.

4. Ici lui-même = lui aussi.

5. 6 pour cent, 7 pour cent.

6. Un sou était autrefois la 20-e partie d'un franc. On dit: il n'a pas le sou: un sou est
un sou; économiser sou par sou (русскийэквивалент: погрошику, покопейке).

7. (разг) Выпутаться, выбраться из загруднений.

8.Не остается ничего, кроме как обанкротиться, разориться (ирон.). Un
commerçant fait faillite quand il cesse tout paiement..

УПРАЖНЕНИЯ

I)Какой процент нужно выплатить в конце года, если ссуда была выдана в
сумме 1 000.000 F (или 10.000 NF — новых франков) под 7% годовых?

II ) Проспрягайте следующие глаголы в: (a) présent du subjonctif actif.
(6) présent du subjonctif passif (только 5 последнихглаголов): être, avoir, pouvoir,
payer, envoyer, inscrire, servir, faire.

166


III) Используйте перечисленные выше глаголы в предложениях, начинаю-
щихся словами: II faut que...

IV) Заполните пропуски формами: le même, la même, и т.д. (a): Hélène
abeaucoup grandi, elle n'est plus ... — Quant à Pierre, il a toujours ... beaux yeux
bruns. — M. et Mme Vincent s'intéressent (à) ... choses, ils ont ... goûts; leurs plaisirs
sont... — Nous avons ... professeur que l'année dernière; et vous, avez-vous ...?— Tu
te sers (de) ... livre et (de) ... cahiers que moi. — Je suis allé (à) ... cinéma que toi. —
Voyageons ensemble, nous descendrons dans ... hôtels. — Nous dînerons (à) ...
restaurants. — Les diverses provinces de France n'ont ni ... climat, ni ... cultures, ni ...
coutumes, ni tout à fait... langage. — Les habitants de Bordeaux n'ont pas ... accent que
ceux de Marseille.

V) Проспрягайте глаголыследующегопредложениявовсехлицах: J'écrirai
cette lettre moi-même, et j'irai moi-même la mettre à la boîte.

VI) Заполните пропускисоответствующейформойличногоместоимения,
сопровождающейсяmême: Vous m'écrirez ... aussitôt que vous serez arrivée. — Vous
me direz ... si vous êtes contents de votre après-midi. — La tragédie était très belle; ...
j'étais très ému. Ma sœur ... pleurait. — Le ciel est gris, tout est triste, les oiseaux ... se
taisent. — Elles sont reçues à leur examen; je leur ai annoncé la bonne nouvelle, à ... —
Fais ... tes devoirs. — II ne faut pas être timide, il faut avoir confiance en ... . Mais les
gens qui ont trop confiance en e... sont quelquefois désagréables aux autres.

VII) Заполните пропускиформойmême: Tous couraient, ... les vieillards. — ...
les savants ne savent pas tout. — II lit beaucoup, ... des livres de philosophie. — Je
possède beaucoup de livres ... des livres rares. — Tout est triste, tout se tait, ... les
oiseaux.

VIII ) Ответьте на вопросы полными предложениями, используя в ответах
неопределенные местоимения (см. Урок 38, II): — Quelques professeurs vous ont-
ils interrogé? Oui, ... . — Certains professeurs vous ont-ils interrogé? Oui........ — Aucun

professeur ne vous a interrogé? Non........ — Quelqu'un vous a-t-il interrogé?— Non, ...

.— D'autres professeurs vous ont-ils interrogé? — Oui ... . — Avez-vous quelques
livrés? Oui, j'en ai ... . — N'avez-vous aucun livre? Non, ... . — Avez-vous d'autres
livres? Oui,.... — Avez-vous lu certains livres de philosophie? Oui,....


УРОК 41

ГРАММАТИКА _____________________________

/— Infinitifs et participes

(A) Активная и местоименная форма (Actif et forme pronominale)
(Повторение, см. уроки 19, 20, 21)

Participe présent: Participe passé:

étant, ayant, aimant, finissant, a) ayant + participe passé:

ayant été, ayant eu, ayant interrogé,
b)
étant + participe passé (некоторыенепер.
ходныеглаголы):

étant allé(e), étant venu(e).
(всеместоименныеглаголы):
m'étant levé(e), t'étant levé(e), etc.

Infinitif présent: Infinitif passé:

être, avoir, aimer, finir. a) avoir + participe passé:

avoir été, avoir eu, avoir interrogé,
b)
être + participe passé (некоторыенепере-
ходныеглаголы):

être allé(e), être venu(e), etc.
(всеместоименныеглаголы):
m'être levé(e)..., t'être levé(e), etc.

(Б) Пассивная форма

(Passif)

Infinitif présent: Infinitif passé:

être + participe passéavoir été + participe passé:

être interrogé(e). avoir été interrogé(e),

Participe présent:Participe passé:

étant + participe passéayant été + participe passé:

étant interrogé(e). ayant été interrogé(e)

II Les indéfinis (окончание)

прилагательные = n'importe quel... n'importe quel livre m'intéresse

...quelconque un livre quelconque m'intéresse

местоимения n'importe qui (лиц ) n'importe qui m'intéresse.

n'importe quoi n'importe quoi m'intéresse.

(предметы ) donnez-moi un stylo, n'importe

n'importe lequel lequel.

Свыражениямиn'importe qui, n'importe quoi, глаголвсегдаупотреб-
ляетсявединственном числе.

168


L ÉPARGNE if.), LES IMPÔTS (m.)

Quand on n'est pas riche, il faut penser au lendemain. Les petites
gens1 ,
ouvriers (m.) et modestes employés (m.), n'ont pas de compte
(m.) en banque (f.), mais ils placent leurs économies (f.) à la Caisse
d'Epargne: dans n'importe quel bureau de poste, ils peuvent verser les
sommes qu'ils ont économisées et les faire inscrire2 sur leurs livrets
(m.). Ils recevront un intérêt de 3 à 4 %. La Caisse d'Epargne, c'est la
banque des petites gens; ils sont plus tranquilles après avoir mis un peu
d'argent (m.) de côté3 . S'ils sont surpris par la maladie ou par un
accident quelconque, ils auront de quoi payer4 le médecin, en attendant
que la «Sécurité Sociale» (f.) les aide à rembourser les frais (m.) de
maladie. Les plus prévoyants souscrivent5 une assurance sur la vie:
s'ils meurent, la somme souscrite est payée à leur veuve, ou à leurs
enfants. Il y a encore des assurances contre l'incendie, contre les
accidents, contre le vol, etc. Mais il faut aussi penser aux impôts (m.):
le percepteur n'est pas patient! il exige qu'on paie sans tarder l'impôt
sur les salaires (m.) et l'impôt sur le revenu. Tout citoyen en retard doit
payer une amende. Mieux vaut6 donc avoir un peu d'argent devant soi,
si l'on veut que le budget familial soit en équilibre.

Примечания

1. On dit: les gens savants (m.), mais si l'adjectif précède: de savantes gens, les
petites gens (f.).

2. Conjuguez comme écrire.

3. Откладывать деньги, т.е. экономить, копить.

4. У них есть, чем заплатить.

5. Conjuguez comme écrire.

6. = il vaut mieux.

УПРАЖНЕНИЯ

I) Что означают следующиесловаивыражения: Les petites gens; des
économies; payer des impôts; le percepteur; le salaire?

II) Перепишите следующуюфразу: S'ils sont surpris par la maladie, ils auront de
quoi payer le médecin, измениввремяглаголапридаточногопредложения: (a) S'ils
étaient... — (б) S'ils avaient été...

III) Поставьте следующиеглаголывinfinitif présent иpassé passifs, в participe

présent иpassé passifs: entendre; éteindre; mettre; connaître; couvrir; souscrire.

169


IV ) Переделайте следующие предложения, заменив не выделенные к\ рейвом
слова формой Infinitif présent, перед которой в некоторых случаях будет стоять
предлог. (Напр.: Je sais ma leçon, j'en suis heureux = Je suis heureux de savoir ma
leçon.) Il faut que l'on sorte. — J'entends qu'on parle. — Je ferai une promenade avec
toi, je le désire beaucoup {Je désire beaucoup ...). — Viens avec moi, tu le dois.
Avant le départ vous viendrez me voir (avant de...). —// me télégraphiera avant son
arrivée. — Je me lève de bonne heure, j'en suis content. — Je me lève tôt, je n'en suis
pas fâché. — II s'aperçoit que ses amis sont partis, il en est tout étonné. — // s'en va et
il ne me prévient pas (Il s'en va sans ...). — // s'en va et il ne dit pas un mot. — // s'en va
sans
qu'on l'entende (infinitif passif). — // s'en va sans qu'on le voie (infinitif passif). —
Tu n'iras pas chez les Dupont si tu n'es pas invité (sans ...).

V)Переделайте следующиепредложения, заменивневыделенныекурсивом
словаформойInfinitif passé, передкоторойбудетстоятьпредлог (Напр.: Après le
bain, elle s'est étendue sur le sable = après s'être baignée, elle...). Après une promenade
(v. se promener) je suis rentré chez moi. Après une promenade, elles sont rentrées
chez elles. Après une promenade, nous rentrerons chez nous. Après la bataille
(v. se battre), ils ont fait la paix. —Quand nous aurons fait nos devoirs (après +
v. faire), nous sortirons. — Quand vous aurez appris vos leçons, vous irez jouer. Tu
ne sortiras pas
si tu n'as pas fini ton travail (sans + v. finir). Tu ne sortiras pas si tu ne
t'es pas baigné (sans + v. se baigner).Tu n'iras pas chez les Martin si tu n'as pas été
invité. — Je me suis levé tôt, j'en suis content. — Je me suis habillé de bonne heure, je
n'en suis pas fâché.

VI) Переделайте следующиепредложения, заменивневыделенныекурсивом
словавыражениями: n'importe quel (n'importe quelle, quels, quelles); n'importe
qui; n'importe lequel. Il faut s'intéresser à toutes sortes de travaux. — Je suis curieux
de chaque objet.— Prêtez-moi un livre, le premier venu. — Demandez à quelqu'un,
celui-ci ou celui-là; il vous dira où j'habite. J'ai raison et tout le monde sera de mon
avis.


ТЕКСТЫДЛЯЧТЕНИЯ: УРОКИ 37 - 41

UNE PARTIE DE PELOTE BASQUE

Le moindre hameau, au pays basque, a sa place pour le jeu de
paume, grande, soigneusement tenue, en général près de l'église, sous
les chênes. (...) Elle est dallée de larges pierres entre lesquelle des
herbes poussent. Des deux côtés s'étendent, pour les spectateurs, de
longs gradins, qui sont en granit rouge de la montagne voisine. Et au
fond, le vieux mur monumental se dresse, contre lequel les pelotes
viendront frapper.

Enfin ils entrent dans l'arène, les pelotaris, les six champions parmi
lesquels il en est un en soutane, le vicaire de la paroisse (...).

A leur poignet droit, les joueurs attachent avec des lanières une
étrange1 chose d'osier qui semble un grand ongle courbe leur allongeant
de moitié l'avant-bras: c'est avec ce gant qu'il va falloir saisir, lancer et
relancer la pelote, une petite balle de corde serrée et recouverte en peau
de mouton, qui est dure comme une boule de bois (...).

Et la partie commence (...). La balle, lancée à tour de bras2 , se met
à voler, frappe le mur à grands coups secs, puis rebondit à travers l'air
avec la rapidité d'un boulet.

D'instant en instant, clac! toujours le coup de fouet des pelotes, le
bruit sec contre le gant qui les lance ou contre le mur qui les reçoit (...).
Parfois les joueurs [arrêtent la balle] au vol. Le plus souvent, sûrs
d'eux-mêmes, ils la laissent tranquillement toucher terre, presque
mourir: on dirait qu'ils ne l'attraperont jamais! et clac! elle repart
cependant, prise juste à point, grâce à une merveilleuse précision de
coup d'œil, et s'en va frapper le mur, toujours avec sa vitesse de boulet.

P.LOTI, Ramuntcho.
Примечания

1.— Странная, удивительная. — Étranger = qui est d'un autre pays, d'une autre
province. Le jeu de la pelote basque étonne les étrangers

2. Avec toute la force du bras — со всей силой, изо всех сил.

171


LA RÉCOLTE DES FOUGÈRES AU PAYS BASQUE

C'était la saison tardive où l'on coupe ces fougères qui forment la
toison1 des coteaux roux. Et de grands chariots à bœufs, qui en étaient
remplis, roulaient tranquillement, au beau soleil mélancolique2 , vers les
métairies isolées, laissant au passage la traînée de leur senteur. Très
lentes, par les chemins de montagne, s'en allaient ces charges énormes
de fougères; très lentes, avec des tintements de clochettes. Les bœufs
attelés, indolents et forts, — coiffés tous de la traditionnelle peau de
mouton couleur de bête fauve, qui leur donne l'air de bisons ou
d'aurochs, — traînaient ces chariots lourds, dont les roues sont des
disques pleins, comme celles des chars antiques. Les bouviers , le long
bâton à la main, marchaient devant, toujours sans bruit, en espadrilles,
la chemise de coton rosé découvrant la poitrine, la veste jetée à l'épaule
gauche, — et le béret de laine très enfoncé sur une face rasée, maigre,
grave, à laquelle la largeur des mâchoires et des muscles du cou donne
une expression de solidité massive. Ensuite, il y avait des intervalles de
solitude4 , où l'on n'entendait plus, dans ces chemins, que le bourdon-
nement des mouches, à l'ombre jaunie et finissante5 des arbres.

P. LOTI, Ramuntcho
Примечания:

1 Руно.

2 Меланхолическое, вызывающее сладкую грусть

3 Погонщики быков.

4 Периоды одиночества

5. В желтой и редеющей (просвечивающей оттого, что листья опадают) гени

L INCENDIE DE LA FABRIQUE

II était dix heures du soir lorsque j'arrivai à l'usine en compagnie de
nos amis. Un vaste bâtiment, percé de larges baies, brûlait dans les trois
quarts de sa longueur. Le feu sortait par presque toutes les fenêtres; une
épaisse fumée traversait la toiture de tuiles, et parfois une flamme se
faisait jour au milieu des tourbillons noirs. Sur cinq pompes, dont trois
appartenaient à la ville et deux à la fabrique, une seule était là, dirigée sur
le coin de la maison qui ne flambait pas encore. Une foule d'environ deux
mille personnes, où l'on reconnaissait, au premier rang, le groupe des
autorités1 , sous-préfet, maire, sergents de ville et gendarmes, regardait
avec anxiété cet angle du premier étage que la flamme avait respecté".

172


Tout à coup, un grand cri s'éleva sur la place, et je ne vis plus rien '
que mon père penché vers nous et portant une forme humaine entre les
bras. Dix hommes de bonne volonté coururent à une échelle que je
n'avais pas aperçue et qu'il touchait pourtant du pied. Le corps fut
descendu de mains en mains et porté à travers la foule dans la direction
de l'hôpital, tandis que mon père faisait un signe à ses camarades,
recevait un énorme jet d'eau sur tout le corps et se replongeait tranquil-
lement dans la fumée.

Il reparut au bout d'une minute, et cette fois en apportant une femme
qui criait. Un immense applaudissement salua son retour, et j'entendis:
«Vive Dumont» pour la première fois de ma vie. Il faisait horriblement
chaud; le rayonnement de cet énorme foyer allumait de tous côtés une ■
multitude de petits incendies que les pompes éteignaient à mesure. A la
place où je me tenais, tous les visages ruisselaient de sueur et tous les
yeux se sentaient brûlés.

Mon père se montra de nouveau à la fenêtre ouverte: il tenait
cette fois deux enfants évanouis. C'était la fin; on savait dans la
fabrique et dans la ville que le chef d'atelier était le seul habitant de
cette maison et que sa petite famille ne comptait pas plus de quatre
personnes. Il y eut donc une protestation générale lorsqu'on vit que
le sauveteur allait rentrer dans la fournaise. De tous côtés on lui
criait:

«Assez! Descendez! Dumont! (...)»

A ce moment, le capitaine, M. Mathey, qui dirigeait la manœuvre
des pompes, s'avança jusqu'au bas de l'échelle et dit de sa voix de com-
mandement:

«Sapeur Dumont, je vous ordonne de descendre».

Il répondit:

«Le devoir m'ordonne de rester.

— Il n'y a plus personne là-haut.

—Il y a un homme par terre, au fond du couloir.

— C'est impossible.

— Je l'ai vu de mes yeux.

— Encore une fois, descendez! Le feu gagne.

— Raison de plus pour me hâter!»

A peine avait-il dit ces mots, à peine le son de sa voix s'était-il éteint5
dans mon oreille, que le feu jaillit par toutes les ouvertures de la maison, la
toiture s'effondra avec un bruit épouvantable, et tout l'espace compris entre
les quatre murs du bâtiment ne fut plus qu'une colonne de flammes.

E. ABOUT, Le Roman d'un brave Homme.

173


Примечания:

1. Группа представителей власти L'autorité (f.) = Le pouvoir de se faire obéir
Un professeur ne doit pas manquer d'autorité. Les autorités (f. pi.) = les gens qui ont
officiellement une autorité Les autorités civiles et militaires assistaient à la cérémonie.

2 Здесь пламя пощадило.

3. Здесь- с десяток добровольцев De bonne volonté = qui veulent bien faire

4. = C'est une raison de plus pourme hâter davantage.

5. V. éteindre. L'eau éteint le feu, l'incendie s'éteint,quand la maison en feu est
arrosée par les lances des pompiers La voix s'éteint, elle cesse d'être entendue — A
peine le son de sa voix s'était-il éteint que le feu jailllit: le son de sa voix venait tout
juste de s'éteindre, quand le feu jaillit...

SUD-OUEST

J'aime, paresseusement amarrées aux quais de l'Adour, ces péniches
effilées (...). Un équipage indolent, coiffé de bérets basques, décharge
de leurs flancs un sable irréel et doré. Le commerce doit se faire ainsi

aux pays de légende.

* * *

Sur les prairies inondées qui bordent l'Adour, trois canards semblent
nager dans du ciel, traçant derrière eux comme sillage trois angles
d'argent.

Quand vient le soir, les oies qui traversent la rivière pour regagner
leur ferme encadrent d'un cercle entièrement fermé les oisons, si tendres
et jeunes dans leur duvet neuf, pour les protéger du courant, qui
autrement1 les entraînerait.

* * *

Au printemps, dans les prairies d'un vert émeraude, si fraîches au
milieu des pins, les poulains violets, grêles, empruntés2 et charmants,
s'ébattent auprès des juments: ils appartiennent à la jeunesse de l'année.

* * #

Les fermes lointaines, maisons landaises blanches ou rosés, sont
entourées d'ajoncs dorés et de chênes verts. Sur un fond de fumier
somptueux, les cochons d'un rosé adorable trottinent sur des jambes
indécises et flasques (...) au milieu du jeune blé, vert et frais comme une
herbe nouvelle, des coqs éclatants évoluent comme des flammes. Le
tout3 est encadré de prairies, de bois et de ciel.

André SIEGFRIED, de l'Académie française.
Géographie poétique des cinq continents.

174


Примечания-

1.= On pourrait dire aussi: Les oies protègent les oisons du courant, sans quoi,
celui-ci les entraînerait (ou: sinon, celui-ci les entraînerait)

2. Здесь неловкие, неуклюжие. —

3. = L'ensemble. Tout est pris ici comme nom.

UN AVARE

M. Grandet n'achetait jamais ni viande ni pain. Ses fermiers lui
apportaient par semaine une provision suffisante de chapons, de
poulets, d'œufs, de beurre et de blé (...). Il possédait un moulin, dont
le locataire devait, en sus1 du bail2 , venir chercher une certaine
quantité de grains et lui en rapporter le son et la farine. La grande
Nanon, son unique servante (...) boulangeait elle-même, tous les
samedis, le pain de la maison. M. Grandet s'était arrangé avec les
maraîchers, ses locataires, pour qu'ils le fournissent' de légumes.
Quant aux fruits, il en récoltait une telle quantité qu'il en faisait
vendre une grande partie au marché. Son bois de chauffage était
coupé dans ses haies et ses fermiers le lui charroyaient en ville tout
débité, le rangeaient par complaisance dans son bûcher et recevaient
ses remerciements4 . Les seules dépenses connues étaient le pain bénit,
la toilette de sa femme, celle de sa fille et le payement de leurs
chaises à l'église, la lumière, les gages5 de la grande Nanon, l'étamage
de ses casseroles; l'acquittement des impositions, les réparations de
ses bâtiments et les frais de ses exploitations. Il avait six cents
arpents6 de bois récemment achetés, qu'il faisait surveiller par le garde
d'un voisin, auquel il promettait une indemnité. Depuis cette
acquisition seulement, il mangeait du gibier.

BALZAC, Eugénie Grandet.

Примечания.

1. = En plus de: сверх.

2. Арендной платы

3. On peut dire: ils le fournissent de légumes, ou: ils lui fournissent des légumes.
Les deux phrases ont le même sens.

4. Получали взамен его благодарность (вместо денег).

5.ЖалованьеUne domestique reçoit des gages (m. pi.) en paiement de ses
services, un fonctionnaire reçoit un traitement de l'État, un médecin reçoit des
honoraires (m. pi.) de son client; un ouvrier reçoit un salaire de son patron.

6 Арпан — мера площади, равен примерно трети гектара.

175


AVEC TON PARAPLUIE

Avec ton parapluie bleu et tes brebis sales,

Avec tes vêtements qui sentent le fromage,

Tu t'en vas vers le ciel du coteau, appuyé

Sur ton bâton de houx, de chêne ou de néflier.

Tu suis le chien au poil dur et l'âne portant

Les bidons ternes sur son dos saillant.

Tu passeras devant les forgerons des villages,

Puis tu regagneras la balsamique montagne

Où ton troupeau paîtra comme des buissons blancs.

Là, des vapeurs cachent les pics en se tramant.

Là, volent des vautours au col pelé et s'allument

Des fumées rouges dans les brumes nocturnes.

Là, tu regarderas avec tranquillité

L'esprit de Dieu planer sur cette immensité.

Francis JAMMES, De l'Angélus de l'aube à l'Angélus du soir


УРОК 42

ГРАММАТИКА _____________________________

/ — Le subjonctif passé

Je crains que mon train n'ait du retard maintenant;
je crains que son train n'ait eu du retard hier.

Le passé du subjonctif (или subjonctif passé) обозначает действие,
[п редшествующее] настоящему моменту.

Образование: subjonctif présent глаголов AVOIR или ÊTRE + part.

(а) большинство глаголов в ак-
тивной форме спрягается так:
(б) некоторые непереходные
глаголы спрягаются так:
que j'aie travaillé...
qu'ils (elles) aient travaillé
que je sois descendu(e)...
qu'ils (elles) soient descendu(e)s
в ) всеместоименные глаголыспрягаютсятак:
que je me sois levé(e) qu'ils (elles) se soient levé(e)s.
г ) глаголêtre: que j'aie été, глаголavoir: que j'aie eu...

IILe subjonctif passé passif

Je doute qu'il ait été récompensé hier, car il avait mal travaillé.
Образование: subjonctif passé вспомогательногоглагола ÊTRE +
participe passé __________________________________ ___^

que j'aie été récompensé(e), qu'ils (elles) aient été récompensé(e)s.

///— Употребление числительных

Je suis né le 2 (deux) mai.

Ouvrez le livre à la page 18 (dix-huit). — Henri IV (quatre) fut un bon roi.

Количественные числительные (вместо порядковых) употребляются
при обозначении времени, дат (день, месяц, год), страниц и глав, номера
дома, а также в сочетании с именем императора, короля, папы римского и
т.д. — Исключение составляет числительное premier (1-er), употребляю-
щееся при именах королей и в датах: François 1-er; le 1-er janvier. Для
обозначения века употребляются только порядковые числительные: le
dix-huitième siècle.

177


UN ACCIDENT D'A UTO

M. Vincent vient de quitter Bordeaux en voiture; il arrive au haut
d'une côte en tenant soigneusement sa droite. Un gros camion-citerne
s'avance en sens (m.) inverse. Tout à coup notre ami entend derrière lui
• les hurlements d'un avertisseur; dans son rétroviseur, il voit bondir
une auto verte lancée à cent à l'heure'. Avant qu'il ait compris, c'est un
formidable choc, un grand fracas, puis plus rien. ... Quand M. Vincent
sort de son évanouissement2 (m.), un gendarme de la route se penche
sur lui, sa boîte à pharmacie posée3 sur l'herbe.

Un attroupement s'est formé. Le conducteur de l'auto verte,
interrogé par un second gendarme, se défend comme un beau diable4 :
«Croyez-vous que je l'aie fait exprès? Il n'avait qu'à5 ralentir pour me
laisser passer. — Vous êtes dans votre tort (m.)! Le code de la route
interdit de doubler quand on arrive au haut d'une côte. Montrez-moi
votre carte d'identité... votre carte grise6 ... votre permis (m.) de
conduire...
Êtes-vous assuré? A quelle compagnie?» L'autre tend ses
papiers en protestant toujours, mais le gendarme le fait taire: «Ne
mentez pas*! Il est regrettable que vous n'ayez pas été plus prudent!
L'accident est dû à7 votre seule imprudence. Je l'expliquerai dans le
procès-verbal de l'enquête (f.)».

Примечания:

1. = cent kilomètres à l'heure.

2. S'évanouir = потерять сознание.

3. Participe formant une proposition complète: tandis que sa boîte est posée.

4. = Энергично, изо всех сил.

5. = ему надо было всего лишь...

6. Технический паспорт автомашины с номером.

7. = Произошел по причине, из-за...

*Verbe mentir: Je mens, tu mens, il ment, nous mentons, vous mentez, ils
mentent. Je mentirai, je mentais, j'ai menti, je mentis.

УПРАЖНЕНИЯ

I) Перепишите первыйабзацтекста (дослов: ...cent à l'heure), начавсловами:
«M. Vincent venait de quitter...». В данном отрывке нужно поставить два глагола в
Imparfait (= действия, продолжавшиеся в прошлом) и два глагола в Passé simple
(= действия, законченные в прошлом).

178


II ) Проспрягайте в Passé du subjonctif actif и passif следующие глаюлы: tenir;
entendre; prendre; conduire.

III) Перепишите следующие предложения, заменяя je crois на je regrette.
Поставьте 2-йглаголкаждогопредложениявsubjonctif: Je crois que tu as été en
retard. — Je crois que vous n'avez pas compris. — Je crois qu'il n'est pas venu. — Je
crois que nous nous sommes trompés. — Je crois qu'elle s'est levée trop tard. — Je crois
que vous avez été surpris par les hurlements de l'avertisseur. — Je crois que vous avez
voulu me doubler au sommet de la côte. — Je crois qu'il l'a fait exprès. — Je crois que
sa voiture a été détruite. — Je crois qu'elles ont été blessées.

IV) Заполните пропуски следующими глаголами, употребленными в passé du
subjonctif
(в активной или местоименной форме): arriver; finir; faire; permettre;
s'endormir. Nous faisons les cent pas en attendant que les gendarmes ... — II ne faut
pas toucher à l'auto jusqu'à ce que les gendarmes ... leur enquête. — M. Vincent ne peut

pas repartir avant qu'on lui .......... un pansement.— Ne partez pas sans que nous vous

le .... — Veille sur le blessé jusqu'à ce qu'il se ... .

V)Выполните то же задание со следующими глаголами в passé du subjonctif
passif: avertir; terminer; faire; réparer. Nous faisons les cent pas en attendant que les
gendarmes ... . — II ne faut pas toucher à l'auto jusqu'à ce que l'enquête ... . —
M. Vincent ne peut pas repartir avant qu'un pansement lui ... . — Vous ne repartirez pas
sans que l'auto.

VI)Перепишите следующиепредложения, употребляявторойглаголвpassé
du subjonctif идобавляянаречиеhier: Je doute qu'il revienne. — Je ne crois pas qu'il
comprenne. — Je regrette que tu arrives tard. — II est dommage qu'ils se trompent —
II est étonnant qu'elle ne soit pas là.


УРОК 43

ГРАММАТИКА______________________________

/ — Le subjonctif imparfait

(малоупотребительная форма, которую нужно скорее знать, чем
использовать)

Je crains que mon train n'ait du retard.

[Hier] je craignais que mon train n'eût du retard.

Imparfait du subjonctif употребляется вместо présent du subjonctif,
когда глагол главного предложения стоит в прошедшем времени.

Образование: с помощью 2-го лица ед. числа глагола в passé simple de
Vindicatif:

глагол être {tu jus) глагол parler (tu parlas)
que je fusse
que tu fusses
qu'il fût
que nous fussions
que vous fussiez
qu'ils fussent
que je parlasse (редкаяформ )
que tu parlasses (редкая форм )
qu'il parlât
que nous parlassions (редкая форм )
que vous parlassiez (редкая форм )
qu'ils parlassent (редкая форм )

Длятого, чтобыобразоватьImparfait du subjonctif, нужновзять 2-елицо
глаголавpassé simple изаменить...s на ... sses..., que tu fusses, que tu prisses,
que tu vinsses,
ит.д. (правилообразования — общеедлявсехглаголов).

ПРИМЕЧАНИЕ: Imparfait du subjonctif используется только в письменном
языке В разговорной речи это время заменяется на présent du subjonctif.

//— Le Subjonctif imparfait passif (малоупотребительная форма)

(hier) Je doutais que Jean fut récompensé.

Образование : subjonctif imparfait глаголаÊTRE + participe passé:

que je fusse récompensé(e),

qu'il (elle) fût récompensé(e),

qu'ils (elles) fussent récompensé(e)s.

///— Употребление числительных vingt, cent, mille

Un vieillard de quatre-vingts ans.

Le mont Blanc a environ quatre mille huit cents mètres de hauteur;

Vingt и cent в составе сложных числительных пишутся с -s на конце.

(Quatre-vingts = quatre fois vingt).

Числительное mille является неизменяемой формой.

180


RETOUR À PARIS PAR LE TRAIN

M. Vincent, qui avait eu plus de peur (f.) que de mal (m.), ne voulait
pas attendre à Bordeaux que sa voiture fût réparée' ; il y en avait au
moins pour huit jours2 ! Pourquoi ne pas aller3 rejoindre sa famille
à Paris?

Heureusement, les trains sont commodes; toute la ligne Bordeaux-
Paris est électrifiée depuis longtemps; on parcourt les cinq cent trente
kilomètres en quelques heures. Parfait! pense M. Vincent en consultant
l'Indicateur (m.), je ne croyais pas qu'on pût aller si vite en chemin de
fer; il faudra que je fasse un article sur les qualités (f.) des chemins de
fer français: confort (m.), vitesse (f.), ponctualité.

Notre voyageur, après avoir pris son buillet au guichet, est passé au
bureau de location (f.) pour retenir sa place; il y avait encore un coin-
fenêtre libre dans la voiture numéro 3... Maintenant, M. Vincent n'a
plus qu'à faire enregistrer ses bagages: un employé les pèse sur la
bascule automatique: «Quinze kilos de supplément (m.)! —De
supplément? — Oui, chaque voyageur a droit à 30 kilos au tarif
normal. Mais les kilos supplémentaires coûtent le double4 . — Alors,
je reprends une de mes valises; je la placerai dans le filet à bagages (m.)
de mon compartiment!»

«Tout de même, l'auto est plus pratique!» pense M. Vincent, en
traînant sa valise jusqu'au wagon.

Примечания:

1. Imparfait du subjonctif passif à valeur d'action accomplie (= fût prête à rouler):
не хотел ждать, когда его машина будет отремонтирована.

2. Expression familière pour dire: cela devait durer huit jours, au moins — наэто
уйдетнеменьшенедели.

3. Emploi fréquent de l'infinitif seul dans une interrogation. On dit aussi: Que faire?
Que dire? Avec qui me promener?

4. Le double (deux fois), le triple (trois fois), le quadruple (quatre fois), le centuple
(cent fois). Deux et deux font quatre; deux fois quatre font huit; huit divisé par deux
égale quatre. — La moitié ('/2), le tiers (1/3), le quart (l A).


УПРАЖНЕНИЯ

( IV , V , VIфакультативные: письменный язык)

I) Скажите иначе : II avait eu plus de peur que de mal. Pourquoi ne pas aller, passer
quelque temps à Paris? Consulter l'indicateur. Les kilos supplémentaires coûtent le
double.

II) (a) Перепишите первое предложение текста, изменив время глаголов.
Начните так: M. Vincent, qui a eu... . (б) Перепишите также предложение: "Je ne
croyais pas qu'on pût aller si vite et chemin de fer", начните следующим образом: "Je
ne crois pas...".

III) Напишите следующие глаголы в 3 лице ед. числа в Passé simple: attendre;
aller; parcourir; croire; pouvour; faire; prendre; s'endormir.

IV) (a) Напишите эти глаголы в 3 лице ед. числа в Imparfait du subjonctif
в активной форме (или местоименной, в зависимости от случая).

(б) Напишите в 3 лице ед. числа в Imparfait du subjonctif в пассивной форме
глаголы, attendre; voir; prendre.

V)Напишите следующие предложения, заменив je croyais (nnnj'ai cru) на je
doutais
(или j'ai douté). Обратитевниманиенанаклонениеглаголапридаточного

предложения: Je croyais que tu étais en retard. — J'ai cru qu'il était là. ________ J'ai cru

qu'elles viendraient. — Je croyais qu'il viendrait. — J'ai cru qu'il se tromperait._______ Je

croyais qu'ils avaient des économies. — J'ai cru que la voiture de M. Vincent serait
réparée en huit jours. — Je croyais que la voiture était réparée. — Je croyais que toutes
les places étaient louées. — J'ai cru que vous seriez rapidement guéri.

VI)Заполните пропуски следующимиглаголами, употребленнымивprésent
илиimparfait du subjonctif, взависимостиотслучая: faire; être; permettre; écrire;
arriver; devenir; pouvoir. — M. Vincent souhaite que le mécanicien ... rapidement la

réparation. — M. Vincent souhaitait que le mécanicien ... rapidement la réparation.______

II craint que la réparation ne ... longue. — II craignait que la réparation ne ... longue. —
II demande qu'on lui ... de consulter l'indicateur. — II demanda qu'on lui ... de
consulter l'indicateur. — II faut que le journaliste ... un article sur les chemins de fer

français. — II fallut que le journaliste ... un article sur les chemins de fer français._______

Nous attendons que le train ... .— Nous attendions que le train ... .— II faut que la voie
... libre. — II fallait que la voie ... libre. — II est souhaitable que les voyageurs ...
partir. — II était souhaitable que les voyageurs ... partir.

VII)Напишите словами и цифрами: сколько жителей в вашем городе, в
вашей стране; сколько учеников в вашей школе, в классе; номер вашего дома.


УРОК 44

ГРАММАТИКА ___________________________

/ — Le subjonctif plus-que-parfait (малоупотребительная форма,
которую нужно скорее знать, чем использовать)

Je crains que son train ait eu du retard hier.

£HierJ je craignais que son train n'eût eu du retard avant-hier.

Plus-que-parfait du subjonctif употребляется вместо passé du subjonctif,
когда глагол главного предложения стоит в прошедшем времени. Эта
форма также употребляется только в письменном языке (литературная
форма).

Образование: subjonctif imparfait глагола ÊTRE или AVOIR + participe
passé.

(a) большинство глаголов в
активной форме спрягаются так:
(б) некоторые непереходные
глаголы:
quej' eusse travaillé
qu'ils (elles) eussent travaillé
que je fusse descendu(e)
qu'ils (elles) fussent descendu(e)s
в) все местоименные глаголы:
que je me fusse levé
qu'ils (elles) se fussent Ievé(e)s
г ) гл. avoir: que j'eusse eu, que tu eusses eu...
гл. être: que j'eusse été, que tu eusses été...,

(Пассивная форма (passif): Hier, je doutais qu'il eût été récompensé

avant-hier).

ПРИМЕЧАНИЕ: В разговорной речи plus-que-parfait du subjonctif заменяется
формой passé du subjonctif.

//— Наречия образа действия (Les adverbes de manière)

Le juge parlait lentement (= d'une manière lente).
Наречия, оканчивающиеся на -ment:

(a) Образуются с помощью некоторых прилагательных женского рода
+ ment

lourd, lourde, lourdement vif, vive, vivement

heureux, heureuse, heureusement facile, facile, facilement

ОБРАТИТЕВНИМАНИЕ! vrai, vraiment — précis, précisément

183


(б) прилагательные, оканчивающиеся на -ant, образуют наречия на
-amment (произносится: я-man);

прилагательные, оканчивающиеся на -ent, образуют наречия на
-emment (произносится: a-man):

savant, savamment — prudent, prudemment.

LES TRIBUNAUX (m.)

Au lieu de perdre' votre temps, M. Vincent, pourquoi ne pas profiter
de votre passage (m.) à Paris pour compléter votre enquête par une
visite au Palais de Justice? Mais ne nous parlez pas des mille affaires
(f.)2 banales qui passent couramment devant les juges (m.) des
tribunaux correctionnels: les vols (m.) et cambriolages (m.), quelques
jours de prison (f.) cela n'intéresse guère les lecteurs.

Précisément, la Cour d'assises juge aujourd'hui une femme accusée
d'avoir empoisonné son père, son beau-père et son mari. C'est vraiment
un grand procès,comme disent... les avocats et les journalistes! Hier et
avant-hier, on a entendu les témoins (m.); le procureur général
a prononcé son réquisitoire. Aujourd'hui, c'est la dernière audience. Le
président a donné la parole à l'avocat de l'accusée; celui-ci, tourné
vers le jury, termine sa plaidoirie: «Messieurs les jurés, avant le
procès, vous doutiez déjà que l'accusée eût commis ces crimes affreux.
Et maintenant, où sont les preuves (f.)? Ma cliente est victime
d'odieuses calomnies. Vous l'acquitterez, vous la remettrez en liberté
(f.).» Hélas! les jurés3 sont persuadés que l'accusée est coupable, ils
répondent «oui» à presque toutes les questions qu'on leur pose, mais ils
accordent les circonstances atténuantes. C'est pourquoi la Cour
prononcera une condamnation4 à la réclusion, et non une condam-
nation à mort.

Примечания:

1. Conjuguer perdre comme rendre.

2. (разг. оборот) Не занимайтесь, не теряйте время на заурядные (судебные)
дела. — Le ministre des Affaires étrangères. — Ce commerçant fait de mauvaises
affaires. — Ce n'est pas à vous que j'ai affaire, c'est à lui, etc.

3. Les jurés - присяжные: le jury - коллегия присяжных — les magistrats судьи:
la Cour - суд.

4. = Condamner; le condamné; la condamnation. On ne prononce pas l'm: ... da-ner.

184


УПРАЖНЕНИЯ

(Упражнения I - III — факультативные: письменный язык)

I ) Поставьте следующие глаголы в 3-е лицо ед. числа в plus-que-parfait du
subjonctif активной (или местоименной) формы: dire; entendre; partir; commettre;
répondre; venir; devoir; s'étonner; s'endormir.

II ) Напишите следующие предложения, заменяя je savais на je regrettais.
Поставьте 2-йглагол (придаточногопредложения) вsubjonctif: Je savais que tu
avais été en retard la veille. Je savais que mon ami n'était pas venu. Je savais
que vous vous étiez trompés. Je savais qu'Hélène s'était endormie. Je savais
qu'elle avait été réveillée brusquement. Je savais que le train avait été retardé par
l'orage.
Je savais que l'orage avait retardé le train. Je savais que le train était
parti en retard. Je savais que nous avions mal fait notre travail.

III) Перепишите следующие предложения, поставив 1-й глагол (главного
предложения) в прошедшее время и изменив соответственно временную форму
2-го глагола (придаточного предложения) — см. урок 44, 1. J'attends que le
procureur ait prononcé son réquisitoire. Je doute qu'un avocat ait jamais fait une
plus belle plaidoirie que celle-là. Nous ne sortirons pas de la salle d'audience avant
que les juges aient prononcé la condamnation.
— // est dommage que le public ait été
si bruyant. Je regrette que vous n'ayez pu assister à ce procès.'II est fâcheux que
tu aies été occupé par ton travail.

IV) (a) Назовите прилагательные, соответствующие наречиям образа дейст-
вия, выделенным курсивом; придумайте предложения с каждым из этих прилага-
тельных.

(б) Образуйте наречия образа действия от следующих прилагательных;
придумайте предложения с каждым наречием: éloquent; violent; ardent; abondant;
brillant; étonnant; fort; faux; doux; lent.

V)Составьте небольшой рассказ, используя следующие слова: un vol; un
tribunal; juger un accusé; un procureur; un réquisitoire; un avocat; une plaidoirie;
condamner; trois ans de prison (f).


УРОК 45

ГРАММАТИКА

ILe conditionnel passé (2- е forme):

форма, которую нужно только узнавать.

Autrefois, [s]'// avait eu de l'argent, il aurait voyagé: 1-re forme du cond. passé
= s'il avait eu (ou s'il eût eu) de l'argent, il eût voyagé volontiers: 2-еforme.
Conditionnel passé 2-е forme имеет то же значение, что и conditionnel

passé 1-re forme. Но эта форма употребляется только в письменной речи и,

как правило, в 3 лице.

Образование: = Plus-que-parfait du subjonctif (урок 44,1) без que:
j'eusse travaillé..., il fût descendu..., elle se fût levée...

(Пассивная форма = il eût été vu par son père...)

// — Наречия образа действия
(Les adverbes de manire) ( продолжение)

— Наречия, не оканчивающиеся на -ment:

Собственно наречия Прилагательные, употребляющиеся
в качестве наречий
bien
mal
tard
tôt
vite
volontiers
(chanter) faux (parler) fort
(chanter) juste (voir) clair
(parler) haut (payer) cher
(parler) bas (sentir) bon

Место наречий:

Наречияобразадействия, как правило , стоятпосле глагола:
il travaille lentement — il a travaillé lentement.

Однако, bien и mal стоят обычно непосредственно перед инфини-
тивом, а в сложных временах — перед формой причастия:

II travaille bien — nous devons bien travailler il n'a pas bien travaillé.

Степени сравнения наречий:

Сравнительная Превосходная
(+) plus lentement
(-) moins lentement
(=) aussi lentement
Абсолютная
превосходная степень
Относительная
превосходная степень
très lentement
très peu lentement
(редкая форма )
(+) le plus lentement
(-) le moins lentement

ОБРАТИТЕВНИМАНИЕнастепенисравнениянаречияbien!
mieux, moins bien, aussi bien. très bien, le mieux, le moins bien.

186


RETOUR EN PROVINCE.
LES FORÊTS DU LIMOUSIN

La forêt est épaisse; les branches (f.) des hêtres (m.) cachent
presque le ciel. «J'ai peur de m'être égaré, pense notre voyageur; il eût
été
sage d'interroger les gens du pays avant de partir; je ne me serais
pas engagé sur cette route qui est mauvaise».

Voici heureusement la maison d'un garde forestier; le garde est là;
qui scie du bois dans un hangar: «Pardon, monsieur, on m'a dit qu'il
y avait par ici un très bel étang; suis-je dans le bon chemin? Ma
voiture pourra-t-elle continuer par cette route? — J'en doute; c'est plein
de boue (f.). On a fait beaucoup de coupes (f.) cet hiver, et les camions,
trop lourdement chargés de troncs (m.) d'arbres, ont défoncé le chemin.
— Il faudra aller à pied.» —■ Mais M. Vincent préférerait rester en
voiture.

«Et par là, demande-t-il, il n'y a pas moyen1 ?

— Non: le mieux1 , c'est de prendre ce sentier-ci, à gauche. Vous
arriverez à une vaste clairière. Continuez tout droit, jusqu'au
carrefour; vous y verrez un poteau indicateur qui vous renseignera
sur la direction de l'étang. Et n'oubliez pas d'admirer en passant nos
chênes (m.) centenaires et leurs troncs (m.) énormes. Personne ne
voudrait les abattre, ceux-là! Pas un bûcheron3 n'y toucherait!»

Примечания:

1. Il y a moyen = on peut (aller, passer, etc.).

2. Le mieux, c'est de...: une forme neutre est employée dans cette expression, au Heu

du masculin, qui serait: le meilleur.

3.Aucun bûcheron.

УПРАЖНЕНИЯ

I) Поставьте следующиеглаголыв 3 лицоед. числаConditionnel passé 1- ег forme иConditionnel passé 2- е forme: prendre; voir; vouloir; faire; partir; aller;
s'égarer; s'engager.

II) Перепишите следующие предложения, заполнив пропуски одним из
перечисленных глаголов: être; s'égarer; s'engager; pouvoir; y avoir, défoncer; voir;
venu; которые нужно поставить в:

(а)Conditionnel passé 1-re forme;

(б)Conditionnel passé 2-е forme; (в) Поставьте оба глагола (главного и
придаточного предложений) в Conditionnel passé 2-е forme.

187


Например: (a) S'il avait été là, il m'aurait aidé; (6) s'il avait été là, il m'eût aidé;
(в) s'il eût été là, il m'eût aidé.): S'il avait fait beau, la promenade ... charmante. S'il
avait eu un guide, le promeneur (ne pas)
... . S'ils s'étaient renseignés avant, ils se ...
sur la bonne route. Si le garde forestier n'avait pas été chez lui, vous (ne pas) ...
continuer votre route. S'il n'avait pas plu tout l'hiver, il ... moins de boue. — Si les
camions avaient été moins lourds, ils (ne pas) ...le chemin.
S'il était venu avec moi,
il ... un beau spectacle. S'il avait été libre, il ... avec moi.

III) Перепишите следующие предложения, начиная каждое из них наречием
hier и изменяя временную форму глаголов (Напр.; Nous voudrions te voir; Hier,
nous aurions voulu te voir.) Je voudrais te parler. Tu devrais m'aider. 11 faudrait
fermer la porte.
Nous pourrions sortir ensemble. — Il serait content d'aller au
théâtre avec nous. — Il préférerait rester chez lui.

IV) Составьте по два предложения с каждым из перечисленных ниже слов,
употребленных: (а) в качестве прилагательного, (б) в качестве наречия: faux; juste;
haut; bas; fort; clair; cher; bon; droit.

V)Дополните следующие предложения: (а) наречием bien: Tu lis. Tu ne lis
pas.
Tu as ... lu. Tu n'avais pas ... lu. II faut ... lire. Tu dois pouvoir ... lire.

(б) наречиемmal: Ils écrivent. Ils n'écrivent pas. Ils n'ont pas ... écrit. Ils
n'avaient pas ... écrit. — // ne faut pas ... écrire. Ils ne doivent pas ... écrire.

VI)Составьте предложения с перечисленными наречиями, употребленными во
всех формах сравнительной и превосходной степени: bien; mal; tôt; facilement.


УРОК 46

ГРАММАТИКА

IКоличественные наречия (Les adverbes de quantité)

(а) beaucoup, très, bien, assez, trop, peu, un peu, combien,

que (восклицательное), ne ... guère (= ne ... pas beaucoup), ne ... pas du tout

Примечания:

1)BEAUCOUP употребляется только с глаголом или с существительным,
перед которым стоит предлог de, a также в сравнении.

TRÈS употребляется перед прилагательным, наречием или причастием в

пассиве (participe passif):

Ils voyagent beaucoup — II a beaucoup lu — Ils sont beaucoup plus grands.

Ils font beaucoup de voyages.

Ils voyagent très lentement — Ils sont très contents, très intéressés.

(Нопринятоговорить: j'ai très faim — j'ai très soif — j'ai très peur.)

2) Другие наречия употребляются с глаголом, прилагательным или существи-
тельным, перед которым следует ставить предлог «de».

Tu lis trop — Tu as trop lu — II a trop de peine — Que de voyages ils font!

3)BIEN может иметь значение beaucoup и сопровождаться артиклями du, de
la, des в положении перед существительным:

Ce gâteau est bien bon. — Vous marchez bien trop vite. — J'ai bien du travail —
J'ai fait bien des voyages. — J'ai bien de la peine.

(б)plus, moins, autant, aussi... (que...) используются в сравнениях:
AUTANT употребляется только с глаголом или перед существительным с

предлогом de.

AUSSI употребляется только перед прилагательным или наречием.

IIneige autant qu'hier — II y a autant de neige qu'hier.
Le ciel est aussi gris qu'hier II neige aussi fort qu'hier.

(в)tant, si, tellement обозначают большое количество, употребляясь в воскли-
цательных предложениях:

TANT употребляется с глаголом или перед существительным с предлогом de.
SI употребляетсяперед прилагательным илинаречием .
Il neige tant! (tellement) — II y a tant (tellement) de neige!
Le ciel est si (tellement) gris! — II neige si (tellement) fort!

(tant, si могутзамещатьautant, aussi вотр. предложениях: il ne neige pas tant
qu'hier.)

' 189


VOLCANS (m.) D'AUVERGNE

«Ainsi, toutes ces montagnes, le puy de Sancy, le puy de Dôme, sont
des volcans? Cela m'intéresse; est-ce que j'assisterai bientôt à une
éruption? — Vous arrivez un peu tard! Voilà bien des siècles que ces
volcans sont éteints. Vous n'avez guère de chances (f.)1 de voir des
flammes et de la fumée s'élever de leurs sommets (m.); au contraire,
vous trouverez au fond de leurs cratères (m.) des lacs circulaires, aux
eaux claires et fraîches. — Mais n'y a-t-il pas au moins des tremble-
ments (m,) de terre, comme cela se produit souvent dans d'autres
régions volcaniques du globe terrestre? — Non, nous sommes
heureusement à l'abri de ces catastrophes (f.) et vous ne serez jamais
réveillé par des secousses (f.)2 désagréables. Mais l'origine (f.)
volcanique de nos montagnes explique la fertilité de notre sol: la lave,
jadis répandue sur les flancs (m.)3 de la montagne jusque dans la plaine,
s'est transformée en une terre riche qui donne une herbe très
nourrissante; voilà pourquoi nos vaches sont si grasses et donnent tant
de lait. Et nos sources (f.) thermales, qui sortent toutes chaudes du sol,
nous rappellent aussi que le centre de notre globe est toujours4 en feu».

Примечания:

1. Вамнеудастся... . — Mais: J'ai gagné le gros lot à la loterie: j'ai eu de la chance.

2. Толчков, сотрясений. La secousse: verbe secouer.

3. Посклонам. On dit aussi: les flancs de l'animal (mais: j'ai mal au côté droit).

4. «Toujours» a ici le sens fréquent de: encore maintenant.

УПРАЖНЕНИЯ

I) Для каждого из перечисленных слов подберите однокоренное слово.
Составьте предложения с найденными словами: montagne (f.); volcan (т.); frais,
fraîche; arriver; tremblement (т.); chaud, chaude.

II) Найдите в тексте количественные наречия.

III ) (а) Дополните предложения наречиями: beaucoup, beaucoup de или très:
Je travaille. — J'ai travaillé. — J'ai du travail. — Je suis tr... occupé à travailler. Je
travaille
souvent. — J'ai b... admiré ce volcan. Ce volcan est ancien. — J'ai vu
des volcans. — Les volcans sont tr... intéressants. — Les volcans m'intéressent. — Je
suis tr... intéressé par les volcans. Les volcans ont de l'intérêt à mes yeux. (Les
adverbes doivent se rapporter aux mots en caractères droits). — (б) Поставьте получившиесяпредложениявотрицательную форму.


IV) (а) Дополните предложениянаречиями: assez илиassez de: II fait chaud.
Nous avons de la pluie. Le temps est pluvieux. Je travaille. J'ai travaillé.
J'ai du travail. Je suis occupé. — // y a de la neige sur les montagnes. On voit des
nuages dans le ciel. — // est tombé des averses. — (б) Поставьте получившиеся
предложениявотрицательную форму.

V)(а) Перепишите предложения из упр. IV, дополнив их наречием trop или
trop de: (б) Поставьте получившиеся предложения в отрицательную форму.

Выполните аналогичное задание с bien, bien du, bien de la, bien des.

VI ) (a) Дополните следующие предложения наречиями autant, autant de или
aussi, добавляя в конце каждого предложения: qu'hier: // pleut. La pluie est
forte II y a de la pluie. Nous sommes mouillés (participe à valeur d'adjectif).
Nous avons couru. Nous courons. Nous courons vite. Nous sommes
fatigués. Tu parles. Tu parles lentement. Tu es bavard. Tu poses des
questions.

(б) Поставьте получившиеся предложения в отрицательную форму.

VII ) Перепишите предложения из упр. VI, дополнив их наречиями tant или
tant de или si; опустите сравнение qu'hier. В конце каждого предложения
поставьте восклицательный знак.


190


ТЕКСТЫ ДЛЯ ЧТЕНИЯ: УРОКИ 42 46

IL Y A CINQUANTE ANS...

(Le docteur Pasquier vient d'acheter sa première automobile: il va

faire une promenade avec son fils et un ami de celui-ci.)

Nous ouvrîmes la remise. On y voyait une mécanique' extraordinaire
que nous considérâmes aussitôt avec respect et curiosité. La dernière
fantaisie, la dernière folie de mon père.

«Jeunes gens, aidez-moi», dit-il, en ôtant sa jaquette.

Tirée, poussée, la voiture «sans chevaux» vint au grand jour (...).

«Ne vous installez pas tout de suite, fit mon père:

II faut soigner la mécanique».

Il prit une burette, une loque, un bidon de benzine et commença de
tourner autour de la voiture en nous donnant maintes explications.

«C'est une voiture à pétrole, disait-il, avec un moteur Daimler, le vrai
moteur du progrès. Ce n'est pas le tout dernier modèle, sans doute. On
fait, aujourd'hui, des voitures plus élégantes. Je ne m'y fierais pas: la
mécanique est sacrifiée au luxe. Avant tout, la sécurité. Tenez, regardez,
jeunes gens, comment se fait la mise en marché. Simplicité parfaite: je
dévisse le robinet, je tourne le commutateur, et, maintenant, j'empoigne
le volant de départ».

Il avait ouvert la cage du moteur. On apercevait confusément toute
une triperie métallique et, surtout, un lourd volant de fonte placé dans le
sens des roues et que mon père saisit à pleine main. Il retint son haleine
et fit un geste énergique pour imprimer au volant un mouvement de
rotation. La machine renifla longuement, éternua, puis lâcha quelque
chose comme un aboiement.

«N'ayez pas peur, dit mon père, ce genre de moteur s'appelle, en
propres termes, moteur à explosion. S'il pète, c'est qu'il va marcher.

—Oh! déclarâmes-nous dignement, nous n'avons pas du tout peur.
C'est même assez intéressant».

Une dizaine de fois, mon père lança le volant sans résultat. Le
moteur toussait, râlait, renâclait2 sans se décider. Et, soudain, il partit:
«Тар, tap, tap» et la voiture se mit à trembler tout entière, avec un bruit
de fusillade. Mon père, toujours souriant, remettait sa jaquette, son
haut-de-forme, ses gants jaunes. Il dit:

192


«Laurent, tu monteras derrière. On va placer le coussin. Ton ami se
mettra près de moi (...).»

Mon père, bien droit, la main gauche sur la hanche, semblait
parfaitement maître de cette force tempétueuse. Comme nous arrivions
sur la place de l'église, il souleva son couvre-chef et salua plusieurs
personnes d'une façon fort élégante.

«Je ne suis pas vindicatif», dit-il — et cela nous fit sourire, car il
était passablement vindicatif — «mais je voudrais rencontrer cet
imbécile de Blottier pour lui montrer, confraternellement3 , qu'au point
de vue des idées, je suis plus jeune que lui».

A cet instant précis, et sans aucune raison sensible, comme un cheval
qui prend peur à la vue d'une brouette, notre voiture fit un écart à droite
et monta sur le trottoir. Elle y roula quelques mètres et vint donner du
museau dans la boutique du pharmacien.

«Ma manette de direction est un peu trop délicate, fit mon père, mais
ça n'a pas d'importance, car je voulais, justement, passer chez le
pharmacien. Tirez la voiture avec soin, mes garçons, et replacez-la sur
la chaussée».

Nous fîmes de notre mieux pour exécuter cet ordre. Une petite foule
de badauds s'était rassemblée pendant ce temps et quand mon père, de
retour, remit la machine en route, nous dûmes prier les curieux de nous
livrer passage.

La course reprit. Il faisait une douce et molle matinée d'automne. De
grands nuages semblaient chercher dans la campagne le point
convenable pour lâcher une averse indolente. Mon père dit:

«S'il pleut, Justin, tu ouvriras le parapluie qui est dans l'étui d'osier,
à ta gauche».

A ce moment, la pluie tomba. Justin, déployant le parapluie, se mit
en mesure de protéger mon père et le chapeau de soie de mon père.
Nous avions quitté les maisons. Une grande plaine fraîchement labourée
se montrait sur notre droite (...). Le sol dévalait vers un hameau dont on
apercevait les maisons et les vergers. La voiture avançait en égrenant un
joli chapelet de détonations qui s'amortissaient dans l'étendue. Parfois,
quelque détonation manquait à l'appel4 ou bien faisait long feu5 . Mon
père souriait avec un sang-froid que, dans le fond de mon cœur, je
jugeais remarquable. Il disait:

«Cette voiture peut faire dix-huit et même vingt ou vingt-deux
kilomètres à l'heure. Mais je ne la connais pas encore assez pour lui

193


demander le maximum. Ah! le pavé est mouillé. Moteur admirable, je
vous l'ai dit. Le frein, malheureusement, ne m'inspire pas la même
confiance».

Nous venions de nous engager dans la partie la plus déclive6 de la
côte. La voiture sentait la pente et bondissait de bosse en trou. Mon père
saisit le frein dans sa main droite et murmura:

«II serait préférable de ne pas prendre le mors aux dents».

Nous avions cessé toute conversation, tels des expérimentateurs au
moment critique de l'épreuve. De toutes mes forces, je m'agrippais aux
poignées (...). Mon père murmura, d'une voix calme:

«Nous dépassons peut-être le vingt-quatre ou le vingt-cinq à l'heure.
Sentez-vous le vent de la course?»

Puis il ne dit plus rien et je pense que nous fûmes tous saisis d'une
légère angoisse. Nous arrivions au tournant de la route. Devant nous se
présentaient un petit fossé, un talus modeste, quelques pieds carrés de
chaume, enfin le mur d'une propriété derrière lequel jaunissaient des
touffes d'acacia.

J'entrevis tout cela dans une sorte d'illumination. Mon père
prononça, la voix blanche: «Je tourne la manette à droite, puisqu'il faut
aller à gauche». J'entendis cette phrase raisonnable, froidement méca-
nique et, soudain, la voiture, au lieu de virer vers la gauche, se dirigea
vers la droite, piqua dans le petit fossé, monta sur le talus, s'allégea,
d'un coup de rein, de ses trois passagers et fonça vers la muraille.

Malgré la brutalité du choc, nous nous relevâmes tous trois aussitôt.
Je vis mon père courir après son haut de forme, le ramasser, en lisser le
poil d'un geste du coude et se tourner vers nous, souriant.

«C'est, dit-il, le phénomène du dérapage».

G. DUHAMEL, de l'Académie française, Vue de la Terre Promise
Примечания '

1. La mécanique d'un moteur, ce sont les engrenages, les ressorts, les tiges qui
composent ce moteur et le font marcher.

2. L'homme enrhumé tousse; le mourant râle; une personne en colère renâcle en
aspirant fortement l'air par le nez.

3. Как коллега, по-товарищески: Блоттье тоже врач.

4. Отсутствовал на поверке (из армейской фразеологии).

5. Давалосечку. Dans un autre sens, on dit: il est malade, il ne fera pas long feu:
онболенидолгонепротянет.

6. Самую пологую, самую покатую.

194


UN CONDAMNÉ ENCOMBRANT

(A Monaco, un mari a tué sa femme. Il est condamné à mort. Mais
les instruments pour l'exécution manquent à Monaco.)

On délibéra1 longtemps sans découvrir aucun moyen pratique.

Enfin le premier président proposa de commuer2 la peine de mort en
celle de prison perpétuelle, et la mesure3 fut adoptée. Mais on ne
possédait pas de prison. Il fallut en installer une, et un geôlier fut
nommé, qui prit livraison du prisonnier.

Pendant six mois tout alla bien. Le captif dormait tout le jour sur une
paillasse dans son réduit, et le gardien en faisait autant sur une chaise,
devant la porte, en regardant passer les voyageurs. Mais le prince est
économe, c'est là son moindre défaut, et il se fait rendre compte des plus
petites dépenses accomplies dans son État (la liste n'en est pas longue).
On lui remit donc la note des frais relatifs (...) à l'entretien de la prison,
du prisonnier et du veilleur. Le traitement de ce dernier grevait
lourdement le budget du souverain. Il fit d'abord la grimace; mais,
quand il songea que cela pouvait durer toujours (le condamné était
jeune), il prévint son ministre de la Justice d'avoir à prendre des
mesures4 pour supprimer cette dépense. Le ministre consulta le prési-
dent du tribunal, et tous deux convinrent qu'on supprimerait la charge
de geôlier. Le prisonnier, invité à se garder seul, ne pouvait manquer de
s'évader, ce qui résoudrait5 la question à la satisfaction de tous.

Le geôlier fut donc rendu à sa famille, et un aide de cuisine du palais
resta chargé simplement de porter, matin et soir, la nourriture du
coupable. Mais celui-ci ne fit aucune tentative pour reconquérir sa
liberté. Or, un jour, comme on avait négligé de lui fournir ses aliments,
on le vit arriver tranquillement pour les réclamer; et il prit dès lors
l'habitude, afin d'éviter une course au cuisinier, de venir aux heures des
repas manger au palais avec les gens de service, dont il devint l'ami.
Après le déjeuner, il allait faire un tour jusqu'à Monte-Carlo. Il entrait
parfois au Casino risquer cinq francs sur le tapis vert.

Quand il avait gagné, il s'offrait un bon dîner dans un hôtel en
renom, puis il revenait dans sa prison, dont il fermait avec soin la porte
au-dedans. Il ne découcha6 pas une seule fois. La situation devenait
difficile, non pour le condamné, mais pour les juges. La Cour se réunit
de nouveau, et il fut décidé qu'on inviterait le criminel à sortir des États
de Monaco. Lorsqu'on lui signifia cet arrêt, il répondit simplement:

195


«Je vous trouve plaisants. Eh bien! qu'est-ce que je deviendrai, moi? Je
n'ai plus de moyen d'existence. Je n'ai plus de famille. Que voutez-vous
que je fasse? J'étais condamné à mort. Vous ne m'avez pas exécuté. Je
n'ai rien dit7 . Je suis ensuite condamné à la prison perpétuelle et remis
aux mains d'un geôlier. Vous m'avez enlevé mon gardien. Je n'ai rien dit
encore. Aujourd'hui vous voulez me chasser du pays. Ah! mais non. Je
suis prisonnier, votre prisonnier, jugé et condamné par vous.
J'accomplis ma peine fidèlement, je reste ici». La Cour suprême fut
atterrée8 . Le prince eut une colère terrible et ordonna de prendre des
mesures. On se remit à délibérer. Alors, il fut décidé qu'on offrirait au
coupable une pension de six cents francs pour aller vivre à l'étranger. Il
accepta. Il a loué un petit enclos, à cinq minutes de l'État de son ancien
souverain, et il vit heureux sur sa terre, cultivant quelques légumes et
méprisant les potentats9 .

Guy de MAUPASSANT, Sur l'eau.
Примечания:

1. Дискутировали, совещались.

2. = заменить. Ce verbe s'emploie seulement dans la langue des tribunaux.

3. Эта мера (наказания).

4. Принять меры.

5 Verbe résoudre = разрешить, найти решение. --Au passé composé: j'ai résolu
de faire... = j'ai décidé de faire. — Au passé simple: je résolus de.

6. Découcher: ночевать вне дома.

7. Я не протестовал.

8. Был сражен, ошеломлен, потрясен.

9. Сильных мира сего.

|

LE PETIT TRAIN

Autrefois, nous connaissions l'heure en écoutant siffler le petit train

qui va de Valmondois à Marines et vice versa,

pour transporter les betteraves et quelquefois aussi les gens.

C'était un événement que l'arrivée du soir à la gare de Nesles.

Même quand je n'attendais personne, et pas le moindre colis postal,

j'allais à bicyclette assister au débarquement des voyageurs qui

[venaient de Paris,

le notaire, ou Mademoiselle Durand, la fille du pharmacien,

196


qui donne à Pontoise des leçons de musique,

M. de Vigneron qui était allé à la Bourse et le jeune Henri Delarue

qui rapportait «Le Temps»1 à mon père.

Quelquefois encore, je voyais, ô bonheur, descendre du train

une jolie fille, ma voisine, dont j'étais éperdument amoureux.

Je la saluais d'un air indifférent et je rougissais, et pour me faire

[bien venir 2 d'elle,

je la épassais à toute allure sur ma bicyclette, et le soir, au lieu

[de dormir,

j'exhalais mon amour en vers désespérés et détestables.

Maintenant, les temps ont changé, il n'y a plus de jolie voisine

et, d'ailleurs, je n'écris plus de vers.

Le petit train passe toujours aux mêmes heures, mais ce n'est plus

[à lui que nous faisons attention.

Ce n'est plus lui qui nous fait dire: «Le petit train a passé depuis

[un moment, on va déjeuner.»

Maintenant, c'est sur l'avion de Londres que nous réglons

[nos montres.

Il passe quatre fois par jour, juste au-dessus de mon jardin,

tantôt comme un pigeon noir, tantôt comme un beau navire d'argent;

suspendu à rien dans le ciel où il glisse.

Chaque fois, je lève la tête et le regarde. Et Jean-Claude, que

[plus rien n'étonne,

Lui aussi, cependant, lève la tête et dit, a peu près comme moi

autrefois:

— «Voilà l'avion de Londres. On va déjeuner» — ou «on va dîner.»

Emile HENRIOT, de l'Académie française, Le Livre de mon Père.
Примечания:

1. Название газеты.

2. Чтобы привлечь ее внимание.

3. Я изливал свою любовь... La fleur exhale un parfum = La fleur répand un
parfum. Le poète exhale son amour, ses sentiments = Le poète exprime son amour, ses
sentiments.


УРОК 47

ГРАММАТИКА

I Наречия места (Les adverbes de lieu)

iciprès, loin devant dedansdessusen haut

là partout derrière dehors dessousen bas

là-bas nulle part en avant au-dedans au-dessus à droite
ça et là ailleurs en arrière au-dehors au-dessous à gauche
y, en и(относительное наречие ), où? (вопросительное наречие).

Примечания: (a) devant, derrière могут употребляться как наречия: Passe/
devant, и как предлоги: Passez devant moi.

(б) у, en, ставятся перед глаголом: Bordeaux est une belle ville; nous en venons:
nous y allons, за исключением утвердительной формы повелительного накло-
нения: viens-y; reviens-еnbientôt.

//— Наречия времени (Les adverbes de temps)

avant-hier maintenant toujours d'abord enfin
hier à présent ne...jamais ensuite, puis tout à coup
aujourd'hui autrefois souvent encore soudain
demain jadis quelquefois tôt, tard tout de suite
après-demain naguère parfois bientôt déjà
un jour rarement tantôt
alors sans cesse aussitôt

Примечание. — Tantôt может повторяться дважды:

II est tantôt (quelquefois) en province, tantôt (quelquefois) à Paris.

LA VIE OUVRIERE

A Clermont-Ferrand, M. Vincent a visité une usine de caoutchouc
(m.), qui fabrique des pneus d'automobile. Le voilà arrêté devant un
groupe de jolies maisonnettes: «Ces maisons, dit-il, sont coquettes, avec
leur toit de tuiles et leur petit jardin devant. — C'est notre cité
ouvrière; elle a été fondée par les patrons de notre usine pour y loger
leurs ouvriers; ils ont créé aussi des crèches (f.) pour les bébés, des
jardins d'enfants, et des dispensaires (m.) pour les malades et les
blessés (m.). — Les lois obligent-elles les patrons à donner un

198


logement à leur personnel? (m.) — Nullement: mais ici les patrons (m.)
ont toujours contribué d'eux-mêmes1 au bien-être de leurs ouvriers. —
II y a pourtant des lois sociales? — Mais oui. Ainsi la durée du travail
ne doit jamais dépasser quarante heures par semaine; nos ateliers
doivent être bien éclairés; le patron doit payer une bonne part des
cotisations (f.) pour la Sécurité sociale, qui rembourse aux ouvriers
les frais (m.) de maladie. — Bref, tout va bien, à votre avis? — Ah! Ne
croyez pas qu'il en soit2 partout comme ici. Ailleurs, la où les patrons
sont moins généreux, il faut que les syndicats ouvriers se défendent; et
qu'ils discutent parfois pendant des semaines pour obtenir une juste
augmentation de salaires (m.). Enfin, si le patron refuse, on se met en
grève
(f.). Ferme-t-il l'usine4 , c'est le chômage et la misère pour les
travailleurs... Le progrès social ne se fait pas sans lutte!»

Примечания :

1 Сами, без принуждения.

2. = que ce soit.

3. là sert d'antécédent à l'adverbe relatif où.

4. Inversion qui équivaut à si... = si le patron ferme l'usine...

УПРАЖНЕНИЯ

I) Переведите : ( а ) в актив (вутвердительной, отрицательной, вопросительной
форме): Cette cité a été fondée par les patrons de notre usine, (б) в пассив (вутвердительной, вопросительнойформе): Les patrons ont créé une crèche et un
jatdin d'enfants
Beaucoup d'entreprises donnent un logement à chaque ouvrier.
Le patron paie une bonne part des cotisations pour la Sécurité sociale.

II ) Найдите в тексте и выпишите в две колонки: наречия времени и наречия места.

III ) (а) Составьте пять предложений с предлогом devant и пять предложений с
предлогом derrière, (б) Преобразуйте получившиеся предложения, использовав
devant и derrière в качестве наречий. (Напр.: (à) II y a un joli jardin devant ma
maison; (6) J'ai une maison; il y a un joli jardin devant.)

IV ) Дополните следующий небольшой рассказ соответствующими формами
артиклей, предлогов и наречий (мест(а). C'est un joli pavillon ... banlieue; dev.. ,
s'étend un grand jardin précédé., une grille. Nous voici ... portail: ... un écriteau, nous
lisons «Villa des Rosés». Entrons, engageons-nous ... l'allée de gravier, bordée de

rosiers à... et à... . Il y a p ................... fleurs, ... légumes, ... arbres fruitiers pleins ... fruits. Le

pavillon est simple et bien disposé: en b... une cuisine, une salle à manger, ... salon, ...
bureau; en h..., trois chambres et une salle de bain. Tout est brillant ... propreté. Que
les habitants de cette maison sont heureux!
... c'est l'air pur de la campagne; c'est le
confort et la tranquillité, ...du bruit des villes.

199


V) Вследующихпредложенияхзамените обстоятельстваместаформамиу, en, où:
(a) J'Iiabite dans cette maison. J'ai habité dans cette maison. Venez habiter dans
cette maison. Habitez dans cette maison. N'habitez pas dans cette maison.
Nous allons au théâtre. Nous sommes allés au théâtre. Nous serions allés au
théâtre. Nous n 'allons pas au théâtre. Nous ne sommes pas allés au théâtre,

(b) Je descends de ce wagon. Je ne descends pas de ce wagon. Descendez de
ce wagon Ne descendez pas de ce wagon, (c) A quel endroit habites-tu ? Voici
une confortable maison, dans laquelle j'habite. — Ce sont des prairies dans lesquelles
j'ai passé de bonnes heures.
Voici le ruisseau dans lequel j'ai pris tant de goujons!


УРОК 48

ГРАММАТИКА ___________________________

/ — Наречия утверждения , отрицания , сомнения (Les adverbes d'affirmation, de négation, de doute)

(а)УТВЕРЖДЕНИЕ: Avez-vous compris! Oui, j'ai compris (или только:
Oui)

certainement, parfaitement, bien sûr, также являются утвердитель-
ными наречиями:

Vous n'avez pas compris! — Si (или: Mais si).

Si употребляется вместо oui при ответе на вопрос в отрицательной
форме.

(б)ОТРИЦАНИЕ: Avez-vous compris? — Non.

nullement, pas du tout также являются отрицательными наречиями.

ne... pas делает предложение отрицательным.

В простых временах первая часть отрицания стоит перед глаголом, а
вторая после глагола: Je ne comprends pas.

В сложных временах первая часть отрицания стоит перед вспомога-
тельным глаголом, а вторая после него: Je n'ai pas compris.

Если глагол употреблен в инфинитиве, обе части отрицания стоят
перед инфинитивом: II est ennuyeux de ne pas comprendre.

Ne может также употребляться со следующими словами: jamais,
nullement, personne, rien.

Il ne ment jamais — II ne parleà personne.

Ne... que = seulement: II ne parle qu'à moi (= il parle à moi seulement).

(в)СОМНЕНИЕ (илиутверждениевсмягченнойформе — affirmation
atténuée): peut-être, probablement, sans doute.

Il viendra peut-être; или: peut-être viendra-t-il (инверсияместоимения).

// — Les exclamations

В разговорном языке эмоциональное состояние говорящего может
передаваться с помощью восклицания или с помощью какого-нибудь
одного слова (вместо целого предложения).

Ah! Hélas! Tiens! Non! Bonjour!

(горе, скорбь)(удивление)

Oh! Tant pis! Allons! Jamais! Bonsoir!

(сожаление ) (поощрение )

Aïe! Tant mieux!Voyons! Encore! Adieu! etc.

(физическая (радость)(нетерпение)
боль)

201


VICHY ET LES EA UX

«Oui, Vichy est l'une de nos villes d'eaux les plus connues. Peut-être
reviendrez-vous ici cet été vous y verrez alors des milliers de personnes
en train de faire leur cure (f.). Que de malades, après être arrivés ici avec
le teint (m.) jaune, s'en retournent avec une mine fraîche et réjouie!
D'ailleurs, l'Auvergne est riche en villes d'eaux. Chacune a sa spécialité.
Ici on soigne les cœurs fatigués, les artères durcies; là les reins (m.);
ailleurs l'estomac (m.) ou le tube digestif; plus loin la gorge et les
poumons... Vraiment, à vous écouter1 , on a envie d'être malade pour
avoir ensuite le plaisir de boire votre eau minérale. Ne peut-on en goûter
un verre? — Si, mais dites-moi votre préférence (f.): il y a une quinzaine
de sources différentes ;préférez-vous celle qui sent le soufre ou celle qui
sent le fer? Avez-vous le foie malade... j'ai ce qu'il vous faut! — A vrai
dire, je suis plutôt sujet aux rhumatismes; mais hélas\ aucune de vos eaux
ne sera efficace contre mes douleurs (f.). — Non, sans doute, mais je
vous conseille alors une saison dans le Midi. La France est si riche en
sources thermales! Partout les malades sont bien suivis2 par leur médecin
qui varie le traitement selon chaque cas... — Tristes vacances (f.), tout de
même, pour ceux qui font leur cure! Au lieu de se promener, d'aller aux
bains de mer... — Oh! ne les plaignez pas trop; on n'oublie pas de les
distraire agréablement; et de très beaux concerts se donnent chaque saison
dans les stations thermales!»

Примечания:

1. = Quand on vous écoute, en vous écoutant.

2. Sont examinés souvent...

УПРАЖНЕНИЯ

I ) Найдите в тексте и распределите по группам наречия времени, места, образа
действия, утверждения, отрицания, сомнения, количественные
наречия.

II ) Перепишите следующие предложения, начиная каждое из них словами:
Je doute que... Обратитевниманиенанаклонениеглаголавпридаточном
предложении (урок 7): Reviendrez-vous ici cet été? — On soigne ici les cœurs
fatigués. On a envie d'être malade. Préférez-vous l'eau qui sent le soufre?
Avez-vous le foie malade? — Les savants ont analysé cette eau. Nous ferons une
cure cet été. Vous irez aux bains de mer.


III ) (a) Составьте предложение, где personne будет выполнять функцию
подлежащего. — Составьте предложение, где rien будет выполнять функцию
подлежащего. — Составьте предложение, где personne будет выполнять функ-
цию дополнения. — Составьте предложение, где rien будет выполнять функцию
дополнения.

(б) Перепишите получившиеся предложения в утвердительной форме,
употребляя tous вместо personne и tout вместо rien.

IV ) (а) Составьте предложения с каждым из следующих наречий nullement,
jamais, nulle part, pas du tout.

(б) Напишите получившиеся предложения в утвердительной форме,
используя наречия: beaucoup (bien, très), toujours, partout, tout à fait.

V ) Поставьте в отрицательную форму (ne... pas): (à) // revient; il est revenu;
revient-il? est-il revenu? reviens; revenant; étant revenu; revenir; être revenu; réveille-
toi; lève-toi, (6) Tu te soignes; tu t'étais soigné; se soigne-t-il? s'est-il soigné? soignant;
s'étant soigné; se soigner; s'être soigné,
(в) Напишите глаголы из пункта (б) в
отрицательной форме, сопровождая их наречием образа действия bien.

VI) Напишите следующие предложения, используя выражение Ne... que
(= seulement), котороепосмыслубудетотноситьсяксловам, невыделенным
курсивом(ne должностоятьпередглаголом, a que — передсловами, не
выделеннымикурсивом, ккоторымотноситсяограничение): Nous sommes allés
trois fois à Vichy. A Dax on soigne les rhumatismes. — Vous aurez besoin d'une
saison à Aix-les-Bains. Vous avez eu besoin d'une saison pour vous guérir. Je suis
resté
huit jours à la montagne. J'y suis resté huit jours. — Je t'interroge. Je vous
interroge. Je vous parle. Je te parle. Je les interroge. Je Y interroge.
Je lui parle. Je leur parle. Je cause avec lui. — Je cause avec elle. — Je cause
avec eux. — Il m'interroge. — // me parle.

VII) (a) Дополните следующие предложения наречиями peut-être или sans
doute, которые будут стоять непосредственно после глагола в личной форме
(Напр.: Je vais peut-être venir.) Il fera beau. — // va faire beau. — // pleuvra.
II vient de pleuvoir. Nous sortirons. Nous allons sortir. Ils sont fatigués.
Elle est... allée au théâtre. Tu ne comprends... pas la question. Tu n'as... pas
compris la question. Je me suis trompé.

(б) Напишите эти же предложения, употребляя peut-être или sans doute
в начале каждого предложения. — Обратите внимание на необходимость инвер-
сии подлежащего!


202


УРОК 49

ГРАММАТИКА ___________________________

Вопросительные наречия (Les adverbes d'interrogation)
Они служат для постановки вопроса, касающегося:

места........................... Où allez-vous ? D'où venez-vous?

образа действия....... Comment partirez-vous?

причины...................... Pourquoi partirez-vous?

времени (даты)....... Quand partirez-vous?

продолжительности Pendant combien de temps serez-vous ,
действия................... absent?

количества ............... Combien de villes avez-vous visitées?

Инверсия подлежащего :

(a) Когдавфункцииподлежащегоупотребляютсяместоимения: tu, il
(elle), nous, vous, ils (elles), on, ce, инверсияобязательна: D'où venez-vous?
Où est-ce?

(Сместоимениемje, приглаголев Présent de l'indicatif, инверсия
возможнатольковследующихформах: ai-je? dis-je? dois-je? fais-je? puis-
je? sais-je? suis-je? vais-je? vois-je?)

ПРИМЕЧАНИЕ: В разговорном языке, где инверсия становится все более
редким явлением, вопрос может строиться с помощью наречия + est-ce que:
est-ce qu'il va? Quand est-ce que tu partiras?

(б) Когда в функции подлежащего употребляется существительное:

(1)возможна простая инверсия:
Quand part M. Vincent?

(но при подлежащем-существительном инверсия

невозможна в следующих случаях: с наречием простая инверсия

pourquoi?; с выражениями типа: pendant combien

de temps?; если глагол имеет дополнение):

(2) существительное может повторяться в сложная инверсия
форме личного местоимения, которое следует (существительное +
за глаголом:глагол +
Pourquoi M. Vincent part-il? местоимение)
Comment le paysan laboure-t-il son champ?

ОборотEst-ce que...? используется для постановки вопроса к глаголу
(partir, aller, rire, и т.д.) — общий вопрос:
Est-ce qu'il part? (Oui? ou Non?)

204


Чтобы задать вопрос к глаголу (общий вопрос), не прибегая к помощи
вопросительных слов, достаточно сделать инверсию подлежащего: при

подлежащем-существительном необходима сложная инверсия:

Part-il? M. Vincent part-il?

Иногда вопрос может быть задан только с помощью интонации, без
использования инверсии: «Tu pars?»

LE РА YSAN DU BERRY

Sur la route nationale, M. Vincent est en panne (f.); un pneu vient
de crever. Pendant qu'il change la roue, un piéton s'arrête et offre de
lui donner un coup de main1 . On cause familièrement:

«Comment pouvez-vous vous habituer à cette vie? demande ce vieux
paysan berrichon à notre journaliste. A la longue2 , cela m'ennuierait de
courir toujours ainsi par monts (m.) et par vaux (m.)3 . — Mais non, la
France est si variée! Et puis, les gens me parlent de leur métier (m.), de
leurs joies (f.), de leurs peines (f.). Ensuite, au volant, je pense à eux,
je me souviens de ce qu'ils m'ont dit et le temps passe vite. Mais vous,
vous ne sortez jamais de votre village? Depuis quand y habitez-vous?
— Ma foi, depuis soixante ans; j'y suis né et j'y mourrai. J'y ai d'ailleurs
toujours vécu, sauf pendant les années de la guerre; à ce moment-là, je
suis parti comme les autres... Mais depuis, je me contente d'aller une
fois par mois au chef-lieu, le jour du grand marché... -— Vous ne prenez
jamais de vacances (f.)? — Pour aller ом4 ? Et puis, est-ce que vous
croyez que je quitterais ma ferme comme ça? J'ai mon bétail à soigner5 ;
il faut que je le mène à la pâture en été, que je lui apporte son
fourrage, l'hiver, quand il est à l'étable. — Combien avez-vous de têtes
de bétail? — Cinquante moutons et cinq vaches; j'ai aussi quatre
hectares de champs. Et cela exige du travail pendant toute l'année. Un
vrai paysan ne doit pas quitter sa terre: les jeunes d'aujourd'hui
l'oublient quelquefois».

Примечания:

1. Помочь.

2. Долго, продолжительное время.

3. По горам и долам (vaux est le pluriel de val).

4. Tour familier, où le mot interrogatif est à la fin de la phrase.

5. = je dois soigner mon bétail. Le bétail ou: les bestiaux.

205


УПРАЖНЕНИЯ

I) Скажите иначе : Comment pouvez-vous vous habituer à votre vie errante?______

Cela m'ennuierait de toujours courir par monts et par vaux. — La France est si
variée! — Je me contente d'aller une fois par mois au chef-lieu. — Combien avez-vous
de têtes de bétail? — Cela exige du travail pendant toute l'année.

II ) Перепишите первый абзац текста, начав следующим образом: Hier, ... ;
поставьте глаголы в Imparfait или в Passé composé, в зависимости от смысла.

III) Простая инверсия. — (а) Проспрягайте следующие глаголы в Présent:
travailler, dormir. Используйте в качестве подлежащего местоимения: tu, il, nous,
vous, elles, on. Каждоепредложениедолжноначинатьсяоднимизнаречий: où,
comment, pourquoi, quand, pendant combien de temps? — (б) Выполните
аналогичное задание с местоимениями: je, tu, il, nous, vous, elles, on, употребляя
глаголы в Passé composé. (Напр.: (a) Où travailles-tu? Comment travaille-t-il? etc.
(6) Où ai-je travaillé? Comment as-tu travaillé?)

IV) Поставьте следующие предложения в вопросительную форму, используя
по очереди вопросительные наречия: où, comment, quand? Поставьтеглаголыв:
(a) Présent; (б) Passé composé: Bébé dort. — Nos enfants s'amusent. — Cet ouvrier
travaille.

V) Придумайте вопросы, ответами на которые послужат следующие
предложения. (Каждый вопрос должен начинаться вопросительным наречием.
Напр.: M. Vincent est arrêté sur la route nationale: Où est arrêté M. Vincent? — Où M.
Vincent est-il arrêté?) — Vous avez visité beaucoup de villes. — II ne s'ennuie pas en
voyage parce que les paysages sont très variés. — Ma famille habite dans ce village
depuis plusieurs siècles.— Ce paysan resta pendant quatre ans loin de chez lui. — II va
au chef-lieu une fois par mois. — Ses parents voyageaient à pied; lui, il voyage en
auto. — 11 ne va plus souvent à la ville, parce qu'un vrai paysan n'aime guère quitter sa
terre.

VI) Проспрягайте нижеперечисленные глаголы в Présent, a затем в Passé
composé в вопросительной форме, (а) с инверсией (за исключением 1-го лица ед.
числа Présent); (б) с "est-ce que?" (во всех лицах): s'ennuyer; croire; revenir;
s'endormir.

УРОК 50

ГРАММАТИКА_____________________________

Косвенный вопрос (L'interrogation indirecte)
Qui vient?[Je demandel qui vient.

A quoi penses-tu? [Je veux savoir] à quoi tu penses.

(прямой вопрос)(косвенный вопрос)

Косвенный вопрос представляет собой вопросительное предложение,
которое зависит от глагола главного предложения: je demande, je sais,
j'ignore.
На письме такое придаточное предложение не выделяется с
помощью прописной буквы, после него не ставится вопросительный знак,
и не делается инверсия подлежащего.

В косвенном вопросе используются те же вопросительные местои-
мения и прилагательные, что и в прямом вопросе. — Однако, если речь
идет о лицах, вопрос строится следующим образом:

Qui est-ce qui parle?[Dis-moil qui parle.

Qui est-ce que tu interroges?[Dis-moil qui tu interroges.

Если речь идет о предметах:

Qu'est-ce qui sent si bon?[Dis-moil ce qui sent si bon.

Que fais-tu? Qu'est-ce que tu fais? [Dis-moil ce que tu fais.

LA FÊTE DE PÂQUES À PARIS

Le printemps parisien a quelque chose de délicieux; on ne saurait
expliquer précisément ce qui en fait le charme; sont-ce les bourgeons
(m.) qui s'entrouvrent sur les marronniers du jardin du Luxembourg et
sur les peupliers des bords de la Seine? ou bien les couleurs claires des
robes printanières qu'ont mises les Parisiennes? Je ne sais à quoi cela
tient\
mais il y a de la joie dans l'air. La fête de Pâques est proche: aux
vitrines (f.) des confiseurs (m.) s'alignent les œufs et les poissons de
chocolat ou les cloches ornées de rubans rosés, bleus, blancs... — Mais
pourquoi ces cloches? — Eh bien! quand les petits enfants de France
demandent qui apporte les bonbons (m.) et les sucreries (f.) de Pâques,
voici l'histoire qu'on leur raconte: «Les cloches des églises restent

207


silencieuses du Jeudi saint au Samedi saint, veille (f.) de Pâques, car
elles se sont envolées vers Rome pour se faire bénir3 ; quand elles en
reviennent, elles rapportent mille bonnes choses (f.), qu'elles laissent
tomber du ciel». C'est cette légende que rappellent les cloches de
chocolat... Mais les grandes personnes ne dédaignent pas non plus les
cadeaux (m.): elles sont curieuses de savoir ce qu'on va leur offrir pour
Pâques; elles se demandent quelle bonne surprise on leur a préparée.

Примечания:

1. В чем причина, какая тут причина.

2. Все дышит радостью, в воздухе разлита радость.

3. Чтобы получить там благословение. Bénir; la bénédiction; le bénitier contient
de l'eau bénite.

УПРАЖНЕНИЯ

I) Объясните значение следующихслов: le charme? des robes printanières? un
confiseur? des sucreries? une légende? un cadeau ?

II ) Напишите следующие предложения в вопросительной форме (прямой
вопрос). Напр.; Le printemps parisien a quelque chose de délicieux: — Le printemps
parisien a-t-il quelque chose de délicieux?) // y a de la joie dans l'air. La fête de
Pâques est proche. Les cloches se sont envolées vers Rome.Elles ont rapporté de
bonnes choses. Elles les laissent tomber du ciel. Les grandes personnes ne
dédaignent pas les cadeaux. On va m'offrir un cadeau pour Pâques. C'est sûr.

III) Найдите в тексте 5 предложений, содержащих косвенный вопрос, и
перепишите их в форме прямого вопроса: (Напр.: «Je me demande ce qu'il a fait» =
Qu'a-t-il fait?)

IV) Переведите прямой вопрос в косвенный. Начните предложение словами:
Nous aimerions savoir, или Je vous demande, или используйте другие выражения,
по своему выбору: Qui est venu? Qui est ce monsieur? ( сохраните инверсию существительного ) — Qui est-ce? ( без инверсии местоимения ) Qui sont ces
messieurs? Qui sont-ils? Qui êtes-vous ? Qui avons-nous rencontréQui
rencontrerons-nous? Qui appelle-t-on? Qui a-t-on appelé? A qui as-tu prêté ta
bicyclette? A qui ton frère a-t-il écrit? A quoi travailles-tu/ A quoi as-tu
travaillé? A quoi t'es-tu occupé? Avec quoi abat-on les arbres? Avec quoi
avez-vous péché ce poisson? Que dèsires-tu? Que désire ton ami? A qui M.
Vincent a-t-il demandé son chemin? Avec qui a-t-il fait le voyage? De quoi
parliez-vous? Quelle est ton adresse? Dans quelle maison habites-tu? Quels
sont tes amis? Quels sont-ils?

V ) Переведите прямой вопрос в косвенный. Начните предложение словами:
Nous voudrions savoir, или Dites-moi, или используйте другие выражения,

208


по своему выбору: Qu'est-ce que vous dites? Qui est-ce qui est venu? Qu'est-ce
qui fait ce bruit?
Qui est-ce qui fait ce bruit? Qu'est-ce qui sent si bon?
Qu'est-ce qui est arrivé? Qui est-ce qui est arrivé? Qu'est-il arrivé? Que
racontiez-vous?
Qu'a-t-il? Qu'ont-ils vu? Qui ont-ils vu? Qui apercevez-
vous? Qu'apercevez-vous?

VI) Выпишите из текста все наречия и определите, к какому разряду они
относятся.

VII) Поставьте глаголы в скобках в соответствующее время subjonctif: Je ne
savais pas que le printemps parisien
(être) si délicieux. Je ne crois pas que la fêle de
Pâques
(être) proche. Je ne croyais pas que la fête de Pâques (être) proche. Je
veux que mon père (avoir) une bonne surprise. Je voulais que mon père (avoir) une
bonne surprise.

VIII ) Преобразуйте два простых предложения в одно сложное предложение
с придаточным условия (phrase conditionnelles): Tu es allé à Vichy; tu as été guéri
J'ai mal au foie: j'irai faire une cure. — M. Vincent a eu deux pneus crevés; il a dû
passer la nuit dans le village. Hélène est sage; les cloches lui rapportent des œufs en
sucre et des œufs en chocolat.

IX)Расскажите о том, как отмечается праздник Пасхи в вашей стране.


УРОК 51

ГРАММАТИКА

Вопросительные наречия в косвенном вопросе

(Прямой вопрос) (Косвенный вопрос)
allez-vous?
Comment partirez-vous?
Quand partirez-vous?
Dites-moi où vous allez.
Dites-moi comment vous partirez.
Dites-moi quand vous partirez.
Est-ce que vous partez?
= Partez-vous?
Dites-moi si vous partez,
(вопроскглаголу)

Вопросительные местоимения те же, что и в прямом вопросе. Но, если
вопрос ставится к глаголу, то вместо оборота EST-CE QUE или инверсии
следует употреблять наречие si (если).

//— Косвенный вопрос и инверсия подлежащего

(а) Когда подлежащим является местоимение: je, tu, il (elle), nous,
vous, ils (elles); ce; on, инверсия [никогда] не делается: Dis-moi à qui
tu parles, quand ilpartira.

(б) Когда подлежащим является существительное, то:

(1) [ возможна ] инверсиясquand, comment, combien, où, ce que:
Dis-moi où va ton père, ton père va; ce que fait ton père, ce que ton père fait.

(2) С si, pourquoi, инверсия [никогда] не делается:

Dis-moi si ton père viendra, pourquoi ton père viendra (см. Урок 49).

Примечание: С вопросительным si возможно употребление Futur, в огличие
от «-условного союза, после которого употребление Futur невозможно:
S'il vient demain, je le recevrai — (см. Урок 34).

DEUIL (m.) CHEZ LES LEGRAND

Madame Legrand vient de perdre sa mère. Jusqu'à l'hiver dernier,
cette vieille dame avait joui d'une belle vieillesse'; mais il y a un mois,
elle a eu une mauvaise grippe, son état (m.) s'est vite aggravé et.
malgré les soins (m.) de sa fille et le traitement énergique de son
médecin, elle est morte, heureusement sans souffrance (f.).

Madame Legrand est très abattue; mais la douce Madame Vincent
lui fait du bien. Elle vient voir sa pauvre amie autant qu'elle le peut, elle

210


lui témoigne sa sympathie avec délicatesse et elle est toujours prête
à rendre service (m.).

«Dites-moi si je puis faire quelque chose pour vous2 . Avez-vous une
robe noire pour la cérémonie de demain? — Oui; j'en ai acheté une
dans un Grand Magasin. Je vais faire teindre*3 mes autres vêtements.
J'aurai ainsi ce qu'il me faut pour porter le deuil de ma mère. —
Voulez-vous que j'aille commander les fleurs? Indiquez-moi seulement
je dois m'adresser et ce qu'il faut commander: une gerbe? une
couronne? — Je préfère une grande croix que l'on posera sur le
cercueil. Notre fleuriste saura la composer avec goût. J'aimerais du
lilas et des tulipes (f.) rosés. Vous êtes gentille d'y aller pour moi,
merci. — Mettrez-vous une annonce dans les journaux? Enverrez-vous
des faire-part (m.)4 ? Non, l'enterrement (m.) se fera dans
l'intimité. Notre famille proche viendra avec nous à l'église Saint-Roch.
où lé service funèbre aura lieu à 10 heures. Puis, mon mari et moi,
nous accompagnerons le cercueil jusqu'en Champagne: Maman sera
enterrée dans notre caveau de famille. Nous enverrons les faire-part
seulement après cette pénible journée».

On sonne: c'est un télégramme de condoléances (f.) envoyé par des
amis lointains.

Примечания:

1. Старость ее была безоблачной, т.е. у нее было хорошее здоровье.I

2. Могу ли я что-нибудь сделать для вас; чем-то вам помочь.

3. Перекрасить. Teindre, la teinture, le teinturier, la teinturière...

4. Оповещения. Nom composé invariable.

*Le veuf, la veuve, l'orphelin, l'orpheline = Вдовец, вдова, сирота.
** Verbe teindre: se conjugue comme éteindre.

УПРАЖНЕНИЯ

I)Найдите в тексте и выпишите все вопросительные предложения Распреде-
лите их по группам: прямой вопрос; косвенный вопрос.

II)Используйте вопросительные предложения из упражнения 1) и переведите
прямой вопрос в косвенный и наоборот. (Напр.: (a) Viendras-tu? = Je me demande
si tu viendras; (6) Dis-moi ce que je dois faire = que dois-je faire ?)

III)Переведитепрямойвопросвкосвенный- Où allez-vous0 D'où sont-ils
venus?
Par où êtes-vous passés? Quand reviendrons-nous? Depuis quand
sont-elles parties?
Pendant combien de temps resterez-vous en France? Pour

211


combien de temps s'en va-t-il? Combien de valises emporte-t-il? Combien ya-t-il
de ponts dans Paris? Combien de théâtres y a-t-il? Où peut-on entendre de la
belle musique? Où joue-t-on des pièces du théâtre classique? Pourquoi es-tu
revenu si vite? —- Comment as-tu voyagé?

IV ) (a) Преобразуйте простую инверсию в сложную. Напр.: Où vivent tes
parents? = Où tes parents vivent-ils?) Où travaille ton père? Où sont allés mes
parents?
Par où est passé M. Vincent? Quand repartiront les voyageurs?
Quand a été bâtie cette maison? Comment se portent vos amis? Combien d'autos
fabrique cette usine?

(б) Используйте вопросительные предложения из задания (а) и переведите
прямой вопрос в косвенный. (Напр.: Où vivent tes parents ? —1) Dis-moi où vivent
tes parents; 2) Dis-moi où tes parents vivent.)

V)(a) Преобразуйте данные ниже предложения и напишите: 1) с est-ce que
предложения, содержащие инверсию подлежащего; 2) с инверсией, предложения,
содержащие оборот "est-ce que". (Напр.: Pleut-il? = Est-ce qu'il pleut?) Pleut-il?
Fait-il beau? Est-ce qu'il y a de l'orage dans l'air? Y a-t-il des nuages? Est-ce

qu'il a plu? Viendrez-vous? Partiront-ils? Vous êtes-vous bien amusés? ______

Avez-vous compris? Est-ce que tu t'es promené ce matin? Est-ce qu'elles se sont
mises en retard? Faut-il préparer les bagages? La France est-elle un pays
intéressant? Est-ce qu'on s'ennuie en France? (б) Используйте вопросительные
предложения из задания (а) и переведите прямой вопрос в косвенный.

VI ) Переведите прямой вопрос в косвенный: Qui est-ce qui a téléphoné?
Que dis-tu? A qui écrivez-vous? Que fait-il? Qu'est-ce que vous avez dit?
Qui demandes-tu? Que demandes-tu? Qu'est-ce que vous avez demandé? Avec
quoi joues-tu? A quoi pensent-ils? Qui est-ce que tu inviteras?


ТЕКСТЫ ДЛЯ ЧТЕНИЯ: УРОКИ 47 — 51

UNE GRÈVE

Je venais de passer mon certificat1 quand ma mère tomba malade. Elle
était malade de la maladie des pauvres: elle avait une bronchite. Elle s'alita
en novembre et de tout l'hiver2 ne put travailler. Elle resta donc à la maison,
et les voisins, mon père, moi-même, nous la soignâmes de notre mieux. Les
économies furent vite dépensées. Le premier mois, tout y passa3 . Mon père
travaillait de toutes ses forces. Je l'aidais. Je me souviens comme d'hier de
ces soirs de décembre. Ma mère toussait au fond de son lit, avait grand-
peine à garder son souffle. Nous travaillions au bahut sous la lampe. Je
battais les semelles4 mouillées. Mon père enfonçait les semences, cogne,
cogneras-tu5 ... Il fallut par surcroît de malheur qu'une grève éclatât dans
l'usine où travaillait mon père. Il essaya, pendant quelques jours, de le
cacher. Le matin, il faisait semblant «d'aller à la boutique», comme
à l'habitude, et rentrait une demi-heure après, disant qu'il n'y avait pas
d'ouvrage. Du fond de son lit ma mère gémissait:

«Mais qu'est-ce qu'il y a? Qu'est-ce qu'on va devenir?»6

Bientôt il n'y eut plus d'argent. J'allai chez le boulanger chercher un
pain de six livres.

«As-tu de l'argent? me dit-il. Ouvre tes mains et donne-moi dix-sept
sous».

Mes mains étaient vides. Je revins à la maison sans pain. Ma mère
me dit que c'était bien ainsi, que le pain qu'on n'avait pas payé ne passait
pas. Alors il fallut bien lui avouer la vérité. Ce fut une terrible scène.
Ma mère se leva, se peigna, s'habilla, sans dire un mot: elle était
blanche comme cire. Et la voilà partie à la fabrique.

«Puisque les hommes ne veulent pas travailler, je vais travailler,
moi», nous lança-t-elle sur la porte.

Mon père n'avait rien à répondre. Il n'essaya pas de la retenir. Je
sanglotais, la tête dans les mains. Mon père, le visage crispé, devant la
fenêtre, regardait tomber la pluie...

Ma mère n'alla pas loin. J'avais couru après elle. Elle marchait vite.
Je ne sais quoi7 la soutenait. Et tout d'un coup, à une centaine de mètres
de moi, elle chancela, et prise d'une faiblesse tomba dans la boue. Des
gens qui passaient m'aidèrent à la relever et à la ramener à la maison.

213


Elle n'était plus en colère; elle gémissait doucement en s'appuyant sur
mon épaule. Mon père, quand nous rentrâmes, n'avait pas quitté la
fenêtre. Il aida ma mère à se recoucher.

L'après-midi fut longue et triste. Je n'allai pas à l'école. Je pelai et je fis
bouillir des châtaignes pour le soir. Il faisait sombre. Le ciel dehors était
bas. Vers cinq heures, il faisait nuit noire, mais par économie nous n'avions
pas allumé la lampe. Mon père était assis près du poêle, il se leva soudain,
prit sa toilette8 dans le tiroir du bahut et sortit. Il rentra une heure après, jeta
sa toilette pleine sur la table et nous dit avec une sorte de haine: «Tenez,
vous en voulez de l'ouvrage... En voilà». Oui, je crois qu'il nous haïssait en
ce moment-là, parce que nous l'avions obligé à se déshonorer. Nous
travaillâmes tard dans la nuit. Comme j'assouplissais le cuir en le battant,
mon père me commanda de frapper moins fort, comme s'il eût craint qu'on
entendît chez les voisins Je bruit de ce travail sans honneur.

Le lendemain, j'allai à l'école. J'étais inquiet. A onze heures et
demie, je revins en courant. Mon père travaillait au bahut. Je préparais
le dîner, quand on entendit dans l'escalier des pas et des chuchotements.
Puis, brusquement, quelqu'un frappa à la porte. Le temps de jeter la
toilette par-dessus le bahut et l'ouvrage en train9 , et mon père
commanda d'entrer. Trois camarades de mon père entrèrent. Je les
connaissais bien. Le plus jeune des trois, un petit boiteux, prit la parole:
«Jean, on nous a dit que tu avais pris de l'ouvrage à la fabrique. On n'a pas
voulu le croire, nous autres, et alors, on est venu te demander si c'était vrai».

Mon père baissait la tête, ne répondait pas. Ma mère du fond de son lit
cria: «Allez-vous-en. Vous n'avez pas honte? On ne vous a rien
demandé. Est-ce que vous ne pouvez pas laisser les pauvres gens
souffrir en paix?»

Le boiteux voulut tirer la toilette, mais mon père, d'un geste, lui défendit
d'approcher. Ce fut lui-même qui enleva la toilette et découvrit l'ouvrage.

«C'est vrai, dit-il, j'ai pris une livraison hier soir. Vous voyez bien
que ma femme est malade, je ne pouvais pas faire autrement».

Alors ce furent des cris, des injures: «Lâche, vendu!»

Le père Portelette, lui, ne cessait de répéter: «Jean, on n'aurait jamais
cru cela de toi !» Et ces paroles, plus que toutes les injures, émurent mon
père. Quand ils furent sortis, mon père ramassa l'ouvrage commencé et
dit à ma mère qu'il ne l'achèverait pas.

D'après J. GUEHENNO, Journal d'un homme de quarante ans.
214


Примечания;

1.Свидетельство об окончании начальной школы, которую обычно кончают
в двенадцать лет.

2. Pendant tout l'hiver. — De ma vie, je n'ai vu des gens aussi pauvres = Pendant
toute ma vie...

3. Всекончились, былипотрачены. Nous y passerons tous = Nous mourrons
tous. Le temps passe vite = Le temps s'écoule vite.

4. Я отбивал (деревянным молотком) подметки, чтобы они стали гибкими
(проф.) Не путать с: Je bats la semelle = Я постукивал ногами по земле, чтобы
согреться.

5. Expression familière qui traduit l'acharnement au travail.

6. = Qu'est-ce que nous allons devenir? Emploi familier de on, remplaçant nous.
On est parti à cinq heures = Nous sommes partis à cinq heures.

7. Quelque chose que je ne connais pas. «Je ne sais qui, je ne sais quoi, je ne sais
où» forment des expressions comme «n'importe qui, n'importe quoi...».

8. Кусок холстины, в который сапожники и портные заворачивают свой товар.

9. On est en train de faire l'ouvrage; l'ouvrage est donc en train. — La toilette est
jetée sur les souliers pour les cacher.

UN JOUR DE PÂQUES AGITÉ
ou: TREIZE1 À TABLE

«Monsieur Poum2 ! votre maman vous appelle».

Pauline jette ces mots dans l'entrebâillement de la porte et disparaît.
Poum file le long du corridor. Elle n'aurait pas l'audace de lui faire
réciter sa table de multiplication, un jour de Pâques? Serait-ce pour
s'informer — bien curieux, vraiment! — si Poum a recopié sa dictée? Il
n'est pas rassuré. Des éclats de voix lui parviennent: son père et sa mère
sont aux prises3 .

«Impossible d'être treize, dit maman.

— Il est trop tard pour inviter un quatorzième», dit papa.
Poum entre en coup de vent: son arrivée tranche le différend.
«Poum, dit papa, tu dîneras ce soir à table pour faire le quatorzième.

— Et tu ne mettras pas les coudes sur la nappe.

— Et tu ne donneras pas de coup de pied à ton voisin, M. Gourd, ni à
ta voisine, Mme de Falcord».

Poum reste ébloui, comme si la nappe et les cristaux, son argenterie, les
flammes du lustre l'aveuglaient. Puis un immense orgueil le surélève.
«J'aurai des petits verres comme tout le monde, implore-t-il.

215


— Oui, mais on ne te mettra rien dedans».

Ça lui est égal, du moment qu'il a le jeu d'orgues4 en cristal, les trois
verres par rang de taille et la flûte5 à Champagne.
«Je mangerai de tout, suggère-t-il.

— Prudemment, Poum, prudemment. Tu n'auras pas de poisson
parce qu'il y a beaucoup d'arêtes, et pas d'asperges, parce que çat'échauffe. Ne demande pas de foie gras non plus, c'est trop lourd.

— Oh! maman!»

Il se traînerait à ses genoux, il ferait des bassesses. Du foie gras, oh!
une bouchée, une bouchée et mourir6 !
«Alors un soupçon7 .

— Et de la truffe?

— Une tête d'épingle8 .

— Et de la glace?

— Oui, c'est promis. Tu mettras ton costume de velours. Et ne salis
pas ton col et tes manchettes surtout.

— Maman!

— Quoi!»

Il fait des yeux de poisson frit9 et la supplication jaillit de ses
prunelles:

«On ne me nouera pas la serviette au cou10 , et je mettrai moi-même
le coin très haut, très haut, au premier bouton?»11

Maman consent, Poum, fou de joie, s'évade en sautant et en dansant.

D'abord il va renifler à la cuisine:

«Marianne, dit-il à la cuisinière, Marianne, je dîne à table ce soir».

Elle accueille cette nouvelle avec indifférence. Mais il ajoute:

«II faudra soigner votre affaire12 , hein!»

[A l'office:]

«Firmin, je dîne à table, ce soir».

Cela n'a pas l'air du tout d'intéresser Firmin.

«Vous me mettrez des petits verres».

Firmin s'absorbe dans un repassage frénétique des couteaux.

«Vous me servirez du foie gras».

Firmin se met à siffler le «Roi Dagobert»13 .

«Et vous me donnerez beaucoup de glace aux fruits».

Poum, satisfait, court à la lingerie:

«Pauline, je dîne à table, ce soir!

216


— Ah! bien, je connais quelqu'un qui aura une jolie petite
indigestion.

— Et vous savez, Pauline, il faut m'habiller tout de suite et me
mettre mon col et mes manchettes de dentelle.

— Il est trop tôt; vous auriez le temps de vous salir.

— Non, Pauline, non, je ferai bien attention».
Mais Pauline se refuse à l'habiller avant cinq heures.

Enfin voilà le joli pantalon de velours. Poum, devant la glace, se
disloque pour le faire valoir, tend la jambe (...)

«Allons, monsieur Poum! Quand vous aurez fini de faire la
grenouille!»

Voilà la veste qui prend si bien l'élégante taille de Poum.

«N'est-ce pas, Pauline, elle me va dans la perfection?/

— Oh! oui, un singe habillé!»

Ah! là là! Qu'est-ce qui se passe? Des voix, de la mauvaise humeur,
papa et maman dans le corridor, et papa tient une dépêche en main; il
déclare:

«C'est stupide! voilà M. Gourd qui s'excuse: il est malade».
Maman gémit:
«Nous retombons à treize!»
Papa dit:

«Otons Poum! nous serons douze».
Maman répète, frappée de cet éclair de génie:
«Otons Poum!»

On ôte Poum; Poum dînera seul dans sa chambre (...). Il aura, pour se
consoler, des asperges. Il en aura. Et de la glace. Oui, beaucoup de glace.

Paul et Victor MARGUERITTE, Poum.
Примечания:

1. Число тринадцать считается несчастливым.

2. Пум — мальчик лет восьми-девяти.

3. Спорили, бранились. Deux adversaires qui se battent sont aux prises. Le père et
la mère de Poum ne se battent pas, mais ils discutent: ils sont aux prises.

4.Dans un orgue, c'est la rangée des tuyaux qui sont de longueur différente et
rendent des sons différents; les trois verres (le verre à eau, le verre à bordeaux, le verre à
bourgogne) et la flûte à Champagne, rangés devant l'assiette, ressemblent à un jeu
d'orgues.

217


5. On boit le Champagne dans une flûte (verre allongé) ou dans une coupe (verre large et évasé).

6. Всего один глоток (кусочек), и умереть. Ср «Voir Naples, et mourir!»

7. Капельку, чуть-чуть.

8. С булавочную головк>, т.е. крошечку.

9. Expression populaire: les yeux des poissons frits sont blancs et fixes; ils semblent
supplier.

10 Детям за столом повязывали салфетку.

11Сейчас по правилам хорошего тона салфетку кладут на колени.

12. 11 faut faire avec soin votre cuisine. Le nom affaire (f ) a un sens très généui
C'est mon affaire = c'est mon travail, cela me regarde J'ai affaire à lui = J'ai à lui partø
de quelque chose.

13. Народная песенка о добром старом короле, который надел шины задом
наперед


УРОК 52

ГРАММАТИКА ___________________________

/ — Подлежащее и глагол

Грамматическая природа подлежащего и его место в предложении:
M. Vincent est en Touraine.

Чаще всего в функции подлежащего употребляется существительное
или местоимение. Обычно подлежащее стоит перед глаголом.

Отсутствие подлежащего:

(а) В повелительном наклонении подлежащее опускается: Visitez la
Touraine.

(б) Если два глагола имеют одно подлежащее, то оно может опускаться
перед вторым глаголом: M. Vincent visite la Touraine et (il) ira plus tard en
Bretagne.

Согласование глагола с подлежащим (см. Урок 31).

IIИменная часть сказуемого (L'attribut du sujet)

Tours est la capitale de la Touraine — Cette ville est belle.

Существительное (или прилагательное), которое следует за глаго-
лом être и обозначает качество подлежащего, называется именной
частью сказуемого (l'attribut du sujet):

Mon père est journaliste, но: Mon frère est unjeune journaliste.

Как правило, перед именной частью сказуемого артикль опускается,
если оно выражено существительным, обозначающим профессию или на-
циональность, и не сопровождается ни определением, ни допочнением

Ma sœur est devenue grande — Elle paraît heureuse.

Именнаячастьсказуемогоможеттакжеупотреблятьсясглаголами:
devenir, rester, demeurer, sembler, paraître, avoir l'air (+ adjectif),
s'appeler, se nommer, которыепосвоемузначениюблизки кглаголуêtre.

IIIОбращение (L'apostrophe) (f.)

"Porteur, prenez mes valises, s'il vous plaît".

Обращение называет лицо, к которому оно направлено.

(Apostropher quelqu'un, значит "окликнуть кого-либо".) В обращении, как
правило, артикль опускается.

219


LA TOURAlNE
LES CHÂ TE A UX (m.) DE LA LOIRE

Voulez-vous, monsieur, bien visiter la Touraine? Alors
installez-vous à Tours, par exemple, et, chaque matin, partez pour
revenir le soir, après avoir rayonné1 dans les environs (m.). Quelle
région charmante! La Loire et ses affluents (m.) arrosent ce pays de
vergers (m.) et de vignobles (m.), où les villages ont l'air souriants,
les jardins sont tout embaumés par le parfum des rosés. On comprend
pourquoi, au XVIIie siècle, les grands seigneurs et les grandes dames,
y ont fait construire tant de châteaux (m.).

Ces châteaux ne sont pas tous semblables: leurs dimensions (f.);
leur style (m.) sont très variés. Les uns sont d'anciens châteaux forts,
aux murailles massives, ils restent entourés des fossés profonds qui les
défendaient contre toute attaque de l'ennemi. Mais il y en a d'autres dont
l'élégante architecture est une merveille; ceux-là datent de la
Renaissance2 .
A Chambord, par exemple, l'architecte (m.) a décoré les
cheminées de sculptures délicates, et on ne cesse d'admirer, en se
promenant sur le toit en terrasse (f.), le génie des artistes (m.) de la
Renaissance. Un autre château, qui s'appelle Chenonceaux, est construit
tout au bord d'un cours d'eau. Un pont franchit cette rivière, et sur ce
pont on a bâti, au XVIe siècle, une longue salle de danse qui atteint*
l'autre rive (f.). Des fenêtres, vous suivrez le vol des hirondelles qui
effleurent l'eau et disparaissent sous les arches du pont.

Примечания:

1.Ездить на прогулку, отправляться на экскурсии в разных направлениях —
On dit: les rayons d'une roue = спицы колеса.

2.Эпохой Возрождения (во Франции - XVI в.).
* Atteindre se conjugue comme éteindre

УПРАЖНЕНИЯ

I) Переведите : ( а ) впассивную форму: La Loire et ses affluents arrosent ce pays
de vergers et de vignobles. — Les grands seigneurs et les grandes dames d'autrefois
y ont construit des châteaux. — A Chambord l'architecte a décoré les cheminées de
sculptures délicates. — Un pont franchit cette rivière. — Sur ce pont, on a bâti une
longue salle de danse, (б) вактивную форму: Les jardins sont embaumés par le
parfum des rosés. — Les châteaux sont encore entourés par des fossés profonds.

220


И) Найдите в тексте и выпишите ту часть предложений, которая содержит:
существительное-подлежащее — несколько существительных-подлежащих при
одном глаголе — личное местоимение-подлежащее — относительное местои-
мение-подлежащее — неопределенное местоимение-подлежащее.

III) Составьте 3 предложения, в которых следующие неопределенные место-
имения будут выполнять функцию подлежащего: tout; rien; on; personne.

IV) Найдите в тексте все прилагательные, существительные и причастия, вы-
полняющие функцию именной части сказуемого, и проанализируйте их
(Например: Cette lecture me paraît intéressante. — Intéressante, adjectif qualificatif,
féminin singulier, attribut du sujet lecture, relié à ce sujet par le verbe: paraît.)

V) Составьте предложения, содержащие именную часть сказуемого. Время
глаголаêtre выберитепосвоемуусмотрению: promenade (intéressant); pentes et
somniets (couvert) de neige; mon ami (médecin); mon cousin (ingénieur); moi, plus tard
(avocat); toi, plus tard (grand avocat); Molière (écrivain classique); Corneille et Racine
(écrivains classiques); Victor Hugo (écrivain romantique).

VI)Составьтепредложениясименнойчастьюсказуемого, используяследую-
щиеглаголы: devenir, rester, demeurer, sembler, paraître, s'appeler, se nommer: ces
châteaux (solides); ce vieillard (vigoureux); vos écolières (peu attentif); le soleil (de plus
en plus chaud); les vagues (plus haut depuis un moment); mon propriétaire
(M. Dupont); les enfants de M. Vincent (Hélène et Pierre).


УРОК 53

ГРАММАТИКА

Инверсия подлежащего (Общие правила)
1) В прямом вопросе (повторение):
ПРОСТАЯ ИНВЕРСИЯ:

(а) вопрос строится с помощью простой инверсии, если подлежащее
выражено личным местоимением, либо местоимением on или се:

Partez-vous"? Que fait-on? Est-ce beau?

(б) простая инверсия обязательна, если подлежащее выражено су-
ществительным, а предложение начинается вопросительными словами
Que? (дополнение ) илиQuel ( именная часть сказуемого ) + гл. être:

Que visitent les touristes dans le Poitou? Quelle est la capitale du Poitou?

СЛОЖНАЯ ИНВЕРСИЯ = (существительное повторяется в виде
личного местоимения il, elle (Урок 20):
M. Vincent part-//.7

2)простая инверсия делается в предложениях типа: dit-il, répond-elle,
dit Pierre, которые называются вводными и сопровождают прямую речь:

«Poitiers, dit M. Vincent, est la capitale du Poitou.»

3)инверсия может делаться после следующих выражений, стоящих в
начале предложения: peut-être; sans doute; aussi (= donc); после
некоторых обстоятельственных дополнений; союзов quand, lorsque и
относительного местоимения que.

Peut-être ferat-// beau. — J'ai bien écouté, aussi ai-je bien compris.

vivait un sage. Quand vint l'hiver, la cigale n'avait rien à manger. —

Le pays que visite M. Vincent est beau.

LE POITOU

(Extrait d'un article de M. Vincent)

«Mon cher, m'avait dit un ami, il n'y a que des marais (m.) en
Poitou: n'y allez donc point». Ai-je eu tort (m.) d'y aller quand même?
Je ne le crois pas. D'abord, il y a bien autre chose que des marais en
Poitou. Et puis les marais eux-mêmes m'ont laissé une impression
curieuse... Montés dans une barque à fond plat, nous avancions entre
des îles couvertes de petits champs bien cultivés. Pendant l'hiver

222


presque tous ces îlots sont inondés; sans doute est-ce un bien, car au
printemps cette terre encore humide se cultive aisément. Dans les rivières et
les canaux poussent des roseaux touffus; ils servent d'abri aux oiseaux
aquatiques, qui viennent s'y reposer quand ils passent par là, au printemps
ou en automne; aussi cette région est-elle bien connue des chasseurs.

C'est un pays silencieux, qui devient un peu étrange quand s'élève le
brouillard
du soir. Nous sommes revenus vers le village à la tombée du
jour1 : des moucherons (m.) et des libellules (f.) voltigeaient autour de
nous; on entendait parfois le «floc!» d'une grenouille qui plongeait; ■
puis revenait le silence; nous respirions l'odeur fade de l'eau
dormante, sur laquelle flottaient les fleurs blanches des nénuphars
(m.). Les barques glissaient sans bruit, ramenant" les paysans après le
travail; on s'étonnait de ne point entendre le galop familier des chevaux
ni le grincement des charrettes.

Примечания:

1. = на склоне дня, в сумерки.

2. mener — amener (vers) — ramener (de...) emmener (loin de...) porter,
apporter, rapporter, emporter.

УПРАЖНЕНИЯ

I) Скажите иначе : Je ne le crois pas. Tous ces îlots sont inondés. Cette terre
encore humide se cultive aisément. Des oiseaux aquatiques. Les roseaux servent d'abri
aux oiseaux. Ils viennent s'y reposer. Voltiger. Sans bruit.

II) Перепишите в Présent последнюю часть текста, со слов: Nous sommes
revenus vers le village...

III) Найдите в тексте и объясните все случаи инверсии подлежащего.

IV) Поставьте следующиепредложенияввопросительнуюформу, используя
простую илисложную инверсию: II n'y a que des marais. — Tous ces îlots sont
inondés. — Cette terre humide se cultive aisément. — Elle est facile à cultiver. — Dans
les rivières et les canaux poussent des roseaux touffus. — Ils servent d'abri aux oiseaux.
— Les oiseaux s'en servent pour s'y abriter. — Les chasseurs connaissent bien cette
région. — Ils la connaissent bien. — C'est un pays silencieux. — Vous êtes revenus à la
tombée du jour. — Les promeneurs sont revenus à la tombée du jour. — Des libellules
voltigeaient autour d'eux. — Les barques glissaient sans bruit. — On s'étonnait de ne
point entendre le galop des chevaux.

V)Используйте вопросительные предложения из упр. IV и переведите прямой
вопрос в косвенный. Начните каждое предложение словами: Je voudrais savoir...
Обратите внимание на обязательное употребление наречия si (Урок 51,1).

223


VI ) Поставьте вопросы к соответствующим членам предложения с помощью
следующих наречий: où? quand? pendant combien de temps? comment? (Напр . \\
y a des volcans en Auvergne = Où y a-t-il des volcans? Ton père est allé en Auvergne =
Où est allé ton père? Où ton père est-il allé?) Il y a des marais en Poitou. — Ils avancent
lentement. — La barque avance lentement. — Cette terre se cultive facilement. — On la
cultive facilement. — Ils se reposent pendant quelques semaines. — Nous sommes
revenus vers le village, au crépuscule. — Les promeneurs sont rentrés au crépuscule. —
Les barques glissaient sans bruit.

VII)Используйте вопросительные предложения из упр. VI и переведите
прямой вопрос в косвенный.

VIII ) (а) Напишите следующие фразы, используя вводные предложения
(Напр.: dit-il, répondit Marie, и т.п.). M. Vincent dit: «II n'y a que des marais en
Poitou». Son guide lui répond: «Ne le croyez pas». Il ajoute: «Certaines régions sont très
humides; mais toutes ne le sont pas». — M. Vincent demande: «Y a-t-il beaucoup de
poissons dans les canaux?» Le guide s'écrie: «Ah! Vous ne les prendrez pas tous». (6)
Составьте фразы, вкоторыхбудутиспользованыследующиевводные
предложения: dit-il; répondit-elle; déclare le sergent de ville; annonce le chef de gare.

IX ) Составьте фразы, употребляя в качестве подлежащего и именной части
сказуемого следующие слова (используйте разные глаголы!) Poitou ... marécageux,
le fond de la barque ... plat; ce pays ... silencieux; les moucherons ... innombrables, le
galop des chevaux ... rapide.


УРОК 54

ГРАММАТИКА______________________________

/ — Прямое дополнение = без предлога
(L'objet direct = sans préposition)

J'aime mon enfant — Je l'aime (Mon enfant est l'objet de mon amour).

Чаще всего в функции прямого объектного дополнения употребляется
существительное или местоимение.

Прямое дополнение может опускаться: II écoute — ilattend. —
Madame reçoit.

Многие прямо-переходные глаголы употребляются без дополнения.

Именная часть сказуемого, относящаяся к прямому дополнению,
называется attribut de l'objet:

J'appelle Pierre un sot. — Je le crois sot.

// — Косвенное объектное дополнение = с предлогом
(L'objet indirect = avec préposition)

J'assiste à un beau spectacle.

Je m'en souviendrai (— je me souviendrai de ce spectacle).
Чаще всего в функции косвенного объектного дополнения употреб-
ляется существитечъное или местоимение.

1) Косвенное дополнение строится с предлогом à:

(а) в предложениях, в которых отсутствует прямое дополнение:

je pense à j'obéis à je m'attends à

je parle à je nuis à je m'applique à

je plais à j'assiste à je m'habitue à, etc

(б) в предложениях, в которых уже есть прямое дополнение:
je donne (quelque chose) à... Je montre (quelque chose) à...

je dis (quelque chose) à... Je pardonne (quelque chose) à., etc.

(Этот второй тип косвенного дополнения некоторые французские
грамматисты называют complément d'attribution.)

2) Косвенное дополнение строится с предлогом de:

после: je doute (de) je me sers (de) je me réjouis (de)
je manque (de) je m'aperçois (de) je m'étonne (de)
j'ai besoin (de) je me souviens (de) je m'inquiète (de)

ОБРАТИТЕ ВНИМАНИЕ! Следует различать косвенное дополнение и
обстоятельство места: Je vais à Paris — Je viens de Paris.

225


REMISE (f.) À NEUF DE L'APPARTEMENT (m.)

M. Vincent est revenu à Paris pour quelques jours: «Je voulais, lui
dit Mme Vincent, te faire une bonne surprise; j'avais décidé de faire
remettre à neuf l'appartement; j'espérais que tout serait terminé avant
ton retour. Mais hélas... Viens tout de même voir la chambre de Pierre.
Il faut que tu me dises ce que tu en penses...» M. Vincent se glisse entre
les meubles qu'on a entassés dans le couloir, jusqu'à la chambre de
Pierre. Elle est peinte en vert pâle. «Cela ne me déplaît pas, dit-il; cette
peinture donne une lumière très douce». Mais dans les autres pièces,
tout est encore en chantier (m.)2 ; l'électricien chargé de baguettes (f.)3 ,
d'interrupteurs (m.)4 , s'occupe de l'installation (f.) électrique dans la
cuisine; dans la salle à manger, les plâtriers, montés sur leurs échelles
(f.), vont refaire le plafond. Les peintres, eux, se sont emparés du
salon; l'un d'eux mélange dans un seau la poudre de couleur avec
l'huile (f.); l'autre, sifflotant gaiement, est en train de peindre les
boiseries (f.)... Mais d'où viennent ces coups qui ébranlent les cloisons
(f.)? C'est le menuisier qui fixe les planches (f.) du placard... «J'ai la
tête cassée par tout ce bruit, dit M. Vincent. — Un peu de patience! lui
répond sa femme, et dans quinze jours, tu seras heureux d'avoir un
appartement
tout neuf!»

Примечания :

1.Remettre à neuf = отремонтировать (квартиру) — вычистить (одежду).

2.= ремонт в разгаре, все пока в беспорядке. — On dit: un chantier de
construction — строительная площадка; mettre un navire en chantier — поставить
корабль на стапель.

3. Плинтусы, закрывающие электропроводку.

4. Выключатели.

*Verbe peindre: se conjugue comme éteindre.

УПРАЖНЕНИЯ

I) Объясните полными предложениями значение следующих слов: un
électricien, un plâtrier, un peintre, un menuisier; un salon, une boiserie, un placard;
déplaire, siffloter (Напр.: Un électricien est un ouvrier qui...)

II) Найдите в тексте: (а) все прямые дополнения, выраженные существи-
тельным или местоимением; (б) все косвенные дополнения.

III ) Ниже даны несколько предложений: предложения (а), из которых можно
убрать прямое дополнение, при этом общий смысл высказывания сохранится;

226


предложения (б), из которых нельзя убрать прямое дополнение, т.к., в противном
случае, они утратят всякий смысл. Постарайтесьобъяснить значениеглаголовбез
дополнения: (a)Viens voir la chambre. (6) Les plâtriers bouchent les fissures du
plafond.
(6) Je t'ai fait une bonne surprise. (6) Cette peinture donne une lumière
très douce.
(a) Un ouvrier est en train de peindre les boiseries. (6) Le menuisier
fixe les planches du placard. (a) Ma femme est très occupée cet après-midi; elle
reçoit ses amies. (a) Chaque année, notre cousin expose ses peintures au Salon
d'Automne.
(a) Ce serait un homme parfait, s'il ne buvait pas beaucoup d'alcool.
(a) Ne vous impatientez pas, attendez ma réponse.

IV ) Составьте с каждым из следующих глаголов по два предложения: одно с
прямым дополнением, второе без прямого дополнения: regarder; écouter;
chanter; manger; enseigner.

V)Составьте предложения с косвенным дополнением, используя глаголы из
Урока 54, II.

VI)Составьте два предложения с предлогом à + косвенное дополнение; три
предложения с предлогом à + обстоятельство места; три предложения с предлогом
de + косвенное дополнение; три предложения с предлогом de + обстоятельство
места.


УРОК 55

ГРАММАТИКА _____________________________

L'épiîhète (Определение)

Un beau chapeau — Un chapeau magnifique

Качественное прилагательное может употребляться в функции опре-
дечения (épithète), если оно стоит непосредственно перед существитель-
ным или после него, присоединяясь к нему без помощи глагола.

Согласование прилагательных: см. Урок 8.

Место прилагательных: см. Урок 14.

L'apposition ( Приложение )

Le roi Louis XIV — Paris, capitale de la France — La ville de Paris.

Существительное в функции приложения дополняет и уточняет
другое существительное, которое оно сопровождает. Оно может непо-
средственно
следовать за существительным, может отделяться от него запятой
или присоединяться к существительному с помощью предлога "de".

Le complément du nom (Дополнение существительного)

Существительное может дополняться другим существительным
(иногда — инфинитивом) с помощью предлога:

à: une tasse à café, une machine à écrire (назначение), un moulin à eau
(способ действия), une étoffe à carreaux (признак предмета), и т.д.

de: la maison de mon père (принадлежность ), un vase de Chine
(происхождение ), une table de bois (материал ), une tasse de café
(содержание ), ит.д.

en: une table en bois (материал ).

Le complément de l'adjectif (Дополнение прилагательного)

Некоторые прилагательные часто сопровождаются существительным
или инфинитивом, которые дополняют эти прилагательные, присоеди-
няясь к ним с помощью различных предлогов. Например:

я: utile à connaître; bon à manger, à boire, à savoir; facile à faire, à dire, и т.д.

ОБРАТИТЕ ВНИМАНИЕ! Следует различать конструкции: un livre
facile à faire, и: il est facile de faire un livre.

de: satisfait de ses vacances, content de partir, jaloux de son frère.
en: terre fertile en blé, ит.д.

228


SA1NT-NAZAIRE.
LANCEMENT (m.) D'UN TRANSATLANTIQUE

Quelle chance (f.) de passer par la ville de Saint-Nazaire le jour où les
chantiers navals1 vont lancer un paquebot! C'est une fête pour tous ceux
qui ont participé à la construction du navire, depuis les ingénieurs (m.), gens
savants, qui en ont fait les plans (m.) jusqu'aux ouvriers qui ont construit la
coque en acier. Ils sont tous là, en habits de dimanche', fiers de leur
ouvrage (m.) et aussi un peu impatients: le lancement est une opération
délicate à faire. Se passera-t-elle sans accident?

On a entendu d'abord, naturellement, plusieurs discours officiels. Puis le
momen décisif approche: à grands coups de maillet (m.) on retire les étais
(m.) qui soutiennen la coque; déjà la marraine du paquebot a brisé une
bouteille de Champagne sur la proue3 du navire; le voilà «baptisé»4 : on
coupe le dernier câble qui le retenait et, glissant lentement, il entre dans
l'eau qui écume et bouillonne. Il flotte maintenant, bien droit sur l'estuaire
(m.) de la Loire. Alors les applaudissements (m.) éclatent, la musique joue
la «Marseillaise»... Encore quelques mois de travail, et Г«Atlantique»,
complètement terminé, muni de ses cheminées, de ses mâts (m.), de son
mobilier, de tout le confort, fera sa première traversée. La vie à bord sera
très gaie: piscine (f.), tennis (m.), salon de jeu, cinéma, salle de conférences
(f.), jardin d'enfants, tout sera à la disposition des passagers. Plusieurs
auront même l'honneur d'être invités à la table du commandant, en
compagnie (f.) des officiers (m.).

Примечания :

1 L'adjectif naval a le pluriel en als: navals.

2. Ils sont en habits de dimanche ou ils sont "endimanchés" = праздничноодетые.

3. La proue = нос — la poupe = корма.

4. Prononcez ba-ti-zé.

УПРАЖНЕНИЯ

I) Перепишите вторую часть текста, от слов: On a entendu... до слов: la
«Marseillaise», изменяя время глаголов следующим образом- вместо Passé
composé — Plus-que-parfait; вместо Présent — Imparfait (если речь идет о дейст -
вии длительном, незаконченном) или Passé simple (если речь идет о действия\
законченных). Замените le voilà «baptisé» на: II était baptisé (со значением
результата).

229


II ) Напишите следующие предложения: (а) в форме прямого вопроса; (б) в
форме косвенного вопроса: La marraine du paquebot a brisé la bouteille de
Champagne sur la proue du navire. On coupe le dernier câble. — // entre dans l'eau
qui bouillonne.
U «Atlantique» fera sa première traversée (Quand..?) Le
lancement est une fête pour tous ceux qui ont participé à la construction d'un navire
(Pourquoi... ?) On retire les étais qui soutiennent la coque (Comment... ?)

III ) Найдите в тексте: (а) существительные в функции прямого дополнения.

(б) существительное в функции косвенного дополнения с предлогом "à";

(в) существительное в функции обстоятельства времени; (I ) существительные в
функции обстоятельства места.

IV) Составьте предложения, в которых дополнение существительного буди
употреблено в разных значениях: назначение, материал, принадлежность,
происхождение, содержание.

V) Дополните следующие предложения: M. Vincent est satisfait ... avoir
assisté
... lancement ... navire. Cette opération n'est pas facile ...faire. II n'est pas
facile ... faire cette opération. Les quais voisins ... navire sont pleins ... monde.
Des ingénieurs et des ouvriers sont ... les quais, prêts ... participer ... l'opération. On
commence p.. entendre les discours officiels.
Ils ne sont pas toujours amusants ...
entendre. - — Il n'est pas toujours amusant ... les entendre. Puis la marraine ...
paquebot lance ... la coque du navire une bouteille de Champagne qui se brise. On
coupe le dernier câble qui retenait le paquebot ... quai. Voici i«Atlantique» tout
neuf, qui flotte ... l'eau écumante; il a l'air heureux ... vivre, prêt ... faire ... grands
voyages, et pressé... partir.

VI)Повторите грамматический материал урока 14 и составьте
(а) 5 предложений с прилагательным-определением, стоящим перед существи-
тельным;

(б) 5 предложений с прилагательным-определением, стоящим после сущест-
вительного.


УРОК 56

ГРАММАТИКА

Les prépositions (Предлоги)

Это неизменяемые слова, с помощью которых вводятся различные
дополнения.

I — Предлоги [а] и [de] (см. Уроки 23, 33) вводят:

косвенное дополнение: Tu nuis à ton voisin — Je me sers d'un bâton.

обстоятельственное дополнение: Nous irons à Paris — Nous
partirons de Paris.

— дополнение к существительному или прилагательному: La
maison de Jean est pleine de visiteurs. Une cabane à lapins est facile à
construire.

II— Другие предлоги вводят, главным образом, обстоятельственные
дополнения:

Обстоятельства - эго своего рода дополнительные факты, которые
сопровождают и поясняют то или иное действие: «Dites-moi les circon-
stances de votre accident: le lieu, l'heure, la cause, etc.»

devant ≠ le devant la maison, derrière la
derrière maison;
sur ≠ sous chat sur la table, sous la table;
dans ≠ hors de est dans le salon, hors du salon; место
près de ≠ loin de près de la cheminée, loin de...
avant ≠ après Je partirai avant l'hiver, après l'hiver. время
pour ≠ contre Il combat pour la liberté, contre
l'esclavage.
цель, назначение
avec ≠sans Il part avec son camarade, sans son
camarade.
сопровождение
Il écrit avec un stylo, sans stylo. способ
действия
Tu écris avec soin, sans soin. образ действия


en (почти всегда без предлога, см. Урок 32):


231


Il est en Fiance. место
Il viendra en été. Il viendra en dix jours. время
Cette table est en bois. материал
Venir en avion, en auto, en bateau, en chemin de fer. способ действия
par Je passerai par Rome — Entrer par la porte. место
продвижения
Je prends Pierre par le bras. способ действия
Je suis interrogé par le professeur. дополнение
агента
à cause de ≠ A cause de mon travail, j'ai été причина
malgré récompensé.
Malgré mon travail, j'ai été puni. противопостав-
ление

LA BRETAGNE

A la Pentecôte, Pierre et Hélène ont rejoint leur père en Bretagne,
sur les côtes de la Manche. Pierre a fait la connaissance du vieux Le
Floch {pron.: Le Floc) qui l'emmène parfois avec lui dans sa barque.

«Moi, je le déteste, déclare Hélène, il est sale, il sent le tabac, sa figure
est toute pleine de rides (f.), il crache par terre, pouah! — Et moi, j'aime
son visage hâlé, réplique Pierre; sa peau a l'air dure' comme du cuir. Il a tant
navigue par les mers! Tout ce qu'il me raconte sur" ses traversées (f.) est
bien intéressant! — Mais il est ridicule avec ses vêtements de toile (f.) qui
sentent le goudron, il a des mains affreuses, pleines de cicatrices (f.). Moi.
j'aime mieux les paysans: par exemple, ces femmes que j'ai vues près d'ici,
au travail dans les champs de fraises (f.). Elles m'ont expliqué qu'à cause du
climat tiède de la Bretagne, les fruits et les légumes poussent vite: ce sont
des primeurs (f.)3 . Quel travail elles font! Et dire que4 les Parisiens ou les
Londoniens mangeront toutes ces fraises!... — Gourmande, va! Tu trouves
ces femmes gentilles parce qu'elles t'ont offert les premières fraises de la
saison! Tu ne recherches que les cadeaux. — Mes enfants, ne vous
disputez pas! — Pierre, n'énerve pas ta sœur. Prenez vos bicyclettes, allez
faire un tour5 , le temps est beau...» Les enfants ont fait la paix... Et n'est-
ce pas Hélène qui court au-devant du vieux Le Floch et lui serre sa grosse
main, malgré l'odeur de poisson? Mais Pierre sourit, car le vieux offre à la
petite quelques crevettes qu'il vient de pêcher...


Примечания

1. Кажется жесткой.

2. Sur = au sujet de (très fréquent).

3. Первые, ранние фрукты и овощи.

4. = И подумать только... (разг.) выражает удивление, сожаление, недо-
умение и m п.

5.= Небольшую прогулку.

УПРАЖНЕНИЯ

I ) Выпишите из текста выделенные курсивом предлоги и дополнения, которые
они вводят; укажите значение каждого дополнения.

II) Составьте предложения, в которых предлог «de» будет вводиib. инфи-
нитив-дополнение; существительное-косвенное дополнение; обстоятельство вре-
мени; обстоятельство места; обстоятельство образа действия; дополнение сущест-
вительного, обозначающее происхождение предмета; дополнение существи-
тельного, обозначающее материал, из которого сделан предмек дополнение
существительного, обозначающее содержание.

III) Дополните следующие предложения предлогами à или de. Pierre et Hélène
viennent ... arriver ... Paru ce matin ... huit heures. Les voici dans une petite ville
bretonne. ... deux pas ... ce joli petit port dont M. Vincent leur a parlé. Déjà ils
aperçoivent les bateaux ... pêche, des barques ... voiles et quelques chalutiers ... vapeur.
Pierre s'amuse
... les compter; Hélène s'étonne ... voir des voiles ... couleur, des bleues.
des rouges, des jaunes. Elle crie ... une voix perçante, en les montrant ... Pierre.

IV) Дополните предложенияследующимипредлогами: à (au, aux); de (du,
des); sur; sous; devant; derrière; en; près de; avec; après; sans; pour. (Некоюрые
предлогимогутбытьиспользованынесколькораз.) Nous étions couchés .. le sable,
... bord ... l'eau, ... un soleil brûlant. La mer s'étendait ... nous, brillante comme un
miroir; ... nous, la plage montait ... pente douce, jusqu... maisons alignées le long ...
quai. Des bébés ... maillots ... bain s'amusaient . . les tentes ... faire des pâtés ... des
seaux et des pelles. D'autres enfants, plus grands, jouaient ... tennis, et ... ballon. Des
baigneurs sortaient ... l'eau, ... le bain, et, encore tout mouillés, ... s'essuyer, se
couchaient sur le sable, ... se sécher au soleil.


232


УРОК 57

ГРАММАТИКА

Обстоятельственные дополнения

(Les compléments circonstanciels) (см. Урок 56)

Обстоятельственные дополнения обозначают "обстоятельства"
(времени, места, причины и т.д.). Они обычно выражены существи-
тельным с предлогом, и отвечают на следующие вопросы:

Où?

D'où?
Par où?

Il habite à Paris; ...en France;
II habite [quai de Conti: sans
préposition].
11 est revenu de Paris; ... de France.
Il est passé par Moscou.
Обстоятельства
(место)

Quand?
Depuis quand?

Pendant combien
de temps?

Il est parti à Pâques. Il partira dans
dix jours.
Il voyage depuis trois jours; [il est
parti il y a trois jours].
Il
a voyagé pendant dix mois, ou [il a
voyagé dix mois].
(время)
Avec quoi?
Comment?
Il mange avec une fourchette, sans
fourchette.
Il
a voyagé en auto; ... par le train;
II est parti avec plaisir, sans plaisir;
II pleut à torrents.

(способ
действия)

(образ действия)

En quoi ? avec
quoi ?
Ces maisons sont faites en pierre,
avec de la pierre.
(материал)
Avec qui? Il a voyagé avec un ami, sans ami. (сопровождение)
A cause de quoi? Il pleure de joie. (причина)
Pour qui? 11 travaille pour ses enfants.
En vue de quoi? Il travaille pour son plaisir. (назначение. целъ)
Malgré quoi? Il sort malgré la pluie. (противопостав-
ление)
Combien coûte ? [J'ai acheté ce livre 5 nouveaux
francs.]
(цена)
... pèse? [Cette auto pèse 1.200 kilos.] (вес)
... mesure? [Le couloir mesure 10 mètres ] (длина)

234


LE CANOT DE SAUVETAGE (m.)

La tempête faisait rage' ; la pluie, tombant à torrents2 , se mêlait au
vent qui hurlait sur la mer démontée. Les vagues grises, coiffées
d'écume (f.), s'écrasaient contre les rochers (m.) de la côte. Grâce
à Dieu, depuis une heure, la flotille de pêche était rentrée; les pêcheurs
avaient prévu l'ouragan (m.), et, dès le premier coup de vent, ils
s'étaient mis à l'abri dans le port. Ils amarraient solidement leurs
barques, accueillis par leurs femmes qui, tout inquiètes, les attendaient
sur le quai.

Tout à coup, le gémissement d'une sirène retentit. Là-bas, un chalu-
tier, le gouvernail
(m.) brisé3 , était entraîné vers les récifs (m.) et
lançait un message de détresse (f.). Sans hésitation (f.), malgré le
danger, les plus hardis marins mirent le canot de sauvetage à la mer.
Ils s'élancèrent pour sauver d'une mort certaine l'équipage du bateau en
perdition. Du rivage, on les vit s'approcher du chalutier, lancer une
amarre aux matelots en péril (m.), les sauver un à un. Il était temps: le
dernier des matelots venait de sauter dans le canot de sauvetage, quand
le chalutier s'ouvrit en deux avec un affreux craquement, et coula.

Примечания:

1. Бушевала, неистовствовала. On dit aussi: la bataille fait rage. — J'ai une rage de
dents (très mal aux dents).

2. Потоками, как из ведра.

3. = complément circonstanciel sans préposition: ayant le gouvernail brisé.

УПРАЖНЕНИЯ

I)Вспомните слова, которыеимеютприблизительнототжесмысл (= сино -
нимы ): des récifs; un matelot hardi; affreux; amarrer; accueillir; lancer.

II)(a) Укажите значение выделенных курсивом обстоятельственных допол-
нений. На какой вопрос они отвечают? (quand? où? etc.) (б) Составьте короткие
предложения со следующими дополнениями: à grand bruit; en petits groupes; les
yeux baissés; sans parler; avec un air joyeux.

III ) Используйте данные ниже предложения и поставьте вопрос, начинаю-
щийся с вопросительного наречия: (а) с помощью простой инверсии (Напр.: Le
vent venait du nord = D'où venait le vent/): Les vagues s'écrasaient sur les rochers de
la côte. — La flottille était rentrée à cinq heures. Ils amarraient solidement leurs
barques. On les vit du rivage. Ils s'élancèrent pour sauver l'équipage,
(б) Напишитетежевопросы, используясложную инверсиювтехслучаях, когда
этовозможно (Напр.: Le vent venait du nord = D'où le vent venait-il?)

235


IV)Используйте вопросительные предложения из упр. III и переведите
прямой вопрос в косвенный (Напр.: Je ne sais pas d'où venait le vent, или. d'où le
vent venait) Обратите внимание! В косвенном вопросе никогда не делается
инверсия местоимения-подлежащего je, tu, и т.п. (Урок 50).

V)В следующих предложениях поставьте вопрос к дополнению; каждый
вопрос должен начинаться вопросительным местоимением с предлогом
(Напр.: Pierre assiste à l'arrivée des pêcheurs = A quoi assiste Pierre?)

(а)С помощью простой инверсии: La pluie se mêlait au vent. Les vagues
étaient coiffées d'écume. Elles s'écrasaient contre les rochers de la côte. Les
pêcheurs étaient accueillis par leurs femmes. Elles attendaient les pêcheurs avec
leurs enfants. Ils lancèrent une amarre aux matelots en péril,

(б) Напишите вопросы с помощью сложной инверсии в тех случаях, когда это
возможно. (Напр.: A quoi Pierre assiste-t-il?)

VI ) Составьте короткие предложения со следующими словосочетаниями- En
auto; en province; en hiver; en bois; avec de l'acier; avec un camarade; avec joie; de
plaisir; de marbre; de la campagne; pour huit jours; pour mon prochain voyage;
malgré le mauvais temps.
В конце каждого предложения укажите в скобках
значение обстоятельственного дополнения.

(Напр.: Les hirondelles nous quittent en automne (le temps: Quand?)


ТЕКСТЫДЛЯЧТЕНИЯ: УРОКИ 52 — 57

L'ÉLECTRICIEN

[Vidal] arrêta la camionnette, [au hasard], devant une des maisons de
droite, qui était précédée d'une grille, d'un jardinet, et d'un perron. Il sonna.

Une petite bonne vint ouvrir, suivie presque aussitôt d'une dame
assez forte, d'une cinquantaine d'années, en robe d'intérieur, le ventre
proéminent sous la ceinture.

«Qu'est-ce que c'est?» fit [Mme Nigeon] d'un ton ni rogue ni aimable.

Vidal ôta sa casquette, et dit très poliment, avec des sourires: «Je
suis entrepreneur d'électricité ambulant, madame. Ancien combattant,
croix de guerre. Voici ma voiture. Je fais toutes les réparations séance
tenante, et même les petites installations. Quelquefois, ça peut rendre
service. L'avantage pour le client, c'est qu'il est débarrassé tout de suite.
Et je ne prends pas cher». Il tira une carte de sa poche: F. Vidal. «Je
suis bien connu dans la région».

La grosse dame acheva de descendre le perron, prit la carte, y jeta un
coup d'œil, la rendit, regarda tour à tour et plusieurs fois Vidal, le petit
Charles , la camionnette, la chienne, qui elle-même se tenait fort
correctement. Puis son visage s'ouvrit, et elle dit, avec des pauses:

«Oui... en effet... Ça peut être commode... Oui... c'est dommage... Nous
avons fait faire un travail il n'y a pas longtemps... Nous avions attendu des
semaines... Oui, c'est dommage... Mais j'y pense... je crois bien que la voisine
d'à côté... oui, je suis presque sûre... Ils m'en ont parlé hier encore. Ça les
arrangerait peut-être bien. En tout cas, ils pourront discuter avec vous.
Attendez une minute... Mathilde, je vais chez les gens d'à côté. Fermez la porte
si vous voulez, mais ne vous éloignez pas, car je n'ai pas de clef».

Elle alla sonner à la maison voisine, qui avait aussi une grille, un
jardinet, et un perron. Elle fut introduite. On l'entrevit dans le vestibule,
en conversation avec une autre dame d'environ son âge.

Vidal paraissait très calme, mais Charles était fort anxieux2 .

La grosse dame revint avec la voisine. Celle-ci fit connaître qu'elle
avait en effet besoin d'un électricien, pour deux réparations. L'une, qui
était sans doute insignifiante, concernait un fer à repasser. L'autre devait
être un peu plus compliquée. Depuis quelques jours, la lumière ne
donnait3 plus dans la cuisine.

237


«Mon mari a changé la lampe, mais ça n'a pas mieux marché. Ц
a regardé aussi du côté des plombs. Mais ce n'est pas ça. Vous croyez
que vous pourriez me faire les deux réparations dans l'après-midi?

— Oh! je le pense, madame. Peut-être même avant la fin de l'après-midi.

— Et cela me coûtera combien? — II faut que je voie le travail. Pour
votre fer, il s'agit peut-être seulement d'un mauvais contact, ou d'une
rupture de fil à un bout. Ce sera une affaire de quelques minutes.

«En ce cas je ne vous prendrai presque rien (...). Pour votre éclairage
de cuisine, cela dépend. C'est peut-être très peu de chose». (...).

Il commença par suivre de l'œil la canalisation en hochant la tête. Il
monta sur l'escabeau qu'on lui avait apporté pour atteindre le fusible,
qui était dans le vestibule. Il déclara:

«Le plomb a encore sauté. Mais ce n'est pas lui qui est en faute».

Il remonta sur l'escabeau pour voir de près la douille de la lampe.
Puis il examina l'interrupteur près de la porte. Avec une lame de canif il
souleva en deux ou trois endroits la moulure qui cachait les fils. Il posa
ici et là sa lampe-témoin. Les deux dames et une petite bonne le
regardaient faire. Elles le trouvaient silencieux et sûr de lui comme un
docteur. Charles l'admirait beaucoup.

Après un dernier grimpage sur l'escabeau, pour inspecter la torsade
de fil souple qui courait au plafond, il revint sur le sol, et dit avec une
douce autorité:

«C'est toute la canalisation de votre cuisine qui est à revoir. Une
grande partie du fil est hors d'usage, et se met en court-circuit.
L'interrupteur aussi est à changer4 .

— Mais cela va être un très gros travail, dit la propriétaire avec effroi.

— Non. Les percements existent. Les moulures sont posées... il y a peut-
être ça et là un clou mal placé... l'installation a été faite à la va-vite, mais il y
a tout de même des morceaux qui sont bons. Comme fournitures nouvelles
vous n'aurez guère que du fil, l'interrupteur et un fusible.

— Ça me coûtera combien?

— Ça m'ennuie de vous faire un prix, madame, parce qu'alors il faut
que je compte sur l'imprévu et que je majore un peu. Sinon, je vous
compterai le temps de travail, et les fournitures, au plus juste. Moi,
je suis persuadé que j'aurai fini dans quatre heures. Je compte sept
francs5 de l'heure. Cela ferait vingt-huit francs. Il se peut que je m'en
tire avec dix francs de fournitures: vingt-huit et dix, trente-huit. Si vous
me demandez de vous fixer un prix d'avance, je suis obligé de vous dire

238


cinquante, à cause de l'imprévu. Autrement, vous êtes à peu près sûre
que ça ne dépassera pas trente-huit, quarante.

— Et mon fer?

— Je ne vous compterai rien pour votre fer.

— Je vois que vous êtes raisonnable. N'est-ce pas, madame Nigeon?

— Oh! très raisonnable! Le travail que nous avons fait faire il
y a quelque temps nous est revenu6 bien plus cher en proportion.
D'ailleurs il n'y a qu'à voir monsieur. Monsieur a l'air sérieux et
arrangeant.»

Vidal remercia d'un salut la grosse dame qui était devenue en si peu
de temps [sa protectrice].

«Alors vous n'avez plus besoin de moi?» dit Mme Nigeon à sa
voisine. «Au revoir, monsieur; au revoir, jeune homme. Bon travail!»

J. ROMAINS, Les Hommes de bonne volonté.

Примечания:

1.Молодой ученик (подмастерье), сопровождающий Видаля.

2. Встревожен. Sens plus toit que inquiet = обеспокоен.

3. Небылосвета. Différents sens du verbe donner, sans complément d'objet: Les
arbres fruitiers ont bien donné cette année = ont beaucoup produit de fruits. — La
lumière ne donne pas = ne produit aucun éclairage. — La fenêtre donne sur le jardin
= s'ouvre sur le jardin. — II a donné de la tête contre un mur = il a heurté, frappé un
mur avec la tête.

4. = L'interrupteur doit être changé. Toute l'installation est à revoir = doit être
revue. L'électricien a aussi le fer à réparer = doit aussi réparer le fer. (Tournure qui
n'est possible qu'avec des verbes transitifs directs.)

5. La scène se passe en 1938; les prix seraient bien plus élevés aujourd'hui.

6. Обошелся относительно дороже.

AU PARDON1 DE SAINTE-ANNE-LA-PALUD,

EN BRETAGNE

C'est comme un défilé d'idoles vivantes, surchargées d'ornements
lourds et d'éclatantes broderies. Les costumes sont d'une richesse, d'une
somptuosité qu'on ne rencontre pas ailleurs, sauf peut-être chez les
Croates, en Ukraine et dans quelques pays d'Orient. Chaque famille
conserve précieusement le sien, dans une armoire spéciale qui ne
s'ouvre qu'une fois l'an, pour le «dimanche de Sainte-Anne».

239


Le spectacle de ces femmes aux parures magnifiques, s'avançant de

leur allure majestueuse, en ce cadre éblouissant, parmi le chant des

litanies et le son voilé des tambours, est assurément une des plus belles

choses qui se puissent2 voir, et le souvenir qu'il vous laisse est de ceux

qui ne s'effacent jamais.

Vieilles ou jeunes, sveltes ou courbées, les «veuves de la mer»
débouchent du porche. L'œil se fatiguerait à les3 vouloir dénombrer
elles sont trop. Elles ont soufflé leurs cierges, pour signifier qu'ainsi
s'est éteinte la vie des hommes qu'elles chérissaient. Elles passent
discrètes, les mains jointes, immédiatement suivies par les «sauvés»
De ces «sauvés» d'aujourd'hui, combien n'en pleurera-t-on pas au
pardon prochain comme «perdus»! Par un sentiment d'une touchante
délicatesse, ils ont revêtu pour la circonstance les effets4 qu'ils
portaient le jour du naufrage, au moment où la sainte leur vint en
aide et conjura en leur faveur le péril des flots Jadis, pour aioutei
encore à l'illusion, ils poussaient le scrupule jusqu'à prendre un
bain, tout habillés, au pied des dunes, et assistaient à la «procession
des vœux» le corps ruisselant d'eau de mer. Tous ces hommes
chantent à haute voix. Leur allégresse3 néanmoins demeure sérieuse,
presque triste.

...Le soir descend. Les croix, les bannières viennent de rentrer
à l'église. Aussitôt la dispersion commence. Les chariots s'alignent,
s'ébranlent, partent au grand trot de leurs attelages reposés. Le torrent
des piétons s'écoule par toutes les issues. Le regard suit longtemps ces
minces files sinueuses et bariolées qui serpentent à travers champs et
peu à peu s'égrènent6 pour enfin disparaître derrière les lointains
assombris.

D'après A. LE BRAZ, Au Pays des Pardons
Примечания :

1. Прощение бретонский религиозный праздник Основная церемония —
крестный ход, чтобы получить прощение за грехи (получить отпущение грехов)

2. Qui puissent se voir, qui puissent être vues. Subjonctif dans une proposition
relative, quand l'antécédent du pionom relatif est accompagné d'un superlatif

3 A vouloir les compter

4 Одежду, букв носильные вещи.

5 Радость, возвышающая душ\

6 Se dispersent comme des graines lancées par le semeur

240


UN AMÉRICAIN EN CROISIÈRE

Les paquebots français sont renommés pour leur confort et leur
excellente cuisine. Dans l'article ci-dessous un écrivain américain
commente, avec une spirituelle exagération, cette réputation
mondiale.

Le transatlantique Liberté, à bord duquel je vogue, est une véritable
ville flottante, qui déplace 51.840 tonnes, réparties comme suit:
' 2.123 tonnes de caviar, 3.540 tonnes de langoustes, 4.560 tonnes de foie
gras, 5.896 tonnes de truffes, 6.543 tonnes de poulets de Bresse,
8.342 tonnes de sauce hojlandaise, 9.000 tonnes de petits fours1 , le reste
étant constitué par un mélangé de salades et de crêpes Suzette2 .

Comme'tous les navires français, Liberté a deux équipes d'officiers.
La première dirige le navire, de manière tout à fait satisfaisante
d'ailleurs: la seconde a pour unique fonction de déjeuner et dîner avec
les passagers.

Les maîtres d'hôtel à bord de Liberté, particulièrement ceux des
premières classes, ne ressemblent pas du tout aux maîtres d'hôtel
français ordinaires. Ils veillent à ce que le client ait toujours
satisfaction, quel que puisse être son désir3 . Et si vous ne leur posez pas
de colles4 , vous perdez leur considération et ils acceptent votre pour-
boire à contre-cœur.

C'est ainsi que, bien que plus de cent plats figurent chaque jour au
menu, il est de bon ton de commander quelque chose qui n'y est pas. J'ai
fait une forte impression à notre maître d'hôtel, le premier jour de la
traversée, en demandant pour le petit déjeuner des foies de moineaux.

— Frais ou congelés? m'a-t-il répondu sans sourciller.

— Panachés5 , ai-je décidé.

Il s'est précipité aussitôt vers les cuisines, gai comme un pinson6 .

Malheureusement, le lendemain ma femme a commandé un plat qui
était porté sur le menu et notre cote a immédiatement baissé... et j'ai
entendu les garçons qui murmuraient entre eux:

— Lui est très bien; mais elle, elle a commandé du pigeonneau sauté
à l'armagnac, qui est marqué au menu.

— Ces Américains, soupira le second, quand donc apprendront-ils
à manger?

Le lendemain, ma femme essaya de commander encore d'après le
menu, mais cette fois je mis les pieds dans le plat6 .

241


— Tu vas me faire le plaisir de commander quelque chose de
spécial, ou nous allons être la risée du navire.

— Mais, dit-elle, la truite meunière qui est sur le menu, me tente
beaucoup.

— Alors, commandes-en une demain, quand elle ne sera plus sur le
menu.

— J'en veux une aujourd'hui, dit-elle, avec un entêtement coupable.
Le capitaine attendait près de notre table, patiemment.
Finalement, ma femme se leva et dit:

— Je vais dîner dans la cabine.

— C'est cela, hurlai-je, tu vas me ridiculiser aussi aux yeux du
stewart de cabine! Ah! je savais bien que nous aurions dû prendre
l'avion!

D'après ART BUCHWALD
Примечания

1. Птифуры, рассыпчатое печенье к чаю (не маленькие пирожные, как у нас)

2. Тонкие галеты с апельсиновым ликером.

3. Каким бы (трудноисполнимым) ни было его желание.

4. Каверзные вопросы (о кухне) разг.

5. И так и так, смешанные.

6. Expression proverbiale: весел, какзяблик.

7. Я сурово пресек. . (разг.).

LA FIN DU CAPITAINE HARVEY

Le paquebot Normandy vient d'être abordé par un autre navire, la Mary.

La secousse fut effroyable. En un instant, tous furent sur le pont,
hommes, femmes, enfants, demi-nus, criant, pleurant. L'eau était
furieuse. La fournaise de la machine, atteinte par le flot, râlait. Le
navire n'avait pas de cloisons étanches: les ceintures de sauvetage
manquaient.

Le capitaine Harvey, droit sur la passerelle de commandement, cria:

«Silence tous, et attention! les canots à la mer. Les femmes d'abord,
les passagers ensuite. L'équipage après. Il y a soixante personnes
à sauver». On était soixante et un. Mais il s'oubliait...

Harvey, impassible à son poste de capitaine, commandait, dominait,
dirigeait, s'occupait de tout et de tous, gouvernait avec calme cette

242


angoisse et semblait donner des ordres à la catastrophe. On eût dit que
le naufrage lui obéissait. A un certain moment il cria: «Sauve/
Clément».

Clément, c'était le mousse. Un enfant.

Le navire décroissait lentement dans l'eau profonde.

On hâtait le plus possible le va-et-vient des embarcations entre le
Normandy et la Mary.

«Faites vite», criait le capitaine.

A la vingtième minute le steamer1 sombra. L'avant plongea d'abord,
puis l'arrière.

Le capitaine Harvey, debout sur la passerelle, ne fit pas un geste, ne
dit pas un mot, et entra immobile dans l'abîme. On vit, à travers la
brume sinistre, cette statue noire s'enfoncer dans la mer.

V. HUGO, Actes et Paroles

Примечания : '

1. Terme, aujourd'hui vieilli, pour dire, bateau à vapeur. — Maintenant les bateaux
marchent souvent au mazout.

УРОК 58

ГРАММАТИКА

IСочинительные союзы (Les conjonctions de coordination)

Сочинительные союзы связывают между собой:
•(а) однородные члены предложения, например:
La Normandie est riche [ et] belle .
(б) предложения. Il voyage [ et] sajemme reste à Paris.

Основные сочинительные союзы и их значение.

Присоединение et Je visite Paris et Rome.
Отрицание ni Je ne visite pas Paris, ni Rome
Альтернатива ou, ou bien
soit..., soit
Je visiterai Paris ou Rome.
Je visiterai soit Paris, soit Rome
Причина car, en effet Nous rentrons, car il est tard.
Следствие

aussi (с инверсией подл.),

c'est pourquoi, par
conséquent,

donc

Il était tard; aussi rentrèrent-ils

II a mal agi, par conséquent il
sera puni.

Tous les hommes sont mortels
donc Pierre est mortel.

Противопо-
ставление
mais, cependant, pouitant Je me couche, mais je travaillerai
dans mon lit.

//— Подчинительные союзы (Les conjonctions de subordination)

Эти союзы соединяют главное предложение с придаточным, которое зависит от главного и в то же время дополняет его:

Je sais [quel tu fais le tour de la France .

Tu rentreras [quand] tu auras fini ton voyage .

Наиболее распространенные подчинительные союзы: Comme, quand, si, que и сложные союзы, в состав которых входит «que»:

avant que, après que, pour que, ит.д.

В следующих уроках подчинительные союзы будут рассматриваться с точки зрения их значения и употребления.

244


EN NORMANDIE: LE MONT-SAINT-MICHEL

Amis lecteurs, vous avez vu passer, dans ce livre, beaucoup de
troupeaux! Aussi vous fera-t-on grâce' ici des vaches normandes, de
leur excellent lait et du beurre qu'on en tire. Parlons plutôt de la
Normandie héroïque2 ; parlons du Mont-Saint-Michel. Même si l'on a
déjà vu l'image du Mont-Saint-Michel sur des cartes postales, on est
toujours émerveillé quand on se trouve en face de la célèbre abbaye. A
l'heure de la marée basse, le roc se dresse debout sur le sable d'une
grève immense et la flèche de la haute chapelle étend au loin une
ombre démesurée3 . Le voyageur, avant de s'engager sur la digue qui
rattache l'îlot à la terre ferme, consulte son guide et lit: «Depuis qu'au
VIII-e siècle l'archange (m.) saint Michel apparut, dit-on, à un
religieux, ce rocher est toujours resté un lieu de pèlerinage. Il est déjà
cité dans «La Chanson de Roland», la plus ancienne épopée française.
Les guerres succédèrent aux guerres, mais les moines résistèrent à tous
les assauts (m.) car ils étaient protégés par la mer ou les sables
mouvants4 . C'est au XIII-e siècle, à une époque plus paisible, qu'ils
construisirent la merveille que l'on admire encore aujourd'hui». ... Notre
voyageur s'engage dans la ruelle tortueuse qui mène au monastère.
Quand il a parcouru les cryptes (f.), les chapelles (f.) les dortoirs (m.)
et les réfectoires (m.) des moines, il s'arrête longuement dans le cloître;
là, il ne se lasse pas d'admirer les extraordinaires colonnettes (f.) de
granit (m.) rosé, ornées de fines sculptures; puis, du haut du rempart, il
verra bientôt la mer monter de l'horizon, recouvrir la grève et venir -
battre le rocher.

Примечания:

1. Вы будете здесь избавлены.

2.O героической Нормандии. Le héros, l'héroïne (f.), l'héroïsme (m.), une action héroïque.

3. Безмерную, огромную.

4 Зыбучими песками.

УПРАЖНЕНИЯ

I ) (а) Составьте предложения, в которых союз «et» будет соединять: 1) два
существительных в функции подлежащего; 2) два существительных в функции
прямого дополнения; 3) два существительных в функции косвенного дополне-
ния;
4) два существительных в функции обстоятельства места; 5) два прилага-
тельных в функции именной части сказуемого. (Напр.: Cet après-midi, nous avons
parlé à M. Vincent et à son fils).

245


(б) Напишите эти предложения в отрицательной форме, употребив союз
«ni... ni». (Напр.: Nous n'avons parlé ni à M Vincent ni à son fils).

II ) Составьте пять фраз с союзом «et» и пять фраз с союзом «ou», в которых
эти союзы будут соединять короткие предложения.

III ) Дополните следующие фразы союзами car, en effet, имеющими значение
причины. Nous irons nous promener, le temps est magnifique. — // faut visite)
l'abbaye du Mont-Saint-Michel, c'est une merveille. Je suis fatigué, la pente est très
dure. Vous pourrez vous reposer là-haut, [parce que] nous y resterons un bon
moment.
Oui, nous resterons longtemps, [puisqu'ill y a beaucoup de choses
à voir. Les sables de la baie sont dangereux, ils sont mouvants. II faudra repartir
assez tôt, [parce que] la marée haute nous empêcherait de rentrer.

IV) Дополните следующие< фразысоюзамиc'est pourquoi, par conséquent,
ит.д., имеющимизначениеследствия : Le temps est magnifique, nous irons nous
promener L'abhave est une merveille, il faut la visiter. II y a beaucoup de choses
à voir, nous resterons longtemps.

V) Дополните следующиефразыподчинительнымисоюзами: pour que;
puisque; avant que; si; parce que; que; quand:
... il fait un temps superbe, nous irons
au Mont-Saint-Michel. — ... votre mère était avec nous, elle prendrait du plaisir. On
dit
... l'archange saint Michel apparut sur ce rocher. On a dû construire une digue ...
les sables mouvants sont dangereux. — ... vous ayez un souvenir de cette visite,
achetons des cartes postales. Rentrons ... la mer (ne) soit haute. — ... on voit le
Mont-Saint-Michel, on est émerveillé.

УРОК 59

ГРАММАТИКА

Логический анализ (Analyse logique) *

Это изучение простых предложений, входящих в состав сложного
предложения.

Он позволяет лучше понять все оттенки мысли, заключенной в данной
фразе.

(а) Для того, чтобы проанализировать предложение, необходимо,
в первую очередь, определить его характер:

придаточное

предложение

(subordonnée):

Как правило, оно вводится подчинительным

союзом, относительным местоимением или

вопросительным словом (косвенный

вопрос):

J'aime le livre que tu m'as prêté.

главное предложение

(principale):

Оно выполняет подчиняющую функцию, и от

него зависит придаточное предложение:

J'aime le livre que tu m'as prêté.

независимое

предложение

(indépendante):

Оно не является ни придаточным, ни

главным :

J'aime ce livre; prête-le-moi.


(б) Для того, чтобы проанализировать придаточное предложение,
необходимо определить, к какому типу оно относится: определительное
придаточное предложение (relative); союзное придаточное предложение
(conjonctive); придаточное предложение, содержащее косвенный вопрос
(interrogative indirecte), и особенно его [грамматическую функцию! :
дополнение, обстоятельство, и т.д.

Для этого, прежде всего, нужно обратить внимание на служебное
слово, которое выполняет подчинительную функцию (mot subordonnant).

1) союзное придаточное предложение (см. табл. ), которое вводится
союзом que, обычно является дополнением по отношению к глаголу
главного предложения:

Je dis ... (quoi?) ... que j'aime la lecture.

247


2)союзное придаточное предложение, которое вводится каким-либо
другим союзом, является обстоятельством времени, причины и т.д. по
отношению к глаголу главного предложения:

Je lis ... (quand?) ... quand je suis fatigué (время).

Je lis ... (pourquoi?) ... parce que je suis fatigué (причин(а).

3)определительное придаточное предложение (см. стр. 1 ) уточняет
значение антецедента:

J'aime le livre que tu m'as prêté.

4)вопросительное предложение (косвенный вопрос) (см. стр. 1)
обычно является дополнением по отношению к глаголу главного предло-
жения.

Dis-moi... (quoi?) ... quels livres tu as lus.

ПРИМЕЧАНИЕ. — Существует два особых типа придаточных предложений,
которые будут рассмотрены дальше: инфинитивное придаточное предложение
(proposition infinitivé) и предложение, содержащее причастный оборот
(proposition participe).

FÊTE FORAINE

«Maman, dit Pierre, permets-tu que j'aille avec Hélène à la fête du
bourg? — Oui: allez-y, mais ne restez pas trop tard.»

Les deux enfants ne se le font pas répéter deux fois (f.)': ils sont déjà
dehors. Dès qu'ils sont arrivés au coin de la rue, ils aperçoivent de loin
les vives lumières des baraques (f.) et des manèges (m.), ils entendent
les cris (m.) de la foule et les hurlements (m.) des haut-parleurs (m.)2 ...

Et maintenant, les voilà pris dans un vacarme assourdissant3 . La
roue multicolore4 de la loterie tourne en crépitant5 :

«Treize kilos de sucre au numéro cinq! Et l'on recommence! Faites
vos jeux!», crie le forain. — Maman serait contente si nous lui
rapportions du sucre, dit Hélène. — Bien sûr, mais je ne veux pas
risquer mon argent sans rien gagner... Viens, je vais te montrer comme
je suis adroit au tir».

Et Pierre casse quelques pipes à coups de carabine (f.). Mais Hélène
proteste:

«Tu sais, ce n'est pas très amusant! Allons faire un tour de chevaux
de bois! — Tu ne préférerais pas venir voir le dompteur de lions (m.)?
— Oh! si... et après tu m'achèteras des frites (f.)7 . — Non, sûrement
pas. — Pourquoi? — Parce que je n'aurai plus d'argent et qu'il faudra
rentre/ à la maison».

248'


Примечания:

1.= Не заставили повторять дважды.

2. Громкоговорителей. Nom composé où haut est invariable, adverbe (parler haut,

parler clair, etc.).

3. Оглушительный.

4. Multicolore: qui a de nombreuses couleurs; on dit bicolore (de 2 couleurs),
tricolore (de 3 couleurs).

5. Скрипя, поскрипывая.

6. Ou: combien.

7. Жареной (во фритюре) картошки.

8. = и придется вернуться.

УПРАЖНЕНИЯ

I) Выпишите из текста придаточные предложения и определите их грам-
матическую функцию.

II) Выпишите главные предложения.

III)Определите в следующих предложениях относительное местоимение

"que" и подчинительный союз "que". Обратитевнимание! Передотносительным
местоимением que стоитсуществительное-антецедент; подчинительныйсоюз que
зависитотглагола, который, какправило, стоитнепосредственнопередним: Le
paysan que M. Vincent rencontre sur une route du Berry est bien heureux; en effet, il
aime sa terre, qu'il ne quitte pas souvent. — Les haut-parleurs font un vacarme que l'on
entend de très loin. — J'ai lu dans un guide, que l'abbaye du Mont-Saint-Michel fut
construite au XIII-e siècle. — On a peine à croire qu'elle soit encore si belle
aujourd'hui. — Elle se dresse sur un roc qu'une digue rattache à la terre. — La Touraine
est un pays charmant qu'arrosent la Loire et ses affluents. — II ne faut pas s'étonner que
les rois et les grands seigneurs d'autrefois y aient fait construire tant de châteaux.

IV)Разбейте фразы из упр. III) на составляющие их предложения. Определите
грамматическую функцию каждого придаточного предложения.

V) Составьте пять фраз с относительным местоимением "que" и пять фраз
с подчинительным союзом "que".

VI)Дополните следующие предложения соответствующим относительным
местоимением: II y a à Paris de nombreuses fêtes foraines ... attirent beaucoup de
monde. — II y a des fêtes ... l'on court de tous les points de Paris. — La baraque devant
... Pierre et Hélène sont arrêtés est une loterie. — Je connais un dompteur ... le courage
et l'habileté sont extraordinaires. — La fête foraine ... tous les Parisiens connaissent se
tient pendant un mois sur la place de la Nation. — C'est cette fête ... s'appelle la foire du
Trône. — C'est elle ... l'on appelle la foire du Trône.

249


УРОК 60

ГРАММАТИКА ______________________________

Propositions sujets

(Придаточные предложения в функции подлежащего).

Il arrive que les hommes se trompent .

Qu 'est-ce qui arrive ? — Que les hommes se trompent.

Союзное придаточное предложение выполняет функцию подлежащего
по отношению к глаголу главного предложения «il arrive». (Местоимение
il не имеет конкретного значения, как и в "il pleut").

(а)Глагол придаточного предложения употребляется в изъявитель-
ном наклонении (indicatif) после выражений: Ilest certain que, il est
probable que, il paraît que, il est vraisemblable que, и т.д. // est certain qu'il
viendra.

(б)Глагол придаточного предложения употребляется в сослагатель-
ном наклонении (subjonctif) после выражений: il faut que, il est nécessaire
que, il est juste que, il convient que, il est possible que, il semble que, il arrive
que,
и после глаголов, перечисленных в пункте (а), если они стоят в
отрицательной или вопросительной форме. Il faut qu'il vienne; il n'est pas
certain qu'il vienne; est-il certain qu'il vienne?

ОБРАТИТЕ ВНИМАНИЕ! Ту же функцию может выполнять
инфинитив, который, вместе с относящимися к нему дополнениями,
можно рассматривать в качестве настоящего предложения:

II est agréable de voir un beau film: или: voir un beau film est agréable.

Некоторые безличные глаголы (verbes impersonnels) (см. Урок 24)
образуют аналогичную конструкцию с инфинитивом-подлежащим: il faut
(lire), il convient (de lire), il est bon (de lire), и т.д.

GENS D'UNE PETITE VILLE, DE FRANCE...

OU D'AILLEURS

Les Parisiens se moquent parfois des gens1 qui habitent les petites
villes de province. «Ils ne s'en font pas2 !» disent-ils familièrement. Il est
vrai qu'on mène souvent en province une vie bien plus calme, bien plus
tranquille qu'à Paris. Dans la petite ville, seule la grand-rue3 est
animée: c'est là que se trouvent tous les commerçants. Sans se presser,

250


les ménagères (f.) y font leur marché; on bavarde chez le boucher, chez
l'épicier, et les cancans (m.)4 vont leur train5 (m.). Il est si agréable,
n'est-ce pas? de parler des autres!...

«Il est probable. Madame Dupont, que le juge du tribunal va nous

quitter. La femme du notaire m'a annoncé sa nomination6 à Paris!_

Pas possible? Il est juste qu'il ait de l'avancement (m.): c'est un brave
homme; mais sa femme, en voilà une peste! — Oh! vous savez, le voir
partir
ne fait pas l'affaire de tout le monde! Son fils s'en va aussi, et,
dame! le pharmacien espérait lui donner sa fille en mariage... — Bah!
Elle trouvera un autre mari; son père peut bien lui donner une belle dot.
Il vend ses médicaments (m.) assez cher à tout le canton...»7 Mais les
conversations cessent; tous les regards se tournent vers la petite place,
où le car vient de s'arrêter. Qui donc va débarquer aujourd'hui? On
attend une minute, deux minutes; hélas! personne ne descend, ... le car
se remet en route. Il ne se passera encore rien aujourd'hui dans la petite
ville...

Примечания:

1. Des personnes.

2. Разговорная и очень многозначная формула; здесь. } них никаких забот; им
что! и т.п.

3. Главнаяулица. On dit aussi: la grand-mère, la grand-route, àa grand-ville, j'ai eu
grand-peur, à grand-peine. Dans toutes ces expressions, grand est une ancienne forme
du féminin de l'adjectif.

4. Сплетни, перемывание косточек.

5. Vont leur train = идут без конца, сменяют друг др_\га

6. О его назначении.

7. Административно-территориальная единица вн\три департамента (Во Фран-
ции 90 департаментов, во главе каждого стоит префект).

УПРАЖНЕНИЯ

I)Поставьте следующие предложения в вопросительную форму: II est vrai
qu'on mène ici une vie plus calme qu'à Paris. — C'est là que se trouvent tous les
commerçants. — On bavarde chez le boucher. — Son fils s'en va aussi. — Le
pharmacien espérait lui donner sa fille en mariage.

II)(a) Разбейте данную фразу на составляющие ее предложения: II est vrai
qu'on mène en province une vie plus calme, (б) Определите характер этих
предложений; (в) Ответьте на вопрос: Qu'est-ce qui est vrai? — (г) Какова функция
предложения: Qu'on mène une vie plus calme? — (д) Что вы можете сказать по
поводу il в предложении: II est vrai...?

251


III ) Выполните то же задание, что и в упр. II, и ответьте на те же вопросы
применительно к следующим фразам: II est probable que le juge va nous quitter
(Qu'est-ce qui est probable?) — II est agréable de parler des autres. (Qu'est-ce qui est
agréable?) — Le voir partir ne fait pas l'affaire de tout le monde. (Qu'est-ce qui ne fait

pas...?)

IV) Составьте фразы с придаточным подлежащим: (Intéressant) vivre
à Paris.— (Agréable) aller à la campagne. — (Nécessaire) travailler. — (Possible) aller
à pied au Mont-Saint-Michel. — (Utile) connaître les langues étrangères. — (II importe)
soigner la prononciation.

V) Дополните следующие предложения: On se moque parfois . . habitants .

' petites villes ... province. Ils ont... vie plus calme que ... de Paris, mais ... monotone. —
Les dames bavardent.. faisant... marché. — ... le boucher ou l'épicier, elles ... racontent

les dernières nouvelles. — Elles parlent ... départ ... juge ou ... mariage ................ fille du

pharmacien. — Soudain,... cessent... parler et regardent ... la petite place ... le car vient
d'arriver. — II n'en descend ...


УРОК 61

ГРАММАТИКА______________________________

Prépositions compléments d'objet

(Придаточные предложения в функции дополнения)

IВводятся союзом QUE -( глагол в изъявительном наклонении:

Je pense (... quoi?) que vous m'écoutez.

Изъявительное наклонение употребляется в придаточных предложе-
ниях, которые вводятся союзом QUE и зависят от глаголов, близких по
значению к глаголам dire, penser:

J'affirmeJ'apprendsJe saisJe sens

J'annonceJe comprendsJe m'aperçoisJe vois

Je disJ'espèreJe me souviens

Je prometsJe croisJe pense

// — Придаточные предложения в функции дополнения
(инфинитивные предложения)

J'entends les oiseaux chanter (= J'entends le chant des oiseaux).

Если в главном предложении употреблен один из глаголов чувствен-
ного восприятия (j'entends, je vois, je sens, и т.д.), то придаточное
предложение начинающееся союзом QUE, может быть заменено предло-
жением, глагол которого стоит в инфинитиве.

Примечание. В инфинитивном предложении существительное-подлежащее
ставится ДО или ПОСЛЕ инфинитива:

J'entends les oiseaux chanter, либо: J'entends chanter les oiseaux.

Однако местоимение, являющееся подлежащим инфинитива, ставится
перед глаголом главного предложения: je les entends chanter.

LES ÉLECTIONS (f.)

En ce clair dimanche où l'on sent naître le printemps, la petite ville est
plus animée que d'habitude. Aujourd'hui, en effet, on élit* le conseil
municipal. Devant la mairie, où est installé le bureau de vote (m.), les
électeurs (m.) et les électrices (f.) discutent ferme1 . Cinq listes (f.) de
candidats (m.) sont en présence! Il y a de quoi hésiter2 , avant de choisir
ceux qui pendant six ans vont administrer les affaires (f.) de la commune .

253


«Moi, proclame un jeune instituteur, je voterai pour le parti
socialiste: il a promis que l'école communale serait modernisée et que
le stade serait agrandi. — Croyez-vous, lui répond le notaire, que les
socialistes tiendront leurs promesses
(f.)? Je les vois venir4 avec leurs
beaux discours! — Alors, pour qui voterez-vous? — Jeune homme,
réplique le notaire d'un ton sec, vous oubliez que le vote est secret. Rien
ne m'oblige à vous dire quel bulletin je vais déposer dans l'urne (f.)!»

Et le notaire entre dans la mairie; mais tout le monde sait qu'il est de
droite5 et qu'il ne donnera sa voix ni aux communistes (m.), ni aux
socialistes
(m.), ni aux radicaux (m.). Et nul n'ignore non plus que tout
à l'heure on verra passer les religieuses de l'hospice (m.) qui iront
porter leur voix aux candidats (m.) catholiques.

Примечания :

1.Ferme est ici adverbe (donc invariable) = discutent fermement, avec animation.

2. = Естьоснованияколебаться (задуматься) — de même: il y a de quoi pleurer
— il n'y a pas de quoi rire!

3. Низовое административно-территориальное подразделение в составе кантона.

4. Я их насквозь вижу...

5. Правый, т.е придерживается консервативных взглядов.
*Verbe élire: se conjugue comme lire..

УПРАЖНЕНИЯ

I) Найдите в тексте все придаточные предложения, которые вводятся союзом
que, и выполняют функцию дополнения.

II ) Преобразуйте следующие фразы, употребляя глагол dire, penser, и т.д. в
главном предложении, а другой глагол - в придаточном предложении,
начинающемся с "que": (Напр.: Je suis en retard, je le sais = Je sais que je suis en
retard.) L'institutrice votera pour les socialistes; elle l'affirme. Les élections auront
lieu dimanche
18 mars, annonce le journal. II n'a pas voté aux dernières élections,
dit-il. — il y aura cinq listes de candidats, nous l'apprenons. Ces conseillers
municipaux, je pense, administreront très bien les affaires de la commune. Vous
viendrez, je l'espère, nous voir à Pâques et vous passerez quelques jours avec nous.
Au cours de notre voyage en France, j'ai visité l'abbaye du Mont-Saint-Michel, je m'en
souviens.
Le printemps va bientôt commencer, je crois. La maison sera terminée
dans un mois, je pense.

III ) Перепишите снова эти же фразы (упр. II), поставив глагол главного
предложения в Passé composé. Обратите внимание! Поставьте глагол прида-
точного предложения: (а) в Imparfait, вместо Présent (упр. II);

(б) вConditionnel présent (futur du passé), вместоFutur; (в) вPlus-que-parfait,
вместоPassé composé.

254


IV ) Найдите в тексте инфинитивные предложения, выполняющие функцию
дополнения при глаголе чувственного восприятия. (Напр.: J'entends les oiseaux
chanter.)

V) (a) Преобразуйте следующиефразы, используяpropositions infinitives:
Nous entendons la sonnerie des cloches. Nous regardons les hirondelles, qui sont en
train de voler.
Nous voyons les électeurs se dirigeant vers la mairie. Nous sentons
que la nuit vient doucement,

(б) Перепишите получившиеся фразы, заменяя существительное - подлежащее
инфинитива личным местоимением. (Напр.: Je vois le notaire qui part = (a) Je vois
le notaire partir (ou partir le notaire); (6) Je le vois partir.)


УРОК 62

ГРАММАТИКА ___________________________

/— Propositions d'objet (продолжение)

par QUE + le subjonctif

Je veux que vous m'écoutiez. Je doute que vous m'écoutiez.

Je suis heureux que vous m'écoutiez.

Сослагательное наклонение (subjonctif) употребляется в придаточных
предложениях, которые вводятся союзом que и зависят от глагола
главного предложения, выражающего волеизъявление, сомнение, неуверен-
ность или чувства говорящего (Уроки 6, 7).

II — Infinitif

Je veux que tu sois là. — Ho: je veux être là, a не: je veux que je...
(см. Урок 23).

Если подлежащие главного и придаточного предложений совпадают,
то придаточное предложение с глаголом в subjonctif заменяется инфини-
тивом:

Je veux, je désire + infinitif.

Je suis heureux (content, fâché, étonné), j'ai peur, je crains, je doute + de + inf.

Но: послеje demande употребляетсяпредлогà: Je demande à partir.

Дополнение может быть выражено в форме косвенного вопроса
(Уроки 50, 51):

Je demande quand tu viendras.

LA CATHÉDRALE DE CHARTRES

A trente kilomètres de Chartres, on voit déjà se détacher sur
l'horizon (m.) les deux flèches (f.) de la célèbre cathédrale; à mesure
qu'on approche de la ville, sa silhouette grandit, se précise, mais il faut
que le voyageur soit arrivé au pied de l'édifice (m.) pour distinguer les
mille détails (m.) qui donnent à cette masse de pierre sculptée son
extraordinaire beauté (f.). Combien d'artistes (m.) ont contribué, au
cours des siècles (m.), à édifier pierre à pierre1 la cathédrale! Ils voula-
ient que leur nom fût inconnu, tant ils étaient heureux que leur travail
servît3 la gloire de Dieu!

256f


Sur la façade, qui est la partie la plus ancienne, les portails (m.)
s'arrondissent dans le style roman; les portails (m.) latéraux, plus
récents, sont de pur style (m.) gothique: leur sommet est en pointe. Les
chapiteaux des colonnes ont de riches sculptures (f.); les statues des
saints sont innombrables; et des gargouilles (f.) avancent au-dessus des
portails leurs têtes grimaçantes.

L'intérieur de la cathédrale est sombre; mais ne regrettons pas que la
haute nef soit à peine éclairée.
Les vitraux, datant du XVII-e siècle,
comptent4 parmi les plus beaux du monde, et leurs tons bleus et rouges
donnent une mystérieuse lumière.

Примечания:

1. Pierre à pierre = камень за камнем, т.е. постепенно.

2. Tant ils étaient heureux = они и без того были счастливы.

3. Что их труд послужит славе Божией. Le domestique sert son inaître — l'artiste sert
l'art — le prêtre sert la gloire de Dieu — Mais: le couteau sert à couper— je me sers d'un
couteau.

4.= входят в число самых... считаются одними из самых. .

УПРАЖНЕНИЯ

I ) Найдите в тексте фразы, содержащие придаточные предложения, которые
вводятся союзом que. Объясните употребление Subjonctif.

II ) (а) Переведите в план настоящего последнюю фразу первого абзаца: Ils
voulaient que ... Обратите внимание на употребление времен в придаточных
предложениях; (б) Переведите следующую фразу в план прошедшего: Nom ne
' regrettons pas que la haute nef soit à peine éclairée.

III ) Преобразуйте следующие фразы, используя глагол, выражающий
волеизъявление, сомнение или чувства, в главном предложении, а другой глагол в
придаточном, введенным que. (Напр.: Viens avec moi, je le veux = Je veux que tu
viennes avec moi.) (a) Sors, je le demande. Ecoutez-moi, je le désire. La paix
régnera un jour sur les hommes; je le souhaite. Descends à la cave avec moi, je le
veux. On fermera toutes les portes, je l'ordonne. — Tu pars? je le défends.
(6) Est-il en retard? je ne le crois pas. Avez-vous compris? je ne le pense pas.
Voulez-vous me faire plaisir? j'en doute. Les élections auront-elles lieu? je n'en suis
pas sûr.
Reviendras-tu bientôt? nous en doutons, (B ) Vous rentrez déjà' je m'en
étonne. Vous êtes déjà rentrés? j'en suis étonné. Vous nous accompagnez? nous
en sommes heureux.
Nos aviateurs ont battu le record de vitesse, je m'en réjouis.
// a échoué à son examen, nous en sommes fâchés.

IV ) Составьте фразы, включающие главное предложение с одним из безличных
, глаголов (урок 60) и придаточное предложение, введенное союзом que, с глаголом
в Subjonctif. (Напр.: Il faut que tu viennes de bonne heure.) Il faut que; il importe que ; il
est nécessaire que ; il est possible que; il est douteux que; il n'est pas sûr que.


V)Преобразуйте следующиефразытакимобразом, чтобызаглаголом, выра-
жающимчувства, волеизъявлениеилисомнение, следовалинфинитивспредлогом
илибезпредлога: (a) Je sortirai, je le demande. Nous causerons avec toi, nous le
désirons. Tu iras au théâtre, tu le veux. — (6) Suis-je en retard? je ne le crois
pas. Ai-je compris? je ne le pense pas. Puis-je vous faire plaisir? j'en doute.
Pourront-ils venir? ils ne le croient pas. — (в) J'ai fini mon livre, j'en suis étonné. Je
ne t'ai pas trouvé chez toi, je m'en étonne.
Je sors avec vous, j'en suis content. J'ai
réussi à mon examen, je m'en réjouis. Je serai en retard, je le crains.

VI)Составьте фразы таким образом, чтобы дополнение было выражено в
форме косвенного вопроса: Où vas-tu? Je te (le) demande (= Je te demande où tu
vas). — Pourquoi partez-vous? Je ( Г ) ignore. Quand reviendra-t-il? Je voudrais (le)
savoir.
Qui t'accompagne? dis-(le) moi. Qu'est-ce que tu désires? Exphque-
(le). Qu'est-ce qui est arrivé? Dis-(le) moi. — (Тожеправилодля: Qu'est-il arrivé ?
Dis-(le) moi).


УРОК 63

ГРАММАТИКА

L'expression du temps («quand?...») = Средства выражения времени

1. Прежде всего, необходимо выяснить, следует ли действие главного
предложения за действием придаточного, происходит ли одновременно с
ним, или предшествует этому действию.

Основные случаи употребления времен:

(а) Глагол придаточного предложения в изъявительном наклонении

(indicatif):


1. Действие главного
предложения Гследует1 за
действием придаточного
— Nous sortons [après qu'lil a plu
(глаголpleuvoir).
—Ils sortirent après qu'il eut plu (письменная ).
— Nous sortirons après qu'il aura plu.
Основные союзы: après que dès que aussitôt que
depuis que quand lorsque,
ит.п.
2. Действие главного
предложения
[одновременно!
действию придаточного
— Nous restons à la maison [pendant qu'l il
pleut. — Nous resterons à la maison pendant
qu'il pleuvra
— Nous sommes restés à la maison pendant
qu'il pleuvait
— Ils restèrent à la maison pendant qu'il
pleuvait.
основные союзы: pendant que tandis que quand
tant que lorsque, ит.д.
(б) Глагол придаточного предложения в сослагательном наклонении
(subjonctif):
Действие главного
предложения
[предшествует]
действию придаточного

Nous sortons [avant qu'l il [nel pleuve.
Nous sortirons avant qu'il [nel pleuve.

Nous sommes sortis avant qu'il ne plût
Ils sortirent avant qu'il ne plût (книжнаяречь)

Основные союзы: avant que (ne), jusqu'à ce que,
en attendant que, sans attendre que.

259


II — L'infinitif

Je travaille avant de sortir. — Je travaille après être sorti.

Еслиподлежащие главногоипридаточногопредложенийсовпадают,
топредложение, вводимоесоюзами: après que, avant que, en attendant que,
sans attendre que, как правило , заменяетсяконструкцией: après, avant de,
en attendant de, sans attendre de
+ infinitif.

IIILe gérondif ( Деепричастие )

Je chante en travaillant (= pendant que je travaille).

IVLe participe avec un sujet (— proposition participe)

Причастие, имеющеесобственноеподлежащее:
La nuit venue (quand la nuit fut venue), je suis sorti.

ПРИМЕЧАНИЕ: Существительное также может обозначать время: je
travaille la nuit, pendant la nuit.

JEUNESSE DE FRANCE... ET D'AILLEURS

Juillet, août! Ces deux mois-là sont attendus avec impatience par
toute la jeunesse! Vous devinez pourquoi: c'est la période des vacances.
Même quand on n'est pas riche, on veut voir du pays1 . Aussi, bien
avant que l'été ne soit là, on fait des projets (m.).

«Où iras-tu cette année? — J'ai envie d'aller camper dans les
Alpes. — Mais moi aussi... Alors nous partirons ensemble!»

Une fois la décision prise2 , on établit des itinéraires (m.), on
marque sur les cartes (f.) les emplacements les plus favorables au
«camping».

Dès qu'arrive le premier jour des vacances, on se met en route;
sac au dos, jeunes gens et jeunes filles, en troupes joyeuses,
envahissent les trains ou se lancent à bicyclette sur les routes, vers
la destination qu'ils ont choisie. Quelle joie de se trouver au grand
air, après qu'on a travaillé toute l'année! Bien sûr on n'a pas le
même confort qu'à l'hôtel! Mais, à vingt ans, tout est facile. Si le
vent arrache les piquets (m.) de la tente, si l'orage éteint le feu de
camp, eh bien, on en rit!

D'autres voyagent à travers toute la France ou l'Europe. Les
«auberges de la jeunesse» les accueillent. Ils y retrouvent des jeunes

260


de tous les pays, échangent des souvenirs, des photos (f.); chantent, le
soir, à la veillée, des chœurs (m), ou des romances (f.) populaires. Et,
le lendemain, après avoir remercié le «père aubergiste», ils reprennent
leur route vers la prochaine étape.

Примечания:

1. = хочется повидать другие места (куда-нибудь поехать).

2. Plus fréquent que: la décision prise, ou la décision étant prise.

УПРАЖНЕНИЯ

I) (a) Перепишите 3-йи 4-йабзацытекстадослов: ...ont choisie, заменяя
глаголывPrésent соответствующимиформамиPassé simple, a глаголвPassé
composé формойPlus-que-parfait; ( б ) Замените глаголывPrésent соответст-
вующимиформамиPassé composé, a глаголвPassé composé формойPlus-que-
parfait.

II) Поставьте глаголывскобкахвPassé composé, Passé antérieur, Plus-que-
parfait, Futur antérieur, взависимостиотсмыслафразы. Используйтевспомога-
тельныйглаголavoir.

Après que le jour (paraître), les oiseaux se mirent à chanter. Après que le jour
(paraître), les oiseaux se mettent à chanter.
Après que le jour (paraître), les oiseaux
se mettront à chanter.
Depuis qu'il (commencer) son enquête, M. Vincent ne cesse
pas de voyager. Depuis qu'il (commencer) son enquête, M. Vincent ne cessait pas de
voyager. Après qu'il (commencer) son enquête, M. Vincent ne cessa pas de
voyager. Lorsqu'il (commencer) son enquête, M Vincent ne cessera pas de
voyager. Dès que (achever) mon travail, je vais me promener. Dès que (achever)
ton travail, tu allais te promener.
Dès que (achever) son travail, il ira se
promener. Quand le ténor (finir) de chanter, une tempête d'applaudissements
s'éleva. Quand le ténor (finir) de chanter, une tempête d'applaudissements
s'élèvera. Quand le ténor (finir) de chanter, une tempête d'applaudissements
s'élevait.
Lorsqu'il (terminer) sa correspondance, il fait un peu de lecture. — .
Lorsque (terminer) leur correspondance, ils faisaient un peu de lecture.

III) Поставьте глаголывскобкахв нужное время : Pendant que je (être occupé)
un ami est venu me voir.
Pendant que M. Vincent (faire) son enquête, sa femme et ses
enfants restent à Paris. Pendant que M. Vincent (faire) son enquête, sa femme et ses
enfants resteront
à Paris. Pendant que M. Vincent (faire) son enquête, sa femme et
ses enfants restèrent à Paris. Nous n'allons pas dans la montagne tant que (y avoir)
de la neige.
Vous n'irez pas dans la montagne tant que (y avoir) de la neige. Les
nuages emplissent le ciel tandis que nous (se préparer) à sortir. Les nuages
emplissaient le ciel tandis que nous (se préparer) à sortir. Chaque fois que nous
voulons sortir (pleuvoir). Chaque fois que nous (vouloir) sortir, il pleuvait.

261


IV) Поставьте глаголывскобкахвSubjonctif présent: Attendez-nous jusqu'à ce
que nous (arriver). Ne quitte pas ta place avant que le rideau ne (être baissé). —•
Piétons, restez sur le trottoir jusqu'à ce que le feu (devenir) rouge. Ne vous engagez
pas sur la chaussée sans attendre que l'agent vous le (permettre).
Abritons-nous som
ce hangar en attendant que la pluie (cesser).
Avant que ne (venir) la fin de l'année
scolaire, j'ai encore beaucoup de travail à faire.

V)Дополните следующиефразыконструкциейavant de + infinitif: ... déjeuner,
nous allons boire un verre de porto. Attendez que le rideau soit baissé ... voui
lever. Attendez le feu rouge ... vous engager sur la chaussée. Ne vous engagez pas
sur la chaussée ... voir le feu rouge. Tu as encore beaucoup de travail à faire . .
partir en vacances. Je viendrai vous rendre visite ... quitter la ville. Elle a mis un
peu de poudre et de rouge aux lèvres
... sortir.

VI) Перепишите следующиефразы, заменяясоюзныепридаточныепредло-
женияконструкциейaprès + infinitif passé: Après qu'ils ont vu le jour, les oiseaux
commencent à chanter. Après qu'il eut commencé son enquête, M. Vincent ne cessa
pas de voyager. Après que j'aurai fini mon travail, j'irai me promener. Après qu'il
a terminé sa correspondance, il fait un peu de lecture.
Après que nous eûmes
entendu cet excellent ténor, nous rentrâmes à la maison.

VII) Перепишите следующиефразы, заменяясоюзныепридаточныепредло-
жениядеепричастием(gérondif): Je viendrai te voir quand je partirai. Ne lisez pas
pendant que vous mangez. Tiens-toi droit pendant que lu marches. Ne garde pas
une main dans ta poche quand tu salues quelqu'un.
Lorsque nous visitions le musée
du Louvre, nous avons rencontré des amis de Montréal. Quand nous nous sommes
quittés, nous nous sommes promis de nous revoir.

VIII ) (a) Составьте полные фразы, дополнив следующие придаточные предло-
жения с абсолютным причастным оборотом главными предложениями: La nuit

tombée, ... . Le repas terminé .......... Le concert fini, ... . Aussitôt nos invités

partis, ...

(б) Вполучившихсяфразахзаменитепридаточныепредложениясабсолютным
причастнымоборотомпридаточнымипредложениямисвременнымсоюзом
(Напр.: (a) Le signal donné, tous les coureurs s'élanceront: (6) Aussitôt que le signal
aura été donné, tous les coureurs s'élanceront.)


ТЕКСТЫДЛЯЧТЕНИЯ: УРОКИ 58 — 63

MARIAGE NORMAND VERS 1870

La procession se déroulait dans le chemin creux ombragé par les
grands arbres poussés sur les talus des fermes. Les jeunes maîtres
venaient d'abord, puis les parents, puis les invités, puis les pauvres du
pays, et les gamins qui tournaient autour du défilé, comme des
mouches, passaient entre les rangs, grimpaient aux branches pour mieux
voir. Le marié était un beau gars, Jean Patu, le plus riche fermier du
pays (...). La mariée, Rosalie Roussel, avait été fort courtisée1 par tous
les partis des environs, car on la trouvait avenante, et on la savait bien
dotée; mais elle avait choisi Patu, peut-être parce qu'il lui plaisait mieux
que les autres, mais plutôt encore, en Normande réfléchie, parce qu'il
avait plus d'écus.

Lorsqu'ils tournèrent la grande barrière de la ferme maritale,
quarante coups de fusil éclatèrent sans qu'on vît les tireurs cachés dans
les fossés. A ce brait, une grosse gaieté saisit les hommes qui gigotai-
ent lourdement en leurs habits de fête; et Patu, quittant sa femme, sauta
sur un valet qu'il apercevait derrière un arbre, empoigna son arme, et
lâcha lui-même un coup de feu en gambadant comme un poulain.

Puis on se remit en route sous les pommiers déjà lourds de fruits,
à travers l'herbe haute, au milieu des veaux qui regardaient de leurs
gros yeux, se levaient lentement et restaient debout, le mufle tendu vers
la noce.

Les hommes redevenaient graves en approchant du repas. Les uns,
les riches, étaient coiffés de hauts chapeaux de soie luisants, qui
semblaient dépaysés en ce lieu; les autres portaient d'anciens couvre-
chefs à poils longs, qu'on aurait dits en peau de taupe; les plus humbles
étaient couronnés de casquettes.

Toutes les femmes avaient des châles lâchés dans le dos et dont elles
tenaient les bouts sur leurs bras avec cérémonie. Ils étaient rouges,
bigarrés, flamboyants, ces châles, et leur éclat semblait étonner les
poules noires sur le fumier, les canards au bord de la mare, et les
pigeons sur les toits de chaume.

Guy de MAUPASSANT, Contes de la Bécasse.

263


Примечания ;

1. Ее вовсю обхаживали, за ней вовсю ухаживали. La racine du mot est la cour:
la cour de la ferme: la cour du roi; les courtisans font la cour au roi, ils cherchent à lui
être agréables; le jeune homme fait la cour à la jeune fille: il voudrait l'épouser, il la
courtise. Il est courtois avec elle.

2. Притопывалиногами, приплясывали(familier); danser la gigue; manger un gigot
(de mouton); de même plus bas gambadant, tiré d'un vieux mot qui veut dire jambe.

ENLISÉ!

Tout à coup le voyageur reconnaît, avec une indicible terreur, qu'il est
engagé dans la grève1 mouvante, et qu'il a sous lui le milieu effroyable où
l'homme ne peut pas plus marcher que le poisson n'y peut nager. Il jette
sоn fardeau, s'il en a un; il s'allège comme un navire en détresse; il n'est
déjà plus temps, le sable est au-dessus de ses genoux. Il appelle, il agite
son chapeau ou son mouchoir, le sable le gagne de plus en plus.

Si la grève est déserte, si la terre est trop loin, s'il n'y a pas de héros
dans les environs, c'est fini, il est condamné à l'enlisement. Il est
condamné à cet épouvantable enterrement, long, infaillible, implacable,
impossible à retarder ni à hâter, qui dure des heures, qui n'en finit pas,
qui vous prend debout, libre, en pleine santé, qui vous tire par les pieds,
qui fait rentrer lentement l'homme dans la terre en lui laissant le temps
de regarder l'horizon, les arbres, les campagnes vertes, les fumées des
villages dans la plaine, les voiles des navires sur la mer, les oiseaux qui
volent et chantent, le soleil, le ciel.

Le misérable essaie de s'asseoir, de se coucher, de ramper; tous les
mouvements qu'il fait l'enterrent; il se redresse, il enfonce; il se sent
engloutir; il hurle, implore, crie aux nuées, se tord les bras, désespère.
Le voilà dans le sable jusqu'au ventre; le sable atteint la poitrine: il n'est
plus qu'un buste. Il élève les mains, jette des gémissements furieux,
crispe ses ongles sur la grève, veut se retenir à cette cendre, sanglote
frénétiquement; le sable monte. Le sable atteint les épaules; le sable
atteint le cou. La face seule est visible maintenant. La bouche crie, le
sable l'emplit: silence. Les yeux regardent encore, le sable les ferme:
nuit. Puis le front décroît, un peu de chevelure frissonne au-dessus du
sable; une main sort, troue la surface de la grève, remue et s'agite, et
disparaît. Sinistre effacement d'un homme.

D'après Victor HUGO, Les Misérables.

264


Примечание :

1. = Вступил на зыбучие пески, оказался на зыбучих песках. La grève est le
rivage de sable, ou de petits cailloux (de gravier) au bord de la mer ou d'une rivière
A Pans, il y avait, au bord de la Seine, une place qui s'appelait place de Grève. Les
ouvriers qui n'avaient pas de travail s'y réunissaient: ils étaient en grève.

DANS LA CATHÉDRALE DE CHARTRES

Ce matin, une procession de jeunes filles m'a devancé. Il me semble
que je vois respirer et se mouvoir les statues de la cathédrale. Elles sont
descendues des murs pour s'agenouiller dans la nef. Quel air de parenté
entre elles et ces enfants! C'est du même sang. Les sculpteurs de
Chartres avaient longuement observé les traits et la physionomie de
leurs contemporains, la contenance1 , l'allure de ces simples et belles
créatures, dont les mouvements aisés, modestes, ont tant de style
naturel! Elles passent, discrètes, montrant peu de leur beauté, dans le
mystère qu'exigent les rites, sans pouvoir néanmoins la cacher toute'
à l'artiste. Ces sculpteurs ont su la voir, ils l'ont étudiée, comprise,
aimée. Ils ont copié la douce nature du pays. Ils ont reproduit la grâce
que Dieu a répandue à pleines mains sur les visages des femmes de leur
temps, comme de celles du nôtre. Les saintes de pierre qui nous
racontent leurs douleurs et leurs espérances anciennes, sont de ce coin
de France, et d'aujourd'hui.

Auguste RODIN Les Cathédrales de Fiance.

Примечания:

1.Манерудержаться, осанку. La contenance d'un verre = la quantité de liquide
que contient ce verre. La contenance d'une personne = la manière dont se tient cette
personne.

2. Скрыть ее всю. полностью.

3. Уроженцы, происходят из...

L АВВА YE BLANCHE

Le Soir, son ami le Silence
Et le Jet d'eau discret et fin
T'accueillent dans l'Abbaye blanche.
Entre, et respire un temps lointain.

265


Des moines marchent en cadence
Les bras chargés déjeunes fleurs.
Clootre et prière, orgue et ferveur:
C'est la veille d'un beau dimanche.

Marcel ABRAHAM, Routes

LA PETITE VILLE

Примечания

I. Напрягаются (цепляясь). Peiner = avoir de la peine, faire de gros efforts. Les
maisons sont comme des gens qui grimpent péniblement la pente. — 2. Les sursauts de
lerrain = неровностипочвыSursauter: sauter brusquement sous l'effet d'une secousse.
Les pavés inégaux de la rue, éclairés inégalement par le soleil, font sursauter la lumière
qui se pose sur eux. — 3. Cet enfant a de mauvais penchants = de mauvaise^
dispositions. Le boucher semble avoir choisi son métier par disposition natuielle, p ■
goût du sang.


La ville douce et monotone
Est en montée et en vallon,
Les maisons peinent' tout au long,
Et l'une à l'autre se cramponne.

Du soleil versé comme une eau
Est dans la rue et les ruelles,
Les durs pavés qui étincellent
Semblent de lumineux sursauts2 .

L'église, massive et muette,
Est sur la place du marché,
Le vent de l'hiver a penché
Le beau coq de sa girouette.

La poste est noire et sans bonheur,
Personne auprès d'elle ne passe,
II semble que, petite et basse,
Elle soit là pour le facteur.

266

La boulangerie est énorme;
II entre et sort de larges pains,
Couleur du bois blanc des sapins,
Et ronds comme des chats qui
dorment.


Le boucher, que l'on croit méchant
Pour sa force rouge et tranquille,
Est comme un ogre dans la ville
Et son métier semble un penchant3 .

Le libraire a quelques volumes
Qui vieillissent sur ses rayons,
II en vend moins que de crayons,
De cahiers et de porte-plume.

L'épicerie a un auvent.
Un banc, un air de bonne chance.
Elle a sa table et sa balance,
Ses tiroirs qu'on ouvre souvent.

Elle est prudente et trésorière,
Pleine de soins et d'expédients,
Les gens y causent en riant,
Elle se ferme la dernière

Et quand vient le jour de Noël,
Toute enduite de neige fraîche,
Elle est belle comme une crèche
Et dévote comme un autel (...).

A. de NO AILLES, L'Ombre des Jours


UN ACROBATE: LE DANSEUR DE CORDE

L'immense clameur cessa. Les chevaux de bois qui tournaient
presque à vide depuis un moment s'arrêtèrent et leurs orgues se turent.
L'homme venait d'apparaître à la lucarne. Il adressa des saluts à la
ronde. Il fut sur la corde1 , tenant un balancier. Il partit.

Au bout de quelques mètres, je fermai les yeux pour ne pas voir des
choses épouvantables (...) Alors, plus torturé de ne rien voir, j'ouvris les
yeux. L'homme était à mi-chemin. Il avait parcouru tout cela pendant le
silence de mes yeux fermés. Sous lui, la corde accusait2 un creux
violent. Est-ce que la cassure n'allait pas se produire?... L'homme
s'agenouilla sur son fil, fît demi-tour dans cette position, se remit
debout, et rebroussa' vers le grenier de son départ.

Le sol, lesfenêtres, les toits hurlèrent. Ils auraient hurlé jusqu'au
lendemain si l'homme avait attendu jusqu'au lendemain pour disparaître.

Il reparut. Il n'avait plus de balancier. Il poussait devant lui une
brouette.

Cet objet familier me rendit la force de regarder. Je suivis des yeux
l'attelage qui s'avançait dans les airs. Ce n'étaient plus les pieds de
l'homme que je suivais, c'était la brouette. La moindre secousse pouvait
la refouler de sa ligne droite. Quelle lenteur! Il me semblait que s'il
atteignait le milieu de son chemin, ce serait le salut. Il y parvint. Mes
transes augmentèrent. J'estimai les distances: un tiers, un quart, un
cinquième. Les derniers tours de roue me furent un supplice.

Il y eut encore deux merveilles... L'homme revint là-haut sans objet
qui pût l'encombrer. Il tenait ses bras étendus. Lorsqu'il fut à mi-
parcours, on vit de ses mains s'envoler deux colombes. Lorsqu'il reparut
pour la dernière fois, il sema des fleurs.

Ma nuit fut effroyable. Je fis toutes les chutes qu'avait évitées le
danseur. Je disparus dans des gouffres de dix mille mètres (...) Au
réveil, j'étais baigné de sueur, entortillé dans mes draps comme un
boudin, mais fou de joie à la pensée de vivre encore sur la terre ferme.

Gérard GAILLY, Le coin où le veau est mort
Примечания :

1. Канат натянут между двумя домами на противоположных сторонах площади.

2. Совершенно явственно образует... т.е. прогибается.

3. Rebrousser chemin ou rebrousser = пройти обратно тем же путем.

267


CAMPING

Arriva un tandem monté par un couple de jeunes gens. Leurs
maillots et leurs culottes courtes, leurs sacs bourrés d'ustensiles, leurs
lunettes noires, la sueur mêlée de poussière qui les recouvrait, tout
annonçait des touristes intrépides, décidés à avaler des centaines de
kilomètres et à coucher à la belle étoile pour passer de saines et belles
vacances.

C'étaient M. Pomponnet, professeur de physique, et madame.

«Oh! dit madame, le joli petit bois! ... et comme je suis fatiguée!

— Arrêtons-nous ici, dit monsieur, et montons notre tente pour la
nuit(...)

— Oh! dit encore madame, regarde!»

Et elle montrait des pierres adroitement disposées sous les
arbres; une ronde et plate pour la table, et quatre ou cinq autres
autour en guise de chaises, avec de la mousse les recouvrant comme
du velours.

«On dirait que ces pierres ont été placées là à notre intention: c'est
une salle à manger toute trouvée, style âge des cavernes'.

— De nombreux touristes doivent s'arrêter ici, reprit Mme
Pomponnet, car ta salle à manger me paraît plutôt mal tenue.

— Nettoyons-la...»

Et les deux cyclistes, ayant dressé leur tandem contre un platane, se
mirent en devoir de ramasser dans l'herbe boîtes de fer-blanc, papiers
gras, étuis de cigarettes, coquilles d'œufs, bouteilles laissés là par
d'autres voyageurs.

Ensuite ils entreprirent de monter la tente: c'était une opération
difficile, tant il y avait de plis, de replis, de cordes, de cordons, de
ficelles, et aussi à cause des pierres malignes qui empêchaient les
piquets de pénétrer dans le sol.

A la fin, cela tint debout. On gonfla le matelas, on accrocha la
lanterne.

M. Pomponnet, s'étant redressé pour s'éponger le front, vit qu'une
douzaine de galopins du village étaient là, plantés comme des quilles, à
les regarder.

«Messieurs, leur dit-il, nous aimons la solitude: allez voir ailleurs si
j'y suis».

Les gamins ne bougèrent pas.

268


«Messieurs, leur dit encore M. Pomponnet, savez-vous que je suis
professeur? Le premier que j'attrape, je lui fais réciter la table de
multiplication».2

A ces mots, les enfants battirent prudemment en retraite. Seul, un
chien s'attardait, curieux de voir ce qu'on allait manger; il fallut lui jeter
des pierres, et il s'en alla à regret, en se promettant visiblement de
revenir...

L. BOURLIAGUET. Justin chez les Hommes.

Примечания;

1. On dit: un fauteuil style Louis XV, un bahut style Renaissance: d'où l'expression
une salle à manger style «âge des cavernes», т.е. в пещерном сгиле, в стиле
каменного века.

2. Таблицу умножения.


УРОК 64

ГРАММАТИКА ___________________________

L'expression de la cause: (Средства выражения причины)

Nous irons nous promener ... pourquoi? — Parce qu'il fait beau.

Основныесоюзы: parce que, comme, puisque, du moment que, sous
prétexte que.

Как правило, они сопровождаются глаголом в изъявительном накло-
нении:

Comme il fait beau, nous sortirons. — Puisqu'il fait beau, nous sortirons.

Придаточные предложения, начинающиеся с comme, puisque, обычно
стоят перед главным, так как выражают причину, уже известную говоря-
щему.

//— Придаточное предложение с абсолютным причастным
оборотом (Proposition participe):

La nuit venant, je rentre chez moi (= comme la nuit vient...).

/// —Другие способы выражения причины

Причинные отношения могут выражаться:

1) с помощью двух предложений, соединенных сочинительными сою-
зами CAR, EN EFFET (Урок 58):

Nous sortirons, car il fait beau. '

2)спомощьюдеепричастия (gérondif):
En le voyant triste,'j'étais triste aussi.

3)с помощью существительного, перед которым стоит один из пред-
логов: A CAUSE DE, POUR, GRACE A, DE (см. Урок 57).

Je reste à la maison à cause du froid. — II fut condamné pour ivresse.

LA BEAU CE

«Pourquoi diable' écrire cet article sur la Beauce? Tant pis! Puisque
j'ai décidé de le rédiger, il faut que je trouve quelque chose à dire...
Mais ici, tout est tellement plat! pas la moindre2 colline, pas le moindre
bois, rien que des champs à perte de vue'1 . Et les villages? Ils sont fort
loin les uns des autres; dix ou quinze kilomètres les séparent. L'eau
étant rare dans le sous-sol, ils se sont groupés autour des puits (m.); et


les amateurs de coins curieux4 seront bien déçus en les visitant, car il
n'y a rien que de grosses fermes, avec leurs machines agricoles et leurs
écuries. Cependant, je comprends bien pourquoi les Français sont si
fiers de leur Beauce: c'est à cause du blé. Ces grands mangeurs de pain
parlent de la Beauce avec admiration parce qu'elle est le grenier de la
France;
sans le blé de cette province, que mangeraient-ils? Et puis, il
n'y a pas tant de vastes plaines (f.) en France! On est habitué à voir,
à chaque détour de la route, des paysages variés, des collines boisées,
des vallées riantes; aussi les Français eux-mêmes sont-ils un peu
surpris de trouver cette immense étendue, où les blés ondulent jusqu'à
l'horizon».

Примечания:

1. Какого черта, чего ради (разг.)

2. = la plus petite.

3. = Насколько хватает глаз.

4.Живописныхмест, живописныхуголков. On dit: le coin d'un mur, d'un
meuble, d'une chambre; balayer dans tous les coins — mais aussi, familièrement: ce
village est un coin curieux. — J'ai trouvé un joli petit coin pour passer les vacances.

УПРАЖНЕНИЯ

I) Найдите в тексте и выпишите ту часть сложных предложений, в которой
тем или иным образом выражены причинные отношения. В скобках укажите
способ выражения причины: союзное придаточное предложение (que...),
придаточное предложение с причастным оборотом; и т.п. (Напр.: IIn'est pas sorti...
à cause de l'orage: существительное с предлогом "à cause de".)

II) Дополните следующие фразы подчинительными союзами, выражающими
причинные отношения: С... la Beauce est une région très plate, le paysage est assez
monotone.
Les villages sont éloignés les uns des autres ... les puits sont rares.
Tous, les Français connaissent le nom de la Beauce ... c'est elle qui leur donne une
grande partie du pain qu'ils mangent. P... vous aimez les grandes plaines et les
vastes horizons, vous aurez du plaisir à visiter la Beauce. Moi, je ne la visiterai pas
... les grandes plaines me paraissent monotones; j'irai plutôt en Bretagne. C... c'est
le jour des élections, la petite ville est très animée. P... vous n'avez pas entendu ma
question, je vais la répéter.

III ) Перепишите фразы из упр. II), заменяя подчинительные союзы
сочинительными союзами: саг, en effet.

— ОБРАТИТЕ ВНИМАНИЕ! В некоторых случаях (когда придаточное
предложение стоит в начале фразы) необходимо изменить порядок следования



270


271


предложений. (Напр.: Comme j'étais fatigué, je n'ai pas travaillé - Je n'ai pas
travaillé, car j'étais fatigué.)

IV ) Замените союзные придаточные предложения придаточными предложе-
ниями с абсолютным причастным оборотом: Comme le temps restait pluvieux, je
ne suis pas sorti.
Puisque la route est très longue, nous voyagerons par le train.
On ne reconnaît plus cette ville, autrefois si belle, parce que la guerre a tout détruit.
Comme la tempête faisait rage, le canot de sauvetage ne put arriver jusqu'au navire en

détresse.

V ) Дополните следующие фразы причастием, которое будет относиться к
существительному-подлежащему, не образуя при этом с ним самостоятельного
предложения: Le temps (rester) pluvieux m'a empêché de sortir La tempête (faire)
rage empêcha le canot d'arriver jusqu'au navire en détresse. La guerre (détruire)
tout a presque rasé cette ville, autrefois si belle.

VI ) Замените подчинительные союзы предлогами, выражающими причин-
ные отношения:

Nous ne sortirons pas, parce qu'il fait froid (à cause du... + un nom). — // était tout
pâle parce qu'il avait peur (de + un nom sans article) On l'a condamné parce qu'il
avait volé (pour + un nom sans article). On l'a condamné parce qu'il avait
assassiné (pour + un nom sans article). Parce que tu es adroit, tu as très bien
repeint ta bicyclette (grâce à + un nom précédé d'un adjectif possessif).


УРОК 65

ГРАММАТИКА

L'expression de la conséquence
(Средства выражения следствия)
1. Le professeur parle lentement; alors on le comprend bien
(причина ) (следствие или результат )

Le professeur parle si lentement qu'on le comprend bien
Le professeur parle de telle manière qu'on le comprend.

Придаточное предложение (qu'on le comprend) выражает результат
действия, совершенного глаголом главного предложения. — Глагол, как
правило, стоит в изъявительном наклонении (indicatif).

Следствие обычно выражается с помощью:

si ... que
tant ... que
de manière que....
de façon que ....

tel, telle que ...
tellement ... que
à tel point que ...


ПРИМЕЧАНИЯ:

1.SI употребляется только перед прилагательным или наречием:

II est si sage, que... — II travaille si bien, que...

2.TANT употребляется только с глаголом или существительным, перед
которым стоит предлог DE:

II travaille tant, que... — II a tant de travail, que...

3.TELLEMENT употребляется с прилагательным, наречием, существительным
или глаголом:

il travaille tellement, que... — II a tellement de travail, que...

//—Другие способы выражения следствия

1)спомощью: donc, par conséquent, c'est pourquoi, aussi + инверсия :
aussi est-il...:

Il pleut, c'est pourquoi nous restons à la maison.
Il pleut, aussi restons-nous à la maison.

2)спомощью: assez pour que, trop pour que + subjonctif:
II parle assez lentement pour qu'on le comprenne

(или: il parle assez lentement pour être compris. — В данном случае оба
глагола имеют общее подлежащее, поэтому в придаточном предложении
употреблен инфинитив (см. Урок 23).

≠ II parle trop vite pour qu'on le comprenne (или: il parle trop vite pour
être compris)

273


UN PEU DE RÉCRÉATION:
COMMENT PARLER EN PAYS ÉTRANGER

Je me trouvais, il y a peu, en plein Tyrol, dans un hôtel de montagne
dont la clientèle était à ce point internationale que personne ne parlait la
même langue. Et j'ai fait en huit jours tant d'essais de langages divers
que, soudain, je ne me suis plus senti tout à coup sûr de pouvoir very well
speak my own language... E pericoloso sporgersi. ...Nicht hinauslehnen...

La directrice, une Autrichienne, savait un peu de français, mais le
noyait dans un flot d'allemand. Son mari, d'origine hongroise, parlait
anglais, mais ne comprenait pas le français. La demoiselle de bureau
(toujours très gentilles, les demoiselles de bureaux dans ces hôtels de
montagne... «Ferme ta parenthèse, je te prie», dit Sonia) parlait un peu
toutes les langues, mais pas assez chacune. Il y avait des Italiens, des
Anglais, des Américains, des Suédois, des Hollandais, et même
quelques Autrichiens. Une chose seule parlait couramment français (ce
qui n'est pas courant pour une chose): le menu, dont la rédaction
demeura pour moi un mystère.

Les conversations du soir suivaient toutes à peu près la même voie

sans issue:

«Quand êtes-vous arrivé? — Après-demain; et vous?...— Peut-être...

mais avec ce temps!..»

J'avais un peu l'impression de vivre chez les sourds. En fait, tout se
fût très bien passé, s'il n'y avait eu, par malheur, comme cela arrive
souvent dans ce genre d'hôtel, le Monsieur-seul-qui-parle-toutes-les-
langues-et-va-vous-arranger-tout-ça.

C'était, de loin1 , le plus dangereux (...)

La question qui se posait la veille de mon départ était de savoir
comment, en partant à 10 heures du Schrumpfelberg, nous pourrions
gagner la Klagenspitze, déjeuner sur le Tròmpfelglock, et redescendre
en temps voulu sur la Klagenschnee pour avoir la possibilité de
reprendre le skilift du Schrumpfelhorn.

«Laissez-moi m'en occuper, dit le polyglotte, je vais vous arranger ça».

Il nous arrangea ça si bien qu 'étant montés au Schrumpfelhorn après
avoir traversé la Klagenschnee, nous déjeunâmes sur le Schrumpfelberg
pour nous trouver, à 18 heures, isolés sur la Klagenspitze, ayant perdu
toute trace de notre guide.


Impression inoubliable, que de se trouver ainsi surpris, à la nuit
tombante, dans un cirque de montagnes 2.700 mètres d'altitude, en se
demandant comment redescendre du monde glaciaire vers le monde
civilisé sans risquer de passer dans l'autre2 ...

Que faire, sinon tenter de s'en tirer avec les moyens du bord, c'est-
à-dire le «Mémento de poche en cinq langues»?

A la lueur d'une lampe-torche, je trouvai la subdivision souhaitée:
Mountaineering... Alpinisme... Bergsteigen... Alpinisme... Bergbeklim-
ming...

La question que j'aurais voulu poser au premier paysan solitaire que
nous découvrîmes dans la hutte que nous devions atteindre après une
longue et périlleuse marche nocturne, était de savoir s'il existait un
raccourci sérieux (contrairement aux raccourcis habituels) poui
atteindre notre gîte. Mais mon «mémento» me pourvoyait de questions
tout à fait différentes, comme: «Ceci est-il une moraine latérale ou
médiane?... Avez-vous un baromètre anéroïde (aneroïd barometer)?...»

En l'occurrence4 , sans me donner d'indication sur la nature de la
moraine, le paysan nous remit sur la bonne piste, car il ne comprit
heureusement pas un seul mot de ce que je lui avais dit en cinq langues.

Pierre DANINOS, Comment vivre avec (ou sans) Sonia
Примечания

1. Гораздо опаснее.

2. «L'autre monde», c'est celui des morts: "тотсвет'".

3. Морена, нагромождение каменных обломков, принесенных ледником.

4. На этот раз.

УПРАЖНЕНИЯ

I) (а) Дополните следующиефразынаречиямиsi илиtant: La ferme flamande
est ... confortable que les gens, les bêtes, les choses, tout a l'air heureux. — Луa des
volets ... verts, ... de fleurs aux fenêtres,...de rosiers aux murs, ... de propreté et d'ordre
partout, que la maison semble heureuse elle aussi. — La paille et les grains sont ...
abondants que les granges sont pleines. — Tous les animaux sont ... beaux et ... sains
que le vétérinaire ne vient pas souvent ici. — On voit... d'instruments agricoles sous les
hangars qu'on ne peut pas les compter. — II est... tôt que rien ne bouge encore. — Mais
bientôt les poules s'agiteront... dans leur poulailler que la fermière viendra leur ouvrir la
porte. — Dans la journée on travaille ... que, le soir venu, on dort d'un profond sommeil.
(б) Прочтите эти фразы, заменяя si и tant наречием tellement.



274


275


II) Перепишите фразы из упражнения I), опустив выражения: si (tant), que.
Поставьте в начале второго предложения, которое, таким образом, стало независи-
мым, сочинительные союзы: donc, или par conséquent, или c'est pourquoi, и т.д.
(Напр. Le paysan aime tant sa terre qu'il ne la quitte pas souvent = Le paysan aime
(beaucoup) sa terre; c'est pourquoi il ne la quitte pas souvent.)

Ш) Дополнитеследующиефразыпридаточнымипредложениямиследствия,
введеннымиспомощьюtel (telle, tels, telles) que: (Напр.: Ton français est [très
correct], je le comprends bien = Ton français est tel que je le comprends bien.) A la
ferme le travail est [tiès dur], on dort, la nuit, d'un profond sommeil. — Les usines de
Lille sont [très grandes], la visite en est très longue. — Le bruit est [très fort] ici, j'en
deviendrai sourd. — La neige est [bonne], on glisse bien.

IV ) (a) Перепишите фразы из упр. III ), дополнив их придаточными
предложениями, введенными союзом assez pour que + Subjonctif. (Напр.: Ton
français est [très correct], je le comprends bien - Ton français est assez correct pour que
je le comprenne bien.) (б) Дополнитекаждуюфразу (обапредложениякоторой
имеютобщееподлежащее) выражением assez pour + infinitif: On travaille
[beaucoup] à la ferme, on dort, la nuit, d'un profond sommeil. — J'entends [beaucoup]
de bruit, j'en deviens sourd. — Le paysan aime sa teire, il ne la quitte jamais. (Напр.: Tu
parles [correctement], tu es facile à comprendre = Tu parles assez correctement pour être
facile à comprendie.)

V) (a) Дополните следующиефразыпридаточнымипредложениями, введен-
нымисоюзнымвыражениемtrop pour que + subjonctif : II y a [beaucoup] de
locomotives dans cette gare, on ne peut pas les compter. — La neige est trop molle, on
ne peut pas glisser. — Cette histoire est trop longue, je ne vous la dirai pas. — Ces
draps de lit sont [très solides], vous ne les userez pas. — Ce chemin est [très pénible], tu
ne pourras pas arriver au bout. — Voici un appareil [compliqué], je ne sais pas m'en
servir. (Напр.: Ton trançais est [mcoirect], je ne le comprends pas = Ton français est
trop incorrect pour que je le comprenne).

(б) Дополните каждую фразу (оба предложения которой имеют общее
подлежащее) выражением trop pour + infinitif. (Напр.: Tu parles un français très
mcoirect, tu n'es pas compris = Tu parles un français trop incorrect pour être
compris.) Je vois [beaucoup] de locomotives, je ne puis pas les compter. — Tu es sur
une neige trop molle, tu ne peux pas glisser. — II est [très occupé], il ne vient pas me
voir. - Nous avons acheté des draps [tiès solides], nous ne pourrons pas les user.


УРОК 66

ГРАММАТИКА

I L'Expression de but ( Средства выражения цели )
Le professeur parle lentement, pour que vous le compreniez.
В данном примере придаточное предложение {pour que vous com-
preniez) выражает намерение преподавателя, его цель.
Основныецелевыесоюзы:
pour que de manière que

afin que de sorte que

de peur que (ne)de façon que

de crainte que (ne)

Они сопровождаются глаголом в сослагательном наклонении
(subjonctif).

ОБРАТИТЕ ВНИМАНИЕ!

Можно сказать: II parle de manière que je le COMPRENNE

(subjonctif)----- Речь идет о намерении субъекта,

выраженном местоимением il, о его цели.

и:II parle de (telle) manière que je le COMPRENDS

(indicatif)-— Речь идет о реальном следствии.

//— Prépositions + l'infinitif ( Предлоги + инфинитив )
Je parle lentement pour être compris.

de manière à

Еслиобапредложенияимеютобщее подлежащее , то вместо
перечисленныхвышесоюзовследуетупотреблятьсоответствующий
предлог + инфинитив : pour; afin de; de peur de; de crainte de; de
manière à; de façon à.

IIIДругие способы выражения цели Предлог(pour, en vue de) + существительное :
Je fais des vœux pour votre succès = (pour que vous ayez du succès).

277


L'ILE-DE-FRANCE

Regardez sur une carte des environs de Paris les nombreux
méandres1 que forme la Seine, quand elle arrive en Ile-de-France. Elle
semblait, jusque-là2 , se hâter vers la mer, la voilà qui se met à flâner;
elle coule paresseusement entre les collines, sans doute pour demeurer
plus longtemps dans cette région harmonieuse. Au centre, une des plus
belles villes du monde: Paris. Autour de cette illustre cité, une ceinture
de forêts, où d'innombrables châteaux sont les témoins d'une longue

histoire.

L'Ile-de-France n'est peut-être pas la plus pittoresque de nos
provinces, mais elle est la plus importante. C'est le cœur de la France.
Le dialecte qu on y parlait jadis est devenu la langue nationale; les
seigneurs de l'Ile-de-France sont devenus les rois de la France entière.
Et cette province est parée de somptueux châteaux, comme ceux de
Saint-Germain, de Fontainebleau, de Versailles. Ils rappellent le temps
où les souverains et leur cour quittaient Paris pour se livrer1 aux
plaisirs (m.) de la chasse et pour goûter les charmes (m.) de la
campagne, sans toutefois s'éloigner de leur capitale. Car Paris était déjà
ce qu'il est aujourd'hui: le centre politique, intellectuel et artistique de
la France.

Примечания:

1. Извивы, излучины.

2. Jusque-là =jusqu'à ce moment ou jusqu'à ce lieu.

3. Чтобыпредаться(le traître livre la ville aux ennemis).

УПРАЖНЕНИЯ

I) Скажите иначе : La Seine forme des méandres. Elle coule paresseusement. Le
témoin d'un accident. Paris est le cœur de la France. Parée de somptueux châteaux.
Goûter les charmes de la campagne.

II ) Выпишите из текста определительные придаточные предложения. Найди-
те антецедент, а затем укажите функцию каждого относительного местоимения.

III) Найдите в тексте и выпишите ту часть сложных предложений, где тем или
иным образом выражены целевые отношения. В скобках укажите способ выраже-
ния цели: союзное придаточное предложение, предлог + инфинитив.

IV) Поставьте глаголы в скобках в нужное время и наклонение: Nous faisons
Je notre mieux pour que nos invités (être) contents de se trouver parmi nous; de manière

278


qu'ils ne (pouvoir) pas s'ennuyer un seul instant; de façon qu'ils (voir) beaucoup de
beaux monuments; afin qu'ils (avoir) plus tard un excellent souvenir de la France. —
Nous parlons plus bas de peur que le voisin ne nous (entendre). — II est plus prudent de
cueillir les fruits, de crainte que la grêle ne (venir) les abîmer. — Nous cueillerons les
fruits pour qu'ils (être) à l'abri de la grêle. — Prépare les bagages de sorte que tout
(pouvoir) être prêt pour le départ.

V)Перепишите фразы из упр. IV ), поставив глагол главного предложения в
прошедшее время. — ОБРАТИТЕ ВНИМАНИЕ! Глагол придаточного предло-
жения будет стоять в Imparfait du subjonctif (письменный язык).

VI ) Перепишите следующие фразы, заменяя придаточное предложение цели
одним из предлогов: pour, afin de, de peur de, de crainte de, de façon à, de manière
à + инфинитив. (Напр.: Les danseurs portent des masques pour qu'on ne les recon-
naisse pas = Les danseurs portent des masques pour ne pas être reconnus.) Je fais de
mon mieux mon devoir pour que le professeur soit satisfait (satisfaire). — Pierre marche
sur la pointe des pieds afin qu'on ne l'entende pas (être entendu). — Porte cette soupière
avec précaution de peur qu'elle ne se casse (casser). — Nous emportons nos
imperméables de crainte qu'une averse ne nous surprenne (être surpris). — II parle fort,
de manière qu'on le comprenne bien (être compris). — Les montagnards marchent
lentement, de façon que la fatigue ne les prenne pas (se fatiguer).

VII ) Перепишите фразы из упр.VI), поставив глагол главного предложения в
одно из прошедших времен.

— ОБРАТИТЕ ВНИМАНИЕ! Глагол придаточного предложения будет стоять
в Imparfait du subjonctif (письменный язык).


УРОК 67

ГРАММАТИКА

L'expression de l'opposition ou concession

(Средства выражения противопоставления или уступки)

1. Quand on est malade on ne sort pas. Mais moi, je suis malade et рош tant
je sortirai! = Bien que je sois malade, je sortirai.

Придаточное предложение (с "bien que...") выражает действие, кото-
рое, на первый взгляд, препятствует реализации другого действия, содер-
жащегося в главном предложении, хотя, в действительности, не мешает
ему осуществляться. Такое предложение называется уступительным при-
даточным предложением.

Основные союзы: bien que, quoique.

Они сопровождаются глаголом в сослагательном наклонении

(subjonctif).

// — Другие способы выражения противопоставления или
уступки

Уступительные отношения могут выражаться:

1) с помощью двух независимых предложений, объединенных сочини-
тельными союзами: MAIS, CEPENDANT, POURTANT (Урок 58) — или с
помощью выражения: j'ai beau + infinitif:

Je suis malade, cependant je sortirai. = J'ai beau être malade, je sortirai.

2). реже — с помощью причастия, при этом существительное может
опускаться:

Étant malade, je suis pourtant sorti.

3). с помощью существительного, перед которым стоит предлог malgré:

Je sortirai malgré la maladie.

RETOUR À PARIS. LE 14 JUILLET

Ainsi, cher M. Vincent, vous voilà revenu à Paris, vous voilà arrivé
au terme de votre voyage à travers la France. Malgré les incidents (m.)
ou les soucis (m.), vous en garderez, n'est-ce pas? un excellent souvenir.
Mais vous avez encore une image de la France à remporter chez vous:
celle de Paris au 14 juillet.

280


Paris n'est pas une ville triste. La situation internationale a beau être
sombre, les problèmes de la vie quotidienne ont beau être difficiles, la
bonne humeur et l'esprit y régnent toujours. Les habitants ont confiance
dans la devise latine de leur cité: «FLUCTUAT NEC MERGITUR»: Le
navire est secoué par les vagues, mais il ne sombre pas.

Il y a, chaque année, un jour où la joie populaire se manifeste
davantage: c'est celui de la fête nationale. Alors, toute la population
se met en frais1 pour célébrer l'anniversaire de la prise de la
Bastille. On pavoise les fenêtres avec des drapeaux; on orne de
guirlandes (f.) et de lampions (m.) les terrasses des cafés. Dans tous
les carrefours, dans les casernes des pompiers, on a dressé des
estrades drapées de tentures (f.) tricolores — bleu, blanc, rouge; les
orchestres jouent les airs à la mode; et, tout autour, les danseurs se
pressent. Bien qu'ils ne soient pas aussi à l'aise sur les pavés que sur
le parquet ciré d'un salon, ils danseront, ils valseront en plein air2 , tout
le jour et toute la nuit...

Примечания:

1. Тратится; les frais (m.) = la dépense.

2. Насвежемвоздухе, подоткрытымнебом: vivre au grand air, en plein air;
mais: un air de danse ou de musique; il a l'air malade.

УПРАЖНЕНИЯ

I)(a) Какимобразомвыраженыуступительныеотношениявследующей
фразе: Bien qu'ils ne soient pas à l'aise, ils danseront toute la nuit?

(б) Выразите ту же мысль с помощью двух независимых предложений,
соединенных союзами: mais, pourtant или cependant.

II)(а) Каким образом выражены уступительные отношения в следующей
фразе: Nous prenons du plaisir en France malgré les incidents de voyage?

(б)Выразите ту же мысль с помощью двух независимых предложений;

(в)Выразите ту же мысль с помощью придаточного предложения,
введенного союзом bien que.

III)(а) Каким образом выражены уступительные отношения в следующей
фразе: Les problèmes de la vie ont beau être difficiles, les Parisiens restent gais?

(б)Выразите ту же мысль с помощью придаточного предложения,
введенного союзами: quoique или bien que.

(в)Выразите ту же мысль с помощью предлога malgré + существительное
(прилагательному difficile соответствует существительное: la difficulté).

281


IV ) Поставьте глаголы в скобках в соответствующее время и наклонение:

Les chalutiers courent un grand danger quoiqu'ils (être) solides. Le navire résiste à
la violence des vagues quoique la tempête (faire) rage.
Les femmes des pêcheurs
gardent leur courage bien qu'elles (paraître) inquiètes. Nous ne nous ennuyons pas
bien qu'il ne (y avoir) personne au bord de la rivière.
Je suis heureux de revenir
dans cette région quoique je la (connaître) déjà. Ma fille s'intéresse aux livres bien
qu'elle (avoir) à peine dix ans. On ne voit pas les avions quoiqu'on (entendre) le
bruit des moteurs. Vous voulez doubler une autre voiture au haut d'une côte bien que
cela (être) défendu. Je vais allumer mes phares quoiqu'il ne (faire) pas tout à fait
nuit. Vos poules ne pondent guère quoique vous les (nourrir) beaucoup.

V ) Перепишите фразы из упр. IV), поставив глагол главного предложения в
Imparfait. ОБРАТИТЕ ВНИМАНИЕ! Следует также изменить временную форму
глагола придаточного предложения. (Напр.: On n'entend pas bien l'avertisseur
quoiqu'il fonctionne. On n'entendait pas bien l'avertisseur, quoiqu'il fonctionnât.)

VI) Преобразуйте фразы из упр. IV) в сложносочиненные предложения,
состоящие из двух независимых предложений, соединенных союзами: mais,
pourtant или cependant.

VII) Преобразуйте фразы из упр. IV), используя выражение: avoir beau +
инфинитив. (Напр.: L'avertisseur a beau fonctionner, on ne l'entend pas bien.)

VIII ) Составьте небольшие фразы, в состав которых войдут: определительное
придаточное предложение, введенное относительным местоимением "que"; —
придаточное предложение, введенное союзом "que" + indicatif; = придаточное
предложение, введенное союзом "que" + subjonctif; — инфинитивное пред-
ложение, зависящее от глаголов чувственного восприятия: entendre, voir, sentir;
придаточное предложение причины, введенное союзом "comme";— придаточное
предложение с причастным оборотом, выражающим причинные отношения;—
существительное-дополнение, введенное предлогом "à cause de" ; — уступи-
тельное придаточное предложение.


УРОК 68

ГРАММАТИКА

L'expression de la condition et de la supposition
(Средства выражения условия и предположения)

Условное придаточное предложение определяет действие главного
предложения, иными словами, действие главного предложения зависит от
тех или иных условий, содержащихся в придаточном.

(а)[si]

1) S'il fait beau demain, nous ferons une promenade.

2) S'il faisait beau demain, nous ferions une promenade.

3) S'il faisait beau maintenant, nous serions déjà en promenade.

4) S'il avait fait beau hier, nous aurions fait une promenade (см. Урок 34).
Условное придаточное предложение чаще всего вводится союзом [sil ,

сопровождающимся глаголом в изъявительном наклонении (indicatif). Вся
фраза подчиняется следующим правилам:

Изъявительное наклонение (Indicatif) в обоих предложениях:
условие представляется вполне реальным (случай 1),

Сослагательное наклонение (Conditionnel) в главном предложении:
условие представляется менее реальным, лишь предполагаемым (случай 2)
или так и не реализовавшимся (случаи 3 и 4):

Случай 1) SI + présent de l'indicatif... futur de l'indicatif.
Случаи 2) и 3) SI + imparfait de l'indicatif... présent du conditionnel.
Случай 4) SI + plus-que-parfait de l'indicatif... passé du conditionnel.
Примечания:

1.Приведенные выше правила не распространяются на ге случаи, когда SI
имеет значение QUAND, CHAQUE FOIS QUE, PUISQUE или S'IL EST VRAI QUE:

S'il fait beau, nous sortons (= quand il fait beau, nous sortons).
S'il faisait beau, nous sortions (= quand il faisait beau, nous sortions).
Si tu le veux, je me tais (= puisque tu le veux, s'il est vrai que tu le veux, je me
tais).

2.Следует различать союз SI и вопросительное наречие SI, которое может
сопровождаться глаголом в Futur или Futur du passé (yp. 34):

II me demande si je partirai — II me demanda si je partirais.

A condition que

(6)

souque ..., soit que

En admettant que
A supposer que

После этих выражений в придаточном предложении всегда употреб
ляется Subjonctif:

A condition qu'il fasse beau temps, demain, nous partirons.
Qu'il fasse beau temps, qu'il fasse mauvais temps, nous partirons.


283


284


UN PEU DE RÉCRÉATION:
SI LA GARONNE...

1.Si la Garonne avait voulu,

Lanturlu !

Quand elle sortit de sa source,
Diriger autrement sa course,
Et vers le Midi s'épancher,
Qui donc eût pu l'en empêcher?
Tranchant vallon, plaine et montagne,
Si la Garonne avait voulu,

Lanturlu !
Elle allait* arroser l'Espagne.

2.Si la Garonne avait voulu,

Lanturlu!

Pousser au Nord sa marche errante,
Elle aurait coupé la Charente,
Coupé la Loire aux bords fleuris,
Coupé la Semé dans Pans,
Et, moitié verte, moitié blanche2 ,
Si la Garonne avait voulu,

Lanturlu!
Elle se jetait3 dans la Manche

3.Si la Garonne avait voulu,

Lanturlu!

Elle aurait pu boire la Saône,
Boire le Rhin après le Rhône,
De là se dirigeant vers l'Est,
Absorber le Danube à Pesth,
Et puis, ivre à force de boire,
■Si la Garonne avait voulu,

Lanturlu!
Elle aurait grossi la mer Noire.

4.Si la Garonne avait voulu,

Lanturlu!
Elle aurait pu, dans sa furie,


Pénétrer jusqu'en Sibérie,
Passer l'Oural et la Volga,
Traverser tout le Kamtchatka,
Et, d'Atlas déchargeant l'épaule4 ,
5/ la Garonne avait voulu,

Lanturlu!
Elle aurait dégelé le pôle. ,

5 La Garonne n'a pas voulu,

Lanturlu!

Humilier les autres fleuves.
Seulement, pour faire ses preuves,
Elle arrondit son petit lot5 :
Ayant pris le Tarn et le Lot6 ,
Elle confisqua la Dordogne.
La Garonne n'a pas voulu

Lanturlu1
Quitter le pays de Gascogne

Gustave NADAUD. Chansons à dire.
Примечания:

1 L'indicatit est employé ici pour insister sur un fait qui a bien failli se produire
(voir lecture 25, note 5) = elle serait allée

2 Из-за белой пены

3 = Elle se serait jetée

4 По греческой мифологии. Зевс покарач тигана Ai ласа (в русской транс-
крипции - Атланта), велев ему держать на плечах небо (вариант землю)

5 Она округлила свои владения

6 Le Tarn, te Lot, la Dordogne - реки впадающие в Гаронну — Proverbe Avec de$
si on mettrait Pans dans une bouteille = "Если бы да кабы, то во рту росли 6,i рибы"

УПРАЖНЕНИЯ

1) Поставьте глаголы в скобках в соответствующие формы Présent (1-й

глагол) иFutur (2-йглагол) Si tu (aller) en France, tu verras de belles églises — Si
vous venez avec moi, nous (s'amuser) bien — Si nous (faire) trop de bruit, nous
réveillerons les voisins — Si (pleuvoir), la récolte sera belle — Si le temps est très
chaud et très sec, des incendies (éclater) dans la torêt de pins — Si vous (emprunta
trop d'argent, vous ne pourrez plus payer vos dettes — Si cette entreprise ne fait pas de
bonnes affaires, elle ne (pouvoir) plus emprunter aux banques — Si vous passez par
la Bourgogne, (falloir) goûter les crus du Beaujolais — Si (traverser) la Provence, nous,

285


n'oublierons pas d'aller voir le pont d'Avignon et le château des Papes. — Si (faire,
безличн ) beau temps dimanche, il y aura une foule immense dans les arènes de Nîmes,
pour la couise de taureaux. — Si notre ami est bien soigné, il (guérir) de la
tuberculose. — Si tu (vouloir), j'irai au théâtre avec toi.

II ) Перепишите фразы из упр. I), поставив глаголы в скобках в соответст-
вующие формы Imparfait de l'indicatif и Conditionnel présent. (Напр.: S'il faisait
beau, nous sortnions.)

III) Перепишите снова фразы из упр. I ), поставив глаголы в скобках в
соответствующие формы Plus-que-parfait de l'indicatif и Conditionnel passé.
(Напр.: S'il avait l'ait beau, nous serions sortis.)

IV) Поставьте глаголы в скобках в соответствующие временные формы.
(Si = Chaque fois que):

Une vie tranquille: Depuis deux mois nous sommes à la campagne, ma femme et
moi. Si nous (entendre) au réveil gazouiller d'innombrables oiseaux, si un rayon clair
(danser) déjà dans notre chambre, nous savons qu'il (aller) faire très beau et très
chaud. —Vite, on (sauter) à bas du lit, on (prendre) dans la cuisine un bon petit
déjeuner. Une visite au jardin et à la basse-cour, puis on (partir) à travers les champs et
les prés. — Mais si le bavardage des oiseaux ne nous (réveiller) pas, si le soleil ne
(paraître) pas, si la pluie (frapper) nos vitres a petits coups, nous ne (avoir) plus qu'à
faire «la grasse matinée» en (rester) longtemps au lit.

V)Перепишите текст из упр. IV); начните следующим образом: Depuis deux
mois nous étions à la campagne... — Обратите внимание! Необходимо изменить
время глаголов в личной форме. (Привычные, повторяющиеся действия в
прошлом).

VI)(а) Поставьте глаголывскобкахвсоответствующуюформуPrésent du
subjonctif: Nous irons faire un tour dans la montagne, à condition que (ne pas y avoir) de
neige. — En admettant que tu (ne pas retrouver) ton maillot de bain, je t'en prêterai un. —
A supposer que vous (venir) me voir, nous passerons ensemble de bonnes journées.

(б) Поставьте глаголывскобкахвсоответствующуюформуPlus-que-parfait du
subjonctif: Nous serions allés faire un tour dans la montagne à condition que (ne pas y avoir)
de neige. — En admettant qu'il ne (retrouver) pas son maillot de bain, je lui en aurais prêté
un. — A supposer qu'ils (venir) me voir, nous aurions passé ensemble de bonnes journées.

VII ) "Si"-co юз и "si'' -вопросительное наречие: Поставьте глаголы в скобках
в соответствующие временные формы. Dites-moi si vous (partir) après-demain. — Si
nous (partir) après-demain, nous vous préviendrons. — Si la neige (être) assez dure
demain, nous prendrons nos skis. — Je ne sais si, demain, elle (être) assez dure. — Je
me demande si je (pouvoir) dormir cette nuit. — Si je (pouvoir) dormir demain, tout ira
bien. — Si je (pouvoir) dormir, tout irait bien. — Nous avons écrit, il y a huit jours, à
Nice pour savoir si on (pouvoir) nous réserver deux chambres pour le Carnaval. — Si on
(pouvoir) nous les réserver, nous nous mettrions en route très prochainement. —La
petite chèvre de M.Seguin se demanda si elle (combattre) jusqu'au jour.—Si elle
(combattre) jusqu'au jour, ce serait une brave petite chèvre. — Si elle (combattre)
jusqu'au jour, ce sera une brave petite chèvre. — Si elle (ne pas combattre) jusqu'au
jour, ce n'aurait pas été une brave petite chèvre.

286


УРОК 69

ГРАММАТИКА

L'expression de la comparaison ( Средства выражения сравнения )
Впредложении: Pierre est plus grand que Paul "plus grand" является
сравнением : Пьерасравнивают сПолем.

Впредложении: il boit autant qu'il mange; il boit moins qu'il fnel
mange.

сравниваются действия глаголов "boire" и "manger".
Сравнение выражается с помощью:

autant que, aussi... que,

de même que, comme, comme si.

( + ) plus que (ne) ( = )
( — ) moins que (ne)

Примечания:

1. СледуетупотреблятьQUE (a неcomme) послеplus, moins, autant, aussi, de
même.

2. PLUS QUE, MOINS QUE сопровождаются эксплетивным ne, которое не
имеет отрицательного значения: II mange plus qu'il ne boit.

3. AUSSI употребляется только перед прилагательным или наречием (урок 46).

4. AUTANT употребляется только с глаголом или существительным, перед
которым стоит предлог de (урок 46). J'aime autant l'eau que le vin... J'ai autant de
livres que toi.

5. В отрицательных и вопросительных предложениях SI и TANT иногда
заменяют "aussi", "autant":

II n'est pas si grand que toi.
Il n'a pas tant d'argent que toi.

6.COMME SI добавляетсравнениюоттенокпредположения:
Tu cries comme si tu étais en colère

(= Tu cries comme tu crierais, si tu étais en colère).

Опущение глагола

II mange comme son père (comme son père mange).
Il mange plus que son père (que son père ne mange).
Il est aussi grand que son père (que l'est son père).

В придаточном предложении сравнения глагол может опускаться, если он
идентичен глаголу главного предложения.

287


APRÈS LE VOYAGE EN FRANCE:
LES IMPRESSIONS DE M. VINCENT.

—Alors, cher monsieur Vincent, vous voilà rentré de votre longue
tournée à travers la France? Dites-moi un peu vos impressions.

—Je suis ravi de mon voyage. J'ai retrouvé la France plus active que
jamais.

—Elle a pourtant bien souffert de la guerre.— Certes! Et quand je
pense que ce pays a été envahi et saccagé à trois reprises en 70 ans,
j'admire un tel redressement. Ce qui me frappe surtout, c'est de voir que
la France tient encore la tête dans certains domaines, et occupe une
place honorable dans les autres branches de l'économie universelle.
Cette VARIÉTÉ DANS LA QUALITÉ, voilà le miracle. Votre pays
n'est pas si vaste, évidemment, que les Etats-Unis ou Russia, et
pourtant, à l'échelle européenne, il apparaît aussi riche et aussi doué que
ces deux géants.

—L'amitié vous égare un peu, il me semble.

— Mais non!... Un petit pays n'est pas forcément une petite nation!
Tenez, dans l'industrie française, voyez ces charbonnages de Lorraine,
d'un équipement si moderne; ces filatures du Nord aux immenses
usines; ces chantiefs navals de Saint-Nazaire, où se lancent les plus gros

pétroliers; ces papeteries de Touraine; ces'usines de caoutchouc
à Clermont-Ferrand, et celles où se traitent le cuir, la soie, les parfums,
etc. Mais ce que je place au-dessus de tout, c'est l'organisation des
transports ferroviaires: vos trains sont parmi les plus rapides, les plus
exacts et les plus sûrs...

—Oui, je connais particulièrement les cheminots' français: c'est
vraiment un corps d'élite... Et que dites-vous de l'aviation?

—Je suis étonné que la France, accablée de tant de charges et de
soucis, trouve encore le moyen de créer des types d'avions, de les
construire et de les vendre au monde. Tenez, par exemple, ses avions de
transport à réaction ont du succès sur le marché international. ... Et
l'industrie automobile française, n'est-elle pas une des premières? Elle a
presque renoncé sans doute, à construire les grosses voitures, mais ses
petites et moyennes voitures, les «Citroën», les «Renault», les
«Peugeot» s'exportent par centaines de mille. Allez donc visiter à Flins,
près de Paris, les usines Renault: c'est une installation moderne
vraiment parfaite.

288


— J'irai, certainement. Mais, dans le domaine de l'énergie, la France
ne me paraît pas aussi bien placée...

— Détrompez-vous: j'ai vu les barrages hydro-électriques les plus
audacieux et les plus perfectionnés; leur nombre s'accroît sans cesse. Et
bientôt la France sera équipée, pour une bonne partie, par le gaz naturel
découvert et exploité près de Pau. Dans le domaine atomique même,
elle travaille silencieusement, efficacement. Les chercheurs de ses
laboratoires n'ont rien perdu de leurs vertus de méthode et d'ingéniosité.

Si j'ajoute que j'ai trouvé chez vous une jeunesse optimiste et gaie;
que le sport y est plus que jamais en honneur et que les Français brillent
dans la boxe, la natation, le football, la course à bicyclette, le ski,
l'escrime, l'équitation, vous penserez; comme moi, que l'on peut encore
compter sur eux.

Примечание :

1. Nom que l'on donne familièrement en France aux employés de chemin de fer.

УПРАЖНЕНИЯ

I) (a) Образуйте сложноподчиненныепредложенияспридаточнымсравнения,
используя: plus..., que иmeilleur... que: (Напр.: Tu es laborieux; je ne le ci oyais pas
= Tu es plus laborieux que je ne croyais.) Celle année en Champagne, la vendange sera
belle; elle n'était pas belle l'an dernier. — // v a du travail en été; il n'y en a pas
beaucoup en hiver. Les villages sont animés; ils ne le sont pas d'ordinaire. Les
paniers pleins de raisin sont lourds; ils n'en ont pas l'air.
Le vin sera bon (attention
au comparatif!); je ne le croyais pas.
Je le vendrai cher; je ne le pensais pas Le
cru de ce coteau est célèbre; celui des coteaux voisins n 'est pas aussi célèbre. - ■ Le vin
vieux est clair; le vin nouveau n'est pas clair.

(б) Прочтите получившиеся предложения и перепишите только те, в которых
можно опустить глагол придаточного сравнения. — ОБРАТИТЕ ВНИМАНИЕ!
Глагол опускается только в том случае, если он идентичен глаголу главного
предложения. (Напр.: Tu es plus laborieux que (n'est) ton frère = Tu es plus laborieux
que ton frère).

II ) (a) Образуйте сложноподчиненные предложения с придаточным сравнения,
используя: moins... que. (Напр.: Tu n'es pas laborieux; je te croyais laborieux - Tu es
moins laborieux que je ne croyais.) Il y a peu de bruit à la campagne; il y en a à la
ville. — Ce propriétaire ne possède pas beaucoup d'hectares; son voisin en possède
beaucoup.
Ce vigneron n 'est pas riche; son voisin est riche. Ce cultivateur n 'est
pas très riche; nous le croyions riche.
La Champagne n 'est pas très pittoresque; la
Bourgogne est pittoresque.
Le temps n'est pas clair; il était clair hier. On ne voit
pas bien les deux tours de la cathédrale de Reims; on les voyait bien hier.

289


(б) Прочтите получившиесяпредложенияиперепишите толькоте, вкоторых
можноопустить глаголпридаточногосравнения. — (Напр.: Tu es moins laborieux
que (tu n'étais) autrefois
Tu es moins laborieux qu'autrefois.)

III ) Дополните следующие фразы с помощью aussi... или autant... Обратите
внимание на разницу в употреблении aussi и autant! ( см . урок 69, Примечания ).

(а)11 у а ... de sapins dans les montagnes du Jura que dans les Vosges. Les torrents
sont
... nombreux dans les vallées que les sentiers dans les bois. Les bûcherons
aiment ... leurs montagnes que les paysans aiment leurs terres. La cathédrale de
Strasbourg avec sa flèche est ... belle que la cathédrale de Reims. On admire ...la
cathédrale de Strasbourg que celle de, Reims. La «Marseillaise» est ... bien le chant
des Parisiens ou des Bout guignons que celui des Marseillais; c'est l'hymne national.

(б)Je n'ai pas vu ... de cigognes que je l'espérais. Elles n'étaient pas ... nombreuses
que l'an dernier.
Je n'ai pas visité ... de pays que vous. Je n'ai pas voyagé ... que
vous. Je ne suis pas ... actif que vous l'êtes.

IV ) Перепишите отрицательные предложения из упр. III (б), используя si или
tant (см. стр. 128).

V ) Преобразуйте следующие фразы, используя выражения: comme, ainsi que +
существительное: La petite chèvre se battit; elle ressemblait à une lionne. Tu es
rouge; tu ressembles à un coq. Tu es maigre; tu ressembles à un clou. Tu es
orgueilleux; tu ressembles à un paon. Tu es bête; tu ressembles à un âne. Tu
pleures; tu ressembles à un veau. Tu marches lentement; tu ressembles à une
tortue. Tu avances lentement; tu ressembles à un escargot. Tu bavardes; tu
ressembles à une pie. Tu es fort; tu ressembles à un bœuf.


УРОК 70

ГРАММАТИКА

La concordance des temps (Согласование времен):
Общие правила.

(а) Je me repose, car j'ai couru longtemps.

(б)Je me reposais (je me suis reposé), car j'avais couru longtemps.

Как правило, в сложном предложении с несколькими глаголами су-
ществует определенная взаимная зависимость времен. Они согласуются и
взаимодействуют друг с другом. Таким образом, следует соблюдать пра-
вила согласования времен,
как это показано в приведенных выше при-
мерах. Вот несколько правил, касающихся согласования времен в при-
даточных предложениях:

/ — Придаточные дополнительные предложения с
глаголом в изъявительном наклонении:

qu'il fait beauJe qu'il faisait beau alors

Je crois aujourd'hui croyais,qu'il ferait beau le lendemai

qu'il fera beau demain j'ai cruqu'il avait fait beau la veille

qu'il a fait beau hier ит.д.

(a) Когда глагол главного предложения стоит в [Présentl , то глагол
придаточного должен ставиться:

в présent для выражения одновременности по отношению к

в futur для выражения следования глаголу главного

в passé composé для выражения предшествования предложения

(б) Когда глагол главного предложения стоит в Годном из прошедших
времен] , то глагол придаточного должен ставиться:

в imparfait для выражения одновременности по отношению к

в conditionnel для выражения следования глаголу главного

présent для выражения предшествования предложения
в plus-que-parfait

Придаточное времени с глаголом в Indicatif.

Обратите внимание на то, что:

(а) В письменном языке для выражения предшествования по
отношению к глаголу в Passé simple следует употреблять Passé antérieur:
Quand l'enfant eut dîné, on le coucha.

291


(б) В разговорном языке для выражения предшествования по отно- •
шению к глаголу в Passé composé, следует употреблять Passé surcomposé:

Quand l'enfant a eu dîné, on l'a couché (см. таблицу "Употребление
прошедших времен...", ст. VI).

//— Придаточные предложения в Subjonctif

Пись менный язык

qu'il fasse beau (en ce qu'il fît beau alors,

a) Je doute moment) b) je doutais qu'il fît beau le lendemain,

qu'il fasse beau (demain) qu'il eût fait beau la veille.

qu'il ait fait beau (hier)

(а)Когда глагол главного предложения стоит в [Présent] , глагол
придаточного предложения ставится:

в présent du subjonctif для выражения одновременности по отношению к
в présent du subjonctif для выражения следования глаголу главного

в passé du subjonctif для выражения предшествования предложения

(б) Когда глагол главного предложения стоит в [одном из прошедших
времен!
, глагол придаточного предложения ставится:

в imparfait du subjonctif для выражения одновременности по отношению к
в l'imparfait du subjonctif для выражения следования глаголу главного

в plus-que-parfait du subjonctif для выражения пред- предчожения

шествования

В современном разговорном языке формы Imparfait и Plus-que-parfait

du subjonctif заменяются соответственно формами Présent и Passé du

subjonctif.

LA FRA NCE À VOL D'OISEA U

Le voyageur qui, venu de l'autre bout du monde par la voie des airs, se
trouve soudainement survoler1 la France, cesse de lire ou de sommeiller. Le
paysage qu'il aperçoit va se dérouler en peu d'heures et paraîtra remarqua-
blement ordonné: quelques fleuves bien tracés et toujours pourvus d'eau
(ces fleuves sont reliés entre eux, par-dessus les collines, grâce à un
ingénieux système de canaux que règlent des écluses)... au centre du pays,
un massif montagneux , qui n'est point un obstacle à la vie et au trafic, car
d'innombrables chemins le traversent; aux frontières du pays, sauf vers le
nord, des chaînes parfois non médiocres, puisqu'une d'entre elles comporte
le plus haut sommet de l'Europe (...). La vie humaine, dès que l'on s'éloigne
des sommets, est partout sensible. Arrive-t-on2 sur les plateaux fertiles

292


et dans les plaines verdoyantes, cette vie s'ordonne en hameaux, en villages, en
bourgs, en villes. Chaque village est toujours marqué par l'église, et souvent
par quelque demeure seigneuriale3 . Depuis un siècle, la vie sociale s'est
profondément transformée, les châteaux ont changé de maîtres- ils servent
aujourd'hui, souvent, d'écoles, de préventoriums, de sanatoriums, d'hôpitaux et
de maisons de retraite. Certains d'entre eux sont devenus des musées.

D'un village à l'autre, d'une ville à l'autre, de belles routes bien dessinées,
bien entretenues, se déroulent, chargées de voitures, d'animaux et de passants.
Le long des vallons courent les voies ferrées. On aperçoit partout des ouvrages
d'art, des ponts, des viaducs. S'il prend la peine de consulter les livres propres
à l'instruire de ce qu'il voit, le promeneur du ciel apprend que presque tous ces
villages, ces cités, ces châteaux, ces palais, portent des noms sonores,
plaisants, harmonieux, mêlés à l'histoire, à la légende, à la fable (...).

Mais ce qui frappe le voyageur dès qu'il arrive au-dessus des régions
cultivées, c'est le caractère parcellaire4 de la campagne française. Les
champs sont certes petits, la plupart, et voués à des cultures différentes
en sorte qu'ils présentent une grande variété de couleurs. Les parcelles,
souvent, sont closes de haies. Elles alternent avec les jardins, les
vergers. Dès ce premier regard, le voyageur comprend que la France est
une des patries de l'individualisme (...).

Plus tard, quand le voyageur aérien aura pris contact avec le sol, il
fera de la France, d'abord entrevue, une connaissance plus intime et plus
révélatrice encore(...). Il apprendra, s'il ne le sait pas encore, que la
France est vraiment le pays de la variété...

La France, depuis mille ans, n'a cessé de jouer un rôle capital dans
toutes les aventures de l'esprit. Elle a donné des saints, des maîtres, des
chefs et des héros. Ses philosophes ont tenu le gouvernail de la pensée
humaine à travers maintes querelles et maintes bourrasques. Elle a, dans
l'architecture et la peinture, manifesté l'une des plus rares vertus: la
continuité. Elle vient d'offrir au monde une pléiade de sculpteurs qui ne
sont point indignes de figurer à côté des Gothiques, des Grecs
archaïques ou classiques, et des Égyptiens. Elle fait entendre sa voix5
quand les autres peuples musiciens semblent soudain à bout de souffle.
Sa littérature est, avec la littérature anglaise, l'une des plus riches
du monde. Tel est le fruit d'une lente et raisonnable appropriation6 d'un
peuple à une terre et à un climat.

Georges DUHAMEL, Dans la France, géographie, tourisme.

293


Примечания:

1. Vient à survoler

2. si l'on arrive...

3. Помещичью усадьбу. >

4. Поля поделены на небольшие участки. ,

5. Par ses musiciens.

6. = Приспособления.

УПРАЖНЕНИЯ

I) Переведите первый абзац текста в план прошедшего и внесите необхо-
димые изменения: от слов: «Le voyageur qui, venu ... se trouvait», и т.д. Замените
aujourd'hui на maintenant.

II) Поставьте глаголы в скобках в соответствующие формы Présent, Futur или
Passé composé, соблюдая правила согласования времен: Hélène, en se réveillant,
pense avec joie qu'on (être) au 24 décembre, veille de Noël, que ce soir elle (placer) ses
souliers devant la cheminée de la salle à manger, et que le Père Noël (descendre) du
ciel et (venir) mettre dans les souliers une poupée et beaucoup d'autres jouets. Elle sait
que demain matin, au réveil, elle (aller) pieds nus. en chemise de nuit, chercher tous ses
cadeaux, qu'elle (entrer) ensuite dans la chambre de ses parents pour les embrasser, et
qu'enfin elle (faire) la «grasse matinée» au lit, au milieu de ses jouets.
Elle est
heureuse, mais, par moments, elle se demande si elle (être) assez sage depuis un mois et
si le Père Noël (être) assez satisfait d'elle pour lui offrir tous ces cadeaux.

III) Перепишите фразы из упр. II) изменив при этом временную форму
глаголов. Начните следующим образом: "Hélène, en se réveillant, pensait..."
Замените ce soir на le soir; demain на le lendemain.

IV) Поставьте глаголывскобкахвсоответствующуювременную форму :
Lorsque les chars du carnaval (apparaître), la foule des spectateurs pousse des cris.
Lorsqu'ils (se montrer), la foule se précipitera. Lorsqu'un char (apparaître), tout le
monde applaudissait. Aussitôt que la fête a eu cessé, on (commencer) à parler du
prochain carnaval. Dès que la fête (se terminer), on commença à penser à la
prochaine. Quand le navire quitta le port, avec ses voiles blanches, il (ressembler)
à un grand oiseau. Chaque fois qu'il (s'éloigner) sur la mer, il avait l'air d'un bel
oiseau.
Pendant que le navire (sortir) de la rade, le ciel s'est assombri. Le ciel
s'assombrissait tandis qu'il (quitter) la rade. Quand le carnaval aura pris fin, nous
(partir) pour la Corse.
Après que nous (survoler) les grandes forêts de châtaigniers
et de chênes, nous apercevrons la mer violette.

V)(a) В следующих фразах поставьте глагол главного предложения в Passé
composé, изменив соответственно временную форму глагола придаточного
предложения: Je reviens en Corse parce que j'y ai déjà été accueilli à bras ouverts.
Comme j'ai été enchanté de mon premier séjour, je décide d'en faire un second.
Comme j'ai pris beaucoup de plaisir en Corse, j'y reviens. Un incendie éclate dans
le maquis, parce qu 'il a fait très sec depuis quelque temps. Ce jeune homme «prend

294


le maquis parce qu'il a voulu venger le meurtre d'un de ses frères. Comme
Napoléon a rendu la Corse célèbre, ses compatriotes lui restent fidèles

(б) Выполнитетожезадание, поставивглаголглавногопредложениявPassé
simple: La с hevre dresse la tête parce qu'elle a entendu un long hurlement. Comme
elle a entendu hurler le loup, la chèvre cesse de brouter.
Elle s'allonge par terre,
parce qu 'elle n 'a pas pu vaincre le loup. M. Seguin a de la peine parce que sa chèvre
s'est enfuie.

VI) Вследующихфразахпоставьте глаголглавногопредложениявImparfait,
изменивсоответственновременнуюформуглаголапридаточногопредложения: //
у a tant de baigneurs allongés sur la plage qu'on ne peut plus circuler. Vous faites
tant de bruit que je n'entends plus rien. — Il y a tellement de paille dans la grange
qu'on ne peut l'y mettre toute. Les animaux sont si sains qu'on n'appelle jamais le
vétérinaire. Le professeur est si calme que je ne le vois jamais en colère. La
récolte n 'est pas si belle qu 'elle l'a été l'année précédente. Le village est plus bruyant
qu'il ne l'a jamais été. — // y a sur les cheminées moins de cigognes qu'on ne me Va
dit. Je voyage en avion comme vous me l'avez conseillé.

VII)Вследующихфразахпоставьте глаголглавногопредложениявImparfait.
изменивсоответственновпридаточномпредложениивременнуюформуглагола,
употребленноговSubjonctif (письменныйязык): Le préfet veut que la fête ait lieu sur
la grande place. Les électeurs doutent que ce candidat soit sérieux. Le maire
regrette que le préfet ne vienne pas assister à la fête du village On souhaite que ce
vieux maire prenne sa retraite. On s'étonne qu'il soit déjà au lit. Elle ne pense pas
que son frère revienne.

VIII) Вследующихфразахпоставьте глаголглавногопредложенияв
Imparfait (разговорныйязык): Je désire que mon fils (finisse) vite son travail. Je
souhaite qu'if (ait fini) bientôt son travail. Je ne crois pas qu'il (revienne) bientôt.
Je doute qu'il (soit revenu) déjà. Je regrette qu'il (parte) Je m'étonne qu'ils
(soient partis).


ТЕКСТЫДЛЯЧТЕНИЯ: УРОКИ 64 70

LA FETE NATIONALE AU VILLAGE

II y a d'abord les courses, que nous regarderons de la petite grille,
puisqu'elles partent du café Daniel et s'arrêtent au pont de la Surprise.

La course en sac: sept ou huit «enragés de gamins», dit papa, en
manches de chemise et enfournés jusqu'à la taille dans un sac à pommes
de terre, suants, essoufflés, gigotant comme des diables, avancent par
petits bonds ridicules sous le soleil torride, au milieu d'un nuage de
poussière blanche. C'est le cadet des Roy, muet, noir, ruisselant,
farouche, gros comme une allumette et acharné comme un taon' qui
reçoit son prix et, après quoi, tombe en faiblesse2 ...

Puis la course aux grenouilles: les concurrents voiturent chacun
devant soi, sur une brouette dont les côtés sont enlevés, une grenouille.
Tous les deux tours de roue, la misérable bestiole affolée se lance à bas
de son char, le conducteur bondit, la ramasse à pleine main; elle lui
échappe, saute à nouveau; il trébuche, tombe sur elle, la reconquiert, la
rejette sur sa planche, poussiéreuse, asphyxiée, les yeux plus que jamais
hors de la tête, puis repart à toute vitesse pour recommencer trois pas
plus loin. La course ne vaut que si la grenouille arrive au bout vivante...

Cette fois, c'est Louis Tourneau qui triomphe, sa cliente s'étant tenue
étrangement tranquille tout le long du parcours.

Une voix grincheuse s'élèvera bien pour prétendre que le malin
garçon... avait eu la précaution de faire absorber, avant la course,
à ladite cliente «un bon demi-verre de jus de tabac», mais les membres
du jury négligent cette accusation qui se perd dans le rire et les bravos.

L'affluence remonte ensuite vers le bourg pour les jeux sur la place
de l'église...

Après la revue des pompiers, de grands gars farauds essaient en vain,
tour à tour, d'atteindre le sommet du mât de cocagne où pendent un
canard, un paquet de café, une bouteille de rhum. Le fût3 , dûment
savonné, les voit reglisser l'un après l'autre, jusqu'au sol, à toute allure,
écarlates et dépités; à peine ont-ils vaincu laborieusement le premier tiers.

Il n'y aura encore que ce singe de petit Roy, plus acharné que jamais,
pour se hisser par trois fois victorieusement jusqu'à ces trésors
alimentaires, et les rapporter un à un entre ses dents.

296


Примечания:

1 Слепень (произносится km).

2. Лишается сознания (устар ).

3. Le fût d'un arbre = la partie la plus basse du tronc, où il n'y a pas de branches
Le fût d'un mât. d'une colonne ressemble au tronc de l'arbre. Le fût les voit reghsser
gallicisme, où le verbe voir n'a pas de valeur précise = sur le fût, ils glissent de
nouveau.

HISTOIRES DE CHASSE DANS UN MESS
D'OFFICIERS BRITANNIQUES

... Parker décrivait la chasse à dos d'éléphant.

«Vous êtes debout sur votre bête, solidement attaché par une jambe,
et vous vous portez dans le vide, tandis que l'éléphant galope: c'est
vraiment très excitant.

— Je le crois sans peine, dit Aurelle.

— Oui, mais si vous l'essayez, dit le colonel à Aurelle avec
sollicitude, n'oubliez pas de descendre par la queue aussi vite que vous
pourrez si votre éléphant rencontre un terrain marécageux. Son mouve-
ment instinctif, s'il sent le sol se dérober sous lui, est de vous saisir avec
sa trompe et de vous déposer sur le sol devant lui pour s'agenouiller sur
quelque chose de solide..

— J'y penserai, sir, dit Aurelle.

— Aux États malais, dit le major du génie, les éléphants sauvages
circulent librement sur les grandes routes. J'en ai souvent rencontré
quand je me promenais à motocyclette. Évidemment, si votre tête ou
votre costume leur déplaisent, ils vous cueillent au passage et vous
écrasent la tête d'un coup de patte. Mais en dehors de cela, ils sont tout
à fait inoffensifs.

— Padre, dit Aurelle, j'ai toujours pensé que vous étiez un
sportsman, mais avez-vous réellement chassé la grosse bête?

— Comment (...) réellement chassé? J'ai tué à peu près tout ce qu'un
chasseur peut tuer, depuis l'éléphant et le rhinocéros jusqu'au tigre et au
lion. Je ne vous ai jamais raconté l'histoire de mon premier lion?

— Jamais, Padre, dit le docteur, mais vous allez le faire (...)

— J'étais à Johannesburg et désirais vivement faire partie d'un club
de chasseurs où je comptais beaucoup d'amis. Mais les règlements
exigeaient que tout candidat eût tué au moins un lion. Je partis donc

297


avec un [noir] chargé de plusieurs fusils et, le soir, me mis à l'affût avec
lui. près d'une source dans laquelle un lion avait coutume de venir boire.

«Une demi-heure avant minuit, j'entendis un bruit de branches
cassées et au-dessus d'un buisson apparaît la tête du lion. Il nous avait
sentis et regardait de notre côté. Je le mets en joue et tire: la tête
disparaît derrière le buisson, mais au bout d'une minute remonte.

«Un second coup: même résultat. La bête, effrayée, cache sa tête,
puis la dresse à nouveau. Je restais très calme: j'avais seize coups à tirer
dans mes différents fusils. Troisième coup: même jeu. Quatrième coup:
même jeu. Je m'énerve, je tire plus mal, de sorte que. après le quinzième
coup, l'animal redresse encore la tête.

[«— Si tu manques celui-là, me dit le noir, nous serons mangés.»]

«Je prends une longue inspiration, je vise soigneusement, je tire.
L'animal tombe... Une seconde... deux... dix... il ne reparaît pas. J'attends
encore un peu, puis, triomphant, je me précipite, et devinez ce que je trouve
derrière...

— Le lion, Padre.

— Seize lions (...) et chacun d'eux avec une balle dans l'œil: c'est
ainsi que je débutai».

A. MAUROIS, Les Silences du colonel Bramble.

SI...

Si toutes les filles du monde voulaient s'donner la main, tout autour
de la mer elles pourraient faire une ronde.

Si tous les gars du monde voulaient bien êtr'marins, ils fraient avec
leurs barques un joli pont sur l'onde.

Alors on pourrait faire une ronde autour du monde, si tous les gens
du monde voulaient s'donner la main.

Paul FORT, Ballades françaises.

ОТКРЫТЬ САМ ДОКУМЕНТ В НОВОМ ОКНЕ

Комментариев на модерации: 1.

ДОБАВИТЬ КОММЕНТАРИЙ [можно без регистрации]

Ваше имя:

Комментарий

Все материалы в разделе "Иностранный язык"