регистрация / вход

Balzac Essay Research Paper Ce passage est

Balzac Essay, Research Paper Ce passage est tire du premier chapitre appele “Une pension bourgeoise” du roman “Le pere Goriot ” de Balzac. Au debut de cette chapitre l?ecrivain introduit les personnages qui habitent dans la pension de Madame Vauquer et decrit leur vie dans cette pension. Les pensionnaires ont une difference d?age, et descendent des milieux differents , mais la pauvrete les unit.

Balzac Essay, Research Paper

Ce passage est tire du premier chapitre appele “Une pension bourgeoise” du roman “Le pere Goriot ” de Balzac. Au debut de cette chapitre l?ecrivain introduit les personnages qui habitent dans la pension de Madame Vauquer et decrit leur vie dans cette pension. Les pensionnaires ont une difference d?age, et descendent des milieux differents , mais la pauvrete les unit. Apres avoir depeint les pensionnaires ages comme le pere Goriot, vieille fille Mademoiselle Michonneau, Monsieur Poiret et les jeunes pensionnaires commeVictorine Taillefer et Eugene de Rastignac , Balzac approche du caractere de Vautrin qui se represente comme une figure de transition entre Victorine , Eugene et les autres habitants de la pension.

Ce texte est une description. Dans ce passage Balzac donne le portrait physique et morale de Vautrin. Je l?appelle Vautrin – le Personnage Douteux. Je distingue trois mouvements .

1) ” Entre ces deux personnages? un fameux gaillard” – L?introduction de Vautrin

2) ” Il avait les epaules? ne deplaisait point”- Le portrait physique de Vautrin

3) ” Il etait obligeant ? soigneusement enfoui”- Le portrait moral de Vautrin

Le portrait physique de Vautrin produit une impression ambigue. Sa figure large, ses muscles apparents, ses mains carrees temoignent de la nature dure et agressive. Mais par rapport aux autres pensionnaires, il manifest les manieres agreables et de bonhomie. Il est genereux. Il a prete plusieurs fois de l?argent a madame Vauquer. Il paye genereusement 15 francs par mois pour le dessert. Vautrin est galant aves les dames. Il appelle Madame Vauquer maman en la saisissant par la taille. De plus, ce bon homme est toujours pret a rendre services. Mais sous la masque d?un gaillard se cache un homme resolu qui est capable de commettre un crime pour ” sortir d?une position equivoque”. Il est connaisseur de l?ame humaine. Vautrin est assez habile pour aller au fond de toutes les consciences, de tous les sentiments d?autres pensionnaires qui, a leur tour, ne savent presque rien de sa vie. Pour eux , c?est une personne enigmatique qui sort apres le dejeuner, et rentre vers minuit. Sa haine pour la haute societe et son mepris pour les lois sont frappantes. Souvent il bafoue les lois et fouette la societe aristocratique. Ainsi, il produit l?impression d?etre un homme qui cache au fond de son ame un mystere profond.

Cette description contradictoire du caractere de Vautrin nous laisse l?espace pour reflechir sur ce personnage douteux. Des le debut Balzac donne les traits specifiques de ce hero qui nous aident a comprendre les motifs et le sang-froid avec lequelle il prepare ses projets criiminels.

Les Personnages

Le Pere Goriot martque un tournant dans la creation balzacienne. Pour la premiere fois on voit dans ce roman reparaitre des personnages deja connus du lectuer. Ce retour des personnages permet a Balzac d?assurer l?unite de son ouvre et de donner une peinture complete de la societe. 15 personnages deja rencontres dans les ouvres anterieures reparaissent dans le Pere Goriot. Par example, Il depeint Eugene de Massiac dans La Peau de Chagrin, un type de noceur, jouer et blase. Dans le Pere Goriot Balzac identifie les deux personnages en substituant le nom de Rastignac a celui de Massiac, et remontant dans le temps. Dans le Pere Goriot il evoque la periode d?apprentissage du jeune homme qui deveindra l?homme mur deja rencontre dans La Peau de chagrin . Dans les roman qui suivront Rastignac sera ” le pivot de la Comedie Humaine; il y reparaitra une vigntaine de fois. De meme, Balzac fait reparaitre par la suite le personnage de Vautrin. Dans Gobseck le lecteur rencotre Madame de Restaud ” qui vend a l?usurier se diamants de famille. Dans Le Pere Goriot son mari les a reachetes afin de la confondre. Nous voyons aussi dans Le Pere Goriot deux grands dames trahies par leurs amants: Madame de Beauseant se retire en Normandie ce qu?on a deja vu dans la Femme abandonnee. La duchesse de Langeais songe a entrer au couvent ou on l?a deja vu se retirer dans L?histoire des Treize. Ces deuz heroines reparaitront encore dans la Comedie Humaine.

Balzac veut que ses personnages soient le plus proche de la vie. Selon lui, le sujet est tire d?un evenement reel. Les heros ont les traits connus pour Balzac et les evenements sont autobiographiques. En creant le personnage de Rasignac, Balzac se rappele ses sejous a Angouleme, ses rapports avec ses deux sours, sa vie d?etudiant au quartier latin, sa propre entree dans le monde ” sous la protection de Madame de Berny, ses pretentions de jeune dandy, ses ambitions ,ses besoins d?argent. Quant au portrait de Vautrin, le bandit Vidocq, qui est devenu chef de la police ressemble physiquement l?hero.

Les personnages du roman sont nombreux. Les personnages primaires sont : Goriot, Rastignac , Vautrin. Les personnages secondaires sont: Mme Vauquer et ses pensionnaires ; Victorine Taillefer, Demoiselle Michoneau, Monsieur Poiret qui representent un milieu pauvre de la pension de Madame Vauquer. Par contraste, le milieu mondaine est represente par Madame Beauseant, Madame Langeais, filles de Goriot- Delphine et Anastasie.

Je vais considere deux personnages Goriot et Rastignac. Je commence avec Pere Goriot. Au debut du roman nous rencontrons le Pere Goriot, un vermicellier de soixante- neuf ans dans la pension de Madame Vauquer, ou il s?est retire apres avoir quitte les affaires. Au moment ou l?histoire commence il vit dans la misere, completement degrade. En creent ses heros , Balzac donne beaucoup d?importance a leur portrait physique. Cela assiste a lectuer de percevoir plus profondement le caractere des personnages. En ce qui concerne Goriot, nous voyons un vieille homme dont les richesses et l?apperance gros sont disparues. ” Ce bourgeois gros, dont la tenue egrillards rejouissait les passants est devenu un veillard qui faisait horreur et pitie aux autres. De plus, les pensionnaires se moquent de lui, ses filles ont honte de lui.

Quelle est la raison de cette degreadation morale et physique. Vautrin definit Goriot comme un de ces “hommes a passions ” qui sont prets a tout sacrifier pour accouvir leur idee fixe. Des sa jeunesse il a mobilise ses talents, son economie pour reussir

dans son commerece de grains. Dans sa vie intime il est alle jusqu?a l?extremite . Apres la mort de sa femme par rapport a qui il avait une grande passion, ses deux fille sont devenues l?objects de son amour paternel sans bornes. Il faisait tout pour satisfaire leurs fantaisies. Il leur a donne une bonne education. En dot, il a donne a chacune la moitie de sa fortune. Ainsi, ils ont pu epouser selon leur gout. Anastaisie a epouse un arustocrat Monsieu Reastaud, Delphine s?est marie avec un riche banquier, le baron de Nucingen. Mais l?egoisme et l?ingratitude de ses filles ont ruine Goriot. Pour satisfaire les appetits de luxe de ses filles il leur a donne presque tout son argent. Il est obsede par un devoir de proteger ses filles, les mettre a l?abri du besoin. C?est une grande tragedie personnelle., une sacrifice ultime. Ce veillard n?exige qu?une carresse en retour de ses offrandes. Mais interierement il souffre beaucoup. Au moment nous le decouvrons, il n?est pas recu ni chez ni chez Delphine. Leur maris lui refuse de parraitre chez eux. Malgre tout Goriot continue a se depouiller de ses filles. D?abord , pour acquitter le billet qu?il envoie a Madame de Reastaud; puis pour meubler l?appartement ou Delphine devreait recevoir Rastignac. Balzac voit in Goriot un “Christ de la Paternite. Toute sa vie il a pousse a l?amour jusqu?a l?abnegation; il se depouille de tou ce qui lui reste et il compromet sa sante dans un ultime sacrifice. Aux yeux de Rastignac cet homme est sublime dans sa passion paternelle. Meme cet homme abandonne ce pere sublime a son lit de mort donne a ses filles sa benediciton.

L?histoire de Rastignac est celle de la degradation du sens moral chez un jeune homme devore d?ambition. Des le debut, Balzac donne son protrait physique. C?est un jeune homme , au visage meridional, le teint blanc, des cheveux noirs, des yeux bleus. Ses manieres denotaient le fils d?une famille noble. Il a recu bachelier en lettres et bachelier en Droit a Paris. Apres quelques annees d?ensegnement a Paris, il s?est promis de ne pas retourner au province et de reussir dans la vie. Il compte sur les femmes riches, dont la protection lui aidrait a monter l?escalier sociale. Le carectere de Rastignac subit une grande metamorphone dans le roman. Au debut nous voyons un jeune homme, naif, honette, genereux au fond. Il prefere arriver par son seul merite et ainsi marquer sa reconnaissance a sa famille. C?est a travers de son attitude envers Goriot qu?il manifeste sa generosite et son devouement. Il a du respect pour Goriot et s?indigne de l?ingratitude de ses filles. Mais Rastignac est un hero contradictoire. Il vit dans une pension de Madame Vauquer dont l?atmosphere de pauvrete constitue le contreste de la vie luxieuse de monde aristocratique. Eugene marque la corruption , l?hypocrisie et la cruaute des relations mondaines avec amertum. Mais il a ses faiblesses. Et le desir de se tirer de la pauvrete dirige ses actions. Rastignac sacrifice se principes pour devenir riche et pour parvenir. Meme au debut, quand il nous apparait honnete et naif, on peut remarquer la disposition de son caractere qui va ajouter a ses faiblesses. Madame de Beauseant, Madame de Restaud , Madame de Nucingen sont pour lui les instruments de reussite. L?idee de reussir a l?aide des femmes riches est contradictoire a l?idee de reussir grace auz merits. C?est souvent le contrast entre le luxe des salons et la misere de la maison Vauquer qui balaie les bonnes resolutions du jeune homme et lui inspire “mille pensees mauvaises” pour echapper a cet univers intolerable. Pour parvenir dans cette societe il faut etre riche: tel est la lecon de sa propre experience et elle est confirmee par les enseignments de Vautrin. Le faible Rastignac trouve des excuses pour apaiser se conscience. Il accepte d?eposer Victorine sans amour pour s?emparer de sa dot. Il ne refuse avec horreur quand il apprend que ce projet coutera la vie au fils Taillifer. Un peu plus tard il entreprend de faire la cour a Victorine- conformement au plan de Vautrin- et il signe une traite qui ferait de lui l?oblige du criminel. Et meme, s?il est ” epouvante par l?elegant parricide de Delphine qui ne songe qu?au bal pendant que son pere est a l?agonie, il n?a pas le courage de la rappeler a ses devoirs”. Il entasse, dit l?auteur, les “raisonnements assissins” pour la justifier. C?est sa soif de reichesse qui etoffe la voix de sa conscience. Dans les dernieres pages du roman, face a l?honnete Bianchon, Eugene reconnait que son ame est desormais irremediablement corrompue. “Moi, Je suis en enfer, et il faut que j?y reste”. De sorte que le defi lance a Paris et a la societe avant d?aller diner chez Madame de Nucingen ne peut preter a equivoque. Ce n?est pas ni un cri de revolte, un une contradiction. Rastignac entreprend de conquerir la fortune, non en se dressant contre la loi- comme Vautrin- mais en exploitant cyniquement toutes les failles de “cette societe pourrie “pour en “pomper le miel”.

Ce texte est tire du premier chapitre du roman Le pere Goriot de Balzac. L?auteur decrit la vie de la pension de Madame Vauquer et de ses habitants. Il s?arrete sur le personnage important le Pere Goriot. Balzac fait la narration de la vie du riche vermicellier au jour de son arrivee a la pension jusqu?au moment ou nous retrouvons ce personnage completement degrade. Ce passage revele l?evolution physique et morale du pere Goriot vers la fin de la troisieme annee de son sejour dans la pension. Ce texte est une description. Je distingue trois grands mouvements:

!. ” Vers la fin? plu de poudre” – La situation du pere Goriot

2. ” Guand le pere ? semblait pleurer du sang” – Le portrait physique et morale du Pere Goriot. Dans ce mouvement je distingue troie subdivisions:

a) ” Quand le pere Goriot parut? a ces radotages” – La physionomie du pere Goriot

b) ” Quand son trousseau?en cuir de laine” – Les vetements du pere Goriot

c) “Il devint progressivement maigre? pleurer du sang” – La figure et les yeux de Goriot

3. ” Aux uns? en rien tirer”- Le jugement des autres sur le pere Goriot

Vers la fin de la troisieme annee, Goriot s?est appauvrit. Ses moyens maigres ne

lui permettent de mener la vie d?un bourgeois a laquelle il s?est habituee. Il loue un petit local a quarante-cinq francs par mois, et il doit se passer de tabac et des services du perruquier. A fin de bien penetrer la caractere, l?etude de la physiologie est tres important. Balzac nous offre le portrait physique de Goriot tres detaille , dans lequel il accentue la decadence moral du personnage. La couleur de ses cheveux est devenue grise sale et verdatre. Goriot ne les poudre plus. Je pense que ce n?est pas seulement a cause de sa pauvrete qu?il ignore son apperance, mais c?est son etat d?ame , et ses profondes souffrances qui engendrent cette indifference par rapport a lui-meme et par rapport a son environment. La physionomie de Goriot auz yeux tristes semble la plus de solee de celles des autres habitants. Si le bon etat des cheveux est un signe de bonne sante , on peut deviner que Goriot est tres malade. La couleur degoutante de ses cheveux temoigne de l?exces des drogues desquelles il ne peut pas se passaer a cause de son etat maladif. Les epreuves ont ruine sa sante.

La maniere de s?habiller de Goriot a change gravement. La pauvrete et son etat moral contribuent a ce fait. Le constume cossu, le beau linge et les accessoires chers sont remplaces par une redingote de drap et un gillet en poil de chevre que Goriot porte toutes les saisons. Cela indique a une grande evolution de sa vie materielle et a la misere dans laquelle il se trouve.

La figure de Goriot a aussi degrade. Le bourgeois gros et gras avec le sourire d?un jeune homme est transforme en un viellard au figure deforme. ” Ses mollets tomberent, ? son front se plissa, ?sa machoire se dessina.” On sait que les yeux sont un miroir de l?ame. Balzac , en accentuant l?expression des yeux de Goriot, donne la derniere et la plus importante touch au portrait de ce caractere. Les palis yeux de Goriot avec la bordure rouge decouvrent un homme tres malheureux qui souffre d?un trauma personnel tres profond.

Ces signes exterieurs ajoutent a notre comprehension de la decheance de ce caractere et soulignent le tragisme de sa situation. La sante de Goriot s?est degradee. Il donne des signes de cretinisme. L?homme dont la tenue rejouissait les passants autrefois, maintenant n?evoque qu?horreur et pitie des autres. Il est l?objet des moqueries de la part des pensionnaires. Meme ses filles ont honte de lui. Pere Goriot est une victime. Je pense qu? il n?est pas seulement la victime de l?ingratitude de ses filles , mais de la cruaute des hommes en general qui a leur tour sont le produit de la societe. A l?exception de Rastignac , Goriot n?est pas compris par les gens qui l?entourent. Goriot est aussi victime de lui-meme, de sa paternite aveugle. Sa mort est le resultat de la crise provoquee par la tristesse de sa fille. Il a investit toutes ses emotions dans sa passions paternelle. Il a subordonne toute sa vie a realiser les caprices de ses filles. Le devouement a son devoir paternel l?a conduit a unevie miserable et une mort stupide.

Apres que Delphine avait refuse de visiter son pere mourant, Rastignac s?est plonge dans les reflexions tristes. Il est dechire par les emotions contrariees. L? honnete et genereux Eugene se rend compte de la cruaute de Mme de Nucingen , qui est prete a marcher sur le corps de son pere pour aller au bal . Mais l?ambitieux Rastignac cherche a la justifier. Le dualisme du caractere de ce jeune homme le predispose aux faiblesses. Ses bon sentiments sont evoques, quand il se rappele de sa famille, de son foyer domestique. Il pense avec beaucoup de nostalgie a ce milieu simple, pacifique, et sans angoisses . Mais a ce moment-la, Rastignac n?est plus ce jeune homme naif. La vie luxieuse l? attire. L?education dans la societe mondaine ou dominent l?hypocrisie et le calcul avait porte ses fruits. Son cote ambitieux lui dicte de ne pas retourner au passe et de suivre son but avec sang-froid. Delphine joue le role d?instrument dans cette affaire. Il la considere comme le moyen pour reussir dans le monde. Sans doute , il est sincerement epris d?elle, mais il l?aime egoistement deja. Elle doit servir a l?introduire dans la societe aristocratique. Rastignac ferme ses yeux sur la nature terrible du cour de cette femme. Il est obsede par l?idee d?y parvenir, et il peut ,meme, sacrifier, du pere Goriot envers qu? il a beaucoup du respect. A la fin du livre nous voyons un homme transforme, qui n?a plus ni courage de deplaire a Delphine, ni la force de raisonner cette femme, ni la vertu de la quitter. Il n?est pas capable d?une demarche resolue par rapport a Delphine, parce que son avenir depend de leurs relations. Il ne veut pas les ruiner. C?est Mme de Nucingen qui joue le premier violon. C?est Rastignac qui ajuste aux caprices de cette dame. C?est pourquoi l?issue le plus convenable pour lui dans cette circonstance , c?est d?etouffer la voix de sa conscience et de chercher les raisons pour justifier Delphine. Il se ment a soi-meme que le pere Goriot n?est pas aussi gravement malade.

” Ses raisonnements assassins ” sont la trahison et l?abandonnement de ses principes , et de ses intentions pures. L?ame de ce jeune homme est deja corrumpue. Sa soif des distincitons et des richesses gagne.

ОТКРЫТЬ САМ ДОКУМЕНТ В НОВОМ ОКНЕ

ДОБАВИТЬ КОММЕНТАРИЙ  [можно без регистрации]

Ваше имя:

Комментарий

Другие видео на эту тему