Минск - Столика Республики Беларусь (стр. 1 из 5)

Институт предпринимательской деятельности

Курсы гидов-переводчиков

ЭКСКУРСИЯ

ДЛЯ ИНОСТРАННЫХ ТУРИСТОВ

«МИНСК – СТОЛИЦА РЕСПУБЛИКИ БЕЛАРУСЬ»

( французский язык)

Выполнила: Вера Протас

Преподаватель: Л.А. Корогодова

Минск 2007

Medames et Messieurs, bienvenus à Minsk! Je suis très heureuse de vous voir ici. J’espère que vous etes bien passés la nuit et soyez pleins de forces à decouvrir notre ville. Je m’appelle Vera, je serai votre guide. Nous allons faire un tour à travers la ville, qui va durer deux heures et demie. Lors de notre petit voyage vous allez prendre connaissance des curiosités de la ville, de voir les monuments historiques, les ensembles architecturaux, le centre historique de la ville.

Au cours de notre tour nous allons faire des petits arrets pendants lesquels vous pourrez vous reposer et prendre des photos.

Minsk, c’est la capitale de la République de Belarus qui se trouve au centre de l’Europe et dont la superficie est 207 milles km. Notre République n’a pas de debouche maritime. Elle confine à la Russie au nord et à l’est, à la Pologne à l’ouest, à la Lettonie et la Lituanie au nord-ouest, à l’Ukraine au sud.

C’est un pays plat, couvert de vastes forets et partiellement marécageux.

La population du Belarus est de 11 mln. d’habitants, dont les deux tiers vivent dans les villes. Elle se compose de Belarusses, de Russes, d’Ukrainiens, de Juifs, de Tatars et de Polonais.

Le climat est continental et tempéré. L'hiver est souvent rigoureux. En été il ne fait pas très chaud.

Notre pays n'est pas riche en ressources naturelles. Le sous-sol renferme sel potassique, sel gemme, tourbe, sable, argile et sources d'eaux minérales. Le Bélarus importe surtout du pétrole et du charbon.

Les forêts occupent le tiers du territoire de la république. Leur faune est très riche. On y trouve lièvres, loups, ours, écureuils, castors, sangliers, renards et même aurochs, symbole de la république.

L'économie nationale du Bélarus est constituée par plus de 100 industries. Le visage contemporain du pays est formé par les industries d'automobiles, de tracteurs, de pneus, chimique, minière, de construction de machines-outils, de fabrication de roulements, électronique et d'appareils de précision.

L'agriculture de la république se spécialise en la production des pommes de terre, des céréales, du lin, du lait et de la viande.

La république a un potentiel technique et scientifique de haut niveau, basé sur l'Académie des sciences, nombreux universités, instituts et laboratoires de recherches.

Le Bélarus est un des Etats fondateurs de l'Organisation des Nations Unies. Minsk est non seulement la capitale de notre pays, mais aussi la capitale de la Communauté d'Etats indépendants.

Nous commençons notre voyage par l’avenue Pobediteley, une des plus jeunes avenues de Minsk et qui nous mène vers la vieille ville.

A votre gauche se profile le Palais des sports qui fait penser à un grand navire de haute mer. Ce batiment a été construit en 1966 et il est prevu pour 6000 places. Le Palais est destiné aux compétitions sportives et aux differentes manifestations d’ordre social. En 1999 derrière le palais on a construit le patinoire couvert.

A droite s’élèvent de grands édifices administratifs ou se trouvent plusieurs bureaux, offices etc.

A gauche vous voyez les lointains de la Svislotch , la rivière qui traverse toute la ville. Vous allez voir cette rivière encore plusieurs fois pendant notre voyage.

Les sculptures que vous apercevez à votre droite symbolisent les quatres saisons de l’année.

Bien que Minsk soit une ville assez jeune, il compte plus de neuf ans de son histoire qui est pleine d’événements intéressants et importants, tragiques et édifiants.

On sait la date de la naissance de Minsk grace à l’auteur du « Dit de la compagnie d’Igor » ou il parle avec une vive douleur des fils russes tués dans cette bataille. Le 3 mars 1067 une bataille acharnée a eu lieu sur la rivière Némiga entre les fils du prince de Kiev Yaroslav : Iziaslav, Sviatoslav et Vsévolod et le prince de Polotsk Vseslav. Minsk a été pillié, les hommes ont été massacrés, les femmes et les enfants sont tombés prisonniers.

Au cours de son histoire Minsk a été mille fois reduit en cendre, mais chaque fois il ressuscitait. C’est juste pour ca qu’on aime répéter que notre ville est ancienne et moderne à la fois.

C’est la place de la Liberté qui s’ouvre devant nous. Cette place ancienne est le témoin de l’histoire de Minsk de cinq siècles, le témoin des plusieurs événements historiques, le noyau historique de la ville.

En 1930 le centre de la ville se trouvait justement sur cette place mais en 1950 le centre s’est déplacée à la place Centrale (aujourd’hui la place d’Octobre). Au moment de prononciation de Minsk comme la capitale du Belarus le centre de la ville se trouvait à la place de la Liberté.

Nous sommes arrivés à la place de Haute Ville . Maintenant cette place est connue comme le centre historique de la ville. Mais en realité Minsk a apparut dans l’autre endroit. On croit que notre ville est née sur cette pelouse verte que vous voyes de l’autre coté de la route, au croisement de deux fleuves: Svislotch et Némiga. Vous pouvez voir Svislotch, mais Némiga est disparu de la carte de la ville. Aujourd’hui c’est une petite rivière souterraine, le nom de laquelle porte la rue qui passe le long de cette rivière.

Les fouilles archéologiques temoignent qu’à cet endroit se trouvait l’ancienne forteresse bien défendue par une fortification de puissants murs de terre d’une hauteur d’au moins 10 m avec des murailles et des portes en bois flanquées de deux tours.

Cette place-forte était un ensemble architectural complexe avec des bâtiments divers principalement en bois, et une église cathédrale. Près de la forteresse une agglomération d’artisans s’est constituée avec un quartier marchand, des rues pavées de bois et des installations de drainage parce que la forteresse était entourée de marécages.

Grace aux differents outils de travail, des instruments, des ustensiles de ménage, la vaisselle, les articles en bois, en cuir, en os, en métal, trouvés au cours des fouilles archeologiques, on peut juger de l’essor des métiers dans la ville.

Dès XI-ième siècle l’artisanat avait un haut niveau de développement. Les habitants de Minsk étaient réputés comme maîtres dans l’art de la ferronnerie.

Dans des fours spéciaux on obtenait du fer qui était amené dans la ville où il était travaillé par les forgerons qui connaissaient déjà des procédés spéciaux de la fabrication de l’acier. Par des moyens divers, souvent très subtils, on obtenait des faux, des haches, des couteaux d’excellente qualité.

Les artisans échangeaient des articles de leur confection contre du sel, du fer, de l’étain et d’autres marchandises amenées d’ailleurs. Les multiples liaisons entretenues avec des pays parfois très éloignés sont attestées par les trouvailles archéologiques. Les premiers marchés étaient conclus sur la rive droite de Svislotch où accostaient les bateaux des marchands. Cette voie commerciale est connue sous le nom « des Variags et Grecs » ce qui a donné une version de l’origine du nom Minsk. Car le tas de marchands y vendaient ou echangeaient leurs marchandises. Alors, le mot echanger ( meniat, mena qui veut dire échange) est à l’origine de l’appellation de notre ville.

Mais il y a une autre version. Les données des recherchs archéologiques temoignent qu’autrefois Minsk se trouvait un peu plus loin qu’aujourd’hui, au bord de la rivière la Menka. Peut-etre ce bourg etait detruit par les envahisseurs car les archéologistes y trouvent les vestiges d’un chateau.

Mais en 11 siècle à cause des sols marécageux et impossibilité de s’élargir plus loin la ville etait obligée de changer son centre et déménager à cette place, nommée maintenant La Haute Ville. C’etait un centre administratif, commercial et culturel de la ville. On y a edifié des noveaux constructions mais deja en pierres. Et vous voyez maintenat une petite partie de ces édifices autour de vous. Et des ce temps-la, c’est cet endroit qui represente le centre historique de notre ville.

Du 13 siècle jusqu’au 16-ième siècle Minsk faisait partie de la grande principauté de Lituanie . C’etait le temps d’or pour notre pays. C’etait l’époque de la formation de la nation biélorusse, de la langue et culture biélorusse. La langue belorusse était langue d’état. On a publié des lois en langue belorusse, des livres. Le grand civilisateur biélorusse Skorina qui a vécu dans la première moitié du 16 siècle, a été l’initiateur de l’imprimerie en langue biélorusse.

En 16 siecle, pour renforcer leur domination sur les terres russes et en particulier sur le Belarus, les princes lituaniens se sont alliés aux magnats polonais et par l’Union de Lublin (1569), le peuple biélorusse s’est retrouvé pour 200 ans sous domination polonaise.

Mais a la fin du 18 -ième siècle le Bélarus s’est affranchi de la domination polonaise pour se trouver cette fois sous la domination russe: en 1772 sa partie orientale a été annexée à la Russie et en 1793-1795, le reste du territoire a été réuni à la Russie.

Malheureusement au cours de toute son histoire notre pays etait toujours dechiré par ses voisins : la Pologne et la Russie.

En décembre 1922, la République socialiste soviétique de Biélorussie devient une république de l'URSS. Le territoire administré par la Pologne est rattaché au Belarus en 1939 quand l'Armée rouge occupe la Pologne orientale. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le Belarus est occupée par les troupes allemandes. Les traités d'après la guerre confirmèrent l'existence du Belarus dans ses frontières actuelles. La République socialiste soviétique de Biélorussie devint membre fondateur de l'ONU (1945).

Les temps passés nous ont laissé seulement quelques exemples de l’architécture ancienne.

Non loin de l’ancienne forteresse on peut voir l’eglise Sainte-Catherine , laplus ancienne église à Minsk, construit en 17 siècle.

C’est une basilique à trois nefs. La facade est formée de deux tours fortifiées, avec les coupoles en heaume. La cathédrale a été mainte fois reconstruite. Mais le caractère défensif de l’architecture de cette église témoigne qu’auparavant elle avait non seulement des fonctions religieuses, mais aussi servait de l’avant-poste sur les abords du sud du château. Pendant presque deux siècles (17-18) la cathédrale de Saint Pierre et Paul restait le temple orthodoxe unique de Minsk qui auparavant était catholique. A la fin du 18 siècle l’église est tombée en décadence et a été reconstruite grâce à l’argent qui a été donné par l’impératrice russe Katerine II, le nom de laquelle elle porte maintenant. Aux 1930 l’église de Saint Pierre et Paul, comme d’autres temples de Minsk, a été fermée et on a aménagé dans son bâtiment le dépôt de poisson. Aux années 1970 l’église a été restaurée, on lui a redonné son ambiance initiale avec les éléments des styles Renaissance et Baroque. On essaie de lui rendre son aspect originel.

Peu à peu on a vu l’apparition de notre propre style de baroque, l’exemple duquel vous voyez devant. C’est une cathédrale orthodoxe de Saint Esprit du 17 siècle de style baroque. C’est la cathédrale principale de la ville. La cathédrale Saint –Esprit a éte érigée en 1642-1687 comme une église catholique de l’ordre des Bernandines. En 1918 les offices dans la cathédrale de Saint-Esprit ont été arrêtés, la basilique a été transformée d’abord en salle de sport et puis en prison. En 1974 le temple a vu reériger ses croix. De nos jours dans la cathédrale se trouve l’icône miraculeuse de Notre-Dame de Minsk . D’après la légende c’est cette icône qu’au X-ième siècle tenait dans ses mains le Saint Vladimir qui a imposé le christianisme à la Russie.

(Religion)

La population belorusse est en majorité de tradition grecque ortho­doxe, ce qui a favorisé l'influence russe. Dans l'ouest et le nord-ouest de la Biélorussie l'influence de la culture polonaise est notable. On y trouve de fortes concentra­tions de populations catholiques romaines. Aujourd'hui, on estime qu'il y a à peu prèes de 2,5 millions (25%) de catholiques en Biélorussie.

50% se proclament croyants. Parmi eux 25% - les orthodoxes.

Actuellement, on comptait à Minsk environ 38 sociétés religieuses: 7 sociétés de l'église orthodoxe bélarusse, 5 catholiques, 2 gréco-catholiques, 8 évangélistes, 5 évangélistes et baptistes. Les adventistes du septième jour, les musulmans, les juifs, les fidèles de Krisna, les évangélistes-réformateurs (calvinistes), les néoapostoliques, les témoins de Jéhovah, les disciples de l'église évangélique, de l'église Jésus-Christ et de l'église Christ ont leurs sociétés à part.

Autrefois détruit et entièrement reconstruit sur les restes du fondement, ancien l’Hôtel de ville s’élève au centre de la place de la Liberté. Minsk etait la deuxieme ville biélorusse apres Brest qui a obtenu le droit de Magdebourg , qui lui a rendu de l’authonomie et a fait de lui une communautée independante avec son propre système de jestion. Alors jadis L’Hôtel de ville abritait le magistrat, l’administration locale, et actuellement il sert de salle des réceptions solennelles de la Mairie de Minsk.

Construit pour la première fois en 1499 et détruit en 1857 sur l’ordonnance de l’empereur Nicolas I, il a été exactement reproduit en 2002-2003 d’après les dessins du début du 19 siècle. L’édifice est couronné d’une tour de 32 mètres de l’horloge à carillon et des armoires de la ville représentant l’ascension de Notre Dame.

De l’autre côté de la grande route se trouve la cathédrale catholique Sainte Vierge . La principale chose sacrée des catholiques de Minsk a été construite en 1700-1710 par l’ordre des jésuites. L’église catholique a fonctionné jusqu’à 1948 pour être transmise à la société sportive. Le temple de style baroque a ressuscité un demi-siècle après. En entrant on peut voir les stands de photos racontant le destin de la cathédrale: ou peur comparer les façades du bâtiment avant et après la restauration.

Et juste à coté de cette eglise vous voyez l’ambassade de France avec son drapeau tricolore.


Copyright © MirZnanii.com 2015-2018. All rigths reserved.